La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 1 3. La dynamique de la consommation et des modes de vie 3. 1 Le poids de la consommation de masse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 1 3. La dynamique de la consommation et des modes de vie 3. 1 Le poids de la consommation de masse."— Transcription de la présentation:

1 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo La dynamique de la consommation et des modes de vie 3. 1 Le poids de la consommation de masse 3. 2 Lessoufflement du modèle fordien ? Inégalités, pauvreté, précarité De nouvelles formes de consommation Conclusion : Lindividualisme dans la société : une grille de lecture adaptée ?

2 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo La dynamique de la consommation et des modes de vie 3.1 Le poids de la consommation de masse Développement de la consommation de masse Accent sur la satisfaction croissante des besoins (hausse et diversification de la consommation)

3 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 3

4 4 Développement de la consommation saccompagne dune montée des loisirs Baisse du temps de travail (35 heures) Complexité des activités de loisirs : loisirs marchands, vacances, développement de la place et du rôle des écrans Réflexions sur « lamateur » Réflexion sur « l'hyperconsommation » - G. Lipovetski

5 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo La dynamique de la consommation et des modes de vie 3. 1 Le poids de la consommation de masse 3. 2 Lessoufflement du modèle fordien ? Inégalités, pauvreté, précarité De nouvelles formes de consommation Conclusion : Lindividualisme dans la société : une grille de lecture adaptée ?

6 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo La dynamique de la consommation et des modes de vie 3.2 L'essoufflement du modèle fordien Inégalités, pauvreté, précarité question de l'évolution des inégalités en France

7 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 7 Relative stabilité masque un mouvement de hausse des très hauts revenus et des difficultés pour les revenus les plus faibles

8 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 8 Impact de la redistribution... … n'empêche pas la dégradation des indicateurs de pauvreté

9 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 9 Question particulière de la pauvreté des enfants + difficultés des familles monoparentales Voir : familles-monoparentales-vincent-touze html?page=0,0

10 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 10 interprétations théoriques de ce phénomène Débat sur les causes de la montée des inégalités : progrès technique, mondialisation, pouvoir accru du capital Débat sur l'efficacité du système de redistribution français (en particulier en ce qui concerne les classes moyennes) Interprétation en termes d'inclusion – exclusion (Touraine), de désaffiliation (Castel) Il semble que lon puisse appréhender lexclusion ou plutôt la désaffiliation, à la conjonction de deux axes : il y a la montée du chômage et de la précarité du travail qui risque de sinstaller en « inemployabilité » permanente ; il y a corrélativement une fragilisation des supports relationnels, des formes traditionnelles de socialisation qui risque daboutir à lisolement social. Être exclu, cest alors se trouver à la fois hors de lordre du travail et hors des réseaux concrets de solidarité. Cest se retrouver sans place assignée dans la société. Les sociétés industrielles avancées ou postindustrielles sont en train de redécouvrir lexistence de catégories de gens occupant une position que lon pourrait qualifier de surnuméraire. Robert CASTEL – Qu'est-ce-que l'exclusion – CNDP

11 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 11 Consommation ne ressort pas du simple choix individuel mais renvoie à des logiques sociales qui peuvent orienter les choix et les comportements Référence à des auteurs classiques : Engel, Veblen, Halbwachs, Bourdieu Analyse des mécanismes à l'oeuvre : contrainte budgétaire, ostentation, distinction, socialisation inégalités se lisent dans les comportements de consommation

12 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 12

13 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 13 Exemple des consommations culturelles

14 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 14 Pratiques culturelles, Dynamiques générationnelles et pesanteurs sociales Olivier Donnat – Ministère de la Culture

15 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 15 Ch.6 - Le changement social - Diapo 215 Interrogation actuelle sur le poids des dépenses préengagées

16 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo La dynamique de la consommation et des modes de vie 3. 1 Le poids de la consommation de masse 3. 2 Lessoufflement du modèle fordien ? Inégalités, pauvreté, précarité De nouvelles formes de consommation Conclusion : Lindividualisme dans la société : une grille de lecture adaptée ?

17 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo La dynamique de la consommation et des modes de vie 3.2 L'essoufflement du modèle fordien De nouvelles formes de consommation ? interrogations sur l'apparition de nouvelles formes de consommation Consommation engagée (boycott, buycott, consommation solidaire) Consommation coopérative Consommation sans propriété du bien

18 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo La dynamique de la consommation et des modes de vie 3. 1 Le poids de la consommation de masse 3. 2 Lessoufflement du modèle fordien ? Inégalités, pauvreté, précarité De nouvelles formes de consommation Conclusion : Lindividualisme dans la société : une grille de lecture adaptée ?

19 Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 19 Les valeurs ne changent que lentement. On observe donc beaucoup de constantes dans les résultats, qui traduisent des tendances lourdes se renforçant au fil du temps. Le terme d'individualisation est celui qui synthétise le mieux l'évolution progressive des valeurs des Français dans tous les domaines. L'individualisation correspond à une culture du choix, chacun affirmant son autonomie, sa capacité d'orienter son action sans être contrôlé et contraint. La perte de prégnance du catholicisme sur les consciences – ce qu'on peut appeler le mouvement de sécularisation de la société - contribue fortement à cette affirmation de l'autonomie individuelle. Un processus d'individualisation ? Le respect de l'autonomie individuelle et la demande de permissivité concernant la vie privée sont de plus en plus fortement affirmés. Chacun veut avoir la maîtrise de sa vie et de sa sexualité, sans juger les comportements des autres. C'est pourquoi, l'euthanasie, le divorce, l'avortement, l'homosexualité - pratiques autrefois socialement ostracisées - sont largement, et de plus en plus, considérés comme des pratiques légitimes. Alors que les écarts pour tout ce qui concerne le vivre ensemble et l'organisation sociale sont beaucoup moins tolérés. L'individualisation peut aussi se lire dans les valeurs familiales. La famille signifiait autrefois insertion dans une lignée, l'idéal était de s'insérer dans une tradition et de reprendre le flambeau des ascendants. Aujourd'hui les individus veulent construire une famille à travers leurs relations et leurs efforts de communication dans un couple égalitaire, accueillant et dialoguant avec des enfants dont il faut aussi respecter la personnalité. Attendant un épanouissement personnel de ces chaudes relations affectives, l'expérience de l'échec du couple conduit à de nouvelles expériences, dans l'espoir de trouver enfin une relation stable. Pierre Bréchon – Le Monde – avril 2009

20 « Comment les travailleurs non propriétaires ont-ils pu accéder au statut dindividu ? On la dit, cest paradoxalement en sinscrivant dans des systèmes de régulations collectives qui leur ont fourni le socle nécessaire pour exister eux-mêmes. Avec ce que lon peut appeler, pour aller vite, la « crise » de la société salariale depuis vingt-cinq ans ces supports collectifs se fragilisent. Ils nont pas complètement disparu, mais ils sont ébranlés ; ces liens se distendent et laissent échapper un certain nombre dindividus qui ne sont plus couverts par ces systèmes collectifs et qui donc se retrouvent individus par défaut. » Robert Castel et Claudine Haroche (2001), Propriété privée, propriété sociale, propriété de soi. Entretiens sur la construction de lindividu moderne, Fayard (pp ) Question des conditions qui rendent possible laffirmation de lindividu moderne : propriété sociale (Castel) complexité de l'individualisme Question des conséquences de lindividualisme sur les individus Affirmation de lindividu apparaît comme une norme qui peut fragiliser les individus : A. Ehrenberg – Lindividu incertain

21 Question de limpact de lindividualisme sur le lien social « Lindividualisme est un sentiment réfléchi et paisible qui dispose chaque citoyen à sisoler de la masse de ses semblables et à se retirer à lécart avec sa famille et ses amis ; de telle sorte que, après sêtre ainsi créé une petite société à son usage, il abandonne volontiers la grande société à elle même. (…) A mesure que les conditions ségalisent, il se rencontre un plus grand nombre dindividus qui, nétant plus assez riches ni assez puissants pour exercer une grande influence sur le sort de leurs semblables, ont acquis cependant ou ont conservé assez de lumières et de biens pour pouvoir se suffire à eux mêmes. Ceux-là ne doivent rien à personne ; ils nattendent pour ainsi dire rien de personne ; ils shabituent à se considérer toujours isolément, ils se figurent volontiers que leur destinée tout entière est entre leurs mains. Ainsi, non seulement la démocratie fait oublier à chaque homme ses aïeux, mais elle lui cache ses descendants et le sépare de ses contemporains ; elle le ramène sans cesse vers lui seul et menace de le renfermer enfin tout entier dans la solitude de son propre coeur. » A. de Tocqueville De la démocratie en Amérique, Garnier-Flammarion, tome 2 (p. 125) « On peut constater également que de nombreux individus contemporains, que Gauchet nomme « hyper- modernes », (…)se désengagent, ou sont désengagés, de leurs appartenances collectives et se mettent à cultiver leur propre moi. Pour nombre dentre eux on pourrait parler dindividus hypertrophiés parce quils ne se définissent plus et ne se conduisent plus en fonction de références externes. Je me demande cependant si tous les individus « hyper-modernes » peuvent se rattacher à cette configuration que lon peut qualifier, pour aller vite, de narcissique. A côté de cet individu par excès, je pose la question de lexistence dun individu par défaut – défaut de ressources et de supports » Robert Castel et Claudine Haroche (2001), Propriété privée, propriété sociale, propriété de soi. Entretiens sur la construction de lindividu moderne, Fayard (pp )


Télécharger ppt "Ch. 6 - Le changement social contemporain - diapo 3 1 3. La dynamique de la consommation et des modes de vie 3. 1 Le poids de la consommation de masse."

Présentations similaires


Annonces Google