La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prévention et Vieillissement Les enjeux de la longévité Prévention et Vieillissement Les enjeux de la longévité Professeur Françoise Forette, Université

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prévention et Vieillissement Les enjeux de la longévité Prévention et Vieillissement Les enjeux de la longévité Professeur Françoise Forette, Université"— Transcription de la présentation:

1 Prévention et Vieillissement Les enjeux de la longévité Prévention et Vieillissement Les enjeux de la longévité Professeur Françoise Forette, Université Paris V Directrice dILC-France Directrice de la Fondation Nationale de Gérontologie

2 La prévention concerne toute les tranches dâge Groupes dâge en % ( ) en EU 25 Source : UN World Population Prospects (2008 Revision)

3 La population française est en bonne santé ce dont témoigne le faible pourcentage 6,6% de personnes dépendantes de plus de 60 ans (Insee –HID study -GIR 1-4) ÂgeHommeFemmeTotal Total

4 La prévention doit corriger les inégalités socioprofessionnelles Cadres, professions lib é rales Ouvriers Diff é rence d esp é rance de vie en ann é es à 35 ans Hommes46397 ans Femmes ans Insee Première n°1025, juin 2005

5 Origine sociale, niveau déducation, modes de vie sont les canaux de transmission des inégalités de santé Fort gradient de santé lié au niveau déducation ; les personnes ayant un niveau détudes supérieures ont une probabilité réduite de 14 % dêtre en mauvaise santé par rapport aux personnes ayant un niveau déducation primaire. Des inégalités massives en termes de réussite scolaire perpétuent les bas niveaux déducation. Etre issu dun milieu défavorisé, avoir des parents de niveau scolaire peu élevé, en mauvaise santé, adoptant des comportements à risque (tabagisme, obésité, malnutrition) sont autant de facteurs explicatifs des inégalités de santé à lâge adulte. Les conditions matérielles de vie difficiles pendant lenfance conditionnent les modes de vie adoptés par les enfants qui influencent à leur tour la santé à long terme. Les politiques de prévention et de promotion de la santé ciblées vers les populations les plus modestes sont des pistes possibles pour réduire les inégalités des chances en santé.(Voir EBS). Bricard.D, Jusot.F,

6 Les acteurs de la prévention LECOLE Le Milieu Professionnel Les institutions de retraite et de prévoyance Le Médecin Généraliste

7 Cibles de la prévention Les maladies dites liées à lâge La fragilité Linactivité

8 La plupart des maladies dont lincidence augmente tout au long de la vie ont des facteurs de risque modifiables Maladies cardio-vasculaires Accidents vasculaires cérébraux Démences (Alzheimers disease) Cancers Arthrose et ostéoporose Problèmes orthopédiques (fractures) Troubles sensoriels (vision et audition) Dépression Troubles nutritionnels La prévention pourrait les éviter dans un grand nombre de cas. Elle sera magnifiée grâce aux progrès en cours (thérapie cellulaire, puce à ADN, biotechnologies…) Il nest jamais, ni trop tôt ni trop tard

9 La prévention passe dabord par le style de vie Education tout au long de la vie Culture sanitaire et conscience préventive Nutrition Activité physique modérée et prolongée Activité intellectuelle Activité professionnelle et de loisir Engagement personnel and responsabilité

10 © 2009 OldwaysPreservation and exchange Trust

11 Parmi les 10 facteurs de risques majeurs auxquels sont exposés les populations des pays développés deux sont « émergeants»: lobésité et linactivité Source : WHO (2002).

12 Bleich et al. Annu. Rev. Public Health :273–95. Variation annuelle moyenne de % dobèses

13 La prévention est laffaire de toute une vie commencée dès le plus jeune âge et poursuivie jusquà lage le plus avancé Ladhésion aux principes de prévention dépend du niveau déducation. Le seul moyen déviter les inégalités de santé qui en découlent est de proposer des programmes de prévention dans lentreprise sur le temps de travail Promouvoir le santé est indispensable pour promouvoir lactivité

14 La prévention doit être mise en œuvre dans les entreprises LÉtude Entreprise en Bonne Santé (ILC France) est un projet de recherche qui vise à démontrer aux employeurs et aux pouvoirs publics quun programme de prévention de la santé effectué en entreprise peut : - accroître la culture sanitaire - changer les comportements –améliorer ainsi le bien-être et lefficacité du personnel aussi bien chez eux que sur leur lieu de travail. –changer limage de lentreprise A terme labelliser les entreprises: « Entreprises en bonne sant é »

15 « EBS » les thèmes dintervention Le programme dintervention est conçu de façon positive et motivante, centré sur les bienfaits plus que sur les problèmes de santé. Trois thèmes de santé publique qui sinscrivent dans des priorités nationales : « nutrition, activité physique, prévention du mal de dos ». Les résultats sont positifs dans toutes les entreprises étudiées sur les connaissances, les comportements et limage de lentreprise

16 Toutes les maladies ne se préviennent pas si facilement: la Maladie dAlzheimer pose un redoutable problème personnes nouveaux cas par an 25% après 85 ans 50% non diagnostiqués 17% traités Responsable de 70% des institutionalisations et de 72% dAPA Les outils de prévention doivent être confirmés

17 Approches préventives des démences Les oestrogènes ? Les anti-inflammatoires ? Les anti-radicalaires ? Les anti-hypertenseurs Les inhibiteurs calciques Les statines ? Les anti-amyloïdes et les anti-tau? - les inhibiteurs de secrétases - le « vaccin » amyloïde

18

19 Traitements agissant sur le processus des lésions Les anti-amyloïdes? - les modificateurs de secrétases - inhibiteur des beta et gamma secrétases - stimulateur de lalpha secrétase - limmunothérapie ou « vaccin » amyloïde - les inhibiteurs de la fibrillisation de l Ab - GAG mimétiques : « alzheimed » - les Chélateurs de métaux : « Clioquinol » Les anti-Tau ? -les inhibiteurs de la phosphorilation de la p. tau -Kinases inhibiteurs : CDK5 et GSK-3b - Phosphatases activateurs

20 Drugs in preclinical and clinical development for AD Drugs in preclinical and clinical development for AD Mangialasche et al. Lancet Neurol 2010

21 Outils de la prévention de la MA Correction des facteurs de risque cardiovasculaires (hypertension) Style de vie Promotion massive de l activité

22 Cibles de la prévention Les maladies dites liées à lâge La fragilité? Linactivité ?

23 La fragilité Définition: La fragilité est un état de vulnérabilité à un stress, - secondaire à de multiples déficiences de systèmes. - conduisant à une diminution des réserves physiologiques (Réunions dexpert :Hogan, 2003, Ferrucci, 2004, Walston, 2006, Bergman, 2007). Critères: Fatique, sarcopénie, perte de poids, diminution de la vitesse de marche et diminution de lactivité physique. La fragilité est-elle réversible? Peut-on en faire un dépistage systématique ?

24 La fragilité est-elle réversible? On peut agir sur un certain nombre de signes: -Sarcopénie -Ostéopénie/ostéoporotique -Troubles de l'équilibre et de la marche - Dénutrition Une recherche importante sadresse aux modifications physiologiques (Testostérone, GH, Inhibiteurs des cytokines, inhibiteurs des caspases, antagonistes de la myostatines….). Une meilleure intégration sociale reste capitale car les facteurs sociaux (isolement+++) aggravent le risque

25 Cibles de la prévention Les maladies dites liées à lâge La fragilité Linactivité

26 Évolution de lespérance de vie à la naissance et de lâge de cessation dactivité en France entre 1960 et 2007

27 Entre 35 et 80 ans, les hommes inactifs ont eu une mortalité 2,7 fois plus élevée que lensemble des hommes période Insee …avec ses conséquences!

28 Evolution du taux demploi en France des 60+ Entre 1975 et 2006 Les chiffres de la retraire – COR- juin 2009

29 Taux demploi des personnes âgées de 55 à 64 ans en France et en EU (15) - 9/12/2011 -

30 En 2050, près de la moitié de la population européenne aura plus de 50 ans. Le système économique et social ne peut pas reposer sur 25% de la population Source : UN World Population Prospects (2002 Revision) Eurostat Demographic projection (baseline scenario)

31 Baromètre Adia- Observatoire des discriminations-Novembre 2006 Lâge est la 1ere cause de discrimination

32 Inactivité, Santé et Longévité Linactivité augmente la morbidité Toutes les formes dactivité réduisent la mortalité et donc augmentent lespérance de vie en bonne santé: –Activité physique –Activité de loisir –Activité professionnelle –Engagement social

33 Travailler plus longtemps est bénéfique sur le plan cognitif Plus lâge de la retraite est tardif, plus le début de la MA est retardé. que la « réserve cognitive » construite la vie est prolongée par cet engagement professionnel de sorte que les fonctions cognitives restent au-dessus du seuil de la démence pendant plus longtemps.Chaque année supplémentaire en emploi recule le début de la MA de 0.13 ans. Lhypothèse est que la « réserve cognitive » construite pendant la vie est prolongée par cet engagement professionnel de sorte que les fonctions cognitives restent au-dessus du seuil de la démence pendant plus longtemps. Ceci est corroboré par lobservation dun effet positifCeci est corroboré par lobservation dun effet positif continu des activités cognitives plus tard dans la vie. Int J Geriatr Psychiatry 2009; 24: 1–7. Lupton and coll

34 Retraite et fonctionnement cognitif Létude longitudinale HRS de 1998 à 2006 sur des Américains de 50+ et lenquête internationale sur les personnes âgées de 14 pays européens (SHARE), mettent en évidence un effet négatif significatif et quantitativement comparable de la retraite sur le fonctionnement cognitif. Lactivité professionnelle augmente les interactions sociales et un sentiment d'auto-efficacité, qui contribuent au maintien de la réserve cognitive (Rowe et Kahn, 1998). Les résultats suggèrent que la participation active des seniors peut non seulement assurer la pérennité des systèmes de sécurité sociale, mais également créer des effets positifs sur la santé qui peuvent à leur tour influer sur les dépenses des soins de longue durée. Does Retirement Affect Cognitive Functioning? Eric Bonsang, Stéphane Adam,Sergio Perelman, Research Centre for Education and the Labour Market-Maastricht Universityy- ROA-RM-2010/1-February 2010

35 Orlando Study Is Older age Retirement reLAted to delayed cliNical Dementia Onset? Lobjectif de létude est de démontrer sur un échantillon de plus de retraités si la stimulation cognitive induite par une durée professionnelle plus longue permet de retarder lentrée clinique dans la maladiedAlzheimer Létude utilise les bases de données du RSI qui permet de croiser les données retraite et les données santé. Létude determine si lâge de liquidation de la retraite est significativement différent chez les sujets diagnostiqués Alzheimer après leur retraite (cas) comparés à des témoins indemnes extraits de la même base, appariés sur lâge, le sexe et la catégorie professionnelle (sujets contrôles).

36 Résultats ORLANDO Résultat principal : –Un âge plus tardif de départ à la retraite Associé à un risque plus faible de démence : A ssociation plus forte Chez les femmes Chez les artisans 36

37 Association significative entre un travail à forte exigence intellectuelle et les performances cognitives à la retraite p<0.001 P=0.039 Coeff.corr P=0.007 P=0.635

38 Réduction de la mortalité et activité physique 1 Laugmentation de lactivité physique à lâge mûr est suivi dune réduction de la mortalité identique à celle observée chez les personnes qui ont toujours eu une activité physique importante. Cette réduction de la mortalité est comparable au fait darrêter de fumer Population : 2205 hommes suivis pendant 35 ans en Suède. 2.Lexercice physique améliore les fonctions cognitives des personnes à risque de MA. Le bénéfice de lactivité physique sur le déclin cognitif est apparent dès 6 mois dentrainement et persiste 1 an après la fin de lentraînement : marcher 20 minutes de plus que dhabitude par jour 1-Byberg L and coll. BMJ Lautenschlager and coll JAMA, 2008

39 Activités et environnement social and MA Un réseau social important protège contre la survenue de la détérioration cognitive ( Bassuk SS and coll. Ann Intern Med 1999;131(3): Zunzunegui MV and coll. J Gerontol B Psychol Sci Soc Sci 2003;58(2):S93-S100.). Les personnes vivant seules sans amis sans famille ont plus de risque de développer une maladie dAlzheimer ( Fratiglioni L and coll. Lancet 2000;355(9212): ) Pour la Honolulu Study seule la décroissance de lengagement social de lâge moyen à lage avancé est associée au risque de démence. ( Saczynski JS and coll. the Honolulu-Asia Aging Study. Am J Epidemiol 2006;163(5): )

40 Les activités de loisir sont prometteuses Létude des 3 cités sur des sujets sans démence montre que la pratique dactvités stimulantes telles que 2 fois par semaine: -Mots croisés… -Jouer aux cartes… -Aller à des expositions… -Aller au théatre…. -Bricoler…, diminue de 50% lincidence de la démence comparés au personnes qui ne les pratiquent quune fois par semaine (Akbaraly TN and coll. Neurology 2009;73(11):854-61)

41 Loptimisme Etudes sur le tempérament optimiste et la mortalité cardiovasculaire Cohorte suivie 15 ans entre 1985 et hommes inclus (61,4%) sur 887 Âgés de 64 ans à 84 ans libres dantécédents cardiovasculaires préexistants ou de maladie et de cancer Giltay and co - Arch Intern Med-vol fevrier Giltay and co - Zutphen Elderly Study (NL)-Arch Intern Med-vol fevrier 2006-

42 Promouvoir la santé et l emploi Une priorité absolue Promouvoir la santé grâce à la prévention à lécole, en entreprise, tout au long de la vie et jusquà lâge le plus avancé Promouvoir massivement le maintien dans l emploi des plus de 50 ans Changer la mentalité des employeurs et des employés Changer les conditions de travail Prolonger la vie active au delà de 60 ans

43 Le vieillissement actif est le garant de la solidarité intergénérationnelle Garantir le maintien de lassurance maladie Pérenniser les systèmes de retraite Mais aussi Conserver un rôle actif dans la société Exercer un tutorat formel ou informel Aider financièrement et moralement les plus jeunes Transmettre les valeurs (grands parents+++) Pour remplir ces objectifs, le vieillissement actif doit être aussi un vieillissement en bonne santé

44 Renforcement mutuel entre la santé,la prospérité et la longévité : une spirale vertueuse… éducation prévention santé longévité activité prospérité


Télécharger ppt "Prévention et Vieillissement Les enjeux de la longévité Prévention et Vieillissement Les enjeux de la longévité Professeur Françoise Forette, Université"

Présentations similaires


Annonces Google