La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le marchand de Prato Francesco di Marco Datini (ca. 1335-1410) marchand, drapier, banquier né à Prato (prés de Florence), où il retourne en 1383 à Avignon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le marchand de Prato Francesco di Marco Datini (ca. 1335-1410) marchand, drapier, banquier né à Prato (prés de Florence), où il retourne en 1383 à Avignon."— Transcription de la présentation:

1 Le marchand de Prato Francesco di Marco Datini (ca ) marchand, drapier, banquier né à Prato (prés de Florence), où il retourne en 1383 à Avignon 1350 – 1383 « Au nom du Dieu et du profit » sur son grand livre

2 Francesco di Marco Datini

3 La cathédrale de Prato

4 Les sources pour sa vie Archives Datini de Prato 150,000 lettres, 500 livres de comptes et registres, 700 contrats, des milliers des documents daffaires (.e.g. billes de changes) C. Guasti, Lettere di un notario (Florence, 1880) classés par Giovanni Livi en 1910, Dall Archivo di Francesco Datini, mercante pratesi (1910) Iris Origo, Le marchand de Prato: La vie dun banquier toscan au XIVe siècle, traduit de langlais par Jane Fillon (Paris: Albin Michel, 1959)

5 Sa maison la plus grande maison de Prato « une vaste et belle demeure... avec une importante maison dhabitation, un puits, une cour, une loggia, tout cela peint et beau » il refusa de payer les peintres et, après arbitration, était obligé a les payer 55 florins des traces des fresques commandés par la ville avec seize panneaux sur sa vie

6 La maison en 1310 (restauration théorique)

7

8 Thèmes principales 1. Ses activités professionnels -- son énergie, sa correspondance abondante 2. Sa vie privée – ses relations avec sa femme – son opinion de léglise, sa dévotion 3. Larchive Datini- son amplitude, le classement des documents, sa survivance 4. Lhistoire populaire dIris Origo, ses limitations, des questions à poser a) la préservation de larchive b) le rôle du prêcheur dominicain Fra Giovanni -- confesseur? c) Datini et son sens de la culpabilité

9 Avignon en ,000 habitants « magnifique et sordide » « une population nombreuses de cardinaux, de gros commerçants, des visiteurs venus de tout lOccident, voire de lAsie, favorisait les échanges, la circulation des espèces, tandis que la fiscalité pontificale nécessitait un très actif marché de change ou de banque »

10 Dantini à Avignon Dantini commence avec des amis toscans Il vend du « drap fin » de Prato ensuite il fait le commerce des armes pour nimporte qui (des brigands anglais et bretons mais également des communes de la région)

11 Sa boutique à Avignon en 1363 il achète sa première boutique à Avignon, où il vende en détail « des ceintures ciselées à Florence et danneaux de mariage en or... peaux tannés, selles et harnais de mules importés de Catalogne et ustensiles de ménages provenant de diverses régions dItalie; toile blanchie de Gènes; futaine de Crémone; zendadi écarlate de Lucques, et du Florence du tissu de laine blanc, bleu ou grège, du fil à coudre, des rideaux de soie avec leurs anneaux, des nappes et des serviettes, et même des draps de bain... il importe de Florence ces coffres peints richement ornés que toute femme apportait en dot

12 Une lettre de change dans le registre « Au nom de Dieu, le 12 février 1395, vous payerez à lusance [le temps habituel, en ce cas 20 jours], par cette première [lettre] de change, à Giovanni Asopardi 306 livres, 13 sols et 4 derniers de Barcelone qui valent pour les 400 florins qui mont été acquittés ici par Bartolomeo Garzoni à 15 sols 4 derniers par florin. Payez-les, metttez-les à notre compte là-bas et répondez-moi. Que Dieu vous garde. Francesco et Andrea, salut de Gênes. Acceptée le 13 mars. Au dos « Francesco di Marco et Luca del Sera à Barcelone première [lettre] de change. »

13 Le profit La manufacture du drap de Prato lui rapporte à peine du 9 pour cent « Il fait sa fortune non pas tant par une série de coups brillants quen accumulant avec une patience infinie les petits profits. » il évite la banqueroute en évitant la politique il nétait pas obligé a prêter de largent aux princes

14 Margherita, sa femme Jeune, belle, sans dot, de la petite noblesse Elle ne lui donne pas denfants Elle mène une correspondance extensive avec son mari mais elle ne savait pas écrire « Tu dois me tenir en plus petite estime que je ne pensais, pour imaginer que je laisserais quelquun dautre dicter ma lettre à ma place » « Jai un peu de sang des Gherardini, bien que je ne me vante pas trop, mais ce quest ton sang à toi, je ne le sais pas »

15 Le grand schisme dOccident de une récolte désastreuse en Toscane mène à la famine le légat du Pape interdit dexporter du blé les mercenaires de Sir John Hawkwood descendent encore les Florentins déclarent la guerre au Pape et il impose un interdit sure la ville de Florence « Je suis comme loiseau sur la branche qui ne sait vers quels cieux senvoler » Datini

16 Fra Giovanni Dominici prêcheur Dominicain qui attire des foules énormes pendant lépidémie de 1399 « Je te le dis... jamais je nai entendu sermon pareil. Assurément, les serviteurs de Dieu se lèveront à nouveau et ranimeront lardeur du clergé et des laïques... Tu croiras entendre un des disciples de Saint François et tu naîtra à nouveau. Nous étions tous en larmes, nous émerveillant des vérités aveuglantes quil nous révélait. » Ser Lapo à Datini

17 La religion de Datini coutumes pieuses, méfiance du clergé en tête des ses registres il inscrit les dix commandements il inscrit « Au nom du Dieu et du profit » au premier page de son grand livre il jeûne sévèrement pendant le carême et les jour maigres il se reproche quand il travaille le dimanche ou lannée où il nassiste quà six sermons de carême malade, il fait venir cinq Franciscains il distribue des aumônes abondantes

18 Margherita à Francesco, lettre de 1401 « Je prends calmement les petites contrariétés de tous les jours et elles ne me causent dautre ennui que celui quelles te donnent... Laisse- moi te rappeler ceci : mest avis que deux choses seulement comptent : la première est de faire ce qui plait à Dieu et la seconde, dachever tes jours de manière à rendre à Dieu le dépôt que, dans sa grande bonté, il ta confié. »

19 Francesco Datini à Cristofano di Bartolo, un de ses associés dEspagne, 1401 « Tu ne tiens pas compte du temps qui passe et ne te souviens pas que tu dois mourir... Tu comptes sur tes doigts : dans tant de temps jaurai gagné tant dargent et il me restera encore beaucoup dannées à vivre et quand je serai vraiment riche, je reviendrai à Florence et je prendrai femme... Mais tu oublies nos cinq fattori qui sont morts dans la même année... Moi, jagis autrement : jaccorde plus dattention à ce qui se passera après ma mort quaux autres choses de ce monde. »

20 Francesco à Margherita, après un sermon de carême en 1398? « Jai péché dans ma vie autant quun homme peut pécher, car je nai pas su me dominer ni su dominer mes désirs... et je paie volontiers le prix de mes fautes. Je voudrais être comme Job qui remerciait Dieu de toutes les afflictions qui sabattaient sur lui, mais cela, je ne men sens pas encore capable. »

21 Son ami Ser Lapo sinquiète Ser Lapo implore Francesco de se lever un peu plus tôt chaque matin et daller à la messe et « après lavoir entendue, reste assez longtemps à léglise pour dire cinq Notre Père, sans les réciter, mais du fond du cœur et appelle sur toi la bénédiction de Dieu... Et tu seras de retour chez toi à lheure où les autres sortent de leurs maison... et tu pourras alors te remettre à tes écritures autant quil te plaira! »

22 1399, la Peste noire retourne « le vingt-huitième jour daoût 1399, moi, Francesco di Marco, inspiré par Dieu et Sa Mère, Notre-Dame, résolus [sic] de partir en pèlerinage, vêtu de blanc et pieds nus, comme cétait alors la coutume pour de nombreuses gens de la ville et du territoire de Florence ainsi que de la région environnante. Car à cette époque tous les hommes, ou du moins un grand nombre de chrétiens, se sentaient appelés à partir en pèlerinage de par le monde, pour lamour de Dieu, vêtus de blanc de la tête aux pieds.... tous pieds nus et nous flagellant dune corde, nous accusant devant Notre-Seigneur Jésus- Christ de nos péchés, dévotement et humblement... »

23 Son testament Datini établie une version pendant lépidémie de la Peste noire de 1399 après avoir étendu la prédication dun prêcheur Dominicain, Fra Giovanni, mais en consultation avec le Prieur de lAbbaye de San Fabiano Dans ce testament il donne la grande partie de sa fortune aux pauvres mais sous la supervision du clergé du Prato Dans la version finale, âpres les reproches de son ami Ser Lapo, et en consultation avec Fra Giovanni, la fortune « ne devait tomber en aucun cas sous lautorité de lÉglise »


Télécharger ppt "Le marchand de Prato Francesco di Marco Datini (ca. 1335-1410) marchand, drapier, banquier né à Prato (prés de Florence), où il retourne en 1383 à Avignon."

Présentations similaires


Annonces Google