La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

David Foka, Administrateur Maison de lAfrique 1. Contexte du projet La migration Cap-Verdienne au Luxembourg remonte aux années soixante où comme la plupart.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "David Foka, Administrateur Maison de lAfrique 1. Contexte du projet La migration Cap-Verdienne au Luxembourg remonte aux années soixante où comme la plupart."— Transcription de la présentation:

1 David Foka, Administrateur Maison de lAfrique 1

2 Contexte du projet La migration Cap-Verdienne au Luxembourg remonte aux années soixante où comme la plupart des pays européens, le Luxembourg avait un besoin urgent de main-dœuvre pour porter sa croissance. De par le passé colonial cap-verdien, notamment linfluence portugaise, laccord de main-dœuvre signé à lépoque avec le Portugal entraina non seulement larrivée massive de natifs portugais mais aussi de portugais dorigine Cap-Verdienne. Aujourdhui, on compte au Luxembourg quelques 7000 à 8000 Cap-Verdiens. Pour ce pays de âmes dont 43% de population étrangère, ce chiffre fait de la diaspora Cap-Verdienne lune des plus importantes en nombre dhabitants Source: Portail des statistiques du Grand Duché du Luxembourg Ces populations rencontrent de nombreuses difficultés liées à la barrière de la langue ou à la connaissance de lenvironnement daccueil, cest pourquoi le Luxembourg par le biais de lONG OGBLet la Maison de lAfrique mène des actions prioritaires en faveur de lintégration réussie des Cap Verdiens dans le pays. 2

3 La coopération bilatérale avec le Cap Vert Le Cap-Vert fait partie des 10 pays partenaires privilégiés de la Coopération luxembourgeoise et se classe en première position pour les déboursements effectués en 2008 en sa faveur. Datant de 1987, les relations de coopération entre les deux pays ont connu un renforcement continu et substantiel et, en 2001, le Luxembourg est devenu un des principaux partenaires du Cap-Vert. Lapport de la coopération luxembourgeoise représente 3% du budget de lÉtat et 6- 7% du budget dinvestissement de larchipel. Les déboursements annuels sont en nette évolution et en 2008, le Cap-Vert a bénéficié de 12.1% de lAPD (Aide Publique au Développement) luxembourgeoise, répartie entre 10 pays partenaires privilégiés. Le Cap-Vert est le premier pays cible de la coopération luxembourgeoise avec lequel un PIC (Programme Indicatif de Coopération) a été signé. Le PIC I (2002–2005), signé le 31 janvier 2002 poursuit un objectif global de réduction de la pauvreté, tel quil est analysé dans la Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DECRP) et défini dans les OMD. Sources: brochure pays Cap Vert, Lux Development 3

4 La maison de lAfrique, cheville ouvrière de lintégration des afro-Luxembourgeois(es) Habilitée par le FEI (Fonds Européen dIntégration des pays tiers), lOLAI (lOffice Luxembourgeois de lAccueil et de lIntégration), le MEN (Ministère de lEducation Nationale et de la Formation Professionnelle), la Maison de lAfrique est un organisme à but non lucratif visant à: Combattre la pauvreté par des initiatives dentraide pour l aide à la création des micro-entreprises et la formation des populations vulnérables. Sortir du cercle vicieux de la pauvreté. Mettre en place un réseau daide au développement, création de coopératives. « Nous voulons, par ce petit projet pratique, participer réellement à la solidarité internationale avec les pays en développement. » David Foka, Administrateur 4

5 Présentation de la cible Santo Antão est la plus étendue des îles de Barlavento, situées au nord de larchipel du Cap-Vert; elle est située à louest de São Vicente. Elle est desservie depuis laéroport Cesaria Évora (Sao Vicente) par une embarcation qui dure environ une heure de trajet jusquau port de Porto Novo (puisque laéroport Agostinho Neto a été fermé). La construction dun nouvel aéroport à Porto Sul est en projet. Avec une superficie de 779 km2, pour environ habitants, elle est subdivisée en 3 communes : Ribeira Grande (Ponta do sol), Paùl (Vila das Pombas) et Porto Novo. Les particularités touristiques de lîle sont les montagnes (point culminant, jusquà environ 2000m) et les plages. Lagriculture et la pêche sont les principales activités de lîle. On cultive la canne à sucre pour produire le grogue (rhum), ligname, le manioc, le maïs, la banane et les mangues. Le tourisme devient une des plus grandes activités économiques. La langue officielle est le portugais mais la majorité de la population parle le créole capverdien. Iles du Cap Vert 5

6 Problématique La perception de larchipel comme un pays pauvre est forte et la vision de la prospérité se limite pour de nombreux jeunes capverdiens, à la richesse des émigrants retournant au pays. La barrière de la langue dans le pays hôte, combinée au manque de compétences professionnelles, entraine un flux migratoire majoritairement féminin rencontrant des difficultés dinsertion professionnelle Pourtant, le tourisme de montagne soulève un intérêt de plus en plus grandissant de la part des touristes allemands, français, belges et luxembourgeois, pouvant constituer un levier de dynamisation pour léconomie locale Ce constat souvent erroné entraîne Le départ de la jeunesse Le dépeuplement de lîle Laffaiblissement de léconomie locale Par conséquent, on assiste à Un cantonnement des immigrés à des professions et revenus précaires Un éloignement familial Des difficultés à rebondir et préparer le retour vers les terres dorigine Le principal frein à lutilisation de ce levier pour le développement apparait comme étant: Le manque de personnel qualifié La barrière de la langue entre locaux et touristes Le manque dactivités portées par les locaux La conjugaison de ces constats nous amène à conclure quil existe un réel potentiel de développement sur le périmètre cible pour peu que des moyens soient engagés pour la montée en compétence des communautés locales, toutes choses qui pourraient concorder par la même occasion à briser les chaines de la pauvreté et la misère. 6

7 Solution Partant des éléments observés et dune concertation avec les acteurs locaux, il ressort quun projet dhabilitation au bénéfice des communautés locales serait une piste de solution pour réaliser le potentiel des territoires et pallier de nombreux points de la problématique évoquée. 7

8 « Des formateurs solidaires au service du développement » David Foka avec Monsieur Antonio Aleixo Martins, Président de la commune de Paùl David Foka avec Monsieur Orlando Delgado, Président de la commune de Ribeira Grande 8

9 Le projet (½) Historique La municipalité de Ribeira Grande est une municipalité(concelho) du Cap-Vert, située au nord de lîle de Santo Antão, dans les îles de barlavento. Son siège se trouve à Ponta do Sol. Elle compte environ habitants. La Vallée de Paùl est quand à elle réputée pour ses eaux abondantes et son « Grogue » légendaire La commune de Porto Novo enfin, est réputée pour son port doù se font les échanges de marchandises agricoles vers les autres îles et en particulier avec le port de Mindelo, voisin de quelques kilomètres Acteurs La Maison dAfrique, en collaboration avec le service de la formation des adultes du Ministère de lEducation Nationale et OGBL ong, trouvera des formateurs bénévoles qui participeront à ce projet et mettra à leur disposition du matériel didactique adéquat. Maison de lAfrique et OGBLong Coordination du projet Coopération Luxembourgeoise Accompagnement Commune de Ribeira Grande Commune de Paul Ribeira Grande Vallée de Paùl Porto Novo Les trois communes pilotes de Ribeira Grande, Paul et Porto-Novo participeront à laction du projet en gérant les participations aux cours, en mettant à disposition les locaux et en prenant en charge lhébergement des formateurs (hébergement chez lhabitant afin de créer une cohésion sociale et daide reciproque). Commune de Porto Novo Sponsors para publics Financement 9

10 Le projet (2/2) Le projet consiste à envoyer une dizaine de formateurs sur les périmètres ciblés pendant les congés dété pour des cours intensifs à destination des populations locales, à raison de 80 heures par cours (5 heures par jour) ce qui permettra de former des personnes en contact avec lactivité touristique (chauffeurs de minibus, personnel hôtelier et de banque). Ces formateurs devront être aussi habilités à donner des cours déducation financière pour les jeunes afin de les guider à construire leurs projets dentreprise et de vie. A terme, on ambitionne la création dentreprise portée par la jeunesse locale qui pourra être financée par voie de microcrédit et ainsi créer de la valeur économique et sociale.. Chauffeurs Premiers contacts avec les touristes, ils gagneraient à maîtriser la langue des arrivants afin dassurer une meilleure qualité de service; Personnel hôtelier et de restauration Interlocuteurs principaux des touristes tout au long de leur séjour, la maîtrise de la langue leur permettrait de mettre à profit lémulsion culturelle, voire douvrir leurs horizons vers de nouveaux possibles Jeunes Souvent livrés à eux mêmes ou sans activités, les jeunes pourraient, en étant bien outillés, se convertir en guides et disposer dune activité génératrice de revenus pour ne pas seulement attendre les revenus de la diaspora Enseignants locaux Relais essentiels du transfert de compétences, ce groupe nous assurera le suivi de la transmission de ces savoirs après la fin du projet Langues Français, anglais, allemand Entrepreneuriat Education financière, gestion dentreprise Informatique de base TIC 10

11 Entrepreneuriat des jeunes : «fer de lance» dun pays en développement Les jeunes sont le plus souvent dans nombre de cas exclus du système financier «normal» car à la recherche dun travail, venant de finir lécole, ils ne sont pas bancarisables alors quils possèdent le plus souvent un «know how» en TIC (Technologies de lInformation et de la Communication). Ils ont donc besoin plus que jamais de services financiers pour leur décollage dans la vie afin déviter ainsi de tomber dans la précarité. Le fait de leur proposer des services financiers à un moment opportun de leur vie avec un réseau daide approprié, peut les aider à améliorer leur subsistance à court terme et créer les bases dune existence productive à long terme. Les jeunes sont économiquement actifs. Nombre de personnes considèrent que les jeunes non officiellement employés sont inactifs ou participent à des activités non-productives. Des études relèvent cependant que la plupart des ans vivant dans les pays en voie de développement contribuent au revenu du Ménage en travaillant dans les secteurs informels, en sinvestissant dans les entreprises à domicile ou en participant à des activités familiales, dagriculture, de pêche et de petit commerce. Par conséquent, si on améliore leur accès à des services financiers appropriés, ils pourront peut-être réaliser leur plein potentiel économique. Cest ainsi que nous nous conformerons à développer lidée dentrepreneuriat chez ces jeunes pour quils accèdent ainsi à travers les IMF, au microcrédit, pour ainsi créer leurs micro- entreprises. 11

12 PROMOTION DU SOCIAL BUSINESS CHEZ LES JEUNES Mobiliser les potentiels des jeunes et établir des liens entre les Institutions de micro finance pour la promotion du Social Business est un outil de développement non négligeable. Outre le capital financier, les jeunes peuvent utiliser leur travail dans le secteur formel et informel pour se constituer un capital social. Les groupes de caution solidaire sont souvent considérés comme un moyen efficace de fournir des services financiers aux jeunes car ils peuvent leur donner une excellente opportunité dinteragir et de former des réseaux sociaux solides. Le fait de servir des clients à un jeune âge permet de gagner une clientèle durable. Un jeune qui a son entreprise ne cherche plus à émigrer. Un jeune qui a des perspectives davenir dans son pays dorigine par la création dune PME retournerait immédiatement dans son pays car la vie en migration est souvent sujette à des séparations, des déchirements et perte didentité. Léducation financière, linstauration dune culture dépargne ou de renforcement des aptitudes à la vie courante permettent linclusion sociale et financière des jeunes au service du développement. 12

13 Planning détaillé Lancementlundi 15 juillet 2013 Du lundi au jeudiH/jourH/semaineTotal H Cours de français Cours d'anglais Cours d'allemand Le vendrediH/jourH/semaineTotal H Cours d'informatique 520 Cours d'éducation financière 520 Sécurité et Santé au travail520 Chaque vendredi soir Réunion d'évaluation Remise des diplômes et fête de clôture ClôtureJeudi 15 août 2013 Le projet est prévu pour durer 4 semaines de cours, soit 300h de formation dispensées 13

14 Conclusion Lheure est aujourdhui à la valorisation du potentiel des pays en développement à travers une coopération de fond La vocation première dun projets de ce genre est doutiller les populations en éléments nécessaires à leur développement plutôt quen une aide ponctuelle voire inadaptée. En travaillant en collaboration avec les communes de Ribeira Grande, de Paùl et de Porto Novo sur lile de Santo Antão, nous voulons ainsi montrer notre solidarité, notre engagement social international et louverture vers lautre pour combattre lexclusion sociale, la pauvreté, la précarité afin de créer des conditions de vie digne et contribuer à stopper ainsi lexode de la population jeune qui est lavenir dune nation. Lémigration ne doit pas être perçue comme une solution; car elle est souvent source de séparation, de déracinement, de dépaysement et déchec. Ce projet sétendra plus tard vers laménagement des pistes cyclables en VTT pour le développement de lécotourisme, du tourisme solidaire et équitable ceci en adéquation la population locale. 14

15 Présentation de la Maison de lAfrique Fact sheet communes partenaires 15

16 Présentation de la Maison de lAfrique Les valeurs défendues: La Maison dAfrique se présente comme un espace… …créateur de Liens sociaux où chaque individu est en mesure de partager sa culture dans la diversité des opinions ou des origines dans une logique de « faire société ensemble » …interculturel qui valorise les différences à travers la rencontre, léchange, le partenariat et le «brassage» social et intergénérationnel …de cohésion sociale qui permet à la société de souvrir, de construire et de rechercher une synergie forte dans la société. …de citoyenneté qui vise à jouer un rôle dans la construction dune société ouverte sur lautre, interculturelle et sans discrimination aucune. …qui vise à promouvoir la diversité, la mixité, le brassage des cultures, le rapprochement, la compréhension et la tolérance entre les peuples. …qui crée et réalise des plates-formes et des cadres culturels et socio-économiques, permettant la réflexion, léchange, linteraction et la création des synergies entre les personnes provenant dhorizons divers. Les principes qui guident notre action: LAccessibilité pour tous à léducation, au bien être social inclusif, en tissant des liens avec les pays dorigines, en termes de valorisation de la diaspora pour des projets de Co- développement. LInnovation, dans la prise en compte des besoins ou dans ses formes dinterventions, la Maison dAfrique se positionne comme un outil de coopération au service des citoyens issus de la diversité. La Réciprocité, la subsidiarité et la complémentarité où chacun dispose de son identité mais dont la mise en réseau favorise laction de terrain et la réponse aux besoins des « afro- Luxembourgeois/es ». La Responsabilisation par la recherche et lapport de ressources, la Maison dAfrique ne fait pas «à la place» mais vise à renforcer la dynamique associative. Etre un acteur de la société civile sur des enjeux de société Etre acteur dans les politiques dimmigration et de retour volontaire de la diaspora africaine. Etre un espace de dialogue, de réflexion et de concertation entre citoyens de tout horizon. Etablir des passerelles entre les peuples et les cultures du Monde. 16

17 Le droit fondamental de la Sécurité Sociale Dans la Déclaration Universelle des Droits de lHomme de 1948, l article 22, déclare «Toute personne en tant que membre de la société, a droit à la Sécurité Sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à leffort national et à la coopération internationale, compte tenu de lorganisation et des ressources de chaque pays». Le Cap-Vert est un pays jeune avec une histoire mouvementée, marquée par la traite des esclaves, le colonialisme et ses conséquences tragiques et la lutte pour lindépendance. Les formes plus récentes de linégalité au Cap-Vert ne passent pas sans laisser de traces et compliquent la lutte contre la pauvreté et ses conséquences. La mondialisation entraîne dans son sillage la maximisation à tout prix des profits, le consumérisme, la confiance aveugle en la croissance, la spéculation au dépens de la communauté. La tradition africaine repose sur la solidarité, la reconnaissance de lindépendance mutuelle, le respect mutuel et sur la volonté de partage. La grande estime de la communauté est encore visible aujourdhui grâce à «limpôt familial» payé par les migrants. On devrait donc transformer cet élan social vers une sécurité pour tous car sans la solidarité humaine, notre présent et notre futur ne pourraient avoir dexistence durable. 17

18 Fact sheet Ribeira Grande, Paul et Porto Novo Ribeira Grande Communément appelée Povoaçào par ses habitants, cette municipalité est située au nord de lîle de Santao Antào dans les îles de Barlevento. Son siège se trouve à Ponta do sol. Elle compte près de habitants pour 167 km². La commune possède quelques écoles et collèges, des églises, un bureau de poste, un port et des plages. Son président actuel est Monsieur Orlando Delgado. Paùl La municipalité de Paùl à pour siège Vila das Pombas; son président actuel est Monsieur Antonio Alexo Martins. Elle compte 54 km² pour près de 7000 âmes. Porto Novo Cest une localité côtière située au sud-est de lîle. Elle a le même nom que son siège. Elle compte habitants pour 558 km². Porto Novo est dotée dun port doù seffectuent les liaisons maritimes avec lîle de Sao Vicente toute proche. Porto novo est dirigée par Madame Rosa Rocha. 18


Télécharger ppt "David Foka, Administrateur Maison de lAfrique 1. Contexte du projet La migration Cap-Verdienne au Luxembourg remonte aux années soixante où comme la plupart."

Présentations similaires


Annonces Google