La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Adapter son alimentation après 55 ans…mais encore ?» Damien PAUQUET Diététicien-Nutritionniste Licencié en Sciences Biomédicales Standard de Liège ATH,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Adapter son alimentation après 55 ans…mais encore ?» Damien PAUQUET Diététicien-Nutritionniste Licencié en Sciences Biomédicales Standard de Liège ATH,"— Transcription de la présentation:

1 « Adapter son alimentation après 55 ans…mais encore ?» Damien PAUQUET Diététicien-Nutritionniste Licencié en Sciences Biomédicales Standard de Liège ATH, le 13/12/2011

2 Plan de lexposé : 1.Les effets du vieillissement et ses conséquences 2.Le bon rythme 2.Le bon rythme des repas 3.Les Boissons 4.Les Fruits et légumes 5.Les Féculents 6.Les Produits laitiers 7.Les VVPO (Viande, volaille, poisson et œufs) 8.Les Matières grasses ajoutées et le sel 9.Les Extras 10.PLACE DE LACTIVITE PHYSIQUE

3 Effets du vieillissement Modifications de la perception sensorielle Vieillissement bucco-dentaire Constipation et intestin irritable Tolérance au glucose (DIABETE) Fonte musculaire Eau (DESHYDRATATION) Calcium et vitamine D (OSTEOPOROSE) Anomalie des graisses (CHOLESTEROL)

4 Entr é e d' é nergie (alimentation) Perte de poids DANGER : Déséquilibre entre entrées et dépenses Prise de poids

5

6

7 Risques de malnutrition Insuffisance dapportsInsuffisance dapports : - Incapacités physiques - Détérioration intellectuelle - Isolement social - Erreurs diététiques et thérapeutiques - Dépression, …

8 Risques de malnutrition Situations dhypercatabolismeSituations dhypercatabolisme : - Inflammations aigues ou chroniques - Infections, cancers - Défaillance dorganes - Hyperthyroïdie Dépenses énergétiques plus importantes

9 Conséquences de la malnutrition Amaigrissement, fatigue, anorexie Troubles psychiques Epuisement des réserves de lorganisme Déficience immunitaire Toxicité médicamenteuse Carence en vitamines et minéraux

10 SEDENTARITE +++ : –TEMPS PASSE DEVANT TV (3h = seuil) –PEU DACTIVITE PHYSIQUE QUOTIDIENNE ERREURS ALIMENTAIRES : –HYPERGLUCIDIQUE –HYPERLIPIDIQUE, HYPERPROTIDIQUE –PAUVRE EN FIBRES –3 ERREURS FREQUENTES Risques de prise de poids

11 POIDS A LA NAISSANCE : POIDS DES PARENTS : –1 parent obèse : risque X 3 –2 parents obèses : risque X 5 Risques de prise de poids

12 Essoufflement Fatigue Sommeil perturbé Transpiration Douleurs musculaires Maux de dos Moqueries… ….. Mal-être Conséquences de la prise de poids

13 Hypertension artérielle Diabète type 2 Dyslipidémies (TG, Chol) Insuffisance cardiaque Insuffisance veineuse Arthrose Syndrome dapnée du sommeil Hypoventilation alvéolaire Perturbation psychosociale … Diminution de lespérance de vie ET de sa qualité Conséquences de lobésité

14 repères Quelques repères de consommation

15 Plan de lexposé : 1.Le bon rythme 1.Le bon rythme : 3 repas par jour 1.Boissons 2.Fruits et légumes 3.Féculents 4.Produits laitiers 5.Viande, volaille, poisson et œufs 6.Matières grasses ajoutées 7.Extras

16 Le bon rythme Le bon rythme = 3 repas par jour Petit-déjeuner Dîner Souper Un petit creux entre les repas ? collation Prendre une collation en privilégiant les fruits, les yaourts ou le fromage.

17 Plan de lexposé : 1.Le bon rythme 2. Boissons 2. Boissons : de leau ! 3.Fruits et légumes 4.Féculents 5.Produits laitiers 6.Viande, volaille, poisson, œufs 7.Matières grasses ajoutées 8.Extras

18 Boissons Boissons : de leau en quantité suffisante ! Leau représente plus de 50 % de votre poids !!! La sensation de soif diminue avec lâge… boire sans soif Boire 8 verres pour compenser les pertes. = 2 aux 3 repas + 1 en matinée et 1 dans laprès-midi Variez les plaisirs : eau pétillante, aromatisée, tisane, café, thé, bouillons… Leau de distribution est la moins chère.

19 Buvez davantage dans certaines situations : Sil fait très chaud lété ( !! Ou lhiver >> chauffage) -Buvez beaucoup et plutôt salé : = soupe froide, bouillon tiède ou glacé… Si vous avez de la fièvre En cas de diarrhée ou de vomissement Si vous prenez des diurétiques ou laxatifs Boissons alcoolisées : Maximum : 2 verres 3X/SEM pour la femme Maximum : 3 verres 3X/SEM pour lhomme

20 Plan de lexposé : 1.Le bon rythme 2.Boissons 3. Fruits & légumes 3. Fruits & légumes : 5 par jour 4.Féculents 5.Lait et produits laitiers 6.Viande, volaille, poisson, œufs 7.Matières grasses ajoutées 8.Extras

21 Fruits et légumes : au moins 5 par jour Avec lâge… besoins en minéraux et vitamines Effets favorables sur la santé démontrés Fruits et légumes = bonnes sources en : –Minéraux et vitamines –Antioxydants protection cellulaire –Fibres et eau bon pour le transit intestinal

22 1.Crus ou cuits ? Crus et frais (= peu de temps après lachat) plus de vitamines Cuits : restent intéressants sont souvent plus digestes 2.Frais, surgelés ou en conserves ? Si possible, favoriser les produits de saison frais. Les conserves et surgelés : Apportent aussi minéraux, vitamines et fibres Disponibles en toute saison Rapides à préparer Souvent moins chers que les produits frais

23 Et les fruits secs ? raisins, abricots, dattes, bananes, pruneaux, figues,… Énergétiques et sources de fibres et minéraux

24 Une portion ??? ½ assiette de légumes cuits 1 petite assiette de crudités (+/- 100g) 1 bol ou une assiette creuse de soupe 1 fruit de type pomme, poire, orange, banane,… 2 fruits de type abricot, mandarine, kiwi,…

25 2 à 4 tranches dananas frais ou au jus à 4 cuillères à soupe de compote « maison » 1 poignée de petits fruits : fraises, cerises, litchis,... 1 fruit pressé ou 1 verre de jus sans sucre ajouté

26 1.Le bon rythme 2.Boissons 3.Fruits et légumes 4. Féculents 4. Féculents : à chaque repas, selon lappétit 5. Produits laitiers 6. Viande, volaille, poisson, œufs 7. Matières grasses ajoutées 8. Extras Plan de lexposé :

27 Les féculents : à chaque repas et selon lappétit Source dénergie indispensable. glucides complexes. Privilégier les produits complets + de fibres, minéraux et vitamines. Nhésitez pas à miser sur les légumes secs protéines, fibres, minéraux et vitamines.

28 Les féculents permettent : 1. la préparation de plats très simples et bon marché : riz sauce tomate, gratin de pâtes ou de PDT, taboulé, semoule aux légumes,… 2. lachat dun conditionnement familial

29 Plan de lexposé : 1.Le bon rythme 2.Boissons 3.Fruits et légumes 4.Féculents 5. Produits laitiers 5. Produits laitiers : 3 à 4 par jour 6.Viande, volaille, poisson et œufs 7.Matières grasses ajoutées 8.Extras

30 Lait et produits laitiers Lait et produits laitiers : 3 ou 4 par jour Principale source de calcium Conserver les os solides Lutter contre lostéoporose (fracture) Apport en protéines animales Intéressant si peu dappétit pour la viande, le poisson ou les œufs.

31 Alternez laitages et fromages pour un bon compromis entre calcium et matières grasses. Variez vos choix Privilégiez les crèmes dessert et les flans maison (pas trop sucrés) Les produits du commerce sont souvent + gras, + sucré, – de calcium.

32 Si vous naimez pas les laitages… Pensez à en mettre dans vos préparations flan de légumes, sauce blanche, riz au lait, lait mixé avec des fruits, gratin de légumes,… Ajouter du fromage râpé dans vos omelettes, pâtes, soupe,… Certaines eaux minérales sont riches en calcium (+ de 300mg/l). Voir sur létiquette. Le lait en poudre est une très bonne alternative pour enrichir vos plats.

33 Les produits à base de soja… Le jus, le lait, les crèmes desserts, le tofu,… Riches en protéines végétales Exempts de graisses saturées Pauvres en calcium sauf pour les produits enrichis.

34 1.Le bon rythme 2.Boissons 3.Fruits et légumes 4.Féculents 5.Produits laitiers 6.Viande, volaille, poisson et œufs 6.Viande, volaille, poisson et œufs : 1 ou 2 x par jour 7.Matières grasses ajoutées 8.Extras Plan de lexposé :

35

36 Viande, volaille, poisson et œufs Viande, volaille, poisson et œufs : 1 ou 2 fois par jour Apport de protéines de très bonne qualité Les besoins en protéines augmentent de 20% avec lâge Indispensables pour préserver la masse et la force musculaire Alterner viande rouge, blanche et volaille Les œufs (3 à 4 par semaine) Les abats, riches en vitamines et minéraux Charcuteries : très riches en graisses saturées Au moins 2 fois par semaine du poisson

37 Le poisson - Cuisson au court-bouillon, grillé, papillote, four,… - Frais mais aussi surgelé ou en conserve : - thon au naturel, - sardines à lhuile, - maquereau, - anchois,… - Les poissons gras : hareng, maquereau, sardine, saumon…contiennent des Oméga 3 bénéfiques pour la santé Prévention des maladies cardio-vasculaires

38 Équivalences en protéines : 100g de viande ou de poisson 2 œufs 100g de crevettes ou crustacés décortiqués 500g de moules avec coquilles 100g de volaille, de foie 2 bonnes tranches de jambon cuit

39 Les œufs : –À la coque, au plat, en omelette, salade composée, flan salé ou sucré,… Les morceaux à cuisson longue : –Bouillis, à létouffée, en ragoût,… Les conserves de poissons Léquilibre du budget en plus

40 1.Le bon rythme 2.Boissons 3.Fruits et légumes 4.Féculents 5.Produits laitiers 6.Viande, volaille,poisson et œufs 7.Matières grasses et sel 7.Matières grasses et sel : limiter votre consommation 8. Extras Plan de lexposé :

41 Matières grasses ajoutées Matières grasses ajoutées : limiter la consommation Indispensables mais en petite quantités Très caloriques (1g = 9 kcal) Graisses ajoutées : sauce, MG de cuisson,… Végétales (huile, margarine) : Vit E et W 3 : protection des cellules et du cœur Animales (beurre, lard, saindoux,…) AG saturés Plats cuisinés à 15% de Lipides = trop gras !!!

42 Lhuile et le beurre Cuisson : huile dolive, darachide, de tournesol,… Assaisonnement : huile de colza, noix, noisette, carthame, soja,… Ne jamais cuire les huiles dassaisonnement Beurre ou autres matières grasses : sur les tartines ou en noix sur les légumes ou féculents Lhuile de colza est très intéressante pour la santé et peu onéreuse.

43 Sel Sel : à limiter sans le supprimer Renforce la saveur des aliments On en consomme souvent beaucoup trop Nest pas conseillé pour la santé Hypertension artérielle Rétention deau Mauvaise habitude

44 Comment limiter sa consommation de sel ??? Saler après la cuisson Goûter systématiquement avant de resaler Pensez : – aux épices, dont le poivre – aux condiments : moutarde, cornichons, câpres,… – aux aromates : ail, oignons, échalote,… – aux fines herbes Plats préparés du commerce : soupes, quiches, feuilletés, biscuits apéritifs,… Conserves « sans adjonction de sel » Certaines eaux gazeuses : lire les étiquettes (Na)

45 Plan de lexposé : 1.Le bon rythme 2.Boissons 3.Fruits et légumes 4.Féculents 5.Produits laitiers 6.Viande, poisson, volaille et œufs 7.Matières grasses ajoutées et sel 8.Extras : limiter la consommation

46 Extras Extras : limitez votre consommation Il ny a aucune raison de sen priver, à condition de les consommer sans excès !!! Eviter de les consommer hors des repas. Dessert ne rime pas forcément avec pâtisserie, biscuits, chocolat ou glace Pensez aux fruits : à croquer, en salade, en sorbet, en compote,…

47 Quelle est limportance de lactivité physique au quotidien…?

48 Condition physique Santé mentale Solidité osseuse Santé cardio-vasculaire Masse corporelle Profil lipidique Les effets de lactivité physique sur la santé des séniors Pression artérielle Autres comportements sains

49

50 BOUGER, OUI MAIS ENCORE… INTENSITE LENTE A MODEREE PREFEREZ DES EFFORTS LONGS ET PEU INTENSES (« CARDIO ») « TOP TROIS » : MARCHE (course lente), vélo, natation YOGA, AQUAJOGGING, AQUABIKING, RENFORCEMENT MUSCULAIRE UN JOUR SUR DEUX = DÉJÀ BIEN

51

52 Merci pour votre attention ! Damien PAUQUET


Télécharger ppt "« Adapter son alimentation après 55 ans…mais encore ?» Damien PAUQUET Diététicien-Nutritionniste Licencié en Sciences Biomédicales Standard de Liège ATH,"

Présentations similaires


Annonces Google