La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

A CHAQUE CS ON PARLE DU SOMMEIL OU PLUTÔT DU NON SOMMEIL = PLAINTE SUR LA VEILLE! +++

Présentations similaires


Présentation au sujet: "A CHAQUE CS ON PARLE DU SOMMEIL OU PLUTÔT DU NON SOMMEIL = PLAINTE SUR LA VEILLE! +++"— Transcription de la présentation:

1 A CHAQUE CS ON PARLE DU SOMMEIL OU PLUTÔT DU NON SOMMEIL = PLAINTE SUR LA VEILLE! +++

2 Les conseils préventifs sont indispensables dès la naissance +++. Calmer en restant calme. Respecter les rythmes de sommeil, ne pas réveiller les bébés, ne pas se précipiter pour les prendre dès le premier cri +++ Le lien avec les rythmes alimentaires est évident donc espacer les tétées le plus vite possible, laisser une chance de dormir au bébé, donc calme. A la lumière le jour et pas de lumière la nuit.

3 3 STADES DE VEILLE VEILLE CALME : contacts, regards, sourires VEILLE AGITEE: pleurs, coliques, VEILLE ACTIVE: repas, changes, bains Ne pas transformer une veille agitée en veille active( confusion faim et mal-être) SOMMEIL AGITE: bouge, rêves SOMMEIL CALME: dort Il est normal de sauter 1 ou 2 fois par jour ces stades( de 60 min) après les bibs Ne pas transformer un sommeil agité en veille en réveillant le bébé 2 STADES DE SOMMEIL

4 Chez NN Cycles de sommeil de 60 min seulement Vers 3 mois 90 min A l adolescence cycles de 120 min À 3 mois sommeil nocturne et SP 9 mois disparition de lendormissement en SP d où rites dendormissement 1 à 2 ans organisation des phases de sommeil profond Les stades évoluent

5 Rythmes circadiens et adaptation à la vie extra utérine la sécrétion de mélatonine se règle en 1 à 3 mois « il fait alors ses nuits » si.... on le laisse dans le noir au calme en espaçant ses repas, sans gaver +++, car on dort mieux si on mange normalement. Attention aux anciennes nouvelles techniques type « peau à peau » en tous les cas pas en continu !! Laisser une place aux succédanés maternels: doudou, sucette, pouce …

6 Les angoisses parentales : Bébé réveillé (on ne laisse pas senclencher les cycles) = sd. du veilleur de nuit Bébé bercé = ( espagnols, gitans) La dépression maternelle++ attention à l épuisement et à la surpopulation : danger de bébé secoué. L' alimentation à la demande : sein sucette, se méfier de la sous alimentation; surveiller le poids ++. La lumière maintenue la nuit AUCUN TT sauf supprimer la cause: ni tt ni ostéopathie ni homéopathie sauf pour rassurer

7 Les douleurs : otites ++ RGO +++puis les dents ( traitements parfois atypiques: colliers, homéopathie type chamomilla ou stramonium, curé de Lezat …) ne pas oublier la roséole +qui donne des sommeils difficiles. Les gênes respiratoires : laryngites, bronchiolites Les prurits : eczéma, IPLV Les cauchemars ( fin de nuit en sommeil paradoxal) terreurs nocturnes ( sommeil lent profond en début de nuit), souvent post traumatique et stress ( hospitalisation, kiné, adoption, enfant battu) La dépression maternelle +++ vers 6 mois La faim: vers 4/6 m diversification et passer au lait 2 âge

8 Les angoisses de séparation : pleure dès qu on le pose dans son lit : l attitude des parents est la base de la solution ( bébé bercé, promené, voituré, gardé dans le lit …) La fusion excessive des premiers mois rends la séparation de 9 mois plus difficile (à 9 mois l enfant renait de façon indépendante de sa mère et apprends à vivre sans elle!) Les dents, les vers (oxyures) Les comédies (jeux ou télé la nuit) = « ce sont des voleurs de temps et de sommeil » Pseudo angoisses de monstres ( livre « il y a un crocodile sous mon lit »..)

9 Le retour de vacances (++ car dormait avec parents) Le séjour en altitude ( grosse question des limites selon lâge < 1500 m ok chez le petit) Le jet-lag ( décalage horaire) en voyage ou au changement d heure ( les parents doivent sadapter) Labsence d un parent ( privilégier contact /tel, film) Le déménagement Le divorce ou un décès parental ou fratrie ( culpabilité) Un 2 enfant à la maison ou parfois chez la nounou (= si pb changer de nounou ) Un changement de niveau en crèche ou à lécole

10 Après avoir éliminé une cause Faire de son mieux en respectant les rythmes ou en les faisant respecter Aider à lendormissement dès 6-8 MOIS = RITES +++ Mais le durée de ceux-ci peut varier. Aider lenfant à aimer sa chambre donc y aller mais ne pas len sortir sil pleure la nuit.(ne pas punir un enfant en le mettant dans son lit) Toujours garder les liens parents-enfants et la séparation des espaces parents et enfant : le père doit garder sa place et son lit +++ La fermeté calme mieux les angoisses que lincertitude Les limites sapprennent la journée ++++et pas dans un magasin !

11 Les parasomnies avec somnambulisme et terreurs nocturnes et sydrôme des jambes sans repos : éviter excitants et excitation le soir L hypersomnie avec la narcolepsie (tt modafinil) et les apnées du sommeil ( voir taux d hémoglobine élevé, obstruction ORL, +/- problème dorthodontie) Les hyposomnies ( précoces ) rares mais chercher un équilibre familial surtout si les parents sont des gros dormeurs. Il n y a pas dheure légale dendormissement ou de réveil ( variable selon pays et latitude ) mais le rythme circadien normal est de 25 h et un ado laissé à lui même se décale = retard de phase ( attention au tchat internet)

12

13 Cécité et tr sommeil: tt circadin ( essai dans retards de phase et jet lag) Médicaments et tr sommeil: corticoides, ventoline.. Troubles cachant un pb scolaire ( racket) ou d abus sexuel

14 Chez les petits : pts moyens homéopathie, éviter les excitants ( célestene ), laisser faire colliers « anti dents » sauf en collectivité. En cas dépuisement maternel ne pas oublier les relais ++(famille, amis) Chez les plus grands éviter les tt calmants type nopron, théralène, atarax, phénergan… mais mieux vaut ça que de le jeter par la fenêtre! Chez les ados : traiter les parents ( autorité)et recadrer les ados Place des médecins spécialistes en tr. sommeil si on craque ou si les parents le demande mais délais +++ et le + souvent c est fini avant de les voir CE NEST PAS UNE PATHOLOGIE HOSPITALIERE +++

15

16

17 Polysomnographie dans apnées du sommeil Examen ORL ET recherche RGO VOIR BILAN SANGUIN EEG rarement


Télécharger ppt "A CHAQUE CS ON PARLE DU SOMMEIL OU PLUTÔT DU NON SOMMEIL = PLAINTE SUR LA VEILLE! +++"

Présentations similaires


Annonces Google