La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quelles stratégies pour les achats internationaux Entre intérêts économiques et développement durable Conférence CMA 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quelles stratégies pour les achats internationaux Entre intérêts économiques et développement durable Conférence CMA 2012."— Transcription de la présentation:

1 Quelles stratégies pour les achats internationaux Entre intérêts économiques et développement durable Conférence CMA 2012

2 Frédéric RICHARD Les achats internationaux à lépreuve du développement durable : la RSE peut-elle redéfinir les stratégies ? Enseignant- chercheur à lESC de Saint-Etienne

3 Ma proposition de réflexions : Pourquoi sintéresser et semparer des problématiques du Développement Durable (DD) via une Responsabilité Sociétale des Entreprises ? Comment les achats peuvent sinscrire dans / être à lorigine d une démarche de DD/RS? La RSE peut-elle être un vecteur de différenciation ?

4 I) LES ENJEUX MACROS DU DEVELOPPEMENT DURABLE SYNTHETISÉS

5 Lester R. Brown, Basculement : comment éviter leffondrement économique et environnemental, collection « Initial(e)s DD », Souffle Court Editions, 2011 Edgar Morin, La voie, Fayard, 2011 Pierre Rabhi, Vers la Sobriété Heureuse, Actes Sud, avril 2010 Etc. An Inconvenient Truth, réalisé par Davis Guggenheim, Al Gore, 2006 Banque Mondiale, Rapport sur le changement Climatique, novembre 2012 Des acteurs, des organisations, des institutions… (chacun les siens…) médiatisent ces enjeux

6 Au cours de son histoire, l'humanité a utilisé les « services de la nature » pour: Respirer, se nourrir, construire ses habitations (ses villages, ses villes), construire ses routes, pour créer des produits, se distraire, et pour absorber le CO générés par ses activités. Au milieu 1970, les êtres humains ont franchi un seuil : La demande a dépassé ce que la nature peut produire ou absorber. Au rythme actuel, besoin (1,3 à 1,5) Au rythme actuel, avant moitié du siècle, besoin :

7 Démographie +50% dici 2050, soit + 3 milliards dhab Demande croissante en ressources Energie, matières premières Emissions, pollutions, déchets…Dégradation des milieuxRupture des équilibres écologiques 7

8 8 Lévolution de la démographie Leffondrement de la biodiversité Le changement climatique 3 points de tension : -Insécurité alimentaire -Insécurité énergétique -Pauvreté

9 Les 4 positions de la négociation Développement et Environnement Je perds Tu gagnes Jeu à somme nulle Je gagne Tu gagnes Jeu à somme positive Je perds Tu perds Jeu à somme négative Je gagne Tu perds Jeu à somme nulle Thèse Aurélien Boutaud Le développement durable est issus dun processus de « négociation » entre lenvironnement et de développement. Il cherche à gagner à la fois sur lenvironnement et le développement. compétition contradiction coopération dépassement environnement développement

10 « Un développement qui répond au besoin du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Deux concepts sont inhérents à cette notion : -le concept de "besoin", et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient daccorder la plus grande priorité, et -lidée des limitations que létat de nos techniques et de notre organisation sociale imposent sur la capacité de lenvironnement à répondre aux besoins actuels et à venir ». Définition classique du DD Rapport Brundtland, Notre Avenir à Tous, rapport de la Commission Mondiale sur l'Environnement et le Développement, Les Editions du Fleuve, 1987, p 51

11 - Au minimum, il sagit de ne pas mettre en danger les systèmes naturels qui nous font vivre : latmosphère, leau, les sols et les êtres vivants; - Au sens large, il sagit de chercher à favoriser un état dharmonie entre les êtres humains et entre lhomme et la nature. ABDELMALKI, L. & P. MUNDLER, Économie de lenvironnement., Ed. Hachette, 1997 Pour synthétiser, le DD engage : Rechercher le meilleur équilibre entre lefficacité économique, le respect de lenvironnement et les aspects sociaux et sociétaux

12 II) DU DEVELOPPEMENT DURABLE à LA RSE

13 éthique partagée systèmes de management réglementation marketing communication anticipation des opportunités anticipation des risques contrainte marché Les entreprises ont en général une de ces six clés d'entrée pour s'engager pour le DD. Pour avoir une véritable stratégie de DD, elles doivent aller au-delà de cette première approche et maîtriser l'ensemble et surtout passer des approches de risques vers des approches plus positives d'exploitation des opportunités (C. Brodhag) Clés dentrées de lengagement pour le DD/la RS

14 France Europe Daprès C. Brodhag, ENSM SE, France E ngagement volontaire avec le Pacte Mondial des Nations Unies R apport de développement durable (GRI) N ormes thématiques (environnement ISO 14001, social SA 8000…) labels sectoriels ISO outils de diagnostics et daccompagnement des entreprises DD / RS labels Chartes (selon secteurs)… Directives sectorielles qui se traduisent ensuite en droit français Rapports de DD des entreprises cotées Code Marchés publics (art 5 et 14); Grenelle 2 : évolution loi NRE, « Bilan carbone » obligatoire pour les entreprises de plus de 500 salariés (décret dapplication de larticle 75 de la loi grenelle 2), reporting RSE (Loi Grenelle 2 - Article 225) Etiquetage Responsable (La loi Grenelle 2 a décidé d'expérimenter laffichage des informations environnementales sur les produits et services à partir du 1er juillet Taxe carbone (Europe) International VOLONTAIRES OBLIGATOIRES Entreprises et DD/RSE : Incitations - Obligations Europe (futur)

15 Au niveau du fonctionnement de lentreprise : logistique, achats, économie de fonctionnalité, énergies renouvelables (utilisation), eco-gestes (tri des déchets, pratiques liées à lénergie…)… Au niveau de sa production : achats, réduction de son empreinte écologique, ACV, recyclage, produits biodégradables, commerce équitable, économie de fonctionnalité, énergies renouvelables (productions), tri des déchets… En soutien à des projets durables : banques, commerce équitable, centres de formations, énergies renouvelables (labels)… 3 niveaux de pratiques DD / RS indépendants, parallèles ou complémentaires

16 Développement Durable RS coopérative Relations compétitive Les parties (RS) et le tout (DD) RS C. Brodhag Nous concevons le DD comme un projet macro évolutif (mis en débat tous les dix ans au niveau international), auquel les organisations peuvent participer mais ne peuvent pas répondre complètement. En effet, et pour exemple, les entreprises peuvent participer à la réduction des inégalités femmes/hommes en leur sein, peuvent participer à leur échelle à la réduction des inégalités dans les pays ou entre les pays mais ne peuvent sattaquer à elles seules à lensemble des inégalités comme attendues par le projet de DD. (Richard, 2006)

17 Responsabilité sociétale selon ISO Responsabilité d'une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l'environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent qui – contribue au développement durable, y compris à la santé et au bien- être de la société; – prend en compte les attentes des parties prenantes; – respecte les lois en vigueur tout en étant en cohérence avec les normes internationales de comportement; – est intégré dans l'ensemble de l'organisation et mis en œuvre dans ses relations AFNOR (2010), NF ISO LIGNES DIRECTRICES RELATIVES À LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE, AFNOR.

18 ISO : 7 questions centrales Chacune de ces questions centrales est ensuite découpée en domaines d'action, qui explicitent les lignes directrices que les organismes sont invités à suivre.

19 Société et Environnement Organisation Stratégie, planification, intégration et communication de la RS Parties Prenantes Identifier Et Comprendre La RS DIALOGUER Contribuer au Développement Durable Passe en revue Figure 4 Intégration de la responsabilité sociétale dans l'ensemble de l'organisation (p.84)

20 III) ISO et ACHATS => Responsables

21 ISO et ACHATS => Responsables Un des éléments de la politique DD Mais également : un véritable axe structurant de la démarche DD Traduction pratique et rapidement opérationnelle dans la fonction achats Un levier puissant de diffusion des bonnes pratiques de responsabilité sociétale

22 achats responsables: Lors de ses décisions d'achat, il convient qu'une organisation tienne compte des performances environnementales, sociales et éthiques des produits ou services acquis, tout au long de leur cycle de vie. Si possible, il convient qu'elle privilégie les produits et services qui limitent le plus possible les impacts, en se référant à des programmes d'étiquetage fiables et efficaces, vérifiés de manière indépendante, ou à d'autres programmes de vérification, tels que l'écolabel ou les activités d'audit ; et apprentissage et sensibilisation: Il convient qu'une organisation fasse œuvre de sensibilisation et promeuve un apprentissage approprié afin de soutenir les efforts en matière d'environnement au sein de l'organisation et de sa sphère d'influence (pp ) ISO et ACHATS => Responsables

23 6.6.6 Loyauté des pratiques Domaine d'action 4: Promotion de la responsabilité sociétale dans la chaîne de valeur – Une organisation peut influencer d'autres organisations en prenant ses décisions d'approvisionnement et d'achat. En tant que meneur et mentor le long de la chaîne de valeur, elle peut promouvoir l'adoption et le soutien des principes et pratiques de responsabilité sociétale. (p.60) ISO et ACHATS => Responsables

24 6.6.6 Loyauté des pratiques Domaine d'action 4: Promotion de la responsabilité sociétale dans la chaîne de valeur – Pour promouvoir la responsabilité sociétale dans sa chaîne de valeur, il convient qu'une organisation: – […] promeuve la répartition équitable des coûts et bénéfices de la mise en œuvre de pratiques de responsabilité sociétale sur toute la chaîne de valeur y compris, si possible, le renforcement des capacités des organisations de la chaîne de valeur à opérer pour atteindre les objectifs de responsabilité sociétale. Cela inclut des pratiques d'achat adéquates, consistant par exemple à payer le juste prix et à pratiquer des délais raisonnables, avec des contrats stables. (p. 61) ISO et ACHATS => Responsables

25 La démarche dachats responsables Relève dune volonté politique de la direction au plus haut niveau. Ne peut être dissociée de la dimension stratégique de lorganisation.

26 Sphère dinfluence et responsabilité parties prenantes parties prenantes Agenda 21 local Plan climat territorial développement durable recyclage producteur sous traitant consom -mateur mat. 1 ère déch et RS consommation production Approche Cycle de vie ACV environnemental et social / traçabilité carbone / consommation deau / empreinte écologique / produit > service utiliser les mêmes objectifs et la même organisation de laction pour faciliter les coopérations : la RSE de lISO RSO parties prenantes parties prenantes La RSE redonne à penser les frontières des organisations / leurs liens ; Elle permet de remonter la chaine de « responsabilité », donc de sentendre et de sassocier pour la partager. Daprès Brodhag

27 Bénéfices attendus Meilleure maîtrise des risques sociétaux (évaluation fournisseurs, instauration dun dialogue, etc.) Réduction des coûts tout au long du cycle de vie des produits (biens et services) achetés (TCO) Contribution à linnovation sociétale : le fournisseur « ressource» et levier de rupture stratégique Capital Image Répondre à des Cahiers des Charges Clients de + en + ciblés DD Valeur actionnariale Sens et cohérence Thierry DE WISPELAERE, Elycoop

28 éthique partagée systèmes de management réglementation marketing communication anticipation des opportunités anticipation des risques contrainte Marché (Si jai le temps) Les entreprises ont en général une de ces six clés d'entrée pour s'engager pour le DD. Pour avoir une véritable stratégie de DD, elles doivent aller au-delà de cette première approche et maîtriser l'ensemble et surtout passer des approches de risques vers des approches plus positives d'exploitation des opportunités (C. Brodhag) Clés dentrées de lengagement pour le DD/la RS

29 Depuis 2009 la demande d'une « autre société de consommation » est de plus en plus forte; on assiste à la réconciliation entre DD et création de valeur (TNS Sofres, décembre 2009). Etude ETHICITY 2012 : Ethicity, Les Français et la consommation responsable,

30 Ethicity, Les Français et la consommation responsable,

31 Ethicity, Les Français et la consommation responsable,

32 Ethicity, Les Français et la consommation responsable,

33 Ethicity, Les Français et la consommation responsable,

34 Quelques pistes pour mettre en œuvre les achats responsables entreprises-francaises,839.html ABCAL, Association belge des Cadres d'Achat et de Logistique : MapADS : MFQ Norme PR NF X sur les Achats Responsables Initiatives de la CDAF (ex. de la Charte des 10 engagements pour des achats responsables) Observatoire économique de l'achat public Observatoire des achats responsables CCI Formation, St-Etienne, Formations achats (2 jours) CCIT St-Etienne, prédiagnostic RSE (1/2 journée + rendu) Commande publique et développement durable - Portail d'échanges des collectivités


Télécharger ppt "Quelles stratégies pour les achats internationaux Entre intérêts économiques et développement durable Conférence CMA 2012."

Présentations similaires


Annonces Google