La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA COOPERATION INTER-ENTREPRISE CDE et réseau institutionnel européen Bruxelles, les 14 et 15 octobre 2008 Laccompagnement de lentreprise africaine par.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA COOPERATION INTER-ENTREPRISE CDE et réseau institutionnel européen Bruxelles, les 14 et 15 octobre 2008 Laccompagnement de lentreprise africaine par."— Transcription de la présentation:

1 LA COOPERATION INTER-ENTREPRISE CDE et réseau institutionnel européen Bruxelles, les 14 et 15 octobre 2008 Laccompagnement de lentreprise africaine par des entrepreneurs européens : renforcement des compétences techniques, entrepreneuriales et commerciales Pour son développement et un meilleur accès aux marchés porteurs /

2 14/10/2008 Le programme Cosame Transfert de compétences entre entrepreneurs Nord / Sud Deux types de missions : Missions de « conseil et assistance technique » Missions de « compagnonnage petits entrepreneurs» Un programme en expansion, ciblé sur lAfrique et le compagnonnage petits entrepreneurs, couvrant tous les métiers

3 14/10/2008 Une conviction, un diagnostic, une stratégie pour le développement du secteur privé africain La petite entreprise, un vecteur puissant de développement économique Omniprésence en Afrique, mais durée de vie trop courte par manque daccompagnement –Renforcer les compétences des entrepreneurs et celles des corps intermédiaires représentatifs de la petite entreprise en Afrique –Participer au processus dorganisation de la profession au sein de la filière –Susciter un processus de changement durable par lamélioration de lenvironnement global de lentreprise

4 14/10/2008 Une méthode innovante Le compagnonnage petits entrepreneurs Faire émerger une offre de services dappui avec lintervention dun entrepreneur français Matières premières, équipements, compétences techniques, organisation, marchés Renforcement des compétences techniques, organisationnelles, entrepreneuriales et stratégies commerciales Valorisation du rôle des corps intermédiaires comme fournisseurs de services dappui Un diagnostic et un accompagnement individualisés au sein des entreprises Une action tout au long du cycle de vie du produit Des échanges au sein de la profession et émergence dactions collectives

5 14/10/2008 Panorama des pays/régions et filières cibles CAMEROUN Alimentaire/Bafoussam Couture et Photo/Douala Cuir/Maroua Bois/Yaoundé CONGO Vannerie/Brazzaville Menuiserie bois/Ouesso, Owando, Dolisie Pâtisserie/Pointe Noire Couture/Pointe noire Céramique/Bouenza MADAGASCAR Corne,Sculpture /Diego Suarez Soudure/Antsirabe SENEGAL Couture/Dakar Menuiserie /Ziguinchor Mécanique auto/Kaolack Maçonnerie/Fatick Menuiserie alu/Thiès BURKINA FASO Créativité et design MAURITANIE Bijouterie/Nouakchott Cuir/Nouakchott Bois/Nouakchott Depuis 2004, plus de 150 entreprises et 900 artisans, collaborateurs et apprentis ont bénéficié du compagnonnage

6 3 pays dintervention 13 binômes ville - métier Implication des équipes nationales et de 12 entrepreneurs français Actions collectives, suivi et évaluation dimpact Renforcement de 4 filières dans 4 ou 5 régions par pays Formation déquipes locales composées de représentants des chambres consulaires, OP et prestataires de services dappui Globalisation et restitution des résultats Animation des dynamiques de changement Un dispositif de suivi, évaluation et capitalisation des missions de compagnonnage Dispositif SEC, 2007/2008 Emergence dune offre de services dappui adaptés à la petite entreprise pour un meilleur accès aux marchés porteurs

7 Organigramme des équipes SEC Exemple du Congo Coordinateur national Christian MPARA ANA Couture Pointe-Noire Référent local Gildas Ndala FJEC Expert métier Nelly Tsassa FJEC Représentant OP Amoussa MOUSSIOU Congo mod Nombre dateliers (8) Compagnonne Colette Coppens Céramique – poterie Bouenza (Nkayi) Référent local Sébastien Bayoudoula Dir. départemental Expert métier Martin Kiekolo Expert dév. rural Représentant OP Elaston Bitala Association artisans Nombre dateliers (6) Compagnonne Agnès Prévost Menuiserie Cuvette centrale (Owando) Référent local Charlie Tsambi Dir. départemental Expert métier André Dianzinga Economiste ANA Représentant OP Elenga Okoko Menuisier Nombre dateliers (4) Compagnon Nicolas Chareyre Menuiserie Ouesso Référent local Léon Loboma Dir. départemental Expert métier Jean Joël Mebeza SG CCIA Représentant OP Michel Mfoukou Vice-Pdt. CCIA Nombre dateliers (7) Compagnon Nicolas Chareyre Menuiserie Dolisie Référent local Norbert Gouyoubou Dir. départemental Expert métier Fredy Gnagna Consultant ONG Représentant OP Nestor Moussavu CM Dolisie Nombre dateliers (8) Compagnon Hugues Palot

8 14/10/2008 Diagnostics et impacts des missions de compagnonnage dans le cadre du dispositif SEC DiagnosticsImpacts des missions de compagnonnage Matières premières et équipements - Vétusté des équipements et accès difficile à une matière première de qualité sont un handicap (Augmente la pénibilité du travail et nuit à la qualité de finition des produits) - Approvisionnement en petit outillage et pièces de rechange de qualité problématique, entraînant parfois larrêt de la production - Traitement de la matière première - Emergence de propositions daction pour améliorer les conditions de négociations et laccès à des équipements coûteux Compétences techniques et qualité des produits - Lacunes dans la maîtrise des techniques de base - Méconnaissance des évolutions technologiques - Manque dinnovation, de design et de valorisation de lidentité culturelle => qualité des finitions peu satisfaisante & faible diversification de loffre de produits - Transmission de techniques de fabrication et de finition pour augmenter les performances de latelier et réduire la durée et de la pénibilité du travail - Redéfinition du rôle des apprentis - Développement et nouveaux produits : amélioration de la qualité, stimulation de la créativité des artisans, valorisation de lidentité culturelle Organisation de la production et gestion Aménagement, organisation - Utilisation non rationnelle de lespace de travail - Perte defficacité Comptabilité, gestion - Absence de séparation des comptes famille – entreprise - Mauvaises méthodes de fixation de prix - Vente à perte (également la conséquence de positionnement sur des marchés à faible valeur ajoutée) - Organisation des espaces de production en fonction des flux de production - Développement doutils pour optimiser la gestion des ressources humaines - Techniques de fixation de prix Les artisans prennent conscience que lorganisation valorise les compétences techniques et les ressources humaines Elle rassure aussi une clientèle plus exigeante

9 14/10/2008 Diagnostics, impacts et actions collectives des missions de compagnonnage dans le cadre du dispositif SEC DiagnosticsImpacts des missions de compagnonnage Accès aux marchés - Souvent limités aux marchés de proximité - Absence de stratégie commerciale et de valorisation des produits - La nature des marchés est déterminante - Positionnement sur des marchés plus porteurs : mise en place dune stratégie commerciale et valorisation des produits Prise de conscience des chefs dentreprise - Dadopter une attitude proactive face à des marchés potentiels - De chercher des opportunités de marché Environnement économique et institutionnel des entreprises Critère décisif pour amorcer un processus de changement et conditions préalables pour le développement économique des entreprises : - Degré de cohésion sociale du groupe cible - Expériences préalables dorganisation et de mutualisation - Existence dune politique daccompagnement et de partenariat développée par les corps intermédiaires - Accès plus ou moins généralisé aux différents services dappui - Enclenchement dune dynamique collective - Lancement dun dialogue entre les différents acteurs - Sensibilisation à lintérêt de se fédérer et de mutualiser - Structuration du secteur par la mise en place, notamment, de coopératives ou GIE. - Début dune politique de partenariats - Emergence de nouveaux besoins dappui ciblés sur le renforcement des compétences des responsables des organisations professionnelles. Actions collectives et dynamiques de changement Des tendances récurrentes sont observées au niveau national dans lélaboration des actions collectives : - Cameroun : des actions tournées autour de stratégies commerciales pour atteindre des marchés à forte valeur ajoutée - Congo : émergence dun processus dorganisation de la profession et de dialogue avec les autorités - Sénégal : des projets orientés vers la facilitation daccès aux matières premières et équipements

10 14/10/2008 Illustration La filière cuir à Maroua Entre 2005 et 2007 : 3 missions de compagnonnage auprès des tanneurs, maroquiniers et cordonniers de Maroua, dans lextrême nord du Cameroun : plus de 200 bénéficiaires : Création de lassociation ADAIMA (Association Des Artisans Intègres de Maroua), puis de lappellation KALKAL, label de qualité pour le cuir : Revalorisation dune méthode ancestrale de tannage avec du lait, valorisant ainsi lidentité culturelle : cest la naissance dun deuxième label : « Etoile de Sampera » : Concrétisation dun partenariat commercial avec Up&UP, structure qui commercialise des produits issus du commerce équitable en France : Projet de création dun centre de ressources professionnelles (CRP) pour la filière cuir de la province de lextrême nord du Cameroun, appuyé par lAFD.


Télécharger ppt "LA COOPERATION INTER-ENTREPRISE CDE et réseau institutionnel européen Bruxelles, les 14 et 15 octobre 2008 Laccompagnement de lentreprise africaine par."

Présentations similaires


Annonces Google