La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TIC et EMPLOI Dispositif et mesures en faveur de l’auto-emploi dans le secteur des TIC Présentée par Madame Gilletta GBANHOUN épouse MOUYABI Ingénieur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TIC et EMPLOI Dispositif et mesures en faveur de l’auto-emploi dans le secteur des TIC Présentée par Madame Gilletta GBANHOUN épouse MOUYABI Ingénieur."— Transcription de la présentation:

1 TIC et EMPLOI Dispositif et mesures en faveur de l’auto-emploi dans le secteur des TIC Présentée par Madame Gilletta GBANHOUN épouse MOUYABI Ingénieur en Informatique option Systèmes d’Information DG/AGeNTIC 07 Décembre 2013

2 PLAN DE PRESENTATION INTRODUCT ION
Evolution des TIC et nouveaux métiers L'avenir du marché de l'emploi dans le secteur des TIC Dispositif et mesures mis en place en faveur de l’auto-emploi dans le secteur des TIC CONCLUSION

3 INTRODUCTION L'allongement de l'espérance de vie,
l'augmentation du nombre de dispositifs et de systèmes intelligents, le perfectionnement des systèmes de calcul dotés d'une plus grande puissance de traitement, les nouvelles technologies multimédias, l'évolution constante des réseaux sociaux et, la nature mondialisée et interconnectée de notre planète, détermineront selon toute vraisemblance le visage de la main-d'œuvre de demain.

4 Le secteur des TIC reste un secteur dynamique qui ouvre des horizons inconnus, placés sous le signe de la créativité et de l'innovation et faisant appel à des méthodes de travail, d'interaction et d'apprentissage radicalement nouvelles. Ces évolutions ne peuvent pas être sans conséquences sur les métiers et les compétences associées.

5 NOUVEAUX METIERS

6 Publics ciblés: ans avec expérience (parfois autodidactes ou professionnels disposant d’une compétence spécifique). Niveaux d’études: BTS, DUT, Ingénieurs, BAC + 4/5. Les entreprises recherchent de plus en plus des personnes diplômées. - Ces métiers font très largement appel aux techniques de travail coopératif ; - ils demandent aux titulaires de ces métiers de mettre en œuvre, à plus ou moins fort dosage, des capacités cognitives. - Une compétence commerciale/marketing est souhaitable. - Ces publics doivent savoir lire et écrire dans une langue étrangère. (Anglais).

7 L'avenir du marché de l'emploi dans le secteur des TIC
La plupart des pays développés prévoient une pénurie inquiétante de personnel qualifié capable d'occuper de futurs emplois dans le secteur des TIC. Selon les prévisions de l'Union européenne, dans cinq ans, on comptera emplois de plus dans ce secteur que de professionnels pour les occuper; aux Etats-Unis et au Brésil et respectivement ; dans le monde, ce chiffre devrait être proche des deux millions (US Gvnt et SOFTEX-2012). La mise au point de nouveaux biens et services devrait alimenter la demande de la part des entreprises, des ménages et des pouvoirs publics, et cette demande constante devrait être encore stimulée sous l'effet des investissements de renouvellement des équipements TIC et de l’offre d’opportunités conséquentes pour la création de nouveaux services et l’innovation. SOFTEX, l’association brésilienne pour la promotion et l’exportation de logiciels

8 La fusion des TIC avec des technologies propres à un secteur de l'économie donne naissance à des "emplois hybrides". On s'attend à ce que les jeunes manifestent davantage d'intérêts pour des activités faisant appel à leur créativité et à leur intuition, par exemple la conception d'applications logicielles. L'avenir s'annonce particulièrement prometteur dans les domaines de l'informatique appliquée aux réseaux électriques, des médias numériques et des applications de réseaux sociaux et sur mobile, qui sont synonymes d'emplois intéressants, plaisants et créatifs associant les TIC et l'économie dans toutes sortes de domaines.

9 Dispositif et mesures mis en place en faveur de l’auto-emploi dans le secteur des TIC
Dans le cadre de la mise en œuvre du volet eBusiness de la stratégie nationale TIC du gouvernement, une initiative a été entreprise pour le soutien des entreprises du secteur des Technologies de l’Information et de la Communication, particulièrement dans le secteur de développement d’applications aussi bien pour les besoins locaux que pour l’externalisation de services TIC. Un don de la banque mondiale à travers le projet eBénin a permis de mettre en place un centre d’applications qui accueille déjà une trentaine de développeurs d’applications qui ont besoin d’être soutenus et leur fournit, à travers l’AGeNTIC, non seulement l’équipement et les programmes dont ils ont besoin, mais également la connexion internet, le renforcement de capacités et les conseils techniques devant les préparer à la création d’entreprise. La première session a démarré par des formations et il est prévu l’accompagnement de soixante futurs entrepreneurs TIC pour l’année 2014.

10 Il a également été mis en place le fonds à frais partagés, destiné à des entreprises ayant un besoin de complément de financement dans l’élaboration d’un projet d’innovation en TIC,  sur la base d’un processus de sélection par voie de concours. L’objectif est d’identifier les projets les plus innovants et accorder aux entreprises créatrices, des fonds nécessaires à un meilleur développement. Toutefois, toute entreprise sélectionnée devra être à même de  financer une partie du projet.  Les  critères  de  sélection  portent  en  priorité  sur  les  projets  qui présentent les meilleurs potentiels innovateurs, économiques et sociaux.   A la sortie, le résultat attendu est un renforcement de l’entreprise. Les  retours  attendus  sont  ceux  de  la  création  de  richesse  pour les entrepreneurs et leurs équipes et la constitution d’un tissu de PME  championnes capables d’externaliser des services dans le domaine des TIC. 

11 Conclusion L'association du talent humain et des bonnes compétences est la clé de voûte d'un secteur des TIC dynamique et diversifié. Il faudra alimenter ce vivier de talents en cultivant et en formant un capital humain conséquent dans les universités, les centres de recherche-développement et les écoles, afin de répondre aux besoins en constante évolution de l'industrie des TIC. Alors que nous basculons vers une société du savoir fondée sur les TIC, l'augmentation du nombre d'applications et l'explosion de la télémédecine, des systèmes d'apprentissage à distance et de la recherche-développement font du secteur des TIC l'option de carrière la plus passionnante pour les jeunes.

12 www.agentic.bj dg@agentic.bj
JE VOUS REMERCIE


Télécharger ppt "TIC et EMPLOI Dispositif et mesures en faveur de l’auto-emploi dans le secteur des TIC Présentée par Madame Gilletta GBANHOUN épouse MOUYABI Ingénieur."

Présentations similaires


Annonces Google