La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TECHNIQUE HORTICOLE DE MULTIPLICATION DE MASSE DE PLANTS SAINS DE BANANIERS ET PLANTAINS LA TECHNIQUE PIF ( PLANTS ISSUS DE FRAGMENTS DE TIGE ) LA TECHNIQUE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TECHNIQUE HORTICOLE DE MULTIPLICATION DE MASSE DE PLANTS SAINS DE BANANIERS ET PLANTAINS LA TECHNIQUE PIF ( PLANTS ISSUS DE FRAGMENTS DE TIGE ) LA TECHNIQUE."— Transcription de la présentation:

1

2 TECHNIQUE HORTICOLE DE MULTIPLICATION DE MASSE DE PLANTS SAINS DE BANANIERS ET PLANTAINS LA TECHNIQUE PIF ( PLANTS ISSUS DE FRAGMENTS DE TIGE ) LA TECHNIQUE PIF ( PLANTS ISSUS DE FRAGMENTS DE TIGE )

3 I. CONTEXTE Faible rejetonnage de plantation Mauvaise qualité du matériel végétal utilisé par les planteurs, ceci à cause des nématodes et des charançons, Connaissances techniques non adaptées à lévolution, Difficulté de création de nouvelles bananeraies (pénuries rejets sains).

4 II - JUSTIFICATION Source importante de revenu pour le planteur (forte valeur ajoutée), Ombrage temporaire pour le cacaoyer et le caféier, Source dalimentation humaine et animale, Usage médicinal: lénitif traitement ulcères gastriques et diarrhée, cataplasmes des blessures…., Production dalcool, Source de fibre….

5 III. OBJECTIF GLOBAL Contribuer à réduire le déficit du matériel végétal de qualité pour la mise en place des bananeraies.

6 IV. OBJECTIFS SPECIFIQUES Amener les producteurs et les encadreurs à être capables de : préparer les différents substrats nécessaires à la production des rejets par la méthode pif choisir, prélever les rejets susceptibles dêtre multipliés conduire le germoir, pépinière et mettre en place les plants issus de la méthode pif

7 DIFFERENTES TECHNIQUES DE PRODUCTION DES REJETS DE BANANIERS ET DE PLANTAINS IN VIVO pliage du pseudo tige, décapitation, fausse décapitation, Plantation de quartier de souche (éclat de souche)

8 FAUSSE DECAPITATION ENTAILLE DU PSEUDO TRONC

9 PLIAGE DU PSEUDO TRONC PSEUDO TRONC PLIE

10 DECAPITATION DU FAUX TRONC FAUX TRONC DECAPITESORTIE DES REJETS

11 PERFORMANCES OBTENUES Ces quatre techniques permettent: daugmenter le nombre de rejets seulement par 2 ou 3 (dans un temps et un espace plus grands) et ne garantissent pas la qualité sanitaire des plants. Face à cette performance mitigée et pour éviter les contraintes parasitaires liées au sol et à linstallation des pépinières en plein champ, de nouvelles techniques ont des été développées pour être appliquées hors sol : ce sont les techniques horticoles de production de matériel végétal in vivo au rang des quelles la technique horticole de production rapide et en masse dun matériel végétal de type vitro plant(PIF), bien conduite elle garantie la qualité sanitaire des plants en si peu de temps :10 à 20 plants par souche décortiquée.

12 QUELQUES RAPPELS SUR LE REJET DE BANANIER ET SON ORGANISATION I- DIFFERENTS TYPES DE REJETS II- ORGANISATION DUN REJET I- DIFFERENTS TYPES DE REJETS II- ORGANISATION DUN REJET

13 I- DIFFERENTS TYPES DE REJETS Les rejets émergent, initialement sous forme de bourgeons renflés, des méristèmes latéraux situés à la base des feuilles poussant à partir de la souche. Un rejet passe par plusieurs stades de développement: Rejeton : gros bourgeon vert émergeant tout juste du sol; Rejet « baïonnette » : rejet de 50 à 150 cm de haut, à feuilles lancéolées; Jeune rejet : rejet de plus de 100 cm de haut, à feuilles larges; Rejet en chou : petit rejet à feuilles larges, dont la souche est petite parce que faiblement rattachée au pied mère sous la surface du sol

14 REJETS BAÏONNETES REJETS BAÏONNETTES

15 REJETS EN CHOU REJET CHOU

16 CHOIX DES REJETS Pour bien mener son exploitation, il faut choisir le type de rejet de bananier plantain à planter. Ce choix dépend de lutilisation envisagée, des possibilités techniques et financières. Avant de se fixer sur la variété de banane plantain (french, Faux Corne, vrai Corne, etc.), le planteur devra cibler ses goûts, son marché cible et ses consommateurs. Ensuite, il faut trier les bons rejets. La bonne qualité dun rejet est appréciée à laide de ses feuilles effilées et étroites (rejets baïonnettes), et son bulbe gros, sans galeries, avec une couleur blanche lorsquon le blesse.

17 II- ORGANISATION DUN REJET 1- tige (bulbe) 2- pseudo tige (pseudo tronc) 3- position des bourgeons 4- dominance apicale 5- intégrité des bourgeons 6- notion dâge 7- mise en place précoce des bourgeons

18 1- tige (bulbe) La tige ou bulbe est la partie souterraine du plant de bananier, elle constituée: MAC (méristème apical caulinaire) Bourgeons Zone médullaire (cylindre central) Zone corticale (cortex) Racines feuilles

19 TIGE DU BANANIER

20 2- pseudo tige (pseudo tronc) Structure cylindrique qui sélève du sol et porte les feuilles Imbrication des gaines allongées des feuilles se développant en cercles presque concentriques à partir du MAC.


Télécharger ppt "TECHNIQUE HORTICOLE DE MULTIPLICATION DE MASSE DE PLANTS SAINS DE BANANIERS ET PLANTAINS LA TECHNIQUE PIF ( PLANTS ISSUS DE FRAGMENTS DE TIGE ) LA TECHNIQUE."

Présentations similaires


Annonces Google