La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire de formation 10 - 12 avril 2013 Université détat dOrenbourg Hélène BUISSON Attachée de coopération pour le français Service de coopération et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire de formation 10 - 12 avril 2013 Université détat dOrenbourg Hélène BUISSON Attachée de coopération pour le français Service de coopération et."— Transcription de la présentation:

1 Séminaire de formation avril 2013 Université détat dOrenbourg Hélène BUISSON Attachée de coopération pour le français Service de coopération et daction culturelle Consulat général de France à Ekaterinbourg

2 LA RADIO EN CLASSE DE FLE, UNE APPROCHE ACTIONNELLE DE L'ORAL Atelier 22 ème séminaire national de lAssociation des enseignants de français en Russie 27 janvier – 02 février 2013

3 La radio en classe, quel(s) intérêt(s) ?

4 La radio en classe : quel intérêt ? Être en contact avec la langue des natifs, une langue actuelle et à limage des cultures véhiculées –Ouverture aux cultures francophones ; –regards croisés sur des réalités proches mais aussi lointaines ; –contextualisation de la langue.

5 La radio en classe : quel intérêt ? Être responsable dans la réception et lutilisation des médias –Mieux comprendre les pratiques de communication ; –marquer les frontières entre espaces publics et espaces privés ; –sensibiliser aux règles de confidentialité, du respect de la vie privée et des mentions légales.

6 La radio en classe : quel intérêt ? Prendre conscience de limpact des médias dans la société –Comprendre les fonctions sociales des médias (informer, divertir, etc.) ; –apprendre les règles décriture et délocution correspondantes ; –prendre conscience des choix éditoriaux ; –comprendre la chaîne de construction de linformation.

7 La radio en classe : quel intérêt ? Adopter les notions de « source » et de « fiabilité » –Prendre conscience de la diversité de linformation ; –identifier le contexte de production et évaluer la subjectivité du support ; –savoir reconnaître la fiabilité dune source ; –développer un esprit critique.

8 Il faut donc faire le bon choix dans la ressource étudiée Quels seraient vos critères de sélection dune émission radio ?

9 Voici quelques critères à garder en mémoire lorsquon veut introduire la radio en classe de FLE : –Le sujet va-t-il intéresser les apprenants ? –Est-ce quil y a un lien entre le document sélectionné et le programme scolaire/officiel ? –Le sujet est-il à la portée des apprenants ? –Lémission nest-elle pas trop longue ? –Sil sagit dun extrait, a-t-il un sens en dehors de son contexte ? –Les bruitages, les virgules et lambiance sonore facilitent-ils le sens ? –Le document est-il dassez bonne qualité technique ? Il faut donc faire le bon choix dans la ressource étudiée

10 De la compréhension à la production, il ny a quun pas… A la radio, limprovisation est très vite malvenue. Elle implique donc un véritable travail préparatoire à lécrit. On écrit pour être entendu, les codes sont donc importants et les compétences discursives sont mises à lépreuve. Quelles activités mettre en place pour entraîner les élèves à ce type décriture oralisée ?

11 Phase de repérage : la classe passe en revue des quotidiens dans leur langue et en français. Les principales informations du jour sont ainsi relevées. Analyse en petits groupes. Les élèves sélectionnent quelques informations qui constitueraient le sommaire de leur journal. Rédaction de titres avec des phrases percutantes (importance des QQQOCP) Exemple 1 : annoncer le sommaire dun journal radiophonique Objectif : annoncer des titres dactualités courts et pertinents. Ils sont le résumé des nouvelles qui seront développées au cœur du journal. Déroulement : Mise en commun et comparaison avec les sommaires des journaux radiophoniques du jour. Importance du principe de pyramide inversée : les informations les plus importantes en premier, dans les titres (QUI ? QUOI ? QUAND ? OU ?) Le développement et les précisions des informations dans le corps du journal (POURQUOI ? COMMENT ?)

12 Phase de repérage : la classe étudie deux à trois revues de presse, en petit groupe. Chaque groupe repère un point linguistique et syntaxique précis : verbes utilisés pour introduire les citations, structures utilisées pour citer les sources, indicateurs de subjectivité, etc. Analyse des unes de la presse du jour en affichant les titres au tableau. Les élèves classent alors les informations selon leur importance. Objectif : faire la synthèse des points de vue de divers publications sur une actualité. Toutes les sources doivent être citées. Déroulement : Par petit groupe, les élèves doivent trouver un fil rouge à partir du panorama de titres. Ce sera le socle de la revue de presse. Rédaction de la revue de presse en tenant compte des éléments linguistiques et discursifs vu en début de séance puis enregistrement. Travail sur les différents procédés de citations (direct ou indirect) et sur lintonation Travail sur les périphrases pour éviter les répétitions Exemple 2 : rédiger une revue de presse

13 Phase de repérage : on présente à la classe différents types dinterviews à écouter. Les élèves déterminent la fonction de chacune (explication, portrait, déclarations, etc.). On prêtera attention aux questions du journaliste : sont-elles enregistrées ou supprimées ? Le but est de réaliser des interviews pour un magazine destinés à un public jeune. Par petit groupe, les élèves choisissent la thématique de leur interview et lapport de celle-ci. Après validation par lensemble de la classe, les élèves choisissent les personnes les mieux adaptées pour répondre à leurs questions. Objectif : connaître les différents types dinterviews correspondant aux types de messages transmis (portrait, témoignage, point de vue sur un sujet, etc.) Déroulement : Par deux, les apprenants rédigent une liste de 5 questions (déterminer si ouverte, fermées ou semi- directives). Ils mènent leur interview et nenregistrent que les réponses obtenues. La classe écoute lensemble des enregistrements avec pour tâche de deviner les questions posées et ainsi être en mesure dévaluer la pertinence de la réponse. Exemple 3 : préparer une interview

14 Le lancement : écoute dun reportage radio par le groupe classe. Les élèves imaginent alors le lancement du présentateur et font des propositions. Ecoute et comparaison avec le lancement du journaliste (durée, contenus). Les textes de liaison : dans un magazine radio, écoute de deux sujets isolés. Les apprenants rédigent une transition possible (imposer une durée de 5 à 20 secondes). On écoute de nouveau les extraits en laissant le soin aux élèves de lire leur transition à la place du journaliste. Objectif : maîtriser un style concis et accrocheur dans ces courts textes qui servent à introduire un sujet, à en lier plusieurs, ou à conclure. Déroulement : Analyse en comprenant ce qui diffère du journaliste (perspective ? Sur quels éléments on peut rebondir ? Longueur des textes ? Etc.) Ces textes de liaison permettent de capter lauditoire et de le rendre curieux. Un style direct est donc conseillé. Exemple 4 : rédiger des textes de liaison

15 Radio dhier et daujourdhui… des nouvelles pistes à introduire en classe

16 Le podcast, quésaco ?

17 Mais alors, quels types de podcasts pour la classe ?

18 Les podcasts exploitables en classe –Les podcasts médias : le groupe Radio France (France inter, France Info, France Culture)France interFrance InfoFrance Culture RFIRFI (avec les émissions Journal Afrique, LÉcole des savoirs et le Journal en français facile) RTLRTL, Europe 1, Arte Radio, etc.Europe 1Arte Radio Certaines chaînes télévisées (TF1, M6, LCI par exemple), proposent également des contenus de leur émissions sous forme de podcasts. –Les podcasts pour apprendre le français : Podcast fançais facilePodcast fançais facile, FLE Audio – EnseignementFLE Audio – Enseignement, etc.

19 Les podcasts exploitables en classe –Les podcasts culturels : Les InrocksLes Inrocks, les muséesles musées, Littérature audio –Les podcasts institutionnels : Le ministère des Affaires étrangères a également développé un podcast audiovisuel, l'ONISEP (Office national d'information sur les enseignements et les professions), établissement public sous tutelle du ministère de l'Éducation nationale, propose, sous forme de podcast, des témoignages vidéo de jeunes et de professionnels.podcast,

20 Quels formats démissions exploiter ?

21 Les différents formats dexpression radiophoniques Informer - Bulletin de nouvelles ; les journaux de RFIRFI - magazine dinformation ; les choix de la rédaction sur France culture - débat radiophonique ; chaque vendredi dans la Tête au carré sur France inter - chronique radiophonique ; les chroniques littéraires et linguistiques de Jean-Louis Ezine - émission dentretien ; chaque samedi, France info junior où les enfants interrogent des spécialistes sur des questions dactualités - reportage ; le s reportages dArte Radiole s reportages dArte Radio comme le reportage La Bouillabaisse infernaleLa Bouillabaisse infernale

22 Divertir - Émission de critiques sur lactualité de la musique, de la littérature, du cinéma, avec des extraits de chansons, de bandes sonores ; Reportage culture sur RFI - émission de sports ; On refait le match sur RTL - une lecture interprétée dune pièce de théâtre, dun roman ; Livre à voix haute sur Libération - un feuilleton radiophonique ; Lu, vu et entendu sur Espace Mu de Radio Canada - des chansons ; Nova planet - des sketchs ; Le billet de François Morel sur France Inter Les différents formats dexpression radiophoniques

23 Dautres idées ?

24 Et pourquoi ne pas passer du côté de la production ?

25 Quelques étapes incontournables Produire une radio en classe, cest permettre le travail des quatre compétences mais aussi permettre de travailler et de mobiliser des savoir- faire et savoir-être transversaux. De réelles tâches danalyse, décriture et dexpression orale sont attendues. Produire une émission radio en classe peut prendre la forme dune conclusion de séquence pédagogique mais peut aussi devenir un vrai projet de classe.

26 Etape 1 : la sensibilisation Il importe de comprendre les pratiques et la consommation des médias des élèves Etape 2 : lidentification Les élèves prennent conscience de la construction dune émission radio par lanalyse dextraits (travail sur la structure discursive, lanimation, lintonation, …) Etape 3 : la préparation Cest la phase dexercice écrit pour mieux préparer loral (remue- méninges, recherche documentaire, préparation des sujets, répartition des tâches,…) Etape 4 : lenregistrement Cette phase peut se dérouler en classe mais aussi hors les murs (en extérieur, à la maison). Il est conseillé de sassurer de la prise en main du matériel par chacun, de déterminer la durée de chaque sujet et de prévoir le nombre de prises.

27 Etape 5 : le mixage Avec Audaciy, il convient de nettoyer les pistes, de créer des pistes en retenant lessentiel, dordonner les enregistrements. Cest à ce moment que les éléments dambiance sonore sont intégrés. Etape 6 : les textes de transition Suivant les exercices réalisés auparavant, les élèves se restreindront à des textes courts mais clairs et percutants. Lintonation est ici essentielle. Etape 7 : la publication Cest la mise en ligne de lémission sur un hébergeur de radio comme Arte audioblogs. Il importe de diffuser linformation à lensemble de lécole, des parents et des professeurs. Daprès le kit pédagogique pour une utilisation de documents audiovisuels dans les cours de français

28 A vous de jouer ! Prenez connaissance des fiches daide et de la sitographie pour mieux vous lancer avec vos apprenants.

29 Merci de votre attention.


Télécharger ppt "Séminaire de formation 10 - 12 avril 2013 Université détat dOrenbourg Hélène BUISSON Attachée de coopération pour le français Service de coopération et."

Présentations similaires


Annonces Google