La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ce diaporama est une aide à destination des moniteurs SST afin de sapproprier les modifications du programme de formation des SST. De nouvelles recommandations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ce diaporama est une aide à destination des moniteurs SST afin de sapproprier les modifications du programme de formation des SST. De nouvelles recommandations."— Transcription de la présentation:

1 Ce diaporama est une aide à destination des moniteurs SST afin de sapproprier les modifications du programme de formation des SST. De nouvelles recommandations de société savantes de cardiologie et de réanimation sont fixées.

2 Le nouveau programme La circulaire Circ-53/2007 du 3 décembre 2007 Le « nouveau programme de formation des sauveteurs secouristes au travail intègre les modifications des formations équivalentes au PSC 1 = Prévention et Secours Civiques de niveau 1 Le PSC1 tient compte des recommandations 2005

3 Les sociétés savantes Les nouvelles recommandations des sociétés savantes en 2005 proviennent ERC : European Resuscitation Council AHA : American Heart Association Croix rouge américaine Les prochaines recommandations seront discutées en 2010

4 Nouvelles Recommandations

5 La victime saigne abondamment Protéger : Protection du SST par gants, sacs, linge épais…. (réfléchi par la structure en fonction de lévaluation des risques = rôle acteur de prévention) Le sauveteur peut se faire aider

6 AnciennesNouvelles -Compression manuelle directe -Tampon relais - Points de compression - Garrot - Élévation des jambes -Cas particuliers : saignement du nez, orifices naturels… -Compression manuelle directe -Tampons relais - présence dun corps étranger appel du 15 et appliquer les consignes des secours - non modifiés La victime saigne abondamment

7 Nouveauté : suppression des points de compression Pour Evidence Based Medicine : pas de preuve defficacité, pas dutilisation Retours négatifs concernant la technique technique peu souvent utilisée donc pas toujours correctement effectuée Douleurs signalées par les victimes Compressions veineuses concomitantes (augmentation de la pression veineuse au niveau du membre pouvant aggraver le saignement)

8 La victime saigne abondamment Nouveauté : suppression du garrot Technique reconnue comme efficace en dernier recours en raison de ses effets délétères Retrait uniquement au « grand public » (PSC 1 )

9 La victime saigne abondamment Nouveauté : surcompression sur un pansement compressif ou tampon relais Si la pose dun pansement compressif narrête pas le saignement, nécessité de poser un deuxième pansement compressif sur le premier. Une compression avec la main sur les deux est indiquée si pas defficacité des deux pansements.

10 Examiner : En plus Question : « Est-ce que tu tétouffes ? » Pour distinguer lobstruction partielle ou totale de la victime La victime sétouffe

11 AJOUTS Obstruction totale, les gestes de secours ne sont pas efficaces, la victime devient inconsciente QUELQUE SOIT LÂGE RCP Enfant : basculer lenfant à plat ventre sur les genoux du secouriste la tête vers le bas afin de donner 1 à 5 claques.

12 La victime se plaint de brûlures Brûlures thermiques Arrosage de la brûlure jusquà lavis médical Les 5 minutes sont supprimées Arrosage seulement avec de leau

13 La victime se plaint dune douleur empêchant certains mouvements AnciennesNouvelles -Membres Immobiliser le membre interdire toute mobilisation Dire à la victime de ne pas bouger -Dos, cou, tête caler la têtepas de changement = caler la tête Quels que soient les signes, respecter la position prise par la victime

14 La victime se plaint dune plaie qui ne saigne pas abondamment Plaies graves - à abdomen : les cuisses ET les genoux sont fléchis Plaies simples - si la vaccination contre le tétanos est supérieur à 5 ans consulter un médecin (au lieu de 10 ans) - surveillance dans les jours qui suivent de lapparition dune fièvre (antérieurement dans les 24 heures) SST se laver les mains à leau et au savon

15 La victime ne répond pas, respire Examiner : Plus de recherche de corps étranger dans la bouche Attendre la fin des convulsions cas échéant

16 La victime est sur le dos PLS normale Plus : à la fin bascule de la tête en arrière (main sur le front et lautre sous le menton), et sassurer que la bouche est ouverte et dirigée vers le sol. Ajuster la main sous la joue si nécessaire Surveiller : placer une main en permanence sur le ventre de la victime. La victime ne répond pas, respire

17 La victime est sur le ventre Tourner la victime sur le dos : technique de retournement Puis recherche des signes de la respiration.

18

19 Une victime ne répond pas, ne respire pas ADULTE Examiner : notion de signe précurseur de douleur à la poitrine(témoin) Faire alerter : après le contrôle de la respiration - Suppression 2 insufflations préalables chez adulte Massage direct après lexamen Priorité donnée au transfert de loxygène aux organes afin de répartir la circulation au plus vite COMMENCER A MASSER LE PLUS VITE POSSIBLE

20 Une victime ne répond pas, ne respire pas ENFANT DE 1 – 8 ANS et NOURRISSON ajout 5 insufflations préalables chez lenfant de 1 à 8 ans et chez le nourrisson avant le massage cardiaque Première cause de mortalité de lenfant de moins de 5 ans: pathologies pulmonaires (OMS). Dans la majorité des cas, larrêt cardiaque est dorigine respiratoire, le sang est donc peu oxygéné, doù les 5 insufflations.

21 Une victime ne répond pas, ne respire pas AnciennesNouvelles Ratio massages / insufflations 15/2 Adultes 5/1 Enfants 5/1 Nourrissons 30/2 Adultes ET Enfants ET Nourrissons Fréquence des massages Adultes et Enfants environ 100/ min Nourrissons environ 120/min Adultes ET Enfants ET Nourrissons environ 100/ min

22 Une victime ne répond pas, ne respire pas Justifications : * priorité donnée à loxygénation des organes * taux de survie plus élevé si le rythme de massages par minute est supérieur mais dans certaines limites POUR TOUS LES ÂGES 30/2

23 Une victime ne répond pas, ne respire pas Plus de cas particuliers Cas dune victime noyée ou intoxiquée nexiste plus.

24 Une victime ne répond pas, ne respire pas AnciennesNouvelles Placement des mains ou des doigts pour le massage Recherche du centre du sternum Adultes et Enfants Nourrissons : une largeur de doigt sous la ligne des mamelons au centre de la poitrine Centre de la poitrine pour Adultes et Enfants Idem Défibrillateur automatisé externe 1 choc puis 2 minutes de RCP JAMAIS pour le nourrisson

25 Utilisation du défibrillateur Le décret du 4 mai 2007 précise que toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe (DAE) INTEGRATION DANS LA FORMATION SST

26 NOUVEAU PICTOGRAMME


Télécharger ppt "Ce diaporama est une aide à destination des moniteurs SST afin de sapproprier les modifications du programme de formation des SST. De nouvelles recommandations."

Présentations similaires


Annonces Google