La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DJEKOUN Abdelhamid Recteur Université Mentouri Constantine - ALGERIE 2 ème rencontre des Recteurs et des Présidents dUniversités des pays du Maghreb et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DJEKOUN Abdelhamid Recteur Université Mentouri Constantine - ALGERIE 2 ème rencontre des Recteurs et des Présidents dUniversités des pays du Maghreb et."— Transcription de la présentation:

1 DJEKOUN Abdelhamid Recteur Université Mentouri Constantine - ALGERIE 2 ème rencontre des Recteurs et des Présidents dUniversités des pays du Maghreb et des Conférences Francophones de lUnion Européenne Vers un espace universitaire euro – maghrébin solidaire Tunis, 1 – 2 Décembre 2006

2 2

3 3

4 enseignants dont 15% de rang magistral Long parcours traversé par lUniversité algérienne - embryonnaire au lendemain de lindépendance - aujourdhui 60 établissements dEnseignement Supérieur, dont 27 Universités étudiants Environ étudiants dans les formations post graduées 03 établissements et un millier détudiants

5 5 Cette croissance importante et rapide a généré des contraintes multiples, notamment sur les plans: structurel structurel qualité de formation qualité de formation adaptation aux évolutions scientifiques et technologiquesadaptation aux évolutions scientifiques et technologiques adaptation aux mutations du monde du travail adaptation aux mutations du monde du travail

6 6

7 7 - la CNRSE (Commission Nationale de réforme du Système Éducatif) 00/01 Depuis la fin des années 80, différentes Commissions ont été installées au niveau national, dont : - Les Commissions sectorielles de réforme du système dEnseignement Supérieur94/95 - le CSE (Conseil Supérieur de lÉducation) 96/2000

8 8 Tous les observateurs universitaires et non universitaires soulignent des dysfonctionnements dans notre système dEnseignement Supérieur : une gestion trop centralisée de la vie universitaire. des effectifs pléthoriques pour un encadrement qui reste insuffisant ; des taux déchec et de déperdition importants et des rendements de formations faibles; une faible dynamique de renouvellement des programmes; des relations inexistantes avec lenvironnement socio économique ;

9 9 - intégrant les nouvelles orientations et tendances mondiales en matière dEnseignement Supérieur Ces constats ont rendu nécessaire et urgent de faire sortir lUniversité algérienne de la crise quelle traverse en: - la dotant des moyens pédagogiques, scientifiques, humains, matériels et structurels qui lui permettront de répondre aux attentes de la société

10 10

11 11 Architecture Rassemblement des formations par domaines ou familles de filières Introduction dun diplôme intermédiaireD.U.P.C. Programmes Révision / Actualisation de tous les programmes de formations Organisation des enseignements introduction des notions dUV et UP

12 12 Globalité de la réforme La réforme doit toucher tous les paliers de lenseignement et veiller à une articulation cohérente entre les différents paliers pour lenseignement supérieur Accès à lUniversité dans des systèmes de propédeutique ou TC Orientation selon le mérite vers Formations Masters Universitaires Formations Ingénieur dans les Grandes Écoles Formations courtes à visées professionnalisantes

13 13 Globalité de la réforme La réforme doit toucher tous les paliers de lenseignement et veiller à une articulation cohérente entre les différents paliers Enseignement supérieur Spécialisation dans le cadre du 2 ème cycle Ouverture sur lUniversel Enseignement des langues étrangères Enseignement des outils de linformation et de la communication Introduction de plus dhumanités (civilisations, droits de lhomme, dialogues des cultures …) Accès à lUniversité par familles de filières dans le cadre dun premier cycle non diplômant Ouverture sur lenvironnement et actualisation des programmes

14 14 Les conclusions convergent Réforme 94/96 C.S.E.9 6/00 C.N.R.S.E. 00/01 Réforme globale Accès par grands domaines puis spécialisation Réforme de la structure des diplômes et des programmes Ouverture de lUniversité sur son environnement, Gouvernance de lUniversité (Amélioration).

15 15 Articulation avec le LMD En 2002, ces préoccupations trouvent leur solution dans le système L.M.D. qui connaît un début dapplication dans lespace euro- méditerranéen en général, et francophone en particulier ENSEIGNEMENT SUPERIEUR POUR LE 21°SIECLE Rejoindre ce courant universel de rénovation de lEnseignement Supérieur

16 16 assurer une formation de qualité réaliser louverture réelle et effective sur lenvironnement socio-économique développer les mécanismes dadaptation continue aux évolutions des métiers être plus ouvert sur lévolution mondiale, particulièrement par: Ladaptation de larchitecture des diplômes Ladaptation des programmes Lencouragement de la mobilité des enseignants et des étudiants Lencouragement et la diversification de la coopération internationale améliorer la dynamique et lingénierie pédagogique des établissements

17 17 Plus dautonomie pédagogique aux établissements Accès par grand domaine disciplinaire et orientation progressive vers des parcours diversifiés en prévoyant des possibilités de passerelles et de mobilité Instaurations denseignements transdisciplinaires Réduction du volume horaire en présentiel et encouragement du travail personnel de létudiant Formations soutenues par des équipes pédagogiques rénovation des méthodes denseignements et dévaluation semestrialisation des enseignements, UE, crédits

18 in note dorientation du Ministre de lEnseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique - Avril 2004 la réforme se veut globale dans sa conception, participative dans sa démarche, progressive et intégrative dans sa mise en application

19 19 Globale Architecture des formations Diplômes Programmes Gestion administrative Financement et Gestion Budgétaire Scolarité Adéquation Lycée -Université Adéquation avec lentreprise En amont A lUniversité En aval

20 20 Progressive Le basculement dans la réforme se fait, par domaine, au rythme des établissements La généralisation se fait progressivement après validation, par lexpérience, des nouveaux modèles introduits dans - les programmes pédagogiques, - les méthodes denseignements, - la gestion administrative et pédagogique, - … Exemple: A la troisième année de mise en place le basculement est total pour les parcours rattachés aux domaines de Sciences Exactes et de Technologie (ST, SM et MI)

21 21 Participative et intégrative La nouvelle réforme induit de nouveaux concepts et de nouvelles règles Nécessaire Adhésion et participation de tous les acteurs de la vie universitaire et Des partenaires externes à lUniversité

22 22 La Commission Nationale Sensibilisation Les premières expériences pilotes Généralisation progressive

23 23 Décembre 2002 Proposition pour rejoindre le système LMD et installation de la Commission Nationale auprès de Monsieur le Ministre de lEnseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Mise en place des groupes nationaux disciplinaires chargés délaborer les programmes nationaux communs portant sur (01) ou (02) années pour chaque domaine de formation Janvier 2004 Engagement dans la réforme LMD exprimé lors de la Conférence Nationale des Universités (CNU) tenue à Annaba les 27/28 janvier 2004 Publication de la note dorientation de Monsieur le Ministre de lEnseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique portant « mise en place de la réforme LMD » Avril 2004 Mars 2003

24 24 La note de Monsieur le Ministre instruit les établissements dEnseignement Supérieur de: - intensifier et élargir le travail de sensibilisation et dinformation autour de la réforme - réunir les enseignants pour élaborer et proposer les nouvelles offres de formation Et ce, dès sa publication en avril 2004

25 25 13 Domaines disciplinaires identifiés et retenus Sciences de la Matière Sciences et Technique Sciences de la Terre et de lUnivers Maths et Informatique SNV (Sciences de la Nature et de la Vie) Sciences Médicales Droit Sciences Économique et de Gestion Langues étrangères Lettres et Langue Arabes Sciences Humaines et Sociales STAPS (Activités Physiques et Sportives) Arts

26 26 Élaboré par la tutelle et à renseigner par les équipes de formation, il fait apparaître Les capacités humaines et matérielles propres à la prise en charge de loffre de formations proposée. Lintégration des nouveaux concepts en matière de lélaboration de la formation (UE, crédits, parcours, passerelles prévues, tutorat, …) Lengagement des équipes de formation et de létablissement Relation de la formation avec le secteur socio économique et débouchés sur le marché du travail.

27 27 Circulaire N°07 du 04 juin 2005 Modalités de présentation dévaluation et dhabilitation des offres de formations dans le cadre du dispositif LMD Niveau établissement: - les établissements sont maître de leur rythme dentrée dans le nouveau système - les équipes de formations se regroupent et proposent les offres - avis des conseils de létablissement Niveau Régional: expertise technique des offres de formation par les Conférences Régionales des établissements universitaires Niveau National: - CNH (Commission Nationale dHabilitation) Arrêté N° 129 du 04 juin Habilitation par le ministre chargé de lEnseignement Supérieur Procédures dhabilitation des offres

28 Introduction du système L.M.D. Dans les établissements universitaires algériens Septembre établissements sont sélectionnés pour initier et expérimenter la mise en place du nouveau système le système est étendu à 36 établissements Septembre 2006

29

30 30 Mise en place des cellules LMD Aux différents paliers de lorganigramme de lUniversité Central, Facultés, Départements et autres Chargées de: Animer les réflexions et rencontres autour des différentes problématiques du nouveau système Assurer la coordination entre les différentes équipes et participer à laction dévaluation de la démarche Assister les équipes pédagogiques pour lélaboration des offres de formations Animer des ateliers thématiques….. Accompagnement 1 - SENSIBILISATION

31 31 Exemple: Programme dateliers organisé dans les établissements

32 32 Accompagnement 2 – Mobilisation et Renforcement des Moyens Matériels et Humains Programme spécial de dotation en matériel de TP T.I.C. Mise à disposition de plus despaces numériques Augmentation du nombre de postes et du débit des connexions Internet Aménagement de nouveaux espaces de travaux personnels Dotations budgétaires supplémentaires Acquisition de matériel informatique

33 33 Accompagnement 3 - Coopération internationale Contribution de plusieurs Programmes Internationaux Coopération Algéro-Française (HCFAUR) Programme Européen Tempus Agence Universitaire de la Francophonie Consortium Universitaires (Tethys – UniMed – Cemur) C.P.U. (Conférence des Présidents des Universités Françaises)

34 34 Accompagnement 4 - Les Textes Réglementaires Note dorientation du Ministre- avril 2004 Décret de création du diplôme de Licence Nouveau Régime- novembre 2004 Arrêté fixant lévaluation et la progression- février 2005 Circulaire fixant les règles délaboration et dhabilitation des offres de formation- juin 2005 Arrêté fixant la composition et les prérogatives de la Commission Nationale dHabilitation- juin 2005

35

36 36 Quelques Chiffres 2004/ / Nombre détablissements habilités pour, au moins un domaine LMD

37 37 Le nombre de sites habilités par domaine

38 38 Les effectifs et les parcours Noter que le système LMD co existe encore avec le système classique

39 39 Un début dappropriation de la problématique de gestion Différentes approches pour lélaboration de logiciels de suivi de parcours Efforts pour une approche daccompagnement même si lappréciation est nuancée selon les équipes pédagogiques De gros efforts sont à faire auprès de la communauté des enseignants pour ne pas vider la réforme de sa substance et donner de la réalité au principe enseigner autrement et évaluer autrement Des taux de réussite en net progrès Développement de nouvelles compétences (Ingénierie des formation, …) Plus de dynamique de contact avec lenvironnement

40 40 Les Contraintes Lappréhension des étudiants et des parents persiste Ladaptation des enseignants au nouveau système reste insuffisante Faiblesse des relations Université - Entreprise Les flux importants des étudiants ( nouveaux bacheliers pour la rentrée 2006/2007) qui ne favorisent pas la mise en place des nouvelles démarches en tutorat, accompagnement pédagogique, travaux personnels, stages en entreprise, …

41 41 Recommandations Création de structures Interfaces Université - Entreprise Le suivi des stages Observation du marché de lemploi et linsertion professionnelle LInformation, lorientation et laccueil des étudiants Restructuration des services de Scolarité Suivi des parcours Compléments aux diplômes

42 42 Les Perspectives A Lhorizon 2009/2010 1,5 Million détudiants en graduation places pédagogique et places dhébergements à mettre en place 1200 Laboratoires de Recherche Émergence de plusieurs Centres de Recherche Recrutement de nouveaux enseignants chercheurs Création de pôles de compétitivité

43 43 Pour relever ces défis ….. Passage à létape de la mise en place des cycles - Master - Doctorat

44 44

45 45 La réforme engagée est au cœur du développement du système denseignement supérieur algérien qui se doit dêtre: Performant, alliant qualité et compétitivité Équitable et garantissant légalité des chances Capable de sinsérer dans une dynamique de coopération internationale Doté dune bonne qualité de gouvernance administrative et pédagogique Créateur dune dynamique de formation des formateurs Capable de sadapter aux besoins du marché de lemploi Capable dorienter la Recherche vers linnovation et la créativité Doté dun système dévaluation interne et externe

46 46


Télécharger ppt "DJEKOUN Abdelhamid Recteur Université Mentouri Constantine - ALGERIE 2 ème rencontre des Recteurs et des Présidents dUniversités des pays du Maghreb et."

Présentations similaires


Annonces Google