La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mise à jour de la Norme E.21-10

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mise à jour de la Norme E.21-10"— Transcription de la présentation:

1 Mise à jour de la Norme E.21-10

2 Les conditions de service d'électricité
Les Conditions de service d'électricité établissent les modalités d’abonnement au service d'électricité, les modes d'alimentation et de raccordement au réseau, ainsi que les droits et responsabilités du client et du distributeur. La norme E (Livre bleu), qui s’applique au service d’électricité en basse tension, découle de ces Conditions. En 2008, les Conditions de service d'électricité ont été revues et approuvées par la Régie de l’énergie. Les modifications, qui sont entrées en vigueur le 1er avril 2008, constituent donc le nouveau cadre réglementaire auquel il faut se conformer. Un comité de travail, composé de représentants d’Hydro-Québec, de la Régie du bâtiment et de la Corporation des maîtres électriciens du Québec, a donc été créé en vue de mettre la norme E à jour. Le volet technique a été vérifié et validé par les ingénieurs d'Hydro-Québec. Un nouveau texte légal a été approuvé par la Régie de l'énergie en mars 2008 pour une entrée en vigueur au 1er avril 2008, ce qui a rendu nécessaire une mise à jour de la E.21-10

3 Qu'est-ce que la Régie de l'énergie?
Organisme de régulation économique dont la mission consiste à assurer la conciliation entre l'intérêt public, la protection des consommateurs et un traitement équitable du transporteur d'électricité et des distributeurs.

4 Déroulement Principaux changements Harmonisation de termes
Nouvelles définitions Renseignements administratifs Branchements aériens, souterrains ou visant un service temporaire Mesurage Appareillage de mesure avec embase ou transformation Fin de la présentation

5 Harmonisation de termes avec divers encadrements
Avant Après Branchement d’Hydro-Québec Boîte de raccordement Capacité d’interruption Chambre de raccordement Cosse à plage NEMA 1 Groupe électrogène d’urgence Hydro-Québec Point d’alimentation Poste hors réseau Réseau ou réseau de distribution Branchement du distributeur Puits de raccordement Pouvoir de coupure Chambre de jonction Cosse à plage NEMA à un trou Groupe électrogène de secours Distributeur ou Hydro-Québec Point de branchement Poste distributeur Ligne Dans les nouvelles Conditions de service d'électricité, des définitions ont été soit modifiées, soit supprimées. Dans un souci d’uniformisation, la terminologie utilisée dans la norme E a donc été revue en conséquence. Certains autres termes ont été modifiés pour s'harmoniser avec le Code de l'électricité ou Tarifs et conditions du Distributeur.

6 Endroit facile d’accès
0 Définitions Endroit facile d’accès Endroit où se trouve l’appareillage de mesure (à l’intérieur ou à l’extérieur) auquel on a accès par un passage d’au moins 600 mm de largeur sur 2 m de hauteur et qui doit être libre en tout temps. On doit pouvoir y accéder sans avoir à enjamber ou à déplacer des obstacles ni à utiliser une échelle fixe ou portative, ou encore un autre accessoire pour atteindre l’appareillage de mesure. La neige ne constitue pas un obstacle en ce sens. À l’intérieur, l’endroit doit être éclairé adéquatement. À l’extérieur, il doit être accessible en tout temps, même en l’absence du client. Présentation des modifications par chapitre. Les modifications sont en rouge dans le document

7 0 Définitions Chambre de jonction
Ouvrage civil en béton, généralement souterrain, assez grand pour que le personnel puisse y entrer, et qui sert à la jonction de câbles provenant d'une ou de plusieurs canalisations multitubulaires. Anciennement : Chambre de raccordement : Ouvrage de génie civil qui sert à la jonction et à la dérivation des câbles provenant d’une ou de plusieurs canalisations multitubulaires.

8 0 Définitions Puits de raccordement
Ouvrage souterrain en béton muni d'un couvercle, généralement circulaire et de dimensions réduites, qui sert au raccordement de l'installation du client. Le personnel n’entre pas dans le puits de raccordement. Boîte de raccordement : Cylindre en béton muni d’un couvercle, que l’on enfouit verticalement dans le sol et qui sert principalement au raccordement de câbles à basse tension reliant le réseau à l’installation du client.

9 1 Renseignements administratifs
1.1.2 Présentation de la demande À la réception du formulaire « Demande d’alimentation et déclaration de travaux », Hydro-Québec raccordera l’installation électrique du client si les exigences de la présente norme sont respectées. Hydro-Québec ne procédera à aucune vérification de l’installation du client, notamment en ce qui concerne les parties de bâtiment, les murs sans ouverture, les murs coupe-feu ou toute autre exigence particulière. Elle présumera que le maître électricien ou l’ingénieur-conseil qui a transmis le formulaire susmentionné aura effectué les travaux dans les règles de l’art et selon les prescriptions du Code. Toutefois, toute dérogation, de quelque nature que ce soit, devra faire l’objet de la modification appropriée ou d’une approbation écrite par la Régie du bâtiment, que le maître électricien transmettra à Hydro-Québec préalablement au raccordement. Par ailleurs, s’il juge qu’une installation en aval du point de raccordement présente une défectuosité ou un risque d’accident, le représentant d’Hydro- Québec pourra demander une validation aux autorités compétentes avant le raccordement. Précisions apportées pour mieux définir les responsanbilités entre HQ et le maître électrcien.

10 1 Renseignements administratifs
Groupe électrogène de secours Lorsque le client installe un groupe électrogène de secours, celui-ci doit être doté d’un appareil de commutation à commande manuelle ou automatique conforme aux exigences d’Hydro-Québec. Un appareil de commutation peut être composé d’un ou de plusieurs dispositifs distincts, installés de manière à empêcher l’interconnexion entre la source d’alimentation normale et le groupe électrogène de secours. Le groupe électrogène de secours doit toujours être installé en aval de l’appareillage de mesure. Cet appareillage doit être mis hors tension lorsque le groupe électrogène de secours est en service. Les mesures de sécurité sont traitées à l’article Même si le terme « groupe électrogène de secours » a été modifié dans la E pour s'harmoniser avec le Code, le terme « groupe électrogène d'urgence » se retrouve aux Conditions de service d'électricité à l'article 18.5.

11 1 Renseignements administratifs
Exemple d'appareil de commutation composé de dispositifs distincts Bulletin d'interprétation août 2007 Le système d’interverrouillage doit être mécanique et doit empêcher la mise sous tension du disjoncteur du coffret secondaire lorsque le coffret d’alimentation de secours est en position fermée Illustration n'a pas été modifiée. Seul le texte est modifié. Ce dessin est seulement à titre d'exemple d'un appareil de commutation composé de deux dispositifs distincts Le système d’interverrouillage doit être mécanique et doit empêcher la mise sous tension du disjoncteur du coffret secondaire lorsque le coffret d’alimentation de secours est en position fermée.

12 1 Renseignements administratifs
Qualité du service Généralités Fluctuations de tension et papillotement Déséquilibre des charges 1.2.4 Modification à la demande d’Orientations du Réseau Cet article, maintenant intitulé Qualité du service regroupe les différentes exigences relatives aux perturbations (fluctuations de tension et de courant, papillotement, harmoniques, etc.) de tension causées par les charges d'un client et qui peuvent affecter la qualité de l'alimentation de ce dernier ainsi que celles d’autres clients. Qualité du service Généralités En vertu des Conditions de service d'électricité, l'installation électrique d'un client doit être conçue, construite, branchée, protégée, utilisée et entretenue de façon à ne pas causer de perturbations sur le réseau. Plusieurs phénomènes peuvent causer des perturbations : les fluctuations de tension et de courant, le papillotement, les harmoniques, etc. Afin de maintenir la qualité de l’alimentation, Hydro-Québec doit s’assurer que la limite du niveau d’émission des différentes perturbations sur son réseau est respectée. Selon l'information inscrite sur le formulaire « Demande d'alimentation et déclaration de travaux » relativement au type de charge raccordée, Hydro-Québec demandera au client, s'il y a lieu, d'effectuer les études nécessaires. Même si aucune étude n'est exigée par Hydro-Québec, le client doit se conformer aux exigences indiquées dans les paragraphes et Fluctuations de tension et papillotement Lorsque l’électricité est fournie en basse tension, directement à partir d’une ligne, le client ne peut, sans l’autorisation écrite d’Hydro-Québec, raccorder une charge susceptible de causer un appel brusque de courant de 100 A ou plus. L’autorisation n’est pas exigée si l’appel brusque de courant en basse tension est inférieur à 100 A. C’est le cas des moteurs de 2 HP à 120 V, de 5 HP à 240 V et de 15 HP à 347/600 V ou à 600 V. Pour tout moteur de capacité supérieure, une autorisation est exigée. Déséquilibre des charges  En l'absence d'une autorisation écrite d'Hydro-Québec, lorsque l’alimentation est triphasée, le client doit limiter la différence de courant entre deux phases à 10 % de l’intensité nominale. Toutefois, cette différence ne doit pas excéder 50 A si l’intensité nominale du coffret de branchement est supérieure à 600 A et si le client s’est engagé à ne pas dépasser un courant appelé de 500 A ou de 600 A en période d’hiver dans le cas d’un système bi-énergie. Dans le cas d'une alimentation fournie à partir d’un poste distributeur de 600 A sur poteau, la limite maximale est de 60 A. Dans le cas des bâtiments avec des points de mesurage multiples, le déséquilibre entre phases est mesuré au point de raccordement. À la demande d’Orientations du Réseau, remplacement de la section « Perturbations » afin de l'enrichir. Les études nécessaires peuvent aussi concerner le papillotement ou le déséquilibre .

13 1 Renseignements administratifs
1.2.5 Coordination de la protection Le type, les caractéristiques et le réglage des appareils de protection du client doivent permettre la coordination entre la protection de l’installation de ce dernier et celle du poste de transformation. Pour une alimentation fournie directement à partir de la ligne, le dispositif de protection de l’installation électrique doit avoir un pouvoir de coupure minimal de A. Toutefois, à la demande d’Hydro-Québec, le client doit installer un dispositif de protection ayant un pouvoir de coupure supérieur Puissance nominale, puissance d’interruption : mauvais choix de terme soulevé lors de la traduction de la dernière édition. Remplacé par pouvoir de coupure . 1.2.5 b) remplacer du réseau par du poste de transformation à la demande de Serge St-Antoine « Lorsque l’ajustement du disjoncteur ou la grosseur des fusibles se situe entre deux niveaux, il faut utiliser le niveau supérieur, conformément aux exigences du Code » Paragraphe enlevé à la demande de Jacques Côté. Il s’agit d’une exigence déjà dans le Code a) Caractéristiques de la protection principale Type d’interrupteur ou de disjoncteur, nom du fabricant, modèle, intensité nominale, pouvoir de coupure et tension nominale.

14 1 Renseignements administratifs
1.6 Modifications à un bâtiment Toute modification ou tout ajout à un bâtiment après le raccordement initial doit être effectué de façon à maintenir les exigences de la présente norme. Lorsque ces exigences ne peuvent être maintenues, l’installation électrique doit être modifiée aux frais du client. 1.6 Article enlevé car cette notion fait partie des conditions de service qui est le document légal pour demander des modifications au client lorsque requis. Conditions de service : Accès aux installations d'Hydro-Québec   13.1 L’accès à l’appareillage de mesurage est une condition préalable à la livraison de l’électricité à un client. Hydro-Québec et ses représentants doivent pouvoir pénétrer sur la propriété desservie dans les cas suivants : pour rétablir ou interrompre le service ou la livraison de l'électricité ; pour procéder à l'installation, l'exploitation, l'inspection, l'entretien, la réparation, la modification ou l'enlèvement de l'équipement appartenant à Hydro-Québec ; pour vérifier si l'utilisation de l'électricité par le client est conforme aux dispositions contenues aux articles 8.1, 8.2, 18.8, et ; pour effectuer le relevé des compteurs. Hydro-Québec peut pénétrer sur la propriété desservie, en tout temps, lorsque la continuité du service et de la livraison de l'électricité ou la sécurité l'exigent, et entre 8 h et 21 h tous les jours, sauf les dimanches et jours fériés, pour toute autre raison. L'autorisation préalable d'Hydro-Québec doit être obtenue avant de procéder à des travaux d'aménagement ou de modification sur la propriété desservie ou sur les installations, de nature à empêcher ou à entraver l'exercice du droit d'accès prévu au présent article. Article enlevé car cette notion fait partie des conditions de service qui est le document légal pour demander des modifications au client lorsque requis : Accès aux installations d'Hydro-Québec.

15 2 Branchements aériens 2.2.2 Emplacement
La ferrure de branchement peut être installée sur le mur d’un bâtiment, le poteau du client, un mât de branchement ou un autre support. Le maître électricien doit s’assurer que le branchement soit solidement fixé au bâtiment, à un endroit ne favorisant pas la vibration, et consolider au besoin l’installation aux frais du client. Pour limiter le nombre de cas de vibration dans le branchement, qui souvent ne dépend pas d'Hydro-Québec, mais génère des déplacements inutiles, suite aux plaintes de clients.

16 2 Branchements aériens 2.8 Branchement aérosouterrain du client
Lorsque la ligne est aérienne et que le branchement du client est aérosouterrain, le branchement doit être installé sur un poteau de la ligne si les conditions suivantes sont respectées : Autorisation Conformité aux normes Démarche préalable Espace sur le poteau Traversée de la voie publique Exigences Adresse Ce changement est apporté pour favoriser l'installation du branchement aérosouterrain sur le poteau HQ pour limiter le nombre de poteaux. Ceci est lié aux préoccupations environnementales et visuelles L'article 15.7 des Conditions de service d'électricité emploie le terme « peut » au lieu de « doit ». Un poteau client constitue une alternative acceptable si les conditions exigées ne peuvent être respectées. 2.8 Branchement aérosouterrain du client Lorsque la ligne est aérienne et que le branchement du client est aérosouterrain, le branchement doit être installé sur un poteau de la ligne si les conditions suivantes sont respectées : a) Autorisation Le client doit obtenir l’autorisation écrite du propriétaire du poteau. b) Conformité aux normes L’installation doit être confiée à un maître électricien, aux frais du client, conformément aux normes d’Hydro-Québec, à celles du propriétaire du poteau (Bell Canada, Bell Aliant, Télébec et Telus) et à celles des organismes gouvernementaux. (Voir les illustrations 2.24 à 2.26) c) Démarche préalable Avant de procéder aux travaux, le maître électricien doit, dans tous les cas, vérifier auprès d’un représentant d’Hydro-Québec les exigences applicables à l’endroit où sera effectuée l’installation. Lorsque le poteau comporte déjà des montées souterraines ou de l’équipement autre que des transformateurs et des lampadaires, le propriétaire du poteau refuse systématiquement toute demande de branchement aérosouterrain de la part du client. d) Espace sur le poteau Il doit y avoir suffisamment d’espace sur le poteau pour la pose des conduits. Aucune embase ni aucun dispositif de protection ou de sectionnement ne peuvent y être installés. e) Traversée de la voie publique Le branchement aérosouterrain du client ne doit jamais traverser la voie publique, à moins que ce dernier n’obtienne une autorisation de la municipalité ou du ministère des Transports. f) Exigences Le branchement aérosouterrain du client doit être installé conformément aux exigences techniques, de sécurité et d’exploitation. Le maître électricien doit notamment s’assurer que le remblai autour du poteau sera remis dans son état initial. g) Adresse L’adresse municipale du client doit être indiquée à proximité des conduits d’un branchement en montée aérosouterraine au moyen de chiffres métalliques d’une hauteur minimale de 50 mm cloués sur le poteau, près du conduit métallique. Lorsque ces conditions ne peuvent être respectées, le client doit installer son propre poteau et les conduits à ses frais, conformément aux normes applicables. Pour favoriser l'installation du branchement aérosouterrain sur le poteau HQ afin de limiter le nombre de poteaux. Ceci est lié aux préoccupations environnementales et visuelles. Cependant, si les conditions précédentes ne peuvent être respectées, un poteau client constitue une alternative acceptable.

17 3 Branchements souterrains
3.1.4 Boîte de raccordement pour abonnement au tarif à forfait Dans le cas d’un abonnement au tarif à forfait, une seule boîte de raccordement peut être reliée au branchement d’Hydro-Québec. Pour permettre le raccordement du branchement souterrain du distributeur, la boîte de raccordement doit être munie de boulons pour le raccordement de cosses avec plage NEMA à un trou. L’appareillage de télécommunication monté sur socle est généralement doté d’un compartiment distinct dont les caractéristiques techniques sont conformes aux exigences d’Hydro-Québec en matière de raccordement. Nema à un trou : demande du comité de travail de la CMEQ NEMA: National Electrical Manufacturers Association

18 3 Branchements souterrains
3.2.1 Emplacement Le point de raccordement peut également être situé dans la chambre de jonction ou dans le puits de raccordement du client. Ce point peut aussi se trouver dans le puits de raccordement du distributeur dans le cas de certaines installations alimentées à une tension de 120/240 V, qui ont fait l’objet d’une entente particulière. En pareil cas, un représentant d’Hydro-Québec doit superviser l’installation du branchement du client, et ce, aux frais de ce dernier. Les câbles doivent être de grosseur no 2 AWG à 750 kcmil, de manière à être compatibles avec le raccord à embranchements multiples du distributeur.

19 3 Branchements souterrains
3.3 Canalisation souterraine Le client doit faire construire, à ses frais, la canalisation souterraine et fournir, s’il y a lieu, la chambre de jonction et le puits de raccordement sur sa propriété. Il en demeure propriétaire et en est responsable. Le conduit contenant les câbles de branchement du distributeur doit être installé avec un recouvrement minimal de 750 mm, selon le devis fourni par Hydro-Québec.

20 3 Branchements souterrains
Dans la boîte de tirage ou de jonction Le conduit d’entrée destiné aux câbles de branchement du distributeur peut aboutir dans le fond, sur les côtés ou sur le dessous de la boîte de tirage ou de jonction, mais il ne peut se trouver à une distance supérieure à 200 mm du coin. Il peut aussi aboutir sur le dessus de la boîte de tirage ou de jonction, lorsque la canalisation est drainée à l’extérieur. Le ou les conduits de sortie, destinés aux conducteurs de branchement du client ou reliant le point de raccordement, ne peuvent se trouver à une distance supérieure à 200 mm des coins lorsqu’ils sont installés sur une paroi latérale. Ils peuvent être installés l’un derrière l’autre. NEMA: National Electrical Manufacturers Association

21 4 Branchements visant un service temporaire
b) Exigences L’installation temporaire du client doit être conforme aux prescriptions du Code et de la présente norme. Le point d’attache du branchement du client doit respecter les exigences indiquées dans le tableau 3. Les conducteurs aériens doivent être supportés par des poteaux ou par tout autre dispositif acceptable, conformément aux prescriptions du Code, l’espacement entre chacun ne devant pas dépasser la longueur de portée maximale admissible selon le type de conducteur utilisé. Nouvelle illustration 4.03 Nouvelle illustration : 4,03

22 5 Mesurage 5.10 Transformateur basse tension appartenant au client
Hydro-Québec accepte qu’une alimentation triphasée soit mesurée à la tension secondaire de 120/240 V, obtenue à partir de transformateurs appartenant au client. Réinsertion de cette notion qui avait été enlevée lors de la 9è édition initiale. Par exemple un immeuble alimenté à 347/600 Volts peut comporter un centre de comptage à 120/240 Volts alimenté par un transformateur à sec appartenant au client et un mesurage à 347/600 Volt pour le service du bâtiment. L'illustration montrée sur la diapositive est seulement un exemple. Il peut y avoir différentes installations.

23 6 Appareillage de mesure avec embase
6.3.6 Disposition de l’embase monophasée à 120/240 V Dégagement et hauteur c) Dégagement d’une sortie d’évent ou d’évacuation de gaz combustible. Un dégagement d’au moins 3 m doit être maintenu entre l’embase et une sortie d’évent ou d’évacuation de gaz combustible, conformément aux exigences du Code. S’il s’agit de gaz naturel, le dégagement minimal peut être de 1 m. Cette modification a pour but d'harmoniser le livre bleu avec l'article du Code de construction Chapitre V, Électricité 2-322 Appareillage électrique à proximité de sortie d'évent ou d'évacuation de gaz combustibles (voir l’annexe B) 1) L'appareillage électrique producteur d'arcs doit être installé à une distance d'au moins 3 m de toute sortie d'évent ou d'évacuation de gaz combustibles. 2) Malgré le paragraphe 1), s'il s'agit de gaz naturel, il est permis que la distance soit de 1 m. EXPLICATION Une modification du Québec est introduite afin d’assurer la cohérence avec les codes d’installation du gaz quant aux dégagements minimums requis pour l’appareillage électrique situé à proximité de toute sortie d’évent ou d’évacuation de gaz combustibles. Bien que les compteurs électriques soient des appareils relativement bien scellés, ils nécessitent des bornes ou des mâchoires de raccordement qui, dans certaines circonstances peuvent être à l’origine d’arcs électriques. Si de tels arcs se produisaient alors que ledit appareil est installé en deçà du dégagement minimal requis selon le type de gaz, il pourrait en résulter des conséquences néfastes. Il en va également ainsi pour tout appareil potentiellement producteur d’arcs, tels les interrupteurs, sectionneurs, contacteurs, prises de courant, sorties d’éclairage, transformateurs, auxquels s’appliquent les présentes dispositions. Harmonisation avec l'article du Code de construction Chapitre V Électricité

24 6 Appareillage de mesure avec embase
Ainsi, l’appareillage producteur d’arc doit maintenant être situé à plus de 3 m de toute sortie d’évent ou d’évacuation de gaz combustibles Gaz combustibles : dégagement de 3 m min.

25 6 Appareillage de mesure avec embase
Par ailleurs, le paragraphe 2) de cet article fixe à 1 m le dégagement dans le cas du gaz naturel [figure 2]. Tel que démontré, la distance est mesurée à partir de la sortie d’évent et non du débitmètre. Ainsi, un dispositif peut se trouver à proximité d'un appareil producteur d'arc pourvu qu'une canalisation complètement étanche achemine la sortie des gaz au-delà de la distance prescrite. Gaz naturel : dégagement de 1 m min.

26 6 Appareillage de mesure avec embase
6.5.4 Vérification de la tension Un dispositif permettant de vérifier l’absence de tension (interrupteur pourvu d’une porte à charnières) doit se trouver en aval ou en amont de l’embase. Dans le cas d'embase à 347/600V, une boîte de répartition n'est plus acceptée comme dispositif permettant de vérifier l'absence de tension. De plus, le terme coffret de branchement a été enlevé. Il s'agit d'un interrupteur. Un autre changement conséquent au CODE concerne les articles et , traitant des dispositifs de vérification de l’absence de tension. Le terme coffret de branchement avec interrupteur pourvu d’une porte à charnières a été remplacé par interrupteur pourvu d’une porte à charnières. Selon la définition du Code, un coffret de branchement comporte des fusibles alors qu’un interrupteur sans fusibles situé après l’appareillage de mesure peut être utilisé comme dispositif de vérification de l’absence de tension.

27 6 Appareillage de mesure avec embase
Modification de l'illustration 6.10 Ajout d'une embase avec borne isolée couplée à la septième mâchoire Pour éviter que ce type d'embase soit refusée

28 7 Appareillage de mesure avec transformation
7.3.4 Mesures de sécurité Vérification de la tension Un dispositif permettant la vérification de l’absence de tension doit se trouver en amont ou en aval de l’armoire pour transformateurs. Les dispositifs autorisés sont les suivants : • un interrupteur pourvu d’une porte à charnières ; • une boîte de répartition pourvue d’une porte à charnières. Un autre changement conséquent au CODE concerne les articles et , traitant des dispositifs de vérification de l’absence de tension. Le terme coffret de branchement avec interrupteur pourvu d’une porte à charnières a été remplacé par interrupteur pourvu d’une porte à charnières. Selon la définition du Code, un coffret de branchement comporte des fusibles alors qu’un interrupteur sans fusibles situé après l’appareillage de mesure peut être utilisé comme dispositif de vérification de l’absence de tension. Note : Avec transformation, la boîte de répartition est encore acceptée comme dispositif permettant la vérification de l'absence de tension.

29 7 Appareillage de mesure avec transformation
7.4.4 Transformateurs de courant Disposition d) Transformateurs sans primaire Lorsqu’Hydro-Québec fournit des transformateurs sans primaire, ils doivent être fixés de façon à ce que la fenêtre soit centrée par rapport aux barres omnibus. De plus les marques d’identification des bornes secondaires doivent être visibles. e) Installations monophasées à 120/240V Pour les installations monophasées à 120/240V, Hydro-Québec fournit un transformateur de courant à trois enroulements. Les dimensions inscrites sur l’illustration 7.10 doivent être respectées. (Voir l’illustration 7.10) d) Problématique d’acceptation des postes blindés lorsque les TC n’étaient pas fixés à une paroi du poste mais sur les barres, conformément aux plans préapprouvés ( GE 75C143391SH50C) e) Bulletin d’interprétation et nouvelle illustration sur les postes blindés à 120/240V en date du 26 nov 2007 d) Problématique d’acceptation des postes blindés lorsque les TC n’étaient pas fixés à une paroi du poste mais sur les barres. e) Bulletin d’interprétation et nouvelle illustration sur les postes blindés à 120/240V en date du 26 nov 2007

30 7 Appareillage de mesure avec transformation
Nouvelle illustration 7,10 ; Poste blindé à 120/240 V e) Bulletin d’interprétation et nouvelle illustration sur les postes blindés à 120/240V en date du 26 nov 2007


Télécharger ppt "Mise à jour de la Norme E.21-10"

Présentations similaires


Annonces Google