La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 2 : Economie des standards et de la compatibilité ("network economics") Economie industrielle 2 Copyright © 2004 Didier Baudewyns

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 2 : Economie des standards et de la compatibilité ("network economics") Economie industrielle 2 Copyright © 2004 Didier Baudewyns"— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 2 : Economie des standards et de la compatibilité ("network economics") Economie industrielle 2 Copyright © 2004 Didier Baudewyns

2 « Standards are always out of date. That is what makes them standards ». Alan Bennet (cité par Shy, 2000, p. 253) Avantages des standards: –Dans la production –Dans la consommation (films, échanges de livres, CD-music, fichiers informatiques, etc.) Effet de « lock-in » : une technologie qui simpose initialement acquiert un avantage commercial de long terme (standard) même si dautres produits concurrents meilleurs sortent. Exemples: –video, DVD, équipement audio (cf. standard MIDI) –langues (anglais versus français dans les institutions internationales), OS (DOS, Windows), logiciels (cf. compatibilité descendante) –téléphone, fax, cellulaires, claviers QWERTY (vs. DVORAK), distributeurs de billets (Belgique: Bancontact versus Unisys Banksys) –Standard mp3 versus Real 8 ATRAC (de meilleure qualité)

3 Définitions Compatibilité (descendante) des marques: loutput dune marque (dune ancienne variante) peut être utilisé par lautre marque (la nouvelle variante) Exemple: Word 2002 ouvre des fichiers Word6/97 Externalité de réseau: lutilité de chaque consommateur-utilisateur croît avec le nombre de consommateurs-utilisateurs Autre exemple: le téléphone

4 Le problème de coordination La bataille des sexes (v. théorie des jeux) 2 équilibres de Nash : comment y arriver (« se coordonner sur » tel équilibre) ? Jacob Rachel OPERAFOOT OPERA(2,1)(0,0) FOOT(0,0)(1,2)

5 Le jeu de standardisation a,b > max {c,d} : 1 seul standard (A ou B) c,d > max {a,b} : 2 standards (A et B) équilibres de Nash Firme B Firme A Standard AStandard B Standard A (a,b)(c,d) Standard B (d,c)(b,a)

6 (Non) coordination sur un standard (échec) succès commercial Pas de coordination : les consommateurs rejettent le nouveau produit (autre exemple déchec commercial pour Philips: le CD-I) Succès commerciaux par coopération/coordination Sony-Philips: –CD-Music (1984) –CD-ROM (1989), CD-W (présentation du CD-WO, write once: 1987) –DVD (1997) (en réalité: 2 clans Philips-Sony vs. Warner-Toshiba-Matsushita se sont mis daccord sous la pression de Home Warner Video) Philips Sony DCCMini-Disc DCC(2,1) (0,0+ ) Mini-Disc(0,0)(1,2)

7 Théorie Lexternalité de réseau fondamentale: le monopole des PTT : Shy (2000), p.256 et suiv. A retenir : Fonction demande avec partie croissante pour les premiers souscripteurs Toute la population ne souscrit pas au téléphone si monopole « libre » (pas de « service universel ») Larbitrage « standardisation/variété » : Shy (2000) : p. 259 Si préférence de réseau relativement forte ( alors lincompatibilité est socialement inefficace Lincompatibilité peut être efficace dans certaines conditions : élevé, et population relativement hétérogène (a,b < /2)

8 (1) La partie en gris décroissante est la fonction de demande déquilibre stable (x > ½) Lexternalité de réseau


Télécharger ppt "Chapitre 2 : Economie des standards et de la compatibilité ("network economics") Economie industrielle 2 Copyright © 2004 Didier Baudewyns"

Présentations similaires


Annonces Google