La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diaporama de Jacky Questel Mais non… Nos noms sur la route, comme vous les avez vus sur le premier diaporama, n'étaient qu'un mirage… Trop de soleil,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diaporama de Jacky Questel Mais non… Nos noms sur la route, comme vous les avez vus sur le premier diaporama, n'étaient qu'un mirage… Trop de soleil,"— Transcription de la présentation:

1

2 Diaporama de Jacky Questel

3 Mais non… Nos noms sur la route, comme vous les avez vus sur le premier diaporama, n'étaient qu'un mirage… Trop de soleil, peut-être !

4 Nous continuons à grimper… A chaque tournant, les montagnes sont différentes, le point de vue change. Et c'est toujours un émerveillement.

5 La route est belle, parfaitement entretenue. Peut-être Tour de France oblige…

6 La diversité et la richesse du patrimoine forestier du territoire Sud-Ouest ne doivent pas faire oublier quelles sont le résultat dune lutte acharnée contre lérosion, et dune politique de mise en valeur des sols. La dune ou la montagne, soumises aux aléas. Dans les Landes, il a fallu plusieurs générations pour faire d'un vaste marécage grignoté par le vent et la mer, une terre salubre et accueillante. En montagne, la pente très forte (Pyrénées) et la déforestation liée au pâturage (Massif Central) ont mis en péril biodiversité et villages (crues ravageuses et glissements de terrains). Chacun aujourdhui sengage (collectivités, associations écologiques, acteurs de la filière bois, etc.) à poursuivre cet effort de préservation, plus que jamais nécessaire. Une Unité Spécialisée en Restauration des Terrains de Montagne (RTM) veille au bon aménagement des bassins versants et intervient pour prévenir les risques naturels sur les zones sensibles (torrents, barrages, couloirs d'avalanche, pans en glissement...)

7 Les pare-avalanches font partie de ces aménagements constants et des soucis de l'ONF.

8 Nous apercevons maintenant Gourette, station de skis pyrénéenne réputée, qui réussit le tour de force de s'im- planter dans le paysage sans trop le défigurer.

9 Au premier virage, Gourette disparait de notre vue.

10 Nous longeons un petit bois, que l'on devine bien malmené par les vents violents des hauteurs…

11 Je suppose d'après cette photo (aux premières couleurs automnales) que l'eau alimentant cette cascade a été partiellement déviée. Et regardez bien,vous verrez les nacelles du remonte-pente de Gourette sur la droite.

12 Cette cascade de plus de 40 mètres parait minuscule et dérisoire dans ce décor imposant.

13

14 Nous, nous sommes tout tranquillement montés en voiture, mais il y a toujours quelque courageux pour affronter ce col mythique… Et un autre para-avalanche…

15 Gourette est une station de sports d'hiver des Pyrénées françaises, située, à mètres d'altitude, dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Aquitaine. Elle fait partie de la commune des Eaux-Bonnes. Sur la route du Col de l'Aubisque, elle offre un domaine skiable de taille moyenne avec plus de 90 hectares de superficie pour 35 km de pistes balisées. Le domaine s'étend entre et mètres d'altitude. Le revêtement de la route en 1930, lélectricité et le téléphone amorcent le développement de la station. Les premiers paravalanches sont construits, sécurisant laccès et les premières lignes dautocars régulières relient Gourette à Laruns, Pau et même Bordeaux. Louverture du premier chalet-hôtel de Gourette, avec chauffage central, est un événement. Plus besoin pour les skieurs de descendre dormir aux Eaux-Bonnes ou à Pau. Il est rapidement monopolisé par une clientèle bordelaise aisée qui va entretenir la renommée de la station. L'Hôtel de lAubisque, l'Edelweiss, le Chalet de lAmoulat s'installent à sa suite, monopolisant les meilleurs points de vue.

16

17 Sur le bord de la route, cette charmante chapelle accueille les visiteurs. Une chapelle ouver- te, c'est si rare !

18 Une chapelle claire, spacieuse, aux astucieux vitraux.

19

20

21 Ces magnifiques lampadaires éclairent toute la station. J'aurais aimé repasser à la nuit tombée, pour voir l'effet pro- duit !

22 J'en connais qui se demandaient pourquoi leur voiture semblait ne pas tirer aussi bien que d'habitude alors qu'ils grimpaient au col d'Aubisque…

23 D'un peu plus haut, une vue générale de la station lovée dans son nid de montagnes.

24 Nous voilà au col et cet hôtel, isolé en haut du col, est tout prêt à accueillir chacun !

25 Et peut-être bien que quelqu'un est là en train de reprendre des forces !

26

27 Lucien Buysse (de son vrai nom Buyze), né le 11 sep- tembre 1892 à Wontergem et mort le 3 janvier 1980 à Deinze, est un coureur cycliste belge. Lucien Buysse remporte le Tour de France en 1926, après une troisième place en 1924 et une seconde en Il enlève 5 étapes de la grande boucle, dont létape du col de lAubisque en 1926, en 8 participations (1 en 1923, 2 en 1925 et 2 en 1926)

28 Les pottoks seraient issus des petits chevaux qui peuplaient le sud-ouest de l'Europe, il y a environ un million d'années. Ils auraient aussi des liens de parenté avec le cheval de Przewalski et le Tarpan. Chassés, ils trouvèrent refuge dans les massifs rocheux des Pyrénées et survécurent au climat perturbé des dernières glaciations du quaternaire.

29 Les pottocks vivent en liberté dans la montagne.

30 Les peintures rupestres des grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya représentent des chevaux très similaires au pottok basque actuel et attestent donc d'une très ancienne présence. Les Basques eurent la sagesse de ne pas décimer les troupeaux de pottoks : au contraire, les paysans locaux les utilisèrent pour l'agriculture. Mais au XIXe siècle, pour satisfaire aux besoins en charbon de la révolution industrielle, les pottoks furent envoyés dans les mines de charbon de la région, du nord et de l'est de la France. Le pottok était apprécié pour sa petite taille, sa force, sa robe sombre donc peu salissante et le peu de soins qu'il nécessitait. Peu à peu une sélection eut lieu : les poneys de robe sombre partaient dans les mines alors que les pottok de robe pie étaient vendus à des cirques ou à quelques riches propriétaires. Ce n'est que plus tard que les maquignons s'intéressèrent au pottok. En effet, sa docilité et surtout la robe pie le rendaient attrayant pour les enfants et les centres équestres Aujourd'hui, les pottoks vivent en semi-liberté dans les massifs de la Rhune, de l'Artzamendi, du Baïgura et de l'Ursuya. Ces montagnes constituent le berceau de la race. Une à deux fois par an, les éleveurs effectuent une vérification des naissances, une vermifications et un déparasitage. Parfois ils sélectionnent quelques animaux dans le but de les vendre aux foires annuelles de Hélette, Espelette, et Garris dans les Pyrénées-Atlantiques.

31 Croyez-moi, c'est un beau spectacle !

32 Peut-on rêver dun plus beau décor !

33 Nos vélos seraient-ils arrivés au sommet avant nous ???

34 Oui, nous sommes aux sommet ! 1709 mètres. Et un vent à décorner des bœufs ! Mais les pottocks s'en moquent, ils n'ont pas de cornes !

35 Mais, même sans le vent, le paysage est à couper le souffle !

36

37 Le Tour de France est une compétition cycliste par étapes créée en 1903 par Henri Desgrange et le journal L'Auto. Il se déroule chaque année en France, au mois de juillet. Il se tient actuellement sur plus de kilomètres. "Le Tour" ou encore "la Grande Boucle", tel qu'on le nomme aussi en France, est considéré comme la plus prestigieuse épreuve cycliste du monde. En 2009, exactement 78 chaînes de télévision retransmettent le Tour de France dans 170 pays. C'est la plus grande compétition sportive mondiale annuelle. Le col de lAubisque fait très régulièrement partie dune étape… Sur la diapo suivante, vous pouvez mieux comprendre la taille des vélos exposés. Trois vélos avec les couleurs prestigieuses : -Blanc à pois rouges, c'est le meilleur grimpeur. -Vert, c'est le vainqueur du classement par points. -Jaune, Le maillot jaune, c'est le grand vainqueur du tour !

38

39

40 Le Caperon de Secques et le Secques

41 Ben oui, il faut redescendre…

42 Mais un dernier clin d'œil nous attend : un troupeau, que nous avons pris plaisir à suivre un long moment lors de sa rentrée à l'étable… C'est la fin de cette belle promenade. Et c'est la fin de ce diaporama ! À Bientôt…

43 Photos : Yvonne Texte : Jacky Musique : Les Chanteurs du Faget d'Oloron – Lou crabè (le chevrier) Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Diaporama de Jacky Questel Mais non… Nos noms sur la route, comme vous les avez vus sur le premier diaporama, n'étaient qu'un mirage… Trop de soleil,"

Présentations similaires


Annonces Google