La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ÉTUDE SUR LES SOINS DE SANTÉ AU CANADA Rétrospective HEALTH CARE IN CANADA SURVEY Retrospective 1998 – 2004 Mai 2004 ÉTUDE SUR.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ÉTUDE SUR LES SOINS DE SANTÉ AU CANADA Rétrospective HEALTH CARE IN CANADA SURVEY Retrospective 1998 – 2004 Mai 2004 ÉTUDE SUR."— Transcription de la présentation:

1 ÉTUDE SUR LES SOINS DE SANTÉ AU CANADA Rétrospective HEALTH CARE IN CANADA SURVEY Retrospective 1998 – 2004 Mai ÉTUDE SUR LES SOINS DE SANTÉ AU CANADA Rétrospective HEALTH CARE IN CANADA SURVEY Retrospective 1998 – 2004 Mai 2004

2 2 Introduction LÉSSC est une étude annuelle détaillée conçue en partenariat avec des parties prenantes clés du secteur de la santé. Le partenariat de lÉSSC a mené six études détaillées de 1998 à À lautomne de 2003, une rétrospective de tous les résultats a été réalisée. Aujourdhui, nous présentons ces résultats rétrospectifs auxquels sajoutent les résultats de quelques questions posées au public en avril LÉSSC est une étude annuelle détaillée conçue en partenariat avec des parties prenantes clés du secteur de la santé. Le partenariat de lÉSSC a mené six études détaillées de 1998 à À lautomne de 2003, une rétrospective de tous les résultats a été réalisée. Aujourdhui, nous présentons ces résultats rétrospectifs auxquels sajoutent les résultats de quelques questions posées au public en avril 2004.

3 3 Les partenaires de lÉSSC Association canadienne des institutions de santé universitaires Association canadienne de soins et services communautaires Collège canadien des directeurs de services de santé Association canadienne des soins de santé Association canadienne des soins et services à domicile Association médicale canadienne Association des infirmières et infirmiers du Canada Association des pharmaciens du Canada Regroupement des organisations nationales bénévoles Merck Frosst Canada ltée POLLARA Rogers Media Association canadienne des institutions de santé universitaires Association canadienne de soins et services communautaires Collège canadien des directeurs de services de santé Association canadienne des soins de santé Association canadienne des soins et services à domicile Association médicale canadienne Association des infirmières et infirmiers du Canada Association des pharmaciens du Canada Regroupement des organisations nationales bénévoles Merck Frosst Canada ltée POLLARA Rogers Media

4 4 La méthodologie Chaque année, Canadiens sont interviewés sur « la question de la santé ». Les Canadiens ont été interviewés au téléphone à laide du système dentrevues téléphoniques informatisé CATI. Dans lensemble, les résultats pour le public sont fiables selon +/- 2,9 %, dix-neuf fois sur vingt. Chaque année, Canadiens sont interviewés sur « la question de la santé ». Les Canadiens ont été interviewés au téléphone à laide du système dentrevues téléphoniques informatisé CATI. Dans lensemble, les résultats pour le public sont fiables selon +/- 2,9 %, dix-neuf fois sur vingt.

5 5 Le plus important enjeu auquel le Canada doit faire face : suivi Question : Daprès vous, quel est lenjeu le plus important auquel le Canada doit faire face présentement? Commandites/ 11 % Politiciens 1% Environnement 3% Taxes, impôt 4% Chômage 19 % Santé 9 % Déficit Économie 7 % Depuis 2000, on estime que la santé est lenjeu le plus important auquel le Canada doit faire face.

6 6 Les secteurs dinvestissement social Question :Jaimerais vous lire une liste des domaines où le gouvernement fédéral dépense présentement largent des contribuables. Pour chacun des domaines suivants, veuillez me dire si vous croyez que le gouvernement devrait dépenser plus, dépenser autant ou dépenser moins d'argent. Quen est-il : (LISEZ EN ALTERNANT) 82% 72% 55% 48% 24% 20% -13%

7 7 Les enjeux les plus importants %%% Manque de financement, compressions gouvernementales Longue période dattente Manque de personnel, surcharge Accessibilité, disponibilité Population vieillissante, pers. âgées Coût des soins de santé Le financement, les listes dattente et le personnel sont régulièrement identifiés comme les enjeux les plus importants.

8 8 La qualité des soins Question : Vous diriez-vous très satisfait(e), plutôt satisfait(e), plutôt insatisfait(e) ou très insatisfait(e) des aspects suivants du système de santé actuel (LISEZ EN ALTERNANT)... La qualité des soins offerts aux patients Très satisfait(e) Plutôt satisfait(e) Plutôt insatisfait(e) Très insatisfait(e) NSP/ Ref.

9 9 Pourcentage recevant des soins de santé de qualité présentement Question :Dans l'ensemble, diriez-vous que les Canadiens reçoivent ou ne reçoivent pas des soins de santé de qualité présentement ?

10 10 Satisfaction quant à léventail et à lintégralité Question : Vous diriez-vous très satisfait(e), plutôt satisfait(e), plutôt insatisfait(e) ou très insatisfait(e) des aspects suivants du système de santé actuel (LISEZ EN ALTERNANT)... L'éventail, ou l'intégralité, des soins et des services couverts par le système de santé financé par le gouvernement Très satisfait(e) Plutôt satisfait(e) Plutôt insatisfait(e) Très insatisfait(e) NSP/ Ref.

11 11 Satisfaction quant à laccès dans la localité Question : Vous diriez-vous très satisfait(e), plutôt satisfait(e), plutôt insatisfait(e) ou très insatisfait(e) des aspects suivants du système de santé actuel (LISEZ EN ALTERNANT)... L'accès aux soins à domicile ou dans la communauté Très satisfait(e) Plutôt satisfait(e) Plutôt insatisfait(e) Très insatisfait(e) NSP/ Ref.

12 12 La qualité dans le système de santé De 2000 à 2003, les résultats du suivi révèlent régulièrement : Environ 70 % des Canadiens se disent satisfaits de la qualité des soins dans le système de santé. Environ 60 % des Canadiens sont davis que les Canadiens reçoivent des soins de qualité. Environ 60 % sont satisfaits de léventail et de lintégralité des services Environ 45 % sont satisfaits de laccès aux soins à domicile et dans la localité Question : Quels niveaux de satisfaction devrait-on attendre de nos programmes de santé? De 2000 à 2003, les résultats du suivi révèlent régulièrement : Environ 70 % des Canadiens se disent satisfaits de la qualité des soins dans le système de santé. Environ 60 % des Canadiens sont davis que les Canadiens reçoivent des soins de qualité. Environ 60 % sont satisfaits de léventail et de lintégralité des services Environ 45 % sont satisfaits de laccès aux soins à domicile et dans la localité Question : Quels niveaux de satisfaction devrait-on attendre de nos programmes de santé?

13 13 Les ressources humaines en santé Q: Croyez-vous que le Canada a bien assez, assez ou pas assez de professionnels de la santé dans chacun des secteurs suivants pour répondre aux besoins de sa population? (LISEZ EN ALTERNANT)(2003) General Public Thinks Le nombre de médecins et dinfirmières et infirmiers est une préoccupation clé

14 14 Attitudes et priorités en matière dinvestissement Lorsquon les interroge sur les priorités en matière de nouveaux placements en santé, les Canadiens ciblent généralement laccès aux services intensifs et spécialisés en priorité : Laccès aux soins durgence (une priorité principale pour 55 % en 2003). Laccès aux spécialistes et chirurgiens (une priorité principale pour 50 % en 2003); et, La ponctualité de laccès aux soins (49 % une priorité principale en 2003). Il semble que limportance que les politiciens ont accordé récemment à lamélioration de laccès ponctuel aux soins durgence et de chirurgie correspond aux priorités du public. Pour appuyer ces priorités, le public a été favorable à un financement accru de la santé (particulièrement une augmentation de la part fédérale du financement). Lorsquon les interroge sur les priorités en matière de nouveaux placements en santé, les Canadiens ciblent généralement laccès aux services intensifs et spécialisés en priorité : Laccès aux soins durgence (une priorité principale pour 55 % en 2003). Laccès aux spécialistes et chirurgiens (une priorité principale pour 50 % en 2003); et, La ponctualité de laccès aux soins (49 % une priorité principale en 2003). Il semble que limportance que les politiciens ont accordé récemment à lamélioration de laccès ponctuel aux soins durgence et de chirurgie correspond aux priorités du public. Pour appuyer ces priorités, le public a été favorable à un financement accru de la santé (particulièrement une augmentation de la part fédérale du financement).

15 15 Des solutions innovatrices et des mesures incitatives En plus du financement accru, le public est également favorable à une vaste gamme doptions pour réformer le système. Voici certains exemples des études précédentes : Créer un programme dassurance public additionnel pour couvrir ce qui nest pas financé dans le programme public (61 % en faveur en 2001); Confier en sous-traitance aux cliniques privées des services financés par lÉtat (57 % en faveur en 2003); Offrir des réductions dimpôt à ceux nutilisant pas beaucoup de services de santé (55 % en 2002). Le public est souvent plus réceptif aux nouvelles réformes que les politiciens ou les fournisseurs. En plus du financement accru, le public est également favorable à une vaste gamme doptions pour réformer le système. Voici certains exemples des études précédentes : Créer un programme dassurance public additionnel pour couvrir ce qui nest pas financé dans le programme public (61 % en faveur en 2001); Confier en sous-traitance aux cliniques privées des services financés par lÉtat (57 % en faveur en 2003); Offrir des réductions dimpôt à ceux nutilisant pas beaucoup de services de santé (55 % en 2002). Le public est souvent plus réceptif aux nouvelles réformes que les politiciens ou les fournisseurs.

16 16 Les soins en collaboration Lappui que les Canadiens accordent à la réforme des soins de santé primaires intéressait principalement les partenaires de lÉSSC – 70 % des Canadiens sont favorables à lidée des soins offerts en collaboration. Les soins offerts en collaboration : «une équipe comptant un médecin, une infirmière, un pharmacien ou un autre type de professionnel de la santé qui vous offrirait collectivement les soins de santé» (données de 2003). Plus populaire au Québec : 85 % en faveur; Les Canadiens sont davis que ce modèle améliorera la qualité des soins offerts aux patients (73 %) et améliorera la rapidité de laccès aux soins (69 %). Il existe certains obstacles à la mise en œuvre mais la résistance du public nest pas du nombre : Fournisseurs : croient «mauvaise gestion du gouvernement» Directeurs : croient «résistance de la part des fournisseurs» Lappui que les Canadiens accordent à la réforme des soins de santé primaires intéressait principalement les partenaires de lÉSSC – 70 % des Canadiens sont favorables à lidée des soins offerts en collaboration. Les soins offerts en collaboration : «une équipe comptant un médecin, une infirmière, un pharmacien ou un autre type de professionnel de la santé qui vous offrirait collectivement les soins de santé» (données de 2003). Plus populaire au Québec : 85 % en faveur; Les Canadiens sont davis que ce modèle améliorera la qualité des soins offerts aux patients (73 %) et améliorera la rapidité de laccès aux soins (69 %). Il existe certains obstacles à la mise en œuvre mais la résistance du public nest pas du nombre : Fournisseurs : croient «mauvaise gestion du gouvernement» Directeurs : croient «résistance de la part des fournisseurs»

17 17 Appui à certains éléments des soins offerts en collaboration Les Canadiens sont favorables aux mesures assurant que les soins offerts en collaboration soient mis en œuvre. Ceci inclut : Exiger que les patients senregistrent auprès dun médecin de famille (74 % en faveur à cette politique); Recevoir des relevés de santé détaillant les coûts des soins reçus (70 % favorables); et, Permettre le partage des renseignements de santé personnels parmi les membres des équipes de fournisseurs travaillant en collaboration (66 %). Donc, les Canadiens sont favorables à ce quon soccupe de la pérennité du système de santé : en augmentant le financement, et en changeant la façon dont on fait les choses. Quen est-il de réduire ce qui est offert dans le système de santé… Les Canadiens sont favorables aux mesures assurant que les soins offerts en collaboration soient mis en œuvre. Ceci inclut : Exiger que les patients senregistrent auprès dun médecin de famille (74 % en faveur à cette politique); Recevoir des relevés de santé détaillant les coûts des soins reçus (70 % favorables); et, Permettre le partage des renseignements de santé personnels parmi les membres des équipes de fournisseurs travaillant en collaboration (66 %). Donc, les Canadiens sont favorables à ce quon soccupe de la pérennité du système de santé : en augmentant le financement, et en changeant la façon dont on fait les choses. Quen est-il de réduire ce qui est offert dans le système de santé…

18 18 Lopposition à la restriction des avantages Il existe une opposition farouche à lidée de rationaliser ou de restreindre les services… qui sest accrue au cours des quelques dernières années. 76 % sont défavorables à la restriction de la gamme des services pour gérer les coûts de la santé (2003). Ce sentiment était particulièrement fort dans le Canada atlantique, (87 % défavorables). 90 % sont tout à fait favorables à ce que le gouvernement finance les services dont la capacité d'améliorer la santé et la qualité de vie a été prouvée (2001) Comme le public ne veut pas quon réduise la gamme des services, les gouvernements font manifestement face à certains défis pour assurer la pérennité du système. Nous devons changer la façon dont nous faisons les choses. Il existe une opposition farouche à lidée de rationaliser ou de restreindre les services… qui sest accrue au cours des quelques dernières années. 76 % sont défavorables à la restriction de la gamme des services pour gérer les coûts de la santé (2003). Ce sentiment était particulièrement fort dans le Canada atlantique, (87 % défavorables). 90 % sont tout à fait favorables à ce que le gouvernement finance les services dont la capacité d'améliorer la santé et la qualité de vie a été prouvée (2001) Comme le public ne veut pas quon réduise la gamme des services, les gouvernements font manifestement face à certains défis pour assurer la pérennité du système. Nous devons changer la façon dont nous faisons les choses.

19 19 Lappui à la recherche et à linnovation On enregistre un appui marqué à laugmentation du financement gouvernemental pour la recherche en santé (83 % favorables en 2003); On enregistre également un appui élevé à lidée que le gouvernement mette en place des mesures incitatives pour augmenter le financement du secteur privé en recherche médicale (76 % en 2003); Le public est favorable au développement et à la disponibilité des nouvelles technologies. Le public soppose à ce quon limite lintroduction de la nouvelle technologie en santé comme moyen de contrôler les dépenses (67 % défavorables à cette approche en 2000). On enregistre un appui marqué à laccès à la gamme complète des nouveaux services et avantages, même si cela signifie des paiements personnels partiels. On enregistre un appui marqué à laugmentation du financement gouvernemental pour la recherche en santé (83 % favorables en 2003); On enregistre également un appui élevé à lidée que le gouvernement mette en place des mesures incitatives pour augmenter le financement du secteur privé en recherche médicale (76 % en 2003); Le public est favorable au développement et à la disponibilité des nouvelles technologies. Le public soppose à ce quon limite lintroduction de la nouvelle technologie en santé comme moyen de contrôler les dépenses (67 % défavorables à cette approche en 2000). On enregistre un appui marqué à laccès à la gamme complète des nouveaux services et avantages, même si cela signifie des paiements personnels partiels.

20 20 Qui devrait diriger les réformes À qui fait-on confiance pour diriger les réformes de la santé? Plus des deux tiers des Canadiens sont insatisfaits de la responsabilisation du gouvernement pour ce qui est des dépenses en santé. Les Canadiens veulent de linnovation dans le système de santé – une telle innovation nécessitera du leadership. Cependant, moins de la moitié croient que le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux font preuve du leadership nécessaire. Ils sont plus positifs quant au leadership provenant des groupes de patients, de ceux qui travaillent directement dans le système et des compagnies privées qui conçoivent la nouvelle technologie et les nouveaux médicaments. À lavenir, le leadership nécessitera une responsabilisation accrue envers le public et une voix accrue pour les patients. À qui fait-on confiance pour diriger les réformes de la santé? Plus des deux tiers des Canadiens sont insatisfaits de la responsabilisation du gouvernement pour ce qui est des dépenses en santé. Les Canadiens veulent de linnovation dans le système de santé – une telle innovation nécessitera du leadership. Cependant, moins de la moitié croient que le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux font preuve du leadership nécessaire. Ils sont plus positifs quant au leadership provenant des groupes de patients, de ceux qui travaillent directement dans le système et des compagnies privées qui conçoivent la nouvelle technologie et les nouveaux médicaments. À lavenir, le leadership nécessitera une responsabilisation accrue envers le public et une voix accrue pour les patients.

21 21 Responsabilisation et le niveau de renseignements donnés 47 % satisfaits du niveau de renseignements donnés au public sur la qualité du système de santé Question : Vous diriez-vous très satisfait(e), plutôt satisfait(e), plutôt insatisfait(e) ou très insatisfait(e) des aspects suivants du système de santé actuel (LISEZ EN ALTERNANT)... le niveau de renseignements donnés au public sur le rendement du système de santé Très satisfait(e) Plutôt satisfait(e) Plutôt insatisfait(e) Très insatisfait(e) NSP/ Ref.

22 22 Satisfaction quant au niveau de participation du public % des Canadiens sont insatisfaits du niveau de participation Question: Vous diriez-vous très satisfait(e), plutôt satisfait(e), plutôt insatisfait(e) ou très insatisfait(e) des aspects suivants du système de santé actuel (LISEZ EN ALTERNANT)... La mesure dans laquelle le public peut participer aux décisions touchant l'avenir du système de santé? Très satisfait(e) Plutôt satisfait(e) Plutôt insatisfait(e) Très insatisfait(e) NSP/ Ref.

23 23 Portrait du printemps 2004 Les partenaires de lÉSSC ont décidé de poser certaines de nos questions de suivi clés pour accompagner cette rétrospective. Confiance Attentes par rapport aux améliorations Approche par rapport à la réforme Ponctualité de laccès aux soins Attitude envers les paiements Les partenaires de lÉSSC ont décidé de poser certaines de nos questions de suivi clés pour accompagner cette rétrospective. Confiance Attentes par rapport aux améliorations Approche par rapport à la réforme Ponctualité de laccès aux soins Attitude envers les paiements

24 24 La confiance dans le système de santé Question : Dans l'ensemble, diriez-vous que votre confiance dans le système de santé canadien est à la hausse, à la baisse ou qu'elle est à peu près la même que toujours? La confiance dans le système est demeurée à peu près la même : 49 % des Canadiens font peu confiance au système

25 25 Les Canadiens sont plus pessimistes par rapport à lamélioration de laccès aux soins Question:Au cours des cinq prochaines années, croyez-vous que l'accès des Canadiens à des soins de santé rapides et de qualité s'améliorera considérablement, s'améliorera un peu, se détériorera un peu ou se détériorera considérablement? Saméliorera considérablement Saméliorera un peu Se détériorera un peu Se détériorera considérablement DK/Ref. Une majorité de Canadiens sattendent à ce que laccès se détériore au cours des 5 prochaines années 52 % (une hausse par rapport à 44 % en 2003)

26 26 Lapproche quant à la réforme du système Question : Selon vous, quelle approche est nécessaire pour le système de santé du Canada présentement – une reconstruction complète à partir de zéro, des réparations plutôt majeures, des ajustements mineurs ou les choses sont-elles bien telles qu'elles sont ? Reconstruction totale Réparations plutôt majeures Ajustements mineurs Bien, tel quel 64 % des Canadiens croient que le système nécessite une reconstruction complète

27 27 La ponctualité de laccès aux soins Question: Vous diriez-vous très satisfait(e), plutôt satisfait(e), plutôt insatisfait(e) ou très insatisfait(e) des aspects suivants du système de santé actuel (LISEZ EN ALTERNANT)... La rapidité de l'accès aux soins Très satisfait(e) Plutôt satisfait(e) Plutôt insatisfait(e) Très insatisfait(e) NSP/ Ref. 51 % des Canadiens sont insatisfaits de la rapidité de laccès aux soins

28 28 Les Canadiens disposés à payer 54 % des Canadiens sont disposés à payer davantage pour améliorer la rapidité, la gamme des services ou les deux (une baisse par rapport à 60 % en 2003, 69 % en 2002)) Question:Seriez-vous disposé à payer plus, soit de votre poche ou sur le plan fiscal, pour augmenter la gamme de services offerts ou plus améliorer la rapidité des soins offerts par le système de santé? Source : Étude sur la santé au Canada : POLLARA OUI - gamme de services OUI - rapidité améliorée OUI – les deux NON – ni lun ni lautre NSP/ Ref.

29 29 Conclusion La confiance du public dans le système de santé demeure à peu près la même (partagée 50/50). Seulement 5 % à 6 % ont un niveau de confiance à la hausse. Les attentes par rapport aux améliorations au cours des cinq prochaines années ont baissé. La majorité des personnes interviewées sont toujours disposées à payer (pour améliorer la ponctualité, la gamme de services, ou les deux) mais cette majorité a baissé et est passée de 60 % à 54 %. Une majorité de Canadiens (65 %) sont davis que le système nécessite une reconstruction totale ou des réparations majeures. Ils veulent de laccès et de linnovation. La confiance du public dans le système de santé demeure à peu près la même (partagée 50/50). Seulement 5 % à 6 % ont un niveau de confiance à la hausse. Les attentes par rapport aux améliorations au cours des cinq prochaines années ont baissé. La majorité des personnes interviewées sont toujours disposées à payer (pour améliorer la ponctualité, la gamme de services, ou les deux) mais cette majorité a baissé et est passée de 60 % à 54 %. Une majorité de Canadiens (65 %) sont davis que le système nécessite une reconstruction totale ou des réparations majeures. Ils veulent de laccès et de linnovation.

30 30 Conclusion Le partenariat de lÉSSC veut aller au-delà des études annuelles pour inclure la promotion dun dialogue interactif sur ces importants enjeux. Le partenariat de lÉSSC prévoit mener une plus grande étude à la fin de lété ou au début de lautomne avant dorganiser une table ronde sur Assurer laccès et linnovation dans le système de santé Canadien et offrir une certaine guidance au nouveau Conseil de la santé. Le partenariat de lÉSSC veut aller au-delà des études annuelles pour inclure la promotion dun dialogue interactif sur ces importants enjeux. Le partenariat de lÉSSC prévoit mener une plus grande étude à la fin de lété ou au début de lautomne avant dorganiser une table ronde sur Assurer laccès et linnovation dans le système de santé Canadien et offrir une certaine guidance au nouveau Conseil de la santé.


Télécharger ppt "ÉTUDE SUR LES SOINS DE SANTÉ AU CANADA Rétrospective HEALTH CARE IN CANADA SURVEY Retrospective 1998 – 2004 Mai 2004 ÉTUDE SUR."

Présentations similaires


Annonces Google