La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Programme 3. : Promotion et transformation des produits forestiers ligneux et non ligneux Présenté par: MAHAMAT HABIBOU Directeur de la Promotion et de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Programme 3. : Promotion et transformation des produits forestiers ligneux et non ligneux Présenté par: MAHAMAT HABIBOU Directeur de la Promotion et de."— Transcription de la présentation:

1 Programme 3. : Promotion et transformation des produits forestiers ligneux et non ligneux Présenté par: MAHAMAT HABIBOU Directeur de la Promotion et de la Transformation des Produits Forestiers

2 PLAN I – SITUATION DE REFERENCE II- PERSPECTIVES III- RESULTATS ATTENDUS IV AXES DE REFLEXION

3 1-1 Promotion et valorisation des produits forestiers Le potentiel floristique camerounais est riche et diversifié. Il est composé de plus de 300 espèces ligneuses commercialisables dont une trentaine seulement est actuellement exploitée et commercialisée. Dans cette trentaine, cinq (5) essences représentent environ 70% des exportations du bois camerounais. Dans loptique de relever ce niveau de prélèvement, le Centre de Promotion du Bois (CPB) a été créé en 1970 pour assurer la promotion des essences peu ou pas commercialisées et renforcer les capacités des camerounais aux métiers du bois, en vue doptimiser la production forestière et valoriser au mieux les produits ligneux - I-SITUATION DE REFERENCE

4 - A ce jour 4 ou 5 essences ont connu une réelle promotion au rang desquelles on peut citer notamment le Bété, le Bubinga, le Bibolo et le Bilinga. La formation des camerounais au travail du bois a connu un certain développement les 10 premières années : 5 promotions dune quinzaine (15) délèves ont été accueillis. Depuis lors, le renforcement des capacités des artisans/acteurs dans les métiers bois est resté stationnaire en raison notamment des changements successifs de tutelle et du déficit de cadres dans ce domaine capable dassurer cet encadrement. Les équipements actuels sont vétustes et ne répondent pas pour la plupart aux exigences de nouvelles technologies. Ce qui empêche le CPB dassurer pleinement ses fonctions de promoteur et de formateur. Cela se ressent sur la qualité des produits (non compétitif) qui se retrouve sur le marché local.

5 Par ailleurs, le potentiel des produits forestiers non ligneux (PFNL) reste jusqu'à présent très peu connu. Les techniques de prélèvement ne sont pas développées. Leur exploitation n'est pas suffisamment réglementée et suivie. Le cadre légal et réglementaire est inadapté et ne permet particulièrement pas de satisfaire suffisamment les objectifs de lutte contre la pauvreté attachées à la valorisation des PFNL et inscrits dans la politique forestière. Les circuits de commercialisation ne sont non plus maîtrisés. Les filières des PFNL sont ainsi inorganisées et très peu maîtrisées par l'administration forestière. Pourtant, de nombreux PFNL contribuent à la sécurité alimentaire, à l'approvisionnement en énergie des populations et constituent la matière première pour la pharmacopée traditionnelle et l'industrie pharmaceutique, les matériaux de construction et de décoration etc. D'une manière globale, la pression sur ces PFNL va s'accroître de plus en plus. Ce qui nécessite par conséquent une planification rigoureuse de leur gestion en vue d'assurer leur durabilité.

6 1-2 Transformation des produits forestiers La première transformation est prédominante et représente au moins 80 % des activités de transformation dans la filière bois. Tandis que la deuxième et la troisième transformation, plus porteuses de croissance et demplois, demeurent embryonnaires, les travailleurs locaux étant formés pour la plupart dans le tas, avec un outil de production vétuste, induisant de très faibles rendements (moins de 35 %). Doù limportance dun meilleur encadrement de la profession et de ladéquation de la technologie aux exigences de la compétitivité des produits.

7 En ce qui concerne les PFNL, Il existe une large gamme pour laquelle les techniques de récoltes, conservation et de transformation ne permettent pas une utilisation durable, leur production et leur valorisation à grande échelle. Doù la nécessité denvisager des actions visant à améliorer les technique dexploitation, accroître les quantités produites et améliorer la transformation et la commercialisation.

8 1-3 Bois énergie Plus de 80 % des populations au Cameroun utilisent le bois pour les besoins énergétiques. La pression sur les ressources forestières par les populations à la recherche de terres cultivables et de bois de chauffe et de service, ajoutée aux systèmes intensifs dexploitation forestière, a entraîné une dégradation progressive du couvert végétal. Ces prélèvements se font en majeure partie au détriment des boisements naturels. La rareté du bois énergie, principale source dénergie domestique notamment dans les régions de lExtreme-Nord et du Nord du pays, a fait de celles-ci, un écosystème à écologie fragile. Il est par conséquent important de développer une stratégie bois/énergie pour couvrir ces besoins des ménages et contribuer à la préservation ou à la conservation des écosystèmes forestiers.

9 IILES PERSPECTIVES Objectif global du programme 3: Optimiser la filière bois en vue dune augmentation de la contribution du secteur à léconomie dans le cadre dune gestion durable des produits forestiers En perspective des objectifs de lhorizon 2035, et dans le cadre de ce programme, il sera question, pour les trois prochaines années, daugmenter les performances du secteur en envisageant quelques actions prioritaires :

10 1- Promotion des essences et des nouvelles technologies; 2- Formation et encadrement des artisans et autres acteurs de la filière bois; 3- Opérationnalisation du Marché Intérieur du Bois (MIB); 4- Amélioration de la 1 ère transformation et développement des 2 ème et 3 ème transformation du bois dœuvre; 5- Développement de la production durable et de la transformation des produits forestiers non ligneux; 6- Développement de la filière Bois-énergie.

11 2-1- Promotion des essences et des nouvelles technologies Objectif : Augmenter les volumes de production et les rendements du secteur forestier A travers cette action, le MINFOF voudrait arriver à réduire lécrémage qui va entraîner une meilleure conservation de la biodiversité, inciter les consommateurs à utiliser de nouvelles essences, amener les opérateurs à sintéresser aux nouvelles technologies qui vont permettre la valorisation des sous produits de la 1 ère transformation et même du bambou, enfin diversifier les marchés afin de multiplier les opportunités.

12 2-1- Promotion des essences et des nouvelles technologies Activités : -Suivre lévolution de lutilisation des essences auprès des exploitants, transformateurs, consommateurs et autres acteurs ; -Vulgariser les informations pertinentes sur les essences de promotion à travers une campagne spécifique dinformations du public ; -Rechercher de nouveaux marchés ; -Participer aux foires dexposition nationales et internationales ; -Promouvoir les nouvelles technologies (développement des infrastructures).

13 2-2- Formation et encadrement des artisans et autres acteurs de la filière bois Objectif : Améliorer la qualité des produits et lutilisation optimale des ressources ligneuses en vue daugmenter la contribution du secteur forestier au PIB -Doter le CPB déquipements modernes et performants capables de fabriquer des produits de qualité et compétitif pour un transfert de technologie adapté ; - Développer les programmes de Formation ; - Renforcer les capacités techniques des encadreurs du CPB ; - Former les artisans/acteurs de la filière; -Suivre les activités des artisans dans les pôles de compétitivités (clusters) ; - Moderniser latelier de maintenance de lENEF ; -Appuyer les établissements de formation technique (métiers bois) en équipements appropriés

14 2-3 Opérationnalisation du Marché Intérieur du Bois (MIB) Lopérationnalisation dun MIB est conçue comme voie dinstauration dune libre régulation des approvisionnements des unités de transformation de bois. Il sagira de mettre en place des outils favorisant une transparence/traçabilité du marché et des produits, une meilleure connaissance de loffre et de la demande, permettant ainsi de valoriser au mieux la ressource ligneuse. Objectif : Approvisionner légalement le marché local en bois de façon continue et soutenue

15 2-3 Opérationnalisation du Marché Intérieur du Bois (MIB) Activités : - Développer une plate-forme logicielle de gestion du MIB; - Identifier les sites physiques du MIB dans les Régions du Centre (Yaoundé), de lEst (Bertoua), Adamaoua (NGaoundéré) et létendre aux autres régions - Former les personnels et équiper les structures chargés de la gestion du MIB ; - Réaliser des campagnes dinformation et de sensibilisation pour le MIB

16 2-4- Amélioration de la 1 ère transformation et développement des 2 ème et 3 ème transformation du bois dœuvre La filière Forêt/bois est un secteur économique important, pourvoyeur demplois et de devises, mais qui est susceptible den apporter plus si son développement soriente davantage vers les produits à plus haute valeur ajoutée de la deuxième et de la troisième transformation. Objectif : Maitriser le tissus industriel du secteur et prescrire des mesures visant à améliorer le rendement matière des unités de transformation et la qualité des produits.

17 2-4- Amélioration de la 1 ère transformation et développement des 2 ème et 3 ème transformation du bois dœuvre Activités : - Mettre en œuvre les conventions relatives au développement des 2 ème et 3 ème transformations de bois ; - Elaborer et faire homologuer les normes relatives à lindustrie du bois et aux produits bois ; - Appuyer le développement des 2 ème et 3 ème transformations ; - Elaborer et mettre en œuvre le plan dindustrialisation du secteur bois.

18 Projet OIBT PD 39/93 Rev.4(1) intitulé « Production de la bio- énergie par le briquetage et la combustion directe de la sciure de bois » Objet : Production de la bio- énergie à partir de la sciure de bois, à travers la fabrication des briquettes et la mise en place de chaudières de nouvelle génération (Economiques en termes de besoins en matière première et efficaces sur le plan des rendements calorifiques). Financement, durée et siège : Le Projet est logé au CPB de Nkolbisson. Il est prévu pour une durée de vingt (20) mois et fait lobjet dun accord co- signé par le MINFOF et lOIBT ; Son véritable bailleur est le CFC avec des fonds de contrepartie. Montant dollars US dont de contrepartie

19 2-5 Développement de la production durable et de la transformation des produits forestiers non ligneux Les PFNLs contribuent à la sécurité alimentaire. Ils constituent la matière première pour la pharmacopée traditionnelle et l'industrie pharmaceutique, les matériaux de construction et de décoration etc. D'une manière globale, la demande en PFNL s'accroît de plus en plus et nécessite par conséquent une planification de sa gestion en vue d'assurer leur durabilité. Objectif : Augmenter la valeur ajoutée des PFNLs et mieux contribuer à la lutte contre la pauvreté

20 2-5 Développement de la production durable et de la transformation des produits forestiers non ligneux Activités : - Intégrer dans la relecture de la loi les propositions damélioration déjà formulées pour le cadre légal et réglementaire ; - Inventorier les PFNL à protéger et élaborer les plans simples de gestion ; - Procéder à linventaire des techniques de production, transformation et conservation des PFNL ; - Appuyer les acteurs engagés dans le développement des filières PFNL - Mettre en place des Unités pilotes de transformation des PFNL ; - Structurer/organiser les filières des PFNL identifiées ; - Promouvoir et développer les marchés des PFNL ; - Réaliser une étude de la filière Moringa oleifera au Cameroun ;

21 2-6 Développement de la filière Bois-énergie Objectif : Accroitre loffre en bois énergie sur le marché et optimiser la valorisation des résidus de lexploitation et de la transformation du bois dœuvre Le MINFOF œuvre pour une utilisation durable des ressources naturelles couplée à une augmentation du potentiel en bois-énergie. Une utilisation plus accrue des sources dénergie alternatives ainsi quune mise en valeur des rebuts de lindustrie forestière.

22 2-6 Développement de la filière Bois-énergie Activités : - Finaliser les SDAUBE des villes de Garoua et Maroua ; - Appuyer la création au sein des bassins de production identifiés, des forêts communautaires/communales de gestion de bois- énergie ; - Promouvoir la valorisation des rebuts dexploitation par transformation en charbon de bois est promue - Renforcer les capacités techniques des Unités dAppui Stratégiques ; - Promouvoir lutilisation des foyers économes et la diversification des sources énergétiques - Renforcer les capacités des acteurs sur les techniques améliorées de carbonisation

23 III- RESULTATS ATTENDUS lécrémage est réduit aux fins dobtenir une meilleure conservation de la biodiversité ; la pression sur les espèces ligneuses actuellement prélevées est diminuée ; Le volume de la production de bois augmente significativement du fait de la diversité dessences exploitées et commercialisées ; La compétitivité des essences peu connues est renforcée ; La valeur ajoutée de la filière à travers la transformation est significativement accrue ; les rébus au niveau de lexploitation forestière ainsi que les pertes dues à la méconnaissance des qualités des essences non exploitées sont considérablement réduits ;

24 III- RESULTATS ATTENDUS la capacité nationale de transformation essentiellement consacrée au 1er niveau, passe progressivement au 2ème et 3ème niveaux de transformation plus porteuse demplois et de revenus ; Outils de production modernisés et nouvelles technologies de transformation de bois utilisées ; De nouveaux investisseurs sont attirés et des chaînes dopérateurs économiques se constituent en filières compétitives ; Laccessibilité à la ressource est formelle et un Marché Intérieur du Bois approvisionne le pays ; les connaissances sur les PFNL/produits spéciaux sont améliorées, la transformation et lexportation de ces produits sont développées ;

25 III- RESULTATS ATTENDUS les PFNL apportent plus de revenus aux populations riveraines des forêts à travers un meilleur accès aux ressources grâce une réglementation pratique susceptible de mieux contribuer à la lutte contre la pauvreté ; les principales filières des PFNL/produits spéciaux sont structurées, gérées durablement et génèrent des ressources importantes pour les populations ; Les ressources humaines nationales sont formées aux technologies modernes de transformation des produits ligneux et non ligneux et répondent à la plupart des besoins en personnel des opérateurs économiques ; La stratégie Bois-Energie est développée pour les régions de lExtrême-nord et du Nord.

26 IV- AXES DE REFLEXION Le présent exposé fait ressortir plusieurs enjeux et défis en matière de promotion et de transformation des produits forestiers dans notre pays. Fichier des UTB. Catégorisation des UTB Gestion documents sécurisés PFNLs Bois Energie

27 Je vous remercie pour votre aimable attention


Télécharger ppt "Programme 3. : Promotion et transformation des produits forestiers ligneux et non ligneux Présenté par: MAHAMAT HABIBOU Directeur de la Promotion et de."

Présentations similaires


Annonces Google