La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une mise en contexte de divers travaux gouvernementaux Quelques données sur les habitudes de vie et les problèmes reliés au poids, les causes et les conséquences.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une mise en contexte de divers travaux gouvernementaux Quelques données sur les habitudes de vie et les problèmes reliés au poids, les causes et les conséquences."— Transcription de la présentation:

1

2 Une mise en contexte de divers travaux gouvernementaux Quelques données sur les habitudes de vie et les problèmes reliés au poids, les causes et les conséquences Le plan daction gouvernemental Conditions de réussite En bref...

3 LE QUÉBEC ET SES RÉGIONS Population (2006) : 7, 65 millions dhabitants Espérance de vie à la naissance ( ) : Hommes : 77,6 ans Femmes : 82,7 ans

4 Un territoire de 1,7 millions de Km 2 18 régions socio-sanitaires, rurales / urbaines

5 Mise en contexte Ce qui précède le Plan daction… Programme national de santé publique Les travaux du Groupe de travail provincial sur la problématique du poids (GTPPP) Forum des générations de lautomne 2004 Stratégie daction Jeunesse

6 Programme national de santé publique Offre de service de la santé publique au national, régional et local incluant 6 domaines dintervention, dont : développement, adaptation et intégration sociale habitudes de vie et maladies chroniques Objectifs et activités Mise à jour 2008

7 Les travaux du Groupe de travail provincial sur la problématique du poids (GTPPP) Novembre 2003 Janvier 2006

8 La première priorité : la prévention Ajout 1h30 temps denseignement au primaire (place activité physique) Programme gouvernemental des saines habitudes de vie Mise en place équipe de travail pour mobiliser les efforts en prévention (Perrault) Forum des générations (2004)

9 Engagement du gouvernement du Québec dans le développement des jeunes en santé Mise en place dune instance interministérielle décisionnelle Promotion et prévention en matière de santé élargie à lensemble de la population Politique québécoise en alimentation pour lensemble des services alimentaires et points de vente de responsabilité publique Financement des actions proposées à long terme et en partenariat public-privé Campagnes médiatiques Rapport Perrault Principales recommandations (69)

10 Une nouvelle « épidémie » Au Québec, en 2004 : 57 % des adultes de 18 ans et plus ont un excès de poids * 35 % embonpoint 22 % obésité Plus dun enfant sur 5 accuse un excès de poids, chez les jeunes de 2 à 17 ans 15 % embonpoint 7 % obésité Augmentation de 50 % de lexcès de poids entre 1987 et 1998 *Données mesurées lors denquêtes

11 Impact de lexcès de poids et de lobésité sur les maladies Diabète de type 2 a augmenté de 60 % entre 1990 et 2001 aux États-Unis On voit maintenant du diabète de type 2 chez enfants, jamais vu auparavant (CDC 2003)

12 Habitudes alimentaires chez les jeunes de 4 ans Les jeunes de 4 ans Consommation insuffisante de certains groupes alimentaires 50 % lait et produits laitiers 60 % viande et substituts 20 % fruits et légumes Mais un enfant de 4 ans sur 5 consomme chaque jour des boissons à saveur de fruits, des boissons gazeuses ou des boissons énergétiques (Enquête de nutrition auprès des enfants québécois de 4 ans)

13 Habitudes alimentaires chez les jeunes de 6 à 16 ans Faible proportion, 6 à 11 %, consomme les quantités minimales requises pour chacun des 4 groupes alimentaires. Pour les 12 à 16 ans : fruits et légumes et produits laitiers nettement insuffisant Pour lensemble des jeunes âgés de 6 à 16 ans : Sucreries, bonbons, croustilles, frites et boissons gazeuses et énergétiques Carburant !! 22 % énergie, 28 % gras, 24 % sucres (Enquête sociale et de santé auprès des enfants et des adolescents québécois, volet nutrition, 2004)

14 Des habitudes de vie préoccupantes chez les 12 à 17 ans, ESCC 2003 Habitudes de vie GarçonsFillesTotal % Consomme 5 portions et plus de fruits et légumes Atteint le niveau recommandé dactivité physique durant ses loisirs Utilise la marche comme moyen de transport une heure et plus par semaine 59

15 Des habitudes de vie préoccupantes chez les 18 ans et plus, ESCC 2003 Habitudes de vie HommesFemmesTotal % Consomme 5 portions et plus de fruits et légumes Atteint le niveau recommandé dactivité physique durant ses loisirs Utilise la marche comme moyen de transport une heure et plus par semaine

16

17

18 Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de lÉducation du Loisir et du Sport Ministère de lAgriculture, des Pêcheries et de lAlimentation du Québec Ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine Ministère des Affaires municipales et des Régions Ministère de lEmploi et de la Solidarité sociale Ministère des Transports Secrétariat à la jeunesse Office de protection du consommateur Institut national de santé publique du Québec Partenaires

19 Cadre conceptuel Source : LACHANCE, Brigitte et coll. Vers une stratégie de promotion de saines habitudes de vie contribuant à la prévention de maladies chroniques. Cadre de référence, document de travail, Québec, ministère de la Santé et des Services sociaux, Direction générale de la santé publique, à paraître.

20 Améliorer la qualité de vie des Québécoises et des Québécois en leur permettant de vivre dans des environnements favorisant ladoption de saines habitudes de vie, soit un mode de vie physiquement actif et une saine alimentation. Un but commun

21 Mettre en place des mesures : qui facilitent ladoption et le maintien, à long terme, de saines habitudes alimentaires et un mode de vie physiquement actif ; qui réduisent la prévalence de lobésité et des problèmes reliés au poids et leurs conséquences sur les individus et la société québécoise ; qui valorisent les saines habitudes de vie et une variété de schémas corporels. Objectifs généraux (3)

22 Contribuer à latteinte des objectifs de prévalence : Dici 2012, réduire de 2 % le taux de prévalence de lobésité chez les jeunes et les adultes. Dici 2012, réduire de 5 % le taux de prévalence de lembonpoint chez les jeunes et les adultes. Objectifs de prévalence (2)

23 Les premiers visés par les mesures : –Les jeunes de 0 à 25 ans ; –Leur famille. Répercussion sur lensemble de la population étant donné les actions qui touchent les milieux de vie et les environnements. Une clientèle visée

24 Favoriser une saine alimentation (21) Favoriser un mode de vie physiquement actif (26) Promouvoir des normes sociales favorables (10) Améliorer les services aux personnes aux prises avec un problème de poids (10) Favoriser la recherche et le transfert des connaissances (8) 5 axes dintervention et 75 actions

25 Positionnement des ministères et organismes pour chacune des 75 actions Actions –en responsabilité, –en co-responsabilité ou –en collaboration Travail au niveau national, régional et local Des actions à mettre en place

26 Niveau national : coordination et définition des grandes orientations (va selon style de gouverne et selon M/O) Régional (réseau de santé publique) –Concertation et mobilisation –Expertise et soutien des instances régionales –Concertation Local : mise en œuvre Des actions à mettre en place

27 Niveau national : Élaboration politique cadre en alimentation et activité physique pour milieu Régional (réseau de santé publique) –Expertise : formation sur guide dapplication –Soutien des instances régionales ici les commission scolaire Local : mise en œuvre dans les écoles Des actions à mettre en place : un exemple

28 Responsabilité individuelle + collective À lagenda de plusieurs ministères Mobilisation et concertation des réseaux et partenaires Participation de la population Des conditions de réussite

29 Multiples stratégies (pensez au tabac) Pérennité des actions (des budgets et du temps) Coordination et suivi (la cohérence) Évaluation (des données) Des conditions de réussite (suite)

30 Une loi qui crée un Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie 20 M $ du gouvernement 20 M $ de la FLAC Admissibilité des organismes et critères de sélection de projet : La mise en œuvre : un complément

31 MSSS Février 2008 PARTENAIRES ÉLIGIBLES AU FINANCEMENT Organismes communautaires Associations, organismes non-gouvernementaux Plan de mise en œuvre PAG Gouvernement du Québec 20 M $ Société de gestion FLAC 20 M $ CSSS en concertation avec les partenaires PLAN DACTION GOUVERNEMENTAL DE PROMOTION DES SAINES HABITUDES DE VIE ET DE PRÉVENTION DES PROBLÈMES RELIÉS AU POIDS 2006 – 2012 Investir pour lavenir PLAN DACTION FONDS Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie PLAN ET ACTIONS des divers ministères MSSS-MELS-MAPAQ-MTQ-MFA-MAMR-MESS NIVEAU LOCAL Concertation régionale Agences /DSP (via les CAR, CRE etc.) Projets de promotion de la santé 25 % - 10 M$ Projets de mobilisation des communautés 75 % - 30 M$ COMITÉ DE PERTINENCE QUÉBEC EN FORME MSSS Février 2008

32 Faire plus Faire mieux Faire ensemble Une vision davenir…

33 Document complet et sommaire (français et anglais), téléchargeables à ladresse : Section documentation / publication / Investir pour lavenir Merci ! Conception : Brigitte Lachance, Dt.P. version 24 mars 2008

34 Actions regroupées selon des thématiques et milieux particuliers : La production, la transformation et la distribution alimentaires La sécurité alimentaire La famille et les services de garde éducatifs à lenfance Les établissements scolaires Les municipalités Le secteur de la restauration Favoriser une saine alimentation

35 Mesures pour rapprocher les consommateurs des producteurs et des transformateurs alimentaires Se doter de politique alimentaire cadre pour les établissements scolaires Sensibiliser les municipalités aux mesures favorisant la saine alimentation Favoriser une saine alimentation (suite)

36 Améliorer laccessibilité à des infrastructures sportives ou récréatives de qualité par un programme de soutien financier à la rénovation ou à la construction. Offrir un programme daide aux déplacements actifs en milieu urbain. Encourager laménagement, lanimation et lembellissement de cours décole qui facilitent la pratique dactivité physique. Favoriser un mode de vie physiquement actif

37 Inciter les municipalités à se doter de politiques familiales municipales qui contribuent à la conciliation travail-famille- loisir Promouvoir le maintien, lémergence ou une meilleure harmonisation des programmes visant la mise en place denvironnements sains et sécuritaires dans les milieux de vie des jeunes et des familles (écoles, communauté, entreprises) Favoriser un mode de vie physiquement actif (suite)

38 Mettre sur pied ou assurer la pérennité dune campagne sociétale de promotion des saines habitudes de vie Renforcer les mesures dapplication et de suivi des articles de la loi portant sur la publicité destinée aux jeunes Mettre en valeur les bons coups, les bonnes pratiques Promouvoir des normes sociales favorables aux saines habitudes de vie

39 Instaurer un système dorientation et de soutien pour les personnes aux prises avec un problème de poids Assurer le déploiement du programme « Choisir de Maigrir ? » dans le réseau des CSSS Revoir les pratiques des intervenants des divers milieux face aux problèmes reliés au poids Encadrer la vente des PSMA selon la réglementation en vigueur au fédéral et provincial Améliorer les services aux personnes aux prises avec un problème de poids

40 Établir des priorités de recherche en partenariat avec les organismes subventionnaires en promotion des saines habitudes de vie et prévention des problèmes reliés au poids Adapter les critères de sélection au caractère intersectoriel des projets de recherche Assurer le transfert des connaissances Favoriser la recherche et le transfert des connaissances


Télécharger ppt "Une mise en contexte de divers travaux gouvernementaux Quelques données sur les habitudes de vie et les problèmes reliés au poids, les causes et les conséquences."

Présentations similaires


Annonces Google