La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Une visite médicale professionnelle et indépendante, au service dun consommateur « usager et payeur » Pourquoi la DGCCRF est-elle dans son rôle en soutenant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Une visite médicale professionnelle et indépendante, au service dun consommateur « usager et payeur » Pourquoi la DGCCRF est-elle dans son rôle en soutenant."— Transcription de la présentation:

1 1 Une visite médicale professionnelle et indépendante, au service dun consommateur « usager et payeur » Pourquoi la DGCCRF est-elle dans son rôle en soutenant une action auprès des médecins pour rendre plus efficiente la prescription du médicament ? François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur François PESTY Pharmacien & ISG Paris, San Francisco Ancien Interne des Hôpitaux de Paris Ancien responsable médical, marketing & ventes dans lindustrie du médicament Expert en visite médicale Créateur du projet Institut PUPPEM « Pour Une Prescription Plus Efficiente du Médicament » / Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

2 2 François PESTY Pharmacien & ISG Paris, San Francisco Ancien Interne des Hôpitaux de Paris (4 ans) Interne en Biochimie, Pharmacie hospitalière, PCH-AP-HP Industrie Pharmaceutique Industrie Pharmaceutique (15 ans), Laboratoires Léo, B. Braun Medical, Bristol-Myers Squibb et UPSA Directeur des ventes Chef de Produit, Formateur, Responsable des études cliniques, Directeur régional, Directeur des ventes Concepteur et promoteur du projet Institut PUPPEM (depuis 2 ans) « Pour Une Prescription Plus Efficiente du Médicament » « Pour Une Prescription Plus Efficiente du Médicament » / François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

3 3 Rappel préliminaire (1) : La France en tête des 25 pays de lOCDE pour la dépense pharmaceutique publique par habitant. François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

4 4 Payeur (usager) Prescripteur (médecin) « Influençeurs » pouvoirs publics Rappel préliminaire (2) : Le médicament, nest pas une marchandise comme les autres : François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 Le payeurusager)nest pas le consommateur (patient), Le payeur (usager) nest pas le consommateur (patient), Le consommateur, pas plus que le payeur, ne choisit les produits, Le consommateur, pas plus que le payeur, ne choisit les produits, Des prescripteurs (médecins), font ce choix pour eux, Des prescripteurs (médecins), font ce choix pour eux, Les « influençeurs » nont pas du tout le même poids. Les « influençeurs » nont pas du tout le même poids. Consommateur (patient) Industrie pharmaceutique

5 5 Rappel préliminaire (3) : Les conséquences dune augmentation inconsidérée des dépenses de médicaments, sans rapport avec lamélioration du service médical rendu : François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 Une augmentation des prélèvement sociaux, Une augmentation des prélèvement sociaux, Moins de pouvoir dachat pour les français, Moins de pouvoir dachat pour les français, Une croissance ralentie, Une croissance ralentie, Une tension sur lemploi. Une tension sur lemploi. Bref, un situation défavorable aux consommateurs

6 6 L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (1) La part de marché est directement corrélée au nombre de visiteurs médicaux La part de marché est directement corrélée au nombre de visiteurs médicaux Nombre de VM Part de marché % Daprès CGEY « Pouvoirs publics : Zéro visiteur médical = zéro boite » - Alain COULOMB, Directeur général, HAS François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

7 7 Les visiteurs médicaux effectuent > 30 millions de visites par an, Les visiteurs médicaux effectuent > 30 millions de visites par an, Chaque médecin est visité en moyenne entre 7 et 70 fois par an pour le même médicament… Chaque médecin est visité en moyenne entre 7 et 70 fois par an pour le même médicament… Il reçoit 6 visiteurs médicaux par semaine, qui présentent chacun 3 produits, Il reçoit 6 visiteurs médicaux par semaine, qui présentent chacun 3 produits, Le score moyen de mémorisation de la VM est de 30%, Le score moyen de mémorisation de la VM est de 30%, Un médecin mémorise 150 à 200 noms de marque de médicament, pas plus… Un médecin mémorise 150 à 200 noms de marque de médicament, pas plus… investis par médecin et par an … investis par médecin et par an … En France, lindustrie pharmaceutique déploie visiteurs médicaux François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (2)

8 8 En France, lindustrie pharmaceutique dépense 2.5 milliards d en promotion 70,4% 8,9% 5,4% 4,9% 4,3% 3,8%2,1% Daprès la revue Pharmaceutiques – juin/juillet 2005 Source : IMS-Health / Pharmaceutiques juin/juillet ,2% 6,1% 5,0%1,9% 0,8% Le budget VM représente 70-90% des budgets promotionnels. François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (3)

9 9 En France, la hausse des budgets promotionnels profite toujours à la VM. 70,4% 68,5% Daprès la revue Pharmaceutiques – juin/juillet ,6% +6,7% François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (4)

10 10 La promotion sest concentrée sur un nombre plus limité de médicaments Source : société c.baX / Pharmaceutiques – juin/juillet 2005 Au cours de lannée 1999, le nombre de produits promus auprès des médecins généralistes à forte clientèle oscillait entre 500 et 550 suivant le mois, Depuis le milieu de lannée 2003, ce chiffre se situe entre 350 et 400. La moitié des produits promus fin 1999 ne lest plus aujourdhui François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (5)

11 11 La promotion sest concentrée sur un nombre plus limité de médicaments Source : société c.baX / Pharmaceutiques – juin/juillet 2005 * : autres contraintes réglementaires, limitation des indications, réduction du prix, déremboursement Parmi les 550 médicaments promus en 1999, 269 ne létaient plus en 2004, alors que la plupart étaient encore sur le marché, La moitié des abandons de promotion de cause déterminée, est lié à larrivée des génériques ou à de nouvelles alternatives (fausses innovations ?). François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (6)

12 12 Expiration des brevets des brevets Les transferts de prescription se font avec une efficacité redoutable INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE Promotion active Visite médicale >30 millions de visites/an Pouvoirs publics Présence infinitésimale Absence dimpact sur les comportements Absence dimpact sur les comportements Transferts de prescription de prescription Croissance des dépenses des dépenses François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

13 13 Une addition « salée » pour le consommateur (patients, usagers) François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 Abandon de la promotion des molécules génériquées Abandon de la promotion des molécules génériquées+ Report de leffort sur les médicaments, plus récents et 2 à 10 x plus coûteux + Doublement du nombre de visiteurs médicaux en 5-6 ans - Absence des pouvoirs publics sur le terrain promotionnel = Contournement efficace du générique, par transfert de prescriptions Une fuite estimée à 7% du répertoire des génériques (Source USPO) L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (7)

14 14 Exemple des antibiotiques, une dérive continuelle : les ATB de 2 ème intention représentent aujourdhui plus de 2/3 des unités et 90% des dépenses ! Daprès les données mensuelles du GERS, entre juin 1999 et mai 2004 François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (8)

15 15 En bleu et violet les antibiotiques recommandés par les experts de lAfssaps en 1 ère intention, de 2 à 10 fois moins coûteux, et qui ne sont plus promus ! Daprès les données mensuelles du GERS, entre juin 1999 et mai 2004 François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (9)

16 16 Daprès les données mensuelles du GERS, entre juin 1999 et mai 2004 François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 Lindustrie influence les médecins, lusager trinque (10) Exemple des antihypertenseurs : les sartans en rouge, représentaient déjà 7 fois plus de remboursement en 2002, que les IEC génériqués, pourtant recommandés en première intention par les experts de la société européenne de cardiologie !

17 17 Le captopril et lénalapril, antiHTA de 1 ère intention sortent des ordonnances ! Daprès les données mensuelles du GERS, entre juin 1999 et mai 2004 François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (11)

18 18 Les anti-H2, tous génériqués, sur un pied dégalité avec les IPP dans le RGO (*), ont totalisé 15 fois moins de remboursements en 2002 Daprès les données mensuelles du GERS, entre juin 1999 et mai 2004 François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (12) (*) RGO = Reflux gastro-œsophagien

19 19 Depuis, une chute de 35% pour loméprazole, un bond de+38% pour INEXIUM® Daprès les données mensuelles du GERS, entre juin 1999 et mai 2004 François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 L'industrie influence les médecins, l'usager trinque (13)

20 20 D'après Jean-Jacques ZAMBROWSKI La générication sert de véritable tremplin à lessor des médicaments récents La générication sert de véritable tremplin à lessor des médicaments récents Princeps Alternatives de contournement Génériques François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

21 21 François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 La générication sert de véritable tremplin à lessor des médicaments récents La générication sert de véritable tremplin à lessor des médicaments récents Lindustrie réoriente la prescription vers des médicaments protégés plus vite que nentrent de nouveaux génériques dans le répertoire !

22 22 Une visite médicale conçue pour améliorer lefficience de la prescription des antibiotiques François PESTY Une visite médicale conçue pour améliorer lefficience de la prescription des antibiotiques Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

23 23 Une visite médicale conçue pour améliorer lefficience de la prescription des statines François PESTY Une visite médicale conçue pour améliorer lefficience de la prescription des statines Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

24 24 Lassurance maladie avec ses délégués et ses praticiens conseils nest pas compétitive Le bon médecin Le bon message La bonne fréquence François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

25 25 Claude LE PEN, Économiste de la santé Pharmaceutiques juin/juillet 2005 Les changements de comportement « ne tomberont pas du ciel » « Il ne faut pas croire que les médecins vont changer leur mode de prescription simplement pour faire plaisir à lassurance maladie » François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

26 26 La Haute Autorité de Santé (HAS) reste inactive et sans voix François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 « Nouvelle controverse autour du rôle des visiteurs médicaux » « La revue médicale Prescrire et le collectif Formindep (Pour une formation médicale indépendante) s'inquiètent des projets de la Haute Autorité de santé (HAS) dans le domaine de la diffusion de l'information médicale » Le Monde, 15 juillet 2005 La HAS souhaite « profiter de la force de frappe » des visiteurs médicaux des laboratoires pour promouvoir les bonnes pratiques ! Déclaration de M. Laurent DEGOS à lagence APM

27 27 Aucun des « outils » à la disposition du CEPS ne permet de lutter efficacement contre les transferts de prescription François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 Donner des objectifs de substitution aux pharmaciens, Baisser le prix des princeps, Baisser le prix des génériques, Actionner le TFR « au fil de leau », Réduire les marges arrières, Imposer des « quotas » à la visite médicale ou encadrer le taux dévolution du nombre de ses contacts, Frustrent et démotivent les pharmaciens dofficine, seuls acteurs véritablement impliqués pour le succès de la politique du générique Nincitera nullement les médecins à revenir à la prescription danciens médicaments, aujourdhui génériqués

28 28 Substitution par les pharmaciens les pharmaciens Les transferts de prescription anéantissent déjà les efforts de substitution INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE Stratégie dabandon + report des efforts promotionnels Pouvoirs publics Absence dimpact sur les comportements Absence dimpact sur les comportements Économies du plan génériques 1,05 mds 1,05 mds en 2007 Transferts de prescription de prescription François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 ?

29 29 Substitution par les pharmaciens les pharmaciens Baisse des marges arrières et TFR démotiveront les pharmaciens et lobjectif ne sera pas tenu INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE Stratégie dabandon + report des efforts promotionnels Pouvoirs publics Absence dimpact sur les comportements Absence dimpact sur les comportements Économies du plan génériques 1,05 mds 1,05 mds en 2007 Transferts de prescription de prescription François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet

30 30 Substitution par les pharmaciens les pharmaciens Pour latteindre, une seule chance : limiter les transferts de prescriptions en atténuant le déséquilibre dinfluence INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE Stratégie dabandon + report des efforts promotionnels Pouvoirs publics Mise en place dune VM professionnelle et indépendante ++ Économies du plan génériques 1,05 mds 1,05 mds en 2007 Transferts de prescription de prescription François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet

31 31 Pas davantage dimplication des autres acteurs François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005 « LAfssaps doit être reconnue comme un acteur majeur de la promotion du bon usage des produits de santé » (projet détablissement, et discours de Jean MARIMBERT, le 15 juin 2005)… Mais, rien de nouveau par rapport à lexistant (lettres aux prescripteurs, Site Internet). Les ARH ne simpliquent pas sur le médicament à lhôpital (dixit les URCAM), Les URCAM sont chargées de coordonner la gestion des risques, mais nont aucune autorité sur les CPAM, Les URML sont « à la botte », des syndicats (et de la CSMF en particulier qui contrôle 25 régions sur 26 ), « Le FOPIM est mort » (Propos de Nicolas ABOUT lors de lexamen de la Loi du 13 août 2004 au Sénat ).

32 millions d déconomie par an dès 2008 * (*) : dans lhypothèse dun déploiement immédiat et complet du dispositif faire baisser de 6% à 2,5% la croissance des dépenses faire baisser de 6% à 2,5% la croissance des dépenses sans utilité médicale prouvée, sans utilité médicale prouvée, pour 6 aires thérapeutiques majeures, pour 6 aires thérapeutiques majeures, représentant 28% des montants remboursés représentant 28% des montants remboursés Le projet ProGenerix 1,8 milliards d déconomies cumulées en 4 ans * Paris, le 22 juillet 2005 François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Paris, le 22 juillet 2005

33 33 1 er poste de dépense de soins de ville, en valeur (33%) et en taux de croissance depuis 1990… Doublement en dix ans, Poste toujours le plus dynamique en 2004 (+7.3%), La France second plus grand consommateur au monde, avec 537$ par habitant, Lévolution du poste « médicaments » est préoccupante et nest pas prête à sinfléchir… François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

34 34 A lexpiration de leurs brevets, les « grands médicaments » tombent dans loubli, et les dépenses senvolent… … car les laboratoires reportent leur effort promotionnel sur les nouveaux médicaments, plus coûteux et mieux protégés… … mais dont lutilité médicale nest pas toujours supérieure à celle de leurs aînés… … à cause de leffet structure, qui consiste à transférer les prescriptions sur des médicaments plus récents et plus coûteux François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

35 médecins et paramédicaux correspondants en région (HAS, ex-Anaes), Des lettres aux prescripteurs, plaquettes, (Afssaps) … Les RBP téléchargeables sur les sites Internet (Afssaps, HAS) … 638 DAM, « agents des caisses » en temps partagé (Cnamts), 2200 médecins conseils et « rencontres confraternelles » téléphoniques programmées en 2005 (Cnamts), contre 30 millions de visites médicales réalisées par lindustrie du médicament ! Linformation publique représente léquivalent dune matinée de visites pour lindustrie pharmaceutique ! François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

36 36 Une visite médicale indépendante de lindustrie est une attente forte des médecins * « Nous attendons des pouvoirs publics quils mettent à notre disposition des outils daide à la prescription raisonnée du médicament » ** Pierre LEVY Pierre LEVY Président CSMF Val de Marne Président CSMF Val de Marne (*) Enquêtes de la DGS, du FOPIM, de lAfssaps, rapport de la Cour des Comptes… (**) Propos tenus lors de la table ronde « Médicament : partenariat pour un bon usage » - Le Medec 2004 François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

37 37 Des visites médicales indépendantes de lindustrie, La promotion des « standards thérapeutiques » génériqués et délaissés par les laboratoires, La promotion des recommandations de bonnes pratiques associées, respect des indications AMM, des populations cibles… Une information comparative sur les coûts de traitement et lamélioration du service médical rendu (ASMR), La promotion de la prescription en dénomination commune. Le projet ProGenerix François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

38 38 Changement des comportements de prescription, appropriation des pratiques recommandées, Prise en compte de la dimension économique du médicament, Développement dun esprit plus critique à légard des informations reçues sur le médicament… Le projet ProGenerix a un impact immédiat chez les médecins François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

39 39 Amélioration de la qualité de la prescription du médicament, Contribution à la lutte contre liatrogénie médicamenteuse (surconsommation abusive : antibiotiques, psychotropes…), Responsabilisation des pouvoirs publics sur leur mission dinformation en direction des médecins, Incitation pour les industriels à privilégier lutilité médicale (innovation vraie, maladies rares ou orphelines, amélioration de lobservance, meilleur dépistage, …). Le projet ProGenerix a un impact immédiat sur la Santé Publique François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

40 40 Soutien indispensable à la réussite de la politique du générique, 1.8 milliards d déconomie cumulée entre , 750 millions d déconomies par an en 2008 (*), Création de 760 emplois utiles au bon usage du médicament. (*) : dans lhypothèse dun déploiement immédiat et complet du dispositif Le projet ProGenerix a un impact immédiat sur léconomie François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

41 41 Une Phase test préalable pour en valider lefficacité, à échelle réduite (1/20 ème ), en prestation externalisée adossée à un spécialiste de lintérim ou du « Management de transition », sur un champ daction réduit, centré sur 3 objectifs de maîtrise médicalisée (antibiotiques, statines et antihypertenseurs), avec arrêt possible à tout moment ou montée en puissance progressive du dispositif, en fonction des résultats obtenus. Proposition pour la mise en place du projet ProGenerix François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

42 42 Arrêt du projet possible à tout moment, Accélération possible à tout moment, Pas dembauche directe, Coût marginal, largement couvert par les économies réalisées, Adossement éventuel à un « grand » de la prestation de service, Possibilité dun partenariat Public Privé. Les avantages dune expérimentation test François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

43 43 Économie générée par le projet ProGenerix Année Déploiement progressif Effectifs Coût annuel (m) Gains annuel (m) Gains cumulés (m) 20065%384,59,49, %15222,541,651, % ,5186, % ,9498, % ,8962, % ,61.655,8 Dans lhypothèse prudente dun infléchissement de 6 à 2,5% du taux de croissance annuel des dépenses et se limitant aux 6 aires thérapeutiques initialement prévus François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

44 44 Les Indicateurs de performance de ProGenerix sont disponibles, et faciles à mettre en oeuvre Ventes aux officines (GERS), Ventes aux officines (GERS), Montants présentés au remboursement : bases de données de lassurance maladie (Sniram, MIAM, ERASME), Montants présentés au remboursement : bases de données de lassurance maladie (Sniram, MIAM, ERASME), Comparaison entre les secteurs prospectés ou non, Comparaison entre les secteurs prospectés ou non, Analyse comparée des prescriptions des médecins visités ou non visités (en données anonymisées), Analyse comparée des prescriptions des médecins visités ou non visités (en données anonymisées), Observatoire de la médecine générale (OMG, SFMG), Observatoire de la médecine générale (OMG, SFMG), Autres observatoires (ex : Mediscan ® ). Autres observatoires (ex : Mediscan ® ). François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005

45 45 Expérimentation régionale en phase test de ProGenerix à léchelle 1/20 ème pendant 1 an. François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet MOIS 1 MOIS 3 SEM. 1 SEM. 6 MOIS Recherche partenariat Recrutement Formation Présentation campagne 4 cycles de visites chez les médecins à « haut potentiel » Recrutement cadres des VM. de base Training (DR, chefs produits, Production supports Resp. syst information Système info Finalisation supports Ingénierie de Mkg formation PHASE PREPARATOIRE FORMATION SEMINAIRE 1ERE CAMPAGNE PROMOTIONNELLE PHASE PREPARATOIRE FORMATION SEMINAIRE 1ERE CAMPAGNE PROMOTIONNELLE INITIALE DE CAMPAGNE INITIALE DE CAMPAGNE Phase répétée lors dune seconde campagne promotionnelle

46 46 Le projet ProGenerix de lInstitut PUPPEM est loutil daccompagne- Le projet ProGenerix de lInstitut PUPPEM est loutil daccompagne- ment sur le terrain, indispensable à la réussite de la réforme et à la ment sur le terrain, indispensable à la réussite de la réforme et à la concrétisation des objectifs de maîtrise médicalisée des dépenses concrétisation des objectifs de maîtrise médicalisée des dépenses de médicaments prévus notamment à la Convention de médicaments prévus notamment à la Convention. Il ny a pas dobstacle majeur a sa mise en œuvre très rapide par Il ny a pas dobstacle majeur a sa mise en œuvre très rapide par une prestation externalisée comportant une phase test préalable à une prestation externalisée comportant une phase test préalable à échelle réduite échelle réduite Pour en savoir plus : Quattend-on pour lancer le projet ProGenerix ? François PESTY Une visite médicale professionnelle et indépendante de lindustrie au service du consommateur Pourquoi lancer une expérimentation régionale de ProGenerix ? DGCCRF Paris, le 22 juillet 2005


Télécharger ppt "1 Une visite médicale professionnelle et indépendante, au service dun consommateur « usager et payeur » Pourquoi la DGCCRF est-elle dans son rôle en soutenant."

Présentations similaires


Annonces Google