La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RESEAU SANTE MENTALE LA ROCHELLE Porteurs du projet: Le Service Santé Publique Hygiène Environnement de la Ville de La Rochelle La coordination territoriale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RESEAU SANTE MENTALE LA ROCHELLE Porteurs du projet: Le Service Santé Publique Hygiène Environnement de la Ville de La Rochelle La coordination territoriale."— Transcription de la présentation:

1 RESEAU SANTE MENTALE LA ROCHELLE Porteurs du projet: Le Service Santé Publique Hygiène Environnement de la Ville de La Rochelle La coordination territoriale Prévention Suicide et Promotion de la Santé Mentale Le Centre Hospitalier Marius Lacroix de La Rochelle

2 Les constats Identification d’un besoin local sur fond de
récurrence de crises complexes à déterminants multiples révélées par :

3 - L’interpellation de services de la ville de La Rochelle par des professionnels (gardiens d’immeubles, travailleurs sociaux, médecins généralistes), isolés dans leurs champs de compétences respectifs et parfois démunis - La difficulté de certains acteurs de première ligne, témoins privilégiés de situations ou pris à partie, peu ou pas informés des possibilités de prise en charge médico-sociale et de leurs modalités de fonctionnement - Des plaintes de voisinage sur fond d’exaspération pouvant reposer sur des manifestations véhémentes et des interpellations réitérées des élus locaux et des services publics en particulier pour des tentatives de recours à des mesures d’hospitalisation sous contrainte (HO ou notoriété publique) lorsque des situations de crises paraissent relever d’une prise en charge médicale.

4 Les objectifs du réseau santé mentale
Face à ces situations médico-psycho-sociales complexes, il s’agissait de : - renforcer - optimiser un travail de reseau, au travers de plusieurs actions à développer.

5 Mise en réseau des professionnels :
Mise en réseau des professionnels : Améliorer la connaissance mutuelle des différents acteurs et de leurs domaines de compétence Agir en amont des situations inextricables : Mettre en place « un espace multipartenarial » GEOMP, pour organiser la mobilisation et les complémentarités entre les différents acteurs Réalisation d’un guide d’information acteurs ressources : « Mal-être, détresse, souffrance psychique, santé mentale… » Donner aux acteurs de terrain un outil pratique d’identification des ressources mobilisables du territoire Rochelais Organiser des formations pour les acteurs (professionnels, bénévoles…) : Sensibiliser au repérage, au soutien et ou à l’orientation des personnes en souffrance psychique

6 Les partenaires Centre Hospitalier La Rochelle : Secteurs 1&2 de M. Lacroix, PASS, … PRS « Prévention du Suicide Promotion Santé Mentale » Mairie de La Rochelle : Services Santé Publique, Vie Sociale Associations de malades Associations de tutelles Bailleurs sociaux: OPH CdA,Atlantique-Aménagement CHRS ALPMS SPIP CCAS APAPAR DEFI Conseil Général. : Délégation Territoriale La Rochelle-Ré ARS 17 Université : médecine préventive M.d.A. MDPH 17

7 A ce jour 190 professionnels ont bénéficiés des formations sur la santé mentale sur 11 sessions de formation depuis 2007 6 situations ont été examinées par le GEOMP ( créé en 2010) Groupe d’Evaluation et d’Orientation Multi partenariale L’annuaire réseau a déjà été réédité et remis à jour.

8 Pour conclure : Ce travail multi partenarial amorcé depuis 5 ans, est bien ancré sur le territoire. Les échanges dans les formations, au cours des réunions de travail ou dans les réunions plénières favorisent les liens entre acteurs. Les professionnels de terrain utilisent les contacts mis à leur disposition au bénéfice des usagers dont ils s’occupent

9 En 2010 : Dans le cadre de l’ASV, suite au diagnostic local de santé qui a mis en évidence que les habitants souhaitaient un lieu d’écoute d’accueil, et d’orientation , un groupe projet composé d’habitants de professionnels de bénévoles du quartier s’est constitué et travaille depuis 1 an sur la construction d’un outil d’écoute.

10 Méthodologie de travail en vue de la mise en place
d’un lieu d’écoute B COMMENT FAIRE POUR ? Situation « future rêvée » Le cap Le pourquoi L’utopie Les finalités Les raisons d’être du projet A Situation actuelle

11 Construire la vision finale partagée
Effectuer l’état des lieux de la mission A Concevoir et programmer ensemble la conduite d’un projet Imaginer comment faire pour passer de A vers B Définir B Le cap, la mission d’être du projet

12 Synthèse descriptive de l’outil d’écoute : « Le lieu d’écoute que nous souhaitons instaurer sur le quartier de Villeneuve les Salines est ouvert à toute personne afin de participer au développement de son bien-être.   Ce lieu est animé par un ensemble d’acteurs, hommes et femmes qualifiés dits « écoutants » partageant des valeurs communes.   Ils sont volontaires, ont suivi une formation commune généraliste à l’écoute spécifique au type d’écoute dispensée dans ce lieu et bénéficient d’une coordination ainsi que d’une supervision d’équipe.   Ce lieu répond aux principes de convivialité, de confidentialité, de gratuité et d’anonymat. Il est en lien avec le réseau existant et permet l’orientation éventuelle vers les différents partenaires ; La localisation et l’architecture participent / créent les conditions favorables à la qualité de l’accueil et de l’écoute.   A cette fin, ce lieu répond aux caractéristiques suivantes : Accueillant - Propre Lumineux Discret Accessible Identifié Sécurisant

13 Inventaire des actions
Un sous groupe travaille sur le statut des écoutants Un sous groupe s’occupe de trouver le nom du lieu d’écoute Un sous groupe liste les potentielles situations d’urgence Un sous groupe étudie les capacités de financement d’un tel projet Un sous groupe propose les modalités de prévention et de gestion des risques Le groupe projet définit la nature de la coordination nécessaire au fonctionnement du lien Un groupe propose les outils statistiques du lien nécessaire à l’évaluation de l’activité du lieu Un sous groupe propose un nom pour le lieu d’écoute Un sous groupe étudie les modalités d’engagement des acteurs (bénévolat, mise à disposition, rémunération, ….) Un groupe s’occupe de savoir qui s’investit « partenariale ment » sur le lieu d’écoute Le groupe projet définit les critères d’évaluation du projet Le groupe construit le schéma organigramme du projet intégrant le rôle et la place de chacun Le sous groupe « LOCAL » recherche le local adapté et accessible à tout public Le sous groupe « LOCAL » réfléchit à la conception du local Un sous groupe fait l’inventaire des locaux disponibles dans le quartier de VLS Le sous groupe « LOCAL » travaille sur l’aménagement de l’espace en s’appuyant sur les conseils d’un spécialiste Un groupe propose les règles de fonctionnement du lieu Le groupe projet propose une formation à l’écoute aux structures repérées comme volontaires ; ………. Une formation à l’écoute spécifique est proposée aux structures repérées et volontaires Le groupe projet définit le pilotage du projet Un groupe pense la communication Le groupe communication recherche les opérateurs potentiels (conception, réalisation, diffusion, de l’information) Le groupe travaille sur la mise au point de la supervision des écoutants Le groupe communication fait l’inventaire des différents publics à cibler Un sous groupe propose les valeurs composant la charte Un sous groupe recherche des financements Un sous groupe recense les financeurs potentiels Le groupe communication étudie les différents moyens d’information possible Un groupe communication prépare : quelle est l’information à faire passer auprès des publics Un sous groupe du groupe projet conçoit et organise la formation commune à l’écoute Un groupe fait un inventaire des structures potentiellement écoutantes Le sous groupe propose les modalités de l’accueil (y compris horaires, jours, …) Un sous groupe « LOCAL » fait un inventaire des fonctions nécessaires à « une bonne écoute » Un groupe recherchera le porteur du projet Le service Santé Publique Hygiène Environnement de la Ville de LR organise une information sur le projet aux structures repérées Un groupe spécifique affine les besoins d’écoute Un groupe travaille sur le montage juridique du lieu Un sous groupe du groupe projet organise un triage relatif au choix de l’écoute dispensée dans ce lieu Un groupe étudie les différents statuts juridiques possibles de ce lieu d’écoute Un groupe réfléchit au statut juridique de ce lieu Le groupe projet programme un travail pour vérifier si l’aboutissement des travaux correspond aux attentes des acteurs engagés Inventaire des actions Qui fait quoi ?

14 CARACTERISTIQUES DE L’OBJECTIF GENERAL ATTEIGNABLE: COMMENT METTRE EN ŒUVRE LE PROJET DU LIEU D’ECOUTE SUR LE QUARTIER DE VILLENEUVE LES SALINES ? QUOI ? De quoi s’agit-il ? Quelles sont les principales caractéristiques à atteindre ? Approfondir l’évaluation des besoins en matière d’écoute Etablir une charte des valeurs du projet Définir l’écoute commune voulue : valeurs, type, modalités, … Définir le profil général de l’écoutant Définir le statut, l’encadrement des écoutants Définir le schéma représentatif de la place, rôle mission de chacun dans le projet Concevoir l’aménagement de l’espace (nécessaire) Définir le fonctionnement du lieu, de l’outil d’écoute Décider les modalités d’ouverture Décider le 1er accueil Définir la nature et les modalités de la coordination Concevoir le financement du projet Concevoir et construire l’accessibilité Inventorier le matériel nécessaire Prévoir l’évaluation dans le projet Choisir le nom et la nature juridique de la structure porteuse Choisir le nom de l’outil d’écoute Concevoir la communication auprès des partenaires et du public Vérifier que l’aboutissement du travail de groupe correspond aux attentes des acteurs de terrain déjà présents

15 QUI. Qui est particulièrement concerné par la réussite de ce projet
QUI ? Qui est particulièrement concerné par la réussite de ce projet ? Les habitants en situation de mal être Les acteurs de santé, sociaux, éducatifs, ouvrant dans le quartier Les habitants en relation avec des personnes en situation de mal être La ville de La Rochelle, via l’Atelier Santé Ville, le Contrat Local de Santé   Où ? Sur quel territoire se met en œuvre ce projet ? En priorité le quartier de Villeneuve Les Salines, tout en accueillant des personnes venant de l’extérieur.   Quand ? Début de mise en œuvre concrète du projet : printemps 2012 Ouverture de l’outil d’écoute : septembre 2013   Pourquoi ? Pourquoi la réussite de ce projet est elle importante pour nous ? Pour : Assurer du lien entre les acteurs, les structures Etre acteur de bien être sur le quartier et sur la ville Apporter des résultats concrets aux demandes et aux besoins de la population

16 Pourquoi ? Pourquoi la réussite de ce projet est elle importante pour nous ? Pour : Assurer du lien entre les acteurs, les structures Etre acteur de bien être sur le quartier et sur la ville Apporter des résultats concrets aux demandes et aux besoins de la population Participer à une dynamique de groupe d’écoutants Avoir un espace intermédiaire susceptible de réguler l’attente de consultations spécialisées Disposer d’un outil de proximité pour orienter les personnes d’une manière adaptée Offrir un lieu permettant la libre expression en toute confiance Disposer d’une organisation source de soutien pour les acteurs eux-mêmes (structures & personnes).


Télécharger ppt "RESEAU SANTE MENTALE LA ROCHELLE Porteurs du projet: Le Service Santé Publique Hygiène Environnement de la Ville de La Rochelle La coordination territoriale."

Présentations similaires


Annonces Google