La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CUBE : Choisir de sUnir pour Brossollette Ensemble 13 ans dune histoire en santé communautaire sur un quartier de la ville de Mayenne Mireille Mahuas-Turpin.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CUBE : Choisir de sUnir pour Brossollette Ensemble 13 ans dune histoire en santé communautaire sur un quartier de la ville de Mayenne Mireille Mahuas-Turpin."— Transcription de la présentation:

1 CUBE : Choisir de sUnir pour Brossollette Ensemble 13 ans dune histoire en santé communautaire sur un quartier de la ville de Mayenne Mireille Mahuas-Turpin

2 La transmission de la mémoire du projet CUBE Lélaboration du récit de son histoire Communiquer ce qui a été fait Faire parvenir la mémoire aux nouveaux acteurs Continuer à faire ensemble Partager lexpérience

3 La construction du récit de CUBE 1. Définition de laDéfinition de la santé 2. Définition de la santéDéfinition de la santé communautaire 3. Ses valeurs:Ses valeurs: Alma ata Chartre dOttawa Maslow V. Anderson 4. Études comparatives 5. Mes recherches documentaires 6.Mes rencontres : professionnels experts habitants 7. Les outilsLes outils méthodologiques Construction Du récit De CUBE

4 La santé Cest la volonté à vivre, à tendre vers un bien être. Cest la capacité à sadapter, à réagir, à se réaliser et à évoluer dans son environnement. Fleur

5 La santé communautaire Cest une dynamique qui vise à améliorer la qualité de vie, préserver et promouvoir la santé dun groupe social défini, en sappuyant sur la mobilisation, sur le sentiment dappartenance, le lien social pour faciliter la réflexion collective de la population sur ses besoins en santé. Fleur

6 Les valeurs Alma Ata : déclaration faite en 1978 qui fonde les soins en santé primaire comme le socle de la santé communautaire Chartre dOttawa (1986): agir politiquement agir sur lenvironnement éducation pour la santé réorientation des systèmes de soins participation active Fleur

7 Les valeurs Pyramide de Maslow : la satisfaction des besoins allant des besoins physiques élémentaires au besoin daccomplissement Les 14 besoins de V. Anderson : Ils vont du besoin de respirer au besoin dapprendre. Ils sont repérés par les diagnostics infirmiers. Fleur

8 Autres expériences similaires Bagneux: le projet « vivre avec nous » Le grenier des compétences à la Roche sur Yon Le projet des Framboisins

9 CUBE Choisir de sUnir pour Brossolette Ensemble Un projet de santé communautaire qui a permit le rassemblement dhabitants dun quartier et de professionnels sociaux et médico-sociaux y intervenant.

10 Brossolette 160 logements 300 habitants Habitats collectifs HLM Excentré du centre ville Construit sur une ancienne léproserie Accueille dans des baraques les réfugiés De la deuxièmes guerre La sédentarisation des gens du voyage(1960) Le logement de personnes suite à la déshospitalisation Des services de psychiatrie(1990) Des familles demandeurs dasile(2000) Il est entaché Dune Mauvaise réputation, Dune stigmatisation

11 1995 Un projet sinitie autour de questions communes des professionnels sur ce quartier et sa population Comment lutter contre lexclusion latente de personnes présentant des troubles psychiques? Comment les insérer dans la vie du quartier? Comment aborder le quartier dans un concept de santé globale des habitants

12 Diagnostic de santé de La population de Brossolette Consultation des professionnels Enquête participative Socio culturel au près de la population Accompagnement méthodo CDESM Les problèmes De santé Demande de La population Programme dintervention Finalité Objectifs démarche Stratégies Actions Ressources partenaires Évaluation annuelle Réajustement en 2008 Fresque

13 Consultation des professionnels Première rencontre en 1995 CMP Centre social Mairie Antenne solidarité UDAF AFAD PMI HLM Schéma

14 Les problèmes de santé Lexpression dun mal être : Un alcoolisme Une toxicomanie Des usages inadapté des médicaments La violence Le développement dune petite délinquance Hospitalisations fréquentes aux urgences et en psychiatrie Interventions régulières de la police et des pompiers Schéma

15 Demande de la population Il est repéré dans la population : Un sentiment dappartenance à ce quartier Une vie collective et clanique Un sens de la fête Une volonté dy vivre et den revaloriser limage Schéma

16 Finalité / Objectifs Finalité : le mieux être de lhabitant Les objectifs : La population prennent conscience de ses problèmes mais également de ses ressources,ses savoirs faire et être Quelle se réalise dans des actions valorisantes pour la personne, les groupes et lenvironnement Définir des objectifs communs pour les actions Schéma

17 Démarche partenariale Nos objectifs sont communs Reconnaissons la finalité de laction sanitaire et sociale Travaillons en collaboration mixte, pluridisciplinaire et pluri institutionnel Sinscrivons dans une procédure dévaluation et daccompagnement à long terme Schéma

18 Les choix stratégiques Une identité commune en 1996 Une formation commune (alcoologie, MDSL, CEAS) Accompagnement de la parole de lhabitant Une démarche basée sur la participation Être dans la promotion de la santé Schéma

19 Actions / Ressources / Partenaires Actions : Pause café Commission chats Commission du bâti Commission logement et bien vivre ensemble Ressources : les praps Les partenaires : CMP, Antenne solidarité, centre social Schéma

20 Mise en œuvre La pause café La commission chats Le bâti Le logement Bien vivre ensemble

21 La pause café Temps et lieu de lexpression des habitants sur leur santé et leur environnement Jeudi AM :14h à 16h30 Salle de la maison des familles Permanence de lassistante sociale, présence de linfirmière et de lanimateur du quartier Cadre conviviale Les objectifs : Mixité sociale Créer du lien Être acteur de sa vie Fresque

22 Fonctionnement La règle : le respect de lautre Le fonctionnement : Entrées sorties permanentes Pas dengagement Temps ouvert Vécu dans linstantanée, imprévisibilité, spontanéité ou dans la projection Méthodologie : Cadre posé et place défini des professionnels Affirmation de lidentité professionnel Présentation systématisée Fresque

23 Évaluation Après chaque jeudi Tous les deux mois Annuelle Fresque Fréquentation

24 Fresque La Pause- Café Les échanges de savoir avec lanimateur Lieu tremplin pour accéder à dautres dynamiques « être fier dêtre là » Lieu didentification de la Personne Aider à prendre sa place de Père, de Mère, de Citoyen et dHabitant La parole des habitants Le mal-être La douleur La revendication comme expression de la souffrance Les conditions réelles de vie (promiscuité, pauvreté) Transfert important autour des infirmières facilitant laccès aux soins, la continuité des soins et lintégration Gérer sa santé en dehors de lurgence Fidéliser laccès au médecin de famille Le professionnel est garant dune sécurité Besoin dêtre rassuré sur ce qui arrive autour de soi Une relation et un espace de confiance dans la proximité pour faire émerger une demande Utiliser les outils de médiation : machine à laver le linge, le café, le journal, le baby-foot, les animaux. Les commissions habitants Avec la PASS, le CLIC, le CADA, lEscale, les Restos du Cœur… Repérer, protéger la population de conduites déviantes. Analyse du fonctionnement des clans et des groupes Régulation des situations conflictuelles, débriefing de moments de crise ou de choc vécus sur le quartier. Approche en prévention primaire et promotion de la santé de la Pause Café – Action de CUBE La Pause- Café

25 Commission chats Suite au décès dune habitante, 40 chats se sont trouvé livré à eux même: Problèmes dinsalubrités Nuisances Maltraitance Le quartier divisé sur le sujet 21 mars 1999 création dune commission chats (habitants et professionnels) Accompagner les habitants État des lieux Dégager des pistes dactions concrète Fresque

26 Les actions Partenariat avec la mairie pour enlever les chats Partenariat avec un cabinet vétérinaire SPA Négocier, écouter, gérer les situations conflictuels Compromis des professionnels Fresque

27 Parole de Véronique, une habitante de Brossolette « Les commissions sétaient trouvées dautre mode de résolution que laffrontement ou la bagarre, pour que ça se passe autrement sur le quartier. La commission chats traitait de la bien- traitance envers les animaux, on ne pouvait pas laisser massacrer les chats sans rien faire. Cela me ramenait de la violence alors que je lavais fuit » Fresque

28 Commission nomination du bâti Améliorer limage du quartier pour « quon nest plus peur de venir habiter ici » 6 janvier 2000 : invitation des habitants 75% des foyers participent Le travail participatif est basé sur la mobilisation : aller vers les habitants Habitants relais Rencontre de cage descalier Faire connaître CUBE et la place des professionnels Impliquer les élus Inauguration officielle Fresque

29 Paroles dhabitants « cest là que jai commencé à minvestir grâce à lanimateur. Faire du porte à porte, prendre un verre dans les cages descalier cétait comme un rôle de cinéma, javais une place un rôle dans mon quartier, cétait comme si tout le monde maccueillait, macceptait »Marie-Thérèse « faire le noms de fleur avec les apéros de cages descalier, cétait prendre contact avec tout le monde, rester en lien avec les voisins » Pascale Fresque

30 Commission logement Le désir de la population à continuer pour toujours mieux vivre sur son quartier Le logement HLM : 16 mai 2000 : constat Dialogue difficile avec loffice Un bâti qui se dégrade Des problèmes avec la société de nettoyage Les problèmes de voisinage Fresque

31 6 juillet 2000 : vécu difficile autour dune réunion avec loffice HLM Besoin danalyser les fonctionnements institutionnels Reprise de la communication par le travail de proximité Actions : T ravail sur le guide du locataire Accueil dun agent dentretien le 30mai 2003 Des rénovations de bâtiment Un suivi permanant de létat des lieux du quartier Entrée des instituions(HLM, mairie) dans ce suivi, écoute de la demande des habitants Fresque

32 Méthodologie déducation citoyenne à travers les réunions dhabitants. Lobjectif : mettre les habitants en situation dapprentissage dune méthode de résolution collective de difficulté. Organisation dune réunion Écoute mutuelle Formuler une demande claire Écrire un compte rendu Le restituer Connaître le fonctionnement des institutions Apprendre à se protéger Apprendre à dialoguer La méthode du « duo » habitant professionnel accompagne lhabitant et le professionnel dans lapprentissage. Fresque

33 « en observant, jai vu une autre façon de résoudre les choses. Les commissions sétaient trouver dautres modes de résolution que laffrontement ou la bagarre » « jai appris à connaître les gens, à être en sécurité, à ne plus écouter les ragots, à faire attention à la rumeur » « ça m'arrive de faire de temps en temps le tour du quartier et de donner ce quon a appris pour éviter les embrouilles dans le quartier. Jai appris une méthode et je la transmets pour que les habitants ne restent pas à létat de plainte. Quand un habitant minterpelle, ça marrive de sortir mes dossiers CUBE, et même de laccompagner jusquà Mayenne Habitat. Jai pris une place. » Paroles dhabitants - Véronique Fresque

34 ANALYSE DES FREINS ET DES AIDES

35 Les feins Les aides Professionnels : -formation commun Difficulté à sengager -implication de tous les À construire une place acteurs : définition des places/limites de lautres -objectifs communs -accepter quelques débordements de place Relation des pro avec -analyse des stratégies Les institutions dans -accompagnement formatif Les actions Le relais des pro -convention (8 nov 2004) -profil de poste (infirmière)

36 Les freins Les aides Les habitants : Nombreuses situations -mise en lien de nos réseaux Psychiatriques pro : accès aux soins,mieux Demandes complexes être de lhabitant Comportements, discours -positionnement claire des pro Excessifs ; situation à -dialogue permanent dans le Risque cadre éthique - régulation des pro ou des habitants Par rapport à lopportunité de sa place - des règles communes Division de groupes -écouter, négocier, aller vers Dhabitants garder le lien

37 Les freins Les aides Une population en difficulté -lécoute face à lécrit, loral et la lecture - rencontres de cage descalier Lisolement - »duo »habitant professionnel Stigmatisation, rejet accompagnement dans laction. Rumeur cancan - décloisonner les lieux collectifs Fragilité psychologique du quartier Exposition des habitants -la convivialité - les habitants relais - recadrage systématique, parler sur le phénomène de la rumeur - repérer les fragilités, analyser - prendre conscience de stratégie de clan

38

39 RÔLE INFIRMIER

40 Rôle infirmier dans CUBE Référence au décret du 11 février 2002 relatif aux actes professionnels et à lexercice de la profession infirmière les évaluations infirmières sont faites à partir des nombreuses observations, qui ont permis délaborer les diagnostics infirmiers Cela permet de cadrer, dobjectiver nos interventions dans les actions et de mettre en place une approche préventive des besoins en santé perturbés

41 Diagnostics infirmiers Nous avons dégagé 7 diagnostics infirmiers: Difficulté à se maintenir en santé Perturbation de limage de soi Isolement social Des risques de violence Perturbations des interactions sociales Stratégies dadaptations familiales inefficaces par rapport au rôle parental Stratégies dadaptations individuelles inefficaces

42 Difficulté à se maintenir en santé Observation étiologies obj cu évaluation be Ne pas savoir - com perturbée : être demander de laide illettrisme, retrait, acteur - identification Méconnaissance déficience, mutis de des pro C.A.T./ problèmes : me, disfonctionne sa - confiance alcoolisme,tble ali, ment familial vie -accès aux soins violence… - difficulté à réagir de -notion de temps Demande difficile (deuil, perte de w) sa - écoute ciblée : à formuler - manque de santé dédramatiser ressources créer rassurer (transport, téléph) du lien

43 Perturbation de limage de soi Dévalorisation de - vulnérabilité - risque de mise longue date familiale, perso en danger Sentiment négatif sociale acteur (approche co) face à soi et face (dépression) - isolement à ses capacités : - choix de vie, lien rompu - rejet de toutes conduite déchec Solutions - chômage, RMI mixité - échange de -Caractère influençable divorce, sociale compétence - Idées de grandeur incapacité à (mamanm) - Le déni travailler - création de lien surtout sur la pause café

44 Isolement social Solitude quune - comportement - cest surtout par le Personne pense sociaux biais de la pause café Imposée par inadaptés : que des personnes Autrui alcoolisme désincéré ont intégré Sentiment dêtre chronique, la maison du quartier Rejeté exclusion, (hommes et femmes) divorce, -rester humbles rupture avec le travail

45 Les risques de violences Contre soi ou autrui -excitations -difficulté à évaluer Tentative de suicide maniaques acteur -le pro, garant du Agressions verbales - cpts suicidaires respect de lautre Attitudes - délire lien -rôle de régulateur provocatrices - dépression - débriefing - perversion - accès aux soins - signalement (pédophile) - mise en lien des réseaux pro -analyse dattitude professionnelle

46 Perturbation des interactions sociales Conflits de voisins - lenvironnement: - aquisition dune Incivilité logement HLM méthode de résolution Isolement - absence de de problème (comm) Disqualification personne - analyse des fonc dautrui référente tionnement - altération des - sentiment dimpuis opération de la sance des pro pensée - régulation

47 Stratégies dadaptation inefficaces sur le rôle parental Incapacité à répondre - période - les sujets aux besoins physique de changement lien avec les enfants et émotionnels des dans la famille: léducation, membres de la finance, la maltraitance, famille maladie, acteur les retraits Refus daide perte ou arrivée denfants sont dun membre, récurrents dun tiers

48 Stratégies dadaptation individuelle inefficace Incapacité à résoudre - vulnérabilité - éviter les des problèmes - conflits manipulations Discours (rôle de chacun) manipulateur - réseau de acteur - accepter nos Fréquence soutien impuissances élevée daccidents inadapté - respect du rôle de chacun


Télécharger ppt "CUBE : Choisir de sUnir pour Brossollette Ensemble 13 ans dune histoire en santé communautaire sur un quartier de la ville de Mayenne Mireille Mahuas-Turpin."

Présentations similaires


Annonces Google