La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les programmes d'action cantonaux : bilan actuel, objectifs de la 2 ème phase, mesures de soutien Présentation au Colloque Marchez et Mangez Malin! Chiara.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les programmes d'action cantonaux : bilan actuel, objectifs de la 2 ème phase, mesures de soutien Présentation au Colloque Marchez et Mangez Malin! Chiara."— Transcription de la présentation:

1 1 Les programmes d'action cantonaux : bilan actuel, objectifs de la 2 ème phase, mesures de soutien Présentation au Colloque Marchez et Mangez Malin! Chiara Testera Borrelli Promotion Santé Suisse Berne,

2 Bilan actuel 2

3 Programmes daction cantonaux « Poids corporel sain », Etat Novembre Novembre cantons en phase de réalisation dont 18 dans la 2è phase! cantons en phase de réalisation Fin cantons en phase de réalisation

4 Où en sommes nous aujourdhui? Aujourdhui 20 cantons sont sous contrat. Ceci permet potentiellement datteindre environ le 90% de la population résidente en Suisse. Les cantons investissent environ 14 millions de francs par année dans ces programmes. Promotion Santé Suisse contribue avec environ 4 millions de francs. En 2011 la moitié des cantons a terminé la première phase de 4 ans. Les premiers quatre ans ont été axés surtout sur la sensibilisation de la population ainsi que sur le lancement des mesures et des projets. 4

5 Résultats de lévaluation des programmes cantonaux Poids corporel sain- Succès Modèle pour dautres programmes prioritaires (cadre conceptuel uniforme mais flexible) Importance croissante du thème de légalité des chances: tous niveaux confondus, légalité des chances se voit attribuer davantage dimportance. La part des projets modules qui prennent en considération cet aspect a augmenté de 20 à 35 pour cent entre 2009 et 2011 Multiplication accrue des projets 5

6 Facteurs favorables Contexte culturel, linguistique et structurel similaire Conception flexible du projet Economie des ressources pour le développement du concept, des documents et du matériel Bonne collaboration (échanges entre les cantons, mise à disposition de documents) 6

7 Les projets le plus souvent multipliés Un des projets le plus souvent multipliés est le projet Fourchette verte. Tous les cantons romands et le Tessin le mettent en oeuvre et désormais aussi trois cantons en Suisse alémanique. Un autre exemple de projet souvent multiplié (ou adapté) est le projet Purzelbaum/Youpla bouge. Sous diverses formes (école enfantine/crèches) il est réalisé dans 17 cantons. 7

8 Exemples de projets multipliés 8 Les projets Youpla bouge et Senso 5: Koerpergewicht/Programme_Projekte/videos.php

9 Points forts au niveau des modules Une focalisation sur des interventions de bonne qualité qui se prêtent à une diffusion et un ancrage durables est reconnaissable Les projets modules ciblent les principaux champs daction: Les projets des modules sont focalisés sur le domaine scolaire et préscolaire ainsi que sur laccueil extrafamilial. Près des trois quarts dentre eux portent sur ces champs daction. Relativement peu dactivités se comptent par contre au niveau de laccueil extrascolaire. 9

10 Résultats de lévaluation des programmes cantonaux Poids corporel sain- Succès Focalisation accrue sur la prévention contextuelle la part des projets modules qui peuvent être considérés comme faisant partie de la prévention contextuelle est passée de 56 à 69 pour cent entre 2009 et 2011 Bonne atteinte des groupes cibles: selon une extrapolation de Promotion Santé Suisse, les projets modules qui ont été les plus largement diffusés ont permis, en 2011, datteindre quelque 6840 settings (classes scolaires, structure daccueil de la petite enfance, etc.) et enfants et adolescents Réussite dans lapproche des multiplicateurs: rien quen 2011, près de 2200 multiplicateurs ont suivi une formation continue spécifique en lien avec les projets modules les plus largement diffusés Mise en réseau renforcée 10

11 Comparaison de la mise en réseau intercantonale entre 2009 et Source: questionnaires remplis par les responsables de PAC. Légende: rouge: cantons de la conférence régionale ARPS de Suisse romande, bleu: cantons de la conférence régionale ARPS de la Suisse du nord-ouest, orange: cantons de la conférence régionale ARPS de Suisse orientale, vert: cantons de la conférence régionale ARPS de Suisse centrale. Source:. Les contacts sont indiqués par un trait gris clair et la collaboration entre les PAC par un trait noir.

12 Résultats de lévaluation des programmes cantonaux Poids corporel sain-Défis Attitude critique de lenvironnement social et politique Faible ancrage des projets modules au niveau cantonal Difficultés qui perdurent au niveau de limplémentation des mesures de policy Limitation de légalité des chances aux migrants Source: Interface Politikstudien sous mandat de Promotion Santé, Synthèse 2012 de lautoévaluation des programmes daction cantonaux «poids corporel sain», Version du (pas encore publié) 12

13 Les succès du programme genevois Quelques exemples parmi dautres…. Fourchette Verte est implémenté à très large échelle dans le canton de GE Roulé Boulé a un très bon accès aux crèches. A saluer est aussi la volonté dintégrer ou de trouver des synergies avec le projet Youpla bouge Le canton de Genève a été pionnier dans le travail avec les pharmaciens. Dautres cantons (comme VD) ont repris le projet Santescalade représente un succès stable dans les années. Et sadresse à un groupe denfants qui nest pas toujours facile à atteindre 13

14 Les succès du programme genevois Cuisinez Malin est la preuve dune excellente collaboration avec les structures de loisirs et de lintégration de mesures dans loffre existante. Travail novateur par rapport à dautres cantons Recettes à quatsous sadresse en particulier aux familles précarisées et au revenu modeste Contrepoids est un projet remarquable qui a déjà permis de former un grand nombre de multiplicateurs. Dans les autres cantons ce type de mesure est souvent problématique Le canton de Genève est aussi un bon exemple pour les autres cantons au niveau « Communication »: très bon concept de communication, messages pour la tranche dâge 0-4 ans unifiés et élaborés en concertation avec tous les partenaires, etc 14

15 Objectifs pour la deuxième phase 15

16 Rappel des recommandations scientifiques pour la 2è phase La prévention doit commencer avant la naissance et chez le petit enfant déjà. Pour chaque mesure, il faut que lobjectif principal soit un bilan énergétique équilibré. Il faudrait donc toujours combiner des mesures concernant lalimentation et des mesures concernant lactivité physique. Pour ce qui est de lalimentation, il faudrait considérer la consommation de boissons sucrées comme ayant une importance particulière, et donc lui accorder une attention accrue. Les activités physiques devraient également être soutenues car elles ont une influence globalement positive sur la santé. Les écoles sont un lieu important pour des interventions. Ces dernières ne peuvent toutefois être efficaces que si elles sont ancrées dans un programme global (famille, commune, etc.). Les approches au niveau individuel ou micro-environnemental ne peuvent développer tous leurs effets que si, parallèlement, on modifie lenvironnement global favorable au surpoids (obesogenic). Source: State of the Art « Poids corporel sain » avant lâge adulte, Quavons-nous appris de nouveau depuis 2005? 2010, Promotion Santé Suisse, Lausanne et Berne ewicht_f.pdf 16

17 Recommandations pour la suite Les programmes cantonaux doivent être poursuivis avec au moins la même intensité, afin quils puissent générer un impact à long terme. Il est bien de fixer davantage de priorités et de se focaliser sur les mesures qui ont fait leurs preuves et qui comportent un potentiel élevé deffets. Il sagira dassurer la durabilité des projets et des mesures. Policy: Il faut développer et mettre en œuvre pour les cantons des stratégies daction compatibles avec la pratique. Les efforts en vue datteindre, via les parents, le groupe des enfants qui vont naître et des petits enfants doivent être poursuivis.

18 Recommandations pour la suite Les groupes socialement défavorisés ont une plus grande disposition au surpoids. Les projets actuellement en cours devraient davantage tenir compte de cet aspect à lavenir. Jardins denfants: il faudrait essayer, dans ce setting favorable, de poursuivre la pénétration à grande échelle dans les grands cantons. Dans les petits cantons, où cela a réussi, on peut se focaliser davantage sur les enfants qui fréquentent lécole primaire.

19 Recommandations pour la suite Les communes jouent un rôle très important dans la mise en œuvre des programmes et doivent être davantage impliquées à lavenir. Les activités dinformation continueront également à être un facteur important pour maintenir éveillée lattention de la population sur les thèmes de lalimentation et de lactivité physique. Les cantons pourraient, dans ce contexte, davantage profiter du matériel dinformations déjà produit et mieux utiliser les synergies.

20 MESURES DE SOUTIEN 20

21 21 Mesures de soutien au niveau de la communication (offre 2013) Action"buvez de leau" Bevi acqua Buvez de leau Trink Wasser

22 Robinet flottant 22

23 Bar à eau 23

24 Distributeur de gobelets et de flyers 24

25 Costume goutte deau 25

26 Gourdes « Château la pompe », alu, 3.5 dl 26

27 Autocollants pour lintérieur et lextérieur 27

28 Flyer avec conseils pour parents 28

29 Cartes postales (hologramme) 29

30 Affiches 30

31 Posters A2 31

32 Autocollant 32

33 Gobelets, 2 dl, compostables 33

34 T-Shirts femmes et hommes 34

35 Calculateur « Combien dois-je boire? » 35 Visibble sur:

36 Mesures de soutien Conseils techniques et conceptuels lors de la planification et de la mise en œuvre du programme daction Elaboration (ou mise à jour) de bases scientifiques, p.ex. métaanalyse sur le thème des boissons sucrées est planifiée pour 2013 Evaluation scientifique: Monitorage IMC, évaluation de certains projets, Synthèse des auto-évaluations, etc. Soutien pour la multiplication des projets (p.ex. via Suisse Balance, soutien financier à Radix pour la plateforme suisse de Purzelbaum, etc.) 36

37 Mesures de soutien Partenariats pour le soutien des cantons (contrats-cadre) avec des acteurs-clés au niveau national: p.ex. SSN, Fondation suisse pour la promotion de lallaitement maternel, Croix-Rouge Suisse, etc. Renforcement de la collaboration avec les associations nationales de certains groupes professionnels: FMH, Fédération suisse des Associations professionnelles du domaine de la santé FSAS, etc 37

38 38 Merci de votre attention! Pour de plus amples informations: Promotion Santé Suisse Av. de la Gare 52, CH-1003 Lausanne Tél. +41 (0) Fax +41 (0)


Télécharger ppt "1 Les programmes d'action cantonaux : bilan actuel, objectifs de la 2 ème phase, mesures de soutien Présentation au Colloque Marchez et Mangez Malin! Chiara."

Présentations similaires


Annonces Google