La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Semaine de la langue française et de la Francophonie

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Semaine de la langue française et de la Francophonie"— Transcription de la présentation:

1 Semaine de la langue française et de la Francophonie
mars 2013 Alliance française d’Ekaterinbourg Hélène BUISSON Attachée de coopération pour le français Service de coopération et d’action culturelle

2 22ème séminaire national
de l’Association des enseignants de français en Russie 27 janvier – 02 février 2013 Conférence Langues de francophonie ou la diversité linguistique du français en francophonie : tabou ou atout ?

3 Plan Francophonie et langue française dans le monde, quelques rappels
Le paradoxe de la Francophonie : diversité horizontale et verticale Le poids de la norme, le français hexagonal… … face à de réelles mutations du français : étude de néologismes Conclusion

4 Francophonie, quelques rappels
Aux origines de la Francophonie, un néologisme d’Onésime Reclus En 1880 dans son ouvrage France, Algérie et colonies. Désigne l’ensemble des personnes et des pays vivant au-delà des frontières de la France et utilisant la langue française quotidiennement à des titres variés.

5 Francophonie, quelques rappels
A partir de 1960, Francophonie = projet politique fondé sur une langue partagée Instrument d’un projet politique fondé sur une langue partagée, la Francophonie institutionnelle s’est quant à elle développée dans les années 1960 sous l’impulsion en particulier de responsables de pays nouvellement indépendants : Habib Bourguiba (Tunisie), Hamani Diori (Niger), Léopold Sédar Senghor (Sénégal) Norodom Sihanouk (Cambodge). C’est lors de la Conférence de Niamey(Niger) en 1970 que sont nés les principes et les objectifs qui ont fondé la construction de la Francophonie multilatérale et qui guident encore aujourd’hui son action politique. La Francophonie est une communauté qui a vu le nombre de ses membres passer de 22 à 77. Avec 57 pays membres et 20 observateurs, l’Organisation internationale de la Francophonie, espace physique influent, où toutes les grandes aires culturelles et religieuses sont représentées, regroupe aujourd’hui près du quart des États membres des Nations unies soit près de 15% de la population mondiale. S’il est l’héritier d’une histoire douloureuse et conflictuelle, le projet francophone entend aujourd’hui réunir autour des valeurs de fraternité, de tolérance et d’universalité des pays très divers par leur histoire, leur culture et leur niveau de développement. Habib Bourguiba Hamani Diori Léopold Sédar Senghor Norodom Sihanouk

6 La langue française dans le monde, quelques rappels
Une langue mondiale Au total, ce sont près de 220 millions de personnes qui peuvent être définies comme francophones de façon certaine, sachant que ce calcul minimaliste, non seulement ne tient pas compte de ceux qui sont capables de s’exprimer en français ou de le comprendre dans les autres pays que ceux de l’OIF et l’Algérie, les Etats-Unis, Israël et le Val d’Aoste.

7 Et être francophone, qu’est-ce que ça signifie ?
Au Canada  Appui du gouvernement du Canada dans le domaine de l’enseignement et de l’administration pour les langues officielles. Nouveau-Brunswick Fondements de l’identité francophone sur la langue et la diversité culturelle mais fragile face à un continent nord-américain à forte prédominance anglophone. Haïti Pays ayant adopté le français comme langue officielle. C’est par l’éducation que l’identité francophone sera défendue. Burkina Faso Le français = langue imposée en raison de l’héritage colonial : la langue de la minorité est devenue la langue officielle et les langues des majorités à la marge. Egypte La francophonie = un mélange linguistique et culturel. Il s’agit d’un lien humain en forme de langue. La société civile peut jouer un rôle primordial dans développement de l’attractivité francophone

8 Et être francophone, qu’est-ce que ça signifie ?
Roumanie Retour au sein de la famille francophone à laquelle un riche passé l’unissait. C’est le propre de la francophonie, retrouver des solidarités anciennes. Le Mékong   Etre francophone = constituer une infime minorité. L’appartenance à la Francophonie est un outil d’intégration sur la scène internationale. La Francophonie apparaît aussi comme un moyen d’échapper au nivellement culturel (américanisation – sinisation). Albanie La promotion de la langue française = instrument pour l’éducation de qualité, l’approfondissement de la recherche scientifique et de la formation professionnelle, des technologies de l’information, de la communication citoyenne et de la connaissance mutuelle. Croatie Appartenir à la francophonie = une nécessité et un choix. Correspondances entre la francophonie actuelle et l’expérience du mouvement des non-alignés des années 50 à 70

9 La langue française dans le monde, quelques rappels
La diffusion du français s’est faite par :  tradition  importation  implantation  superposition Par ce recueil, on peut repérer les situations de diffusion du français : Par tradition, comme en Roumanie… Par importation, comme au Canada ou en Amérique du Nord Par implantation, comme sur le continent africain et les anciennes colonies Par superposition, surtout au Maghreb

10 La langue française dans le monde, quelques rappels
Et la langue française a gagné différents statuts : langue officielle langue co-officielle langue administrative Mais aussi ses différents statuts : Langue officielle unique dans 13 pays (Bénin, Burkina Faso, Congo, Congo RD, Côte d’Ivoire, France, Gabon, Guinée, Mali, Monaco, Niger, Sénégal, Togo) Langue co-officielle dans 16 pays (Belgique, Burundi, Cameroun, Canada, Centrafrique, Comores, Djibouti, Guinée équatoriale, Haiti, Luxembourg, Madagascar, Rwanda, Seychelles, Suisse, Tchad, Vanuatu, Langue administrative.

11 La langue française dans le monde, quelques rappels
Un langue d’apprentissage Le français = langue d’enseignement + une des rares langues apprises dans quasiment tous les pays du monde. Présente dans les systèmes scolaire et universitaire des pays, elle est aussi promue et enseignée par des réseaux de coopération bilatéraux ou multilatéraux d’origine étatique ou non gouvernementale, comme les fameuses alliances françaises qui représentent plus de implantations dans plus de 130 pays. Au total, plus de 116 millions de personnes apprennent le français, dont environ la moitié comme une langue étrangère. La progression globale cache des disparités entre les régions du monde : L’augmentation des effectifs = sur le continent africain, avec des variations parfois considérables à la hausse du fait des progrès de la scolarisation dans les pays où le français est la principale langue d’enseignement. En Europe = tendance ancienne à la baisse des effectifs d’apprenants de français langue étrangère persiste et confirme les dangers liés à l’unilinguisme qui guettent les populations. Les motivations de ceux qui apprennent le français varient selon les pays et les régions : Afrique du Nord et Moyen-Orient = enseignement pour tous (comme au Liban) ou réservé à une élite (comme en Jordanie). Pour les Egyptiens et les Syriens, pour une utilité professionnelle. Afrique subsaharienne et Océanie = meilleurs articulation de l’apprentissage du français avec les langues africaines et créoles (but du projet IFADEM). En Europe = offre d’apprentissage des LE diversifiée donc le français en pâtit. Mais elle reste souvent la 2eme ou 3eme LE apprise dans les systèmes éducatifs.

12 La langue française dans le monde, quelques rappels
Une langue de cultures - Cinéma L’effervescence d’activités culturelles qui caractérise la Francophonie sur la scène internationale et les manifestations où la langue française tient une place importante sont nombreuses et réputées.

13 La langue française dans le monde, quelques rappels
Une langue de cultures - spectacle vivant

14 La langue française dans le monde, quelques rappels
Une langue de cultures - livre et édition

15 La langue française dans le monde, quelques rappels
Une langue de cultures - les grandes manifestations de la Francophonie On citera aussi les grandes actions menées par la Francophonie dans le domaine culturel, qu’il s’agisse de l’implantation des Centres de lecture et d’animation culturelle, la mise sur pied de Maison des Savoirs, l’appui aux productions audiovisuelles des pays du Sud par exemple.

16 La langue française dans le monde, quelques rappels
Une langue des médias L’un des 5 plus grands réseaux de TV TV5MONDE = grande réussite multilatérale de la Francophonie elle est reçue 24 /24 par plus de 207 millions de foyers dans le monde, dans plus de 200 pays et territoires L’un des cinq plus grands réseaux mondiaux de télévision, derrière MTV et devant CNN, BBC World et Euronews. D’autres grands vecteurs médiatiques se sont aussi imposés à l’échelle internationale : l’AFP (Agence France-Presse) qui figure dans le peloton de tête des grandes agences de presse mondiales avec l’anglaise Reuters ou l’américaine AP, RFI (Radio France Internationale) qui, forte de ses 35,6 millions d’auditeurs, se place dans le quatuor de tête mondial avec la britannique BBC World, l’étasunienne Voice of America et l’allemande Deutsche Welle.. Parmi les quatre plus grandes radios au monde L’une des plus grandes agences de presse derrière Reuters et AP

17 La langue française dans le monde, quelques rappels
Une langue de décision institutionnelle reconnue langue officielle pour : l’ONU le CIO l’Union Africaine l’UE et le Conseil de l’Europe l’OCDE l’OMC l’Union postale universelle Interpol Les règlements linguistiques de la plupart des instances multilatérales assurent à la langue française un statut de langue officielle. Le français y bénéficie, en outre, la plupart du temps, soit par les textes, soit par tradition, du rang privilégié de langue de travail, accordé à un nombre de langues plus restreint. Le français est ainsi langue officielle à l’ONU qui en reconnaît 6 (anglais, arable, chinois, espagnol, français et russe). Seuls l’anglais et le français y sont langues de travail. Les français est également langue officielle au CIO et se dote, depuis 2004, d’un grand Témoin de la Francophonie à chaque édition des JO. Pour Sotchi, c’est Hélène Carrère d’Encausses qui a été désignée par Abou Diouf. Mais aussi à l’union africaine, à l’UE et au conseil de l’Europe, à Interpol, à l’OCDE, à l’union postale universelle, à l’OMC.

18 Pourtant la Francophonie connait une certaine crise…
La Francophonie a su devenir un espace de concertation et de collaboration, permettant à ses membres d’échanger des informations, d’élaborer des positions communes et d’intervenir efficacement dans les débats des autres instances internationales. Au cours des dernières années, la Francophonie s’est dotée de textes fondamentaux pour affirmer les valeurs communes de ses membres et renforcer leur capacité d’agir ensemble. MAIS Le monde compte entre 6500 et 7000 langues dont on peut présenter les rapports hiérarchisés : - les unes sont parlées par plus de cent millions de personnes (le chinois, l’anglais, le malais, l’espagnol, le portugais, l’arabe, le français, le hindi…), - les autres en voie de disparition, + l'urbanisation de la planète, en constante augmentation, laisse penser que la croissance du nombre de langues a atteint son point culminant.

19 Le paradoxe de la Francophonie : diversité horizontale et verticale
Face à cette tendance, la Francophonie a choisi de défendre la diversité en s'alliant à deux autres ensembles linguistiques: - l'hispanophobie - la lusophonie. = Forme le Trois Espaces Linguistiques Pour être crédible et ne pas se voir taxée de «Yalta linguistique», cette politique pourrait prendre en compte l´évolution des langues qui gravitent dans chacun de ces ensembles : anglophonie, francophonie, l'hispanophobie et la lusophonie.

20 Question La résistance à la mondialisation culturelle, à la domination de l’anglais comme langue véhiculaire, doit-elle passer par une Francophonie gardienne d’une langue unique et immuable ? Doit-elle passer , au contraire, par la défense des francophonies et des autres langues ? Selon Abdou Diouf, lors du XIème Sommet de la Francophonie à Bucarest: «La Francophonie ne se situe pas dans une logique de combat contre la langue anglaise. Nous pensons simplement que la perspective d’une seule langue, une seule façon de penser, une seule culture constitue un appauvrissement et un danger. Il s’agit pour nous de défendre le plurilinguisme, la diversité des langues et des cultures. » Mais la résistance à la mondialisation culturelle, à la domination de l’anglais comme langue véhiculaire, doit- elle passer par une Francophonie gardienne d’une langue unique et immuable? ou bien par la défense des francophonies et des autres langues ? La diversité est définie par le dictionnaire comme « caractère, état de ce qui est divers » ou comme « divergence, écart, opinion ». C’est bien sûr en son premier sens qu’il faut l’entendre lorsque la Francophonie l’avance comme slogan mobilisateur depuis quelques années. MAIS aujourd’hui, le modèle gravitationnel = deux type de diversités  - l’une horizontale l’autre verticale. Lorsque la Francophonie, l’Hispanophonie et la Lusophonie font alliance, dans le cadre des Trois Espaces Linguistiques (TEL3) par exemple pour exiger le respect des règlements linguistiques dans les organisations internationales, elles se battent pour une diversité horizontale,  des langues de même niveau dans le modèle des langues « supercentrales ». Et cela pourrait s’apparenter à une volonté d’aménager le versant linguistique de la mondialisation au bénéfice de ces quelques langues. Mais, dans chacun de ces trois espaces linguistiques existent d’autres langues, le plus souvent dominées, --> se pose alors le problème d’une diversité verticale, des rapports entre ces langues et celles qui gravitent autour d’elles (les langues « centrales » et « périphériques »). C’est le paradoxe de la Francophonie.. Si l’idée est de préserver la diversité linguistique du monde, on peut imaginer : SOIT que la diversité linguistique concerne la diversité entre les langues les plus parlées, les langues super centrales, SOIT la diversité linguistique intègre les langues dites périphériques. La défense du français dans le monde, pour être crédible, doit aussi prendre en compte le sort des « petites » langues, faute de quoi le combat de la francophonie se contredit avec le combat de la Francophonie.

21 Un principe : « l’acclimatation » de Louis-Jean Calvet…
IL FAUT DONC ETRE ATTENTIFS AU PRINCIPE D’ACCLIMATATION SOULEVE PAR LOUIS-JEAN CALVET  L’acclimatation d’une espèce implique toujours un changement, une adaptation aux conditions climatiques par exemple. Il en va de même pour les langues. Nous voyons aujourd’hui se manifester dans différents pays francophones des formes locales caractéristiques et reconnaissables (français du Mali, du Sénégal, de Côte d’Ivoire, du Gabon…) qui sont les signes d’une acclimatation. MAIS on observe que si les dictionnaires français intègrent parfois des formes sénégalaises par exemple, c’est parce que des Français en décident ainsi. On continue dans le même temps à enseigner au Sénégal le français standard hexagonal. A l’heure où la Francophonie met au centre de ses préoccupations la diversité, il ne faut pas oublier que le respect de cette diversité impliquerait précisément la prise en compte de ces formes locales.

22 … mis à mal par le poids de la norme…
CE QUI NOUS LAISSE IMAGINER LE POIDS DE LA NORME Strictement liées au discours institutionnel qui vise à faire du français hexagonal la langue de la francophonie, unique et unifiée, les normes s’accompagnent, en général, d’une attitude puriste qui valorise un usage (le bon usage) par rapport à d’autres considérés comme déviants ou non légitimes. « La norme prescriptive, observe Alain Rey, […] aboutit à un pseudo-système […]. J’appelle cette norme prescriptive un pseudo-système, car elle se donne pour le système […] se baptisant par exemple le français […] ou, plus réalistement, comme une partie du système, mais évidemment la ‘bonne’ partie (‘la bonne langue’, le ‘bon français’) ».

23 …créant un système de dépendance pour les langues « périphériques »
Il n’en reste pas moins que le poids social de la norme prescriptive ne peut être négligé : celle-ci s’impose en tant que modèle qu’il faut respecter. Toutes les variétés du français de la francophonie seraient alors dans un rapport de dépendance avec la variété parisienne auprès de laquelle elles viendraient se valider, se ressourcer.

24 Des mutations du français pourtant bien réelles
Des mutations dues : - aux phénomènes migratoires - à la mobilité accrue des personnes - au développement des nouvelles technologies  Contacts interlinguistiques intensifiés  Augmentation des phénomènes variationnels DES MUTATIONS DU FRANÇAIS BIEN REELLES DONC DUES A : - phénomènes migratoires Les migrations sont à l’origine de l’enracinement de la langue française et de la Francophonie sur les cinq continents au travers de son histoire, et des 77 Etats et Gouvernements qui la composent aujourd’hui. Pas de Francophonie sans prise en compte des migrations. Pas de francosphère demain sans valoriser ces migrations. la mobilité des personnes le développement des nouvelles technologies et la mise en place de réseaux relationnels diversifiés et complexifiés.  des contacts interlinguistiques intensifiés et, par conséquent, une augmentation des phénomènes variationnels

25 Des exemples de mutations du français à travers la néologie
ALORS CONCRETEMENT QUELS SONT LES FRANÇAIS DE LA FRANCOPHONIE ? On s’intéressera plus particulièrement au phénomène de néologie = processus par lequel toute langue enrichit continuellement son lexique afin de répondre aux exigences de l'évolution du monde (modes de vie, sciences, techniques, mentalités...). La néologie fonctionne comme une évolution de la langue et donne naissance à des néologismes provenant uniquement de différentes modifications apportées aux unités lexicales par des changements phonétiques, morphologiques, syntaxiques ou encore sémantiques. Puisque la néologie est liée à la vie même la communauté linguistique, il est impossible d’en traiter indépendamment des aspects sociaux. La langue est alors à étudier en rapport avec le temps, les groupes sociaux, les domaines de la vie, ou encore les activités humaines.

26 Deux types de néologismes
les néologismes fondés sur le système linguistique ou néologismes de forme - emprunt à une langue étrangère : speed, hard - emprunt à l'argot : caisse , gerber - verlan : dombi <— bidon, tromé <— métro, reup <— père - suffixation : músicos [os], craignitude - préfixation : hypersympa - troncation : appart, déb - onomatopée : ouaouh [waw]

27 Deux types de néologismes
Le néologismes de sens : - Des nouveaux signifiés produits par polysémie : il est jeté = «il est délirant» il est glauque = «il est bizarre» ça fait mal = «c'est excellent» - Des nouveaux signifiés produits par transfert de catégorie grammaticale : il l'a eu facile = « il n’a eu acun problème » - Des nouveaux signifiés produits par changement de construction syntaxique : il assure = «il est compétent» il craint = «il est nul dans un domaine où il se croit compétent» ça baigne = «tout va bien» Dans ce cas des exemples, basé sur un corpus des banlieues parisiennes, la néologie a une fonction emblématique et identitaire, comme une langue vernaculaire.

28 Que permet le processus de néologie ?
Renforcer l’identité du groupe social Rechercher une meilleure expressivité Dénommer de nouvelles réalités On sait qu'il est théoriquement impossible que la même langue, parlée par deux ou plusieurs communautés, conserve une certaine «uniformité». Cela est d'autant plus vrai que, dans chaque communauté diffèrent : - le réfèrent culturel, - le cadre de vie socio-économique le contexte interlinguistique (c'est-à-dire le rapport hiérarchique que la langue en question entretient avec les autres langues, son statut officiel...) Dans notre cas, pour les langues françaises hors de France, le cadre historique et géographique joue donc un rôle fondamental. Il constitue une base objective pour une évolution linguistique de plus en plus distante par rapport au français du centre. La néologie trouve alors sa raison d’être dans la recherche d’une meilleure expressivité ou dans la dénomination de nouvelles réalités.

29 Quelques exemples de néologismes francophones
Exprimer des réalités locales avec un procédé de création grâce au contact des langues : Exemple l’emploi de Argent à la Réunion Argent-braguette / argent-zenfants = allocation familiales Modèle morphologique créole = noms composés par juxtaposition de deux mots pour indiquer la provenance ou la destination. Pour exprimer des réalités locales avec un procédé de création grâce au contact des langues : Le mot argent à la Réunion se décline magistralement pour parler des allocations familiales Argent-braguette – argent-zenfants ou argent de l’eau. Modèle morphologique créole qui donne des noms composés par juxtaposition de deux mots pour indiquer la provenance ou la destination. Ce procédé s’est donc vu ici généralisé dans ce contact du français au créole.

30 Quelques exemples de néologismes francophones
Exprimer des réalités locales avec un procédé de création grâce au contact des langues : Exemple Soukier = marchand, vendeur dans un souk confond bien le terme de l’arabe souk et le suffixe français –ier Pour le français du Maroc, Soukier confond bien le terme de l’arabe souk et le suffixe –ier pour désigner un marchand dans un souk.

31 au moyen de son véhicule immatriculé en France
Quelques exemples de néologismes francophones Exprimer des réalités avec un procédé d’emprunt lexical et/ou culturel : Exemple Facancier = Travailleur marocain émigré en France et revenant passer ses vacances d’été au Maroc, au moyen de son véhicule immatriculé en France facancier est un mot valise formé du f minéralogique de voiture immatriculée en France et de vacancier Par exemple, Facancier en français marocain est un terme employé pour indiquer un « Travailleur marocain émigré en France et revenant passer ses vacances d’été au Maroc, au moyen de son véhicule immatriculé en France » et par extension « tout travailleur marocain émigré à l’étranger et venant passer ses vacances au Maroc ». Or, facancier est un « mot valise formé du f minéralogique de voiture immatriculée en France et de vacancier »

32 Quelques exemples de néologismes francophones
Exprimer des réalités avec un procédé d’emprunt lexical et/ou culturel : Exemple Essencerie

33 Quelques exemples de néologismes francophones
Exprimer plus logiquement des réalités complexes du français de référence Exemple Septante

34 Quelques exemples de néologismes du français hexagonal
Lutter contre les anglicismes Exemples dans le domaine de l’économie Partenariat judicieux = smart partnership Client privilégié = VIP client Exemples dans le domaine de l’informatique Logiciel malveillant = malware Arrosage = spamming Exemples dans le domaine du sport Volley sur sable = Beach-Volley Du côté du français de référence, le français de France, des néologismes apparaissent également (comme on l’a mentionné auparavant pour certains groupes sociaux par exemple) dans des directions quelque peu opposées : D’un côté, les instances officielles comme la Commission générale de terminologie et de néologie française, propose, grâce au site France Terme, des nouveaux termes pour lutter contre les anglicismes. Par exemple : en économie et finance, on dira partenariat judicieux au lieu de smart partnership ou encore client privilégié pour VIP client. En informatique, on utilisera logiciel malveillant pour malware ou encore arrosage pour spamming. En sport, on préférera remplace le beach anglais par sur sable donnant ainsi volley sur sable. On notera également la Loi Toubon en 1994 qui s’est soldée par un échec… Comme le non remplacement de weekend par vacancelle, comme le proposait la loi. Pour en savoir plus sur la lutte contre les anglicismes :

35 Quelques exemples de néologismes du français hexagonal
Le franglais Exemple Voici un dialogue que l’on pourrait entendre entre deux collègues « Peux-tu me faire un compte-rendu de la réunion ? Je n’ai pas pu venir, j’étais en déplacement toute la semaine. Pour commencer, toute l’équipe a donné son point de vue sur la dernière opération. Ensuite, le chef a annoncé les prévisions pour l’année prochaine. Bien que nous profitions d’une bonne dynamique, tout le service commercial doit se mobiliser pour se montrer plus productif. Il veut que l’on se réoriente vers le commerce interentreprises. Depuis qu’on a fusionné, le chef n’arrête pas de comparer nos résultats annuels. Les miens étaient à la limite en Enfin, je suis sur le point de conclure une contrat très important, j’espère même une augmentation. Au fait, il y a une conférence sur les notes de fin d’année demain. Mais je suis pressé, je te transférerai le courriel et on se tient au courant. » D’un autre côté, dans les usages, le franglais gagne du terrain, notamment depuis le livre Parlez-vous franglais ? de René Etiemble en C’est bien souvent dans les grandes entreprises que le franglais sévit.

36 Voici ce même dialogue en franglais
«  Tu peux me débriefer sur le meeting ? Je n’ai pas pu venir, j’étais oof toute la semaine. D’abord, tout le staff a donné son feedback sur le dernier deal. Après, le boss a parlé des forcasts pour l’année prochaine. Même si on est sur un bon trend, il faut que les FO fasse tout pour délivrer plus. Il ne pense qu’au B2B. Depuis que l’on a mergé, le boss n’arrête pas de benchmarker nos annual reviews. Les miens étaient borderline en Enfin, comme je vais sûrement closer un gros deal, j’espère avoir une augment. Au fait, il y a un call sur les ratings demain. Mais je suis overbooké là. Je te forward le mail. Keep in touch ! »

37 Avez-vous bien suivi la construction des néologismes francophones ?
Que signifie faire la potte ?

38 En Suisse, c’est bouder, montrer du mécontentement tout en restant silencieux. L’origine sera à tirer de pote, qui signifie lèvre dans le patois savoyard. Voyons si vous avez bien suivi ? Petit quiz les expressions francophones Que signifie faire la potte ? En Suisse, c’est bouder, montrer du mécontentement tout en restant silencieux

39 Avez-vous bien suivi la construction des néologismes francophones ?
Que signifie être un pissou ?

40 Au Québec, c’est avoir peur de tout, être lâche
Au Québec, c’est avoir peur de tout, être lâche. Pissou est un terme d’injure connu depuis la fin du 18ème mais qui remonte au début du régime français. En français populaire du nord-ouest de la France, pissou signifiait enfant qui pisse au lit.

41 Avez-vous bien suivi la construction des néologismes francophones ?
Que signifie parler à travers son chapeau ?

42 Au Québec, c’est parler de quelque chose qu’on ne connaît pas ou peu
Au Québec, c’est parler de quelque chose qu’on ne connaît pas ou peu. L’expression est calquée de l’anglais to speak through one’s hat qui signifie parler pour ne rien dire, s’écouter parler.

43 Avez-vous bien suivi la construction des néologismes francophones ?
Que signifie caïmanter ?

44 Connaissez-vous les mœurs du caïman ?
Ce crocodile, qui vit dans les rivières d’Afrique, attend le départ des chasseurs pour revenir à la surface. Alors, faire caïman ou caïmanter, signifie, en Côte d’Ivoire, se lever la nuit, après le passage du surveillant, pour étudier dans le dortoir. Autrement dit, travailler beaucoup.

45 Avez-vous bien suivi la construction des néologismes francophones ?
Que signifient des sans-confiance ?

46 Partout où il fait chaud, les chaussures ouvertes semblent idéales.
Quoique…Au Cameroun, la tong s’appelle sans-confiance. en Afrique de l’Ouest, c’est une tapette ou une pet-pet. En Côte d’Ivoire, les sandales en plastique ont pour nom en-attendant  (on les achète en attendant de pouvoir s’acheter de vraies chaussures)

47 Avez-vous bien suivi la construction des néologismes francophones ?
Que signifie pour un belge, passer la nuit à l’amigo ?

48 Il pourrait résulter d’un jeu de mots associant
Amigo est la dénomination du cachot de police de Bruxelles durant la période des Pays-Bas espagnols (XVIIe siècle), qui a ensuite gagné l’ensemble de la Wallonie. Il pourrait résulter d’un jeu de mots associant à l’espagnol amigo «ami» le moyen brabançon (flamand) vruente « prison, enclos », en raison de la quasi-homophonie de ce dernier avec le flamand vrunt « ami »  (néerlandais standard vriend).  Un amigo est aujourd’hui un local annexé au commissariat de police, où l’on enferme les prévenus pour une détention momentanée.

49 « Le français ne vous appartient plus, nous l’avons en partage » Abou Diouf, 27 avril 2006
Le combat francophone pour la diversité culturelle et linguistique = le combat de la Francophonie pour s’assumer dans la mondialisation en tant qu’union culturelle.

50 Reconnaître la diversité du monde,
c’est reconnaître qu’il n’y a pas qu’une langue française mais des langues françaises. La base de données lexicographiques panfrancophone

51 A souhaiter Possible ouverture et innovation dans la didactique du FLE Proposer une image moins figée du français Offrir un portrait renouvelé de la langue française qui lui donne vie, vitalité et pérennité par la variété Pour aller plus loin, Dominique Wolton propose la création d’une Académie de la Francophonie, symbole de créativité d’une langue mondiale. Idée de Créer une Académie de la Francophonie (rapport Francophonie et migrations internationales de Dominique Wolton ) Reconnaître la diversité du monde, c’est reconnaître aussi qu’il n’y pas une langue française mais des langues françaises : Le français classique en usage dans l’Hexagone. Le français parlé outre-mer, Le français des jeunes Le français des banlieues. le français de la Francophonie, une langue imagée avec énormément d’inventions linguistiques, stylistiques, de mots expatriés qui ont voyagé et se sont modifiés. Une langue parlée en Afrique, au Maghreb, dans les Amériques, en Océanie et en Asie. C’est là une chance pour la langue française de s’enrichir, de demeurer vivante. Si l’Académie française veille au maintien et à la qualité d’une norme qui incarne tout autant qu’elle façonne la langue des Français, la Francophonie est bel et bien le laboratoire de la diversité culturelle. Elle doit en conséquence avoir une autre approche et être, à côté de l’Académie française, le symbole de la créativité d’une langue mondiale. L’Académie de la Francophonie complète le rôle de l’Académie française et souligne l’importance de la diversité culturelle comme condition du maintien de cette langue mondiale.

52 Pour aller plus loin Bertucci, Marie-Madeleine, Plurilinguisme, parlers métisses et configurations identitaires dans l’espace Francophonie. Mots des migrants et français Calvet Louis-Jean, la diversité linguistique : quel enjeu pour la Francophonie ? Molinari Chiara, Normes linguistiques et normes culturelles dans l’apprentissage du FLE : un parcours d’ouverture à la variation francophone Pastin Iuliana, La diversité linguistique et les enjeux de la Francophonie aujourd’hui Poirier Claude, La dynamique du français à travers l’espace francophone à la lumière de la base de données lexicographiques panfrancophone Wolton Dominique, Francophonie et migrations internationales Wolton Dominique, L’identité francophone dans la mondialisation Sites : Merci Professeur Les expressions imagées d’Archibald Destination Francophonie Danse des mots sur RFI Site de l’OIF Pour aller plus loin, Dominique Wolton propose la création d’une Académie de la Francophonie, symbole de créativité d’une langue mondiale. Idée de Créer une Académie de la Francophonie (rapport Francophonie et migrations internationales de Dominique Wolton ) Reconnaître la diversité du monde, c’est reconnaître aussi qu’il n’y pas une langue française mais des langues françaises : Le français classique en usage dans l’Hexagone. Le français parlé outre-mer, Le français des jeunes Le français des banlieues. le français de la Francophonie, une langue imagée avec énormément d’inventions linguistiques, stylistiques, de mots expatriés qui ont voyagé et se sont modifiés. Une langue parlée en Afrique, au Maghreb, dans les Amériques, en Océanie et en Asie. C’est là une chance pour la langue française de s’enrichir, de demeurer vivante. Si l’Académie française veille au maintien et à la qualité d’une norme qui incarne tout autant qu’elle façonne la langue des Français, la Francophonie est bel et bien le laboratoire de la diversité culturelle. Elle doit en conséquence avoir une autre approche et être, à côté de l’Académie française, le symbole de la créativité d’une langue mondiale. L’Académie de la Francophonie complète le rôle de l’Académie française et souligne l’importance de la diversité culturelle comme condition du maintien de cette langue mondiale. 52

53 Merci de votre attention Hélène BUISSON helene. buisson@diplomatie
Merci de votre attention Hélène BUISSON


Télécharger ppt "Semaine de la langue française et de la Francophonie"

Présentations similaires


Annonces Google