La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La mission lasallienne : 80 pays Quelques réponses du monde lasallien.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La mission lasallienne : 80 pays Quelques réponses du monde lasallien."— Transcription de la présentation:

1

2 La mission lasallienne : 80 pays

3 Quelques réponses du monde lasallien

4 4 QUESTIONS Scolarisation Lien Ecole – monde professionnel Prise en compte de la diversité Condition et formation des maitres

5 UNE NECESSITE POUR LAVENIR : LASSOCIATION

6 DANS LE MONDE LA SCOLARISATION PROGRESSE Nombre de non-scolarisés diminue : ¤ En 1999 : 105 millions ¤ En 2007 : 72 millions Taux de scolarisés augmente en primaire : ¤ En 1999 : 82 % ¤ En 2007 : 87 % Et en secondaire : ¤ En 1999 : 53 % ¤ En 2007 : 59 %

7 MAIS DES OBSTACLES SUBSISTENT = Insuffisance de la scolarisation des filles = Croissance des non-scolarisés en certains pays = Désengagement de certains états dans le domaine scolaire = Disparités dans lenseignement secondaire = « Décrochage scolaire » qui touche tous les continents = Grande inégalité dans laccès à lenseignement supérieur

8 Les réponses lasalliennes Le monde lasallien est présent à tous les niveaux de scolarisation : infantile, primaire, secondaire (tous les types denseignement), universitaire, spécialisé Œuvres traditionnelles Œuvres particulières

9 ŒUVRES TRADITIONNELLES centres élèves et étudiants enseignants et personnels * Elles œuvrent dans des systèmes éducatifs très différents qui leur imposent avec plus ou moins de rigidité leurs règles, leurs rythmes, leurs objectifs. * Elles ont des statuts et des contraintes économiques très différents

10 Et pourtant un air de famille commun = un style relationnel fait de proximité, de connaissance personnalisée, du souci de concilier respect de la personne et recherche du bien commun = un style éducatif qui prend en compte toutes les dimensions de lenfant et du jeune : intellectuelle, corporelle, sociale, morale, spirituelle… = un style pédagogique fait de rigueur et de pragmatisme

11 Des œuvres particulières pour rejoindre des jeunes menacés de déscolarisation

12 Faciliter laccès à lUniversité * Demande forte dans les pays en développement * Elle répond à la nécessité de former des cadres = pour accélérer le décollage économique = pour répondre à des besoins sociaux fondamentaux : santé, éducation, infrastructures = pour permettre à des groupes humains davoir droit à la parole, de faire valoir leurs intérêts, dêtre moins dépendants

13 Le monde universitaire lasallien Actuellement 72 Universités, centres universitaires, écoles dingénieur Quelques caractéristiques communes : Formations dispensées dans une perspective de rôle social, parfois même dengagement politique en faveur de la justice et du souci du bien commun Insertion dans le tissu social et économique : parcs dinnovation, partenariat avec des entreprises Ouverture internationale sappuyant sur le réseau lasallien mondial (Association internationale – AIUL) : échanges denseignants, détudiants, diplômes communs…

14 Ecole et monde professionnel De lignorance à la complémentarité

15 Ecole et monde professionnel Le lien entre les deux mondes est ambivalent : Ils peuvent se percevoir comme concurrents : la recherche dun métier détourne de lécole Ils peuvent signorer mutuellement : lenseignement professionnel est peu développé et peu valorisé en certains pays Ils peuvent se considérer avec défiance : lécole ne veut pas apparaître inféodée aux entreprises (concept demployabilité) ; celles-ci se sentent investies dun rôle formateur pour pallier les manques de lécole Ils peuvent se percevoir comme complémentaires : lécole vise à préparer au monde professionnel ; les entreprises participent à la formation (apprentissage)

16 Dans le monde lasallien hier Le lien avec la vie pratique apparaît dès lorigine : =apprentissage du français au lieu du latin =apprentissage à partir de documents de la vie courante =labsentéisme pour raison de travail des enfants est combattu.

17 Dans le monde lasallien aujourdhui = mise en place de dispositifs scolaires pour lutter contre lattrait dun gain immédiat : lutte contre labsentéisme = mise en place de structures permettant de motiver les jeunes par lattrait dun gain pécuniaire : Avenir Jeunes Reims = promotion de lenseignement professionnel dans des environnements culturels et économiques peu favorables : écoles techniques secondaires et supérieures, centres dapprentissage

18 Laccueil de la diversité Dans un monde globalisé, marqué par = La coexistence de différences de tous types = Des phénomènes migratoires, = La multiplication des moyens de communication = La prise en charge de personnes différentes du point de vue physique, intellectuel Laccueil et la gestion de la diversité constituent un des principaux défis

19 La prise en compte de la diversité La pente naturelle est la ségrégation selon des critères : = économiques : laccès à lécole, à lUniversité concerne les plus riches = géographiques : des raisons religieuses, sociales économiques, administratives maintiennent les élèves dans leur quartier Ce phénomène affecte tous les continents = en certains cas il est culturellement toléré (les castes en Inde) = en de nombreux cas il est dénoncé sans que pour autant les évolutions soient rapides

20 Le monde lasallien et la diversité Laccueil de la diversité est au cœur du projet lasallien dès lorigine : gratuité scolaire, y compris pour ceux qui pourraient payer. Ce trait constitutif de lidentité lasallienne est vécu de diverses façons aujourdhui = Accueil délèves de toutes origines religieuses ( Proche-Orient, Asie ), sociales (Europe), accueil dhandicapés ( Proche-Orient, Pologne) = Propositions de volontariat ( quelques semaines, un an ) à des jeunes issus de milieux favorisés qui se mettent au service de jeunes défavorisés : USA, France, Mexique, Philippines = Choix dune implantation géographique permettant cet accueil : Pérou

21 Conditions pour cet accueil ¤ Recherches de ressources dans les secteurs où lEtat ne prend pas en charge les écoles privées (USA), ou les enseignements particuliers ¤ Solidarité économique entre établissements lasalliens (Proche- Orient, Pakistan) ¤ Collaboration entre établissements aux populations très différentes (Reims), ¤ Formation des enseignants et travail en équipe

22 LA CONDITION DES ENSEIGNANTS ET EDUCATEURS Les enseignants et tous ceux dont le travail (administration, service matériel) contribue à lœuvre éducative sont en première ligne de la mission éducative lasallienne. Cest pourquoi ils ont toujours fait lobjet dun intérêt particulier dans la tradition lasallienne

23 Les Enseignants et Educateurs Leur condition est souvent peu valorisée socialement : = faiblesse de la rémunération = perte dautorité ou de légitimité à exercer une autorité = le peu de prestige lié parfois à linsuffisance de la formation Doù le manque dattractivité du métier et parfois de motivation dans son exercice. Parfois faible estime de soi et de son travail. Dans le domaine de la formation des tendances se manifestent au niveau mondial : = une volonté de confier la formation aux Universités = et de manière contradictoire : un allongement de la durée de la formation en certains pays, une diminution en dautres du fait de la contractualisation

24 Au début de laventure lasallienne Dès le début de lhistoire lasallienne la condition et la formation des maîtres sont prises en compte : = le souci de professionnalisme permet de faire reconnaître peu à peu quil sagit dun métier = doù la préoccupation de lieux de formation : noviciat, séminaire des maîtres de campagne = Mise en commun des expériences et des innovations: Conduite des Ecoles chrétiennes

25 Aujourdhui * Des structures de formation initiale : écoles normales (Pérou, Guatemala), centres de formation pédagogique (France), universités ou centre universitaire (Espagne, Kenya, Cote dIvoire) * Des centres de formation continue (France, Proche-Orient), sessions internationales (CIL et SIEL à Rome), radio (Bolivie) * La participation aux actions pour faire reconnaître la valeur du métier denseignant : dans lEglise, dans la société (action syndicale…) : cf. France

26 Lassociation : un fondement traditionnel de la mission lasallienne et une nécessité pour son avenir

27 Deux principes généraux La volonté de chercher à atteindre un objectif commun. Cette volonté est inséparable de la liberté. La conscience que laction personnelle est finalisée par cet objectif partagé avec dautres Cest pourquoi son efficacité dépend de son intégration dans une action commune

28 Lassociation lasallienne Une finalité : léducation intégrale des jeunes, en particulier des plus démunis, leur « salut » au sens humain et religieux Une conviction : la volonté datteindre cette finalité est une réponse à un appel de Dieu médiatisé par lEvangile, une figure (J.B de La Salle), les circonstances Une modalité I. Au début : un style de vie homogène II. Aujourdhui : le partage dune mission par des personnes ayant des styles de vie différents

29 Lassociation lasallienne Des exigences Un engagement fort au service de la mission : Viser à instaurer des relations fraternelles Vivre lesprit de gratuité : souci des plus faibles Une attitude de disponibilité Des structures de participation, de formation, de discernement collectif, de décisions communes

30 Des formes diverses dexpression ¤ selon lâge : ex. Jeunes lasalliens ¤ selon le mode de participation à la mission lasallienne : ex. les mamans lasalliennes, enseignement, soin dhandicapés ¤ selon le style de vie : Frères, Sœurs, Prêtres, Laïcs

31 Des formes diverses dengagement ¤ selon limplication personnelle : + participation à la mission déducation intégrale des jeunes dans lesprit lasallien + responsabilités dans les œuvres (direction…), la formation, les structures de discernement (Conseils et Assemblées de la MEL…) + Implication formelle dans un mouvement lasallien(ex. Signum fidei, Volontaires…) + Engagement formel dans une structure reconnue officiellement pour assurer lanimation et la pérennité de la mission : Ex. la fraternité éducative La Salle


Télécharger ppt "La mission lasallienne : 80 pays Quelques réponses du monde lasallien."

Présentations similaires


Annonces Google