La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. Etymologie / Définitions 2. Notions/Concepts : Quatre conceptions du Moi. Descartes, Fichte, Kant et Freud 3. Questions / Discussion 4. Tentative de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. Etymologie / Définitions 2. Notions/Concepts : Quatre conceptions du Moi. Descartes, Fichte, Kant et Freud 3. Questions / Discussion 4. Tentative de."— Transcription de la présentation:

1 1. Etymologie / Définitions 2. Notions/Concepts : Quatre conceptions du Moi. Descartes, Fichte, Kant et Freud 3. Questions / Discussion 4. Tentative de synthèse 5. En guise de conclusion 1. Etymologie / Définitions 2. Notions/Concepts : Quatre conceptions du Moi. Descartes, Fichte, Kant et Freud 3. Questions / Discussion 4. Tentative de synthèse 5. En guise de conclusion

2 Etymologie et définitions Etymologie : Mot populaire apparu au XI s dorigine latine dérivé de laccusatif mè correspondant au nominatif ego. Définitions : Petit Robert : Ce qui constitue lindividualité, la personnalité dun être humain. Dictionnaire de Philosophie : Moi : Le sujet singulier, personnel, conscient de lui même comme dune unité. Soppose à la fois à autrui (lautre moi), au nous collectif, au on impersonnel et au monde des choses, tout en se déterminant par ou pour eux. Ego : Le moi en tant que centre de son attention pratique (terme volontiers utilisé avec une nuance péjorative)

3 Notions et concepts Avant Descartes, les « Anciens » se passaient de la notion du MOI : Avant Descartes, les « Anciens » se passaient de la notion du MOI : La Partie nétant que par le Tout, cest le Tout qui prévalait. La Partie nétant que par le Tout, cest le Tout qui prévalait. 1.DESCARTES ( ) / Promotion du Moi : « Je pense donc je suis ». Le fait de penser implique lexistence du sujet pensant. Le fait de penser implique lexistence du sujet pensant. Lassimilation implicite des 2 « je » implique lexistence du Moi. Lassimilation implicite des 2 « je » implique lexistence du Moi. 2.KANT ( ) / Personnalisme : « Je pense, je dois, jagis » Le Moi nest plus essence existentielle mais transcendance personnelle : Le Moi nest plus essence existentielle mais transcendance personnelle : Unificatrice de la perception et des représentations Unificatrice de la perception et des représentations Agissante au travers du devoir quil simpose. Agissante au travers du devoir quil simpose. 3.FICHTE ( ) / Le Moi absolu : « Je suis, je sais, jagis » Etre et Moi se confondent. Etre et Moi se confondent. Le Moi est origine inconditionnée et fin ultime. Le Moi est origine inconditionnée et fin ultime. 4.FREUD ( ) / Le sujet nest plus face au monde mais face à lui-même. Lextériorité est à lintérieur. Lextériorité est à lintérieur. Le Moi est un médiateur entre : Le Moi est un médiateur entre : Les pulsions du ça Les pulsions du ça Les interdits du Surmoi Les interdits du Surmoi

4 QUESTIONS 1.Sil y a des différences entre le Moi humain et le Moi animal, quels en sont les ingrédients de différenciation ? 2.Etre et Moi se confondent-ils ? 3.Pascal a-t-il raison de penser que le Moi est haïssable ? 4.Lamour versus légoïsme et la souffrance psychologique versus la joie sont-ils des « sous produits » de la consistance du Moi humain ?

5 1.Sil y a des différences entre le Moi humain et le Moi animal, quels en sont les ingrédients de différenciation ?

6 Si lon définit le Moi comme étant lensemble des états de conscience, on peut penser quil ny a pas de différence conceptuelle fondamentale entre la Moi humain et le Moi animal. Si lon définit le Moi comme étant lensemble des états de conscience, on peut penser quil ny a pas de différence conceptuelle fondamentale entre la Moi humain et le Moi animal. En revanche, comme nous avons pu le dire en parlant de lAgressivité, le Moi humain semble se différencier du Moi animal en raison : En revanche, comme nous avons pu le dire en parlant de lAgressivité, le Moi humain semble se différencier du Moi animal en raison : De la nature des domaines dappropriation du Moi propre à chaque espèce : De la nature des domaines dappropriation du Moi propre à chaque espèce : Plutôt spatial et instinctive pour lAnimalPlutôt spatial et instinctive pour lAnimal Plutôt symbolique et réfléchie pour lHommePlutôt symbolique et réfléchie pour lHomme De la « conscience de soi », de cet aspect narcissique du Moi qui semble caractériser lespèce humaine. De la « conscience de soi », de cet aspect narcissique du Moi qui semble caractériser lespèce humaine. Aussi pourra t on parler dEgo pour qualifier le Moi humain dès lors que le Moi lui même apparaît au centre de lattention pratique de la conscience. Aussi pourra t on parler dEgo pour qualifier le Moi humain dès lors que le Moi lui même apparaît au centre de lattention pratique de la conscience. Mais aussi de Moi idéal (Freud) que Lacan (1901/1981) décline selon deux axes : Mais aussi de Moi idéal (Freud) que Lacan (1901/1981) décline selon deux axes : Moi idéal / Projection imaginaire issue du stade du miroir que constitue le monde extérieur Moi idéal / Projection imaginaire issue du stade du miroir que constitue le monde extérieur Idéal du Moi / Introjection symbolique renvoyant à la figure paternelle de la Loi. Idéal du Moi / Introjection symbolique renvoyant à la figure paternelle de la Loi.

7 2.Etre et Moi se confondent ils ? 2.Etre et Moi se confondent ils ?

8 2. Etre et Moi se confondent ils ? Etre Du minéral au végétal. « Ils sont et ne le savent pas » De lanimal à lHomme « De ils sont plus quils ne savent à ils savent quils sont et peut être + » Moi Etre « On na pas à se savoir lisant. On na pas à se rappeler que lon est quand on fait. » Pour la plupart des philosophes à lexception de Fichte, notamment depuis Kant et Freud, Etre et Moi ne se confondent pas : La conscience de soi nest pas la connaissance de soi (Kant) La conscience de soi nest pas la connaissance de soi (Kant) Seconde topique de Freud Seconde topique de Freud Nous avons conscience dêtre sans connaître lessence de ce que nous sommes. Nous avons conscience dêtre sans connaître lessence de ce que nous sommes. Serait-ce que lexistence, parce quelle est un acte qui saccomplit dans la temporalité, fuit devant la pensée qui voudrait la déterminer ? Moi ça Surmoi

9 3.Pascal a t il raison de penser que le Moi est haïssable ?

10 3. Pascal a-t-il raison de penser que le Moi est haïssable ? Si la haine est une passion, elle rend inopérante la conscience réfléchie. Si la haine est une passion, elle rend inopérante la conscience réfléchie. Il est surprenant que Pascal dont la rigueur de raisonnement est légendaire commette un contresens : Haïssable signifie t il « Peut-on ? ou Doit-on ? » Il est surprenant que Pascal dont la rigueur de raisonnement est légendaire commette un contresens : Haïssable signifie t il « Peut-on ? ou Doit-on ? » Si le Moi, cest la conscience en mouvement, cest à dire ce qui sapparaît à soi même en faisant apparaître le monde, autrement dit : Présence à soi ou Epreuve de soi, ne peut on pas dire que le Moi est la partie consciente de la Vie ? Si le Moi, cest la conscience en mouvement, cest à dire ce qui sapparaît à soi même en faisant apparaître le monde, autrement dit : Présence à soi ou Epreuve de soi, ne peut on pas dire que le Moi est la partie consciente de la Vie ? Comment la conscience pourrait elle haïr sa propre essence ? Qu'est ce qui dans la vie pourrait blesser la vie au point qu'elle voudrait sa propre mort ? Comment la conscience pourrait elle haïr sa propre essence ? Qu'est ce qui dans la vie pourrait blesser la vie au point qu'elle voudrait sa propre mort ? Le moi en tant que sujet vivant nexclut il pas la distance d'un regard nécessaire à tout jugement sur la vie elle même ? Le moi en tant que sujet vivant nexclut il pas la distance d'un regard nécessaire à tout jugement sur la vie elle même ? En revanche, comprendre que l'essentiel est l'oubli de soi, la solidarité, le partage, le dépassement de la générosité restreinte, le tout devant être distingué du moi, donne un tout autre sens à la pensée de Pascal. En revanche, comprendre que l'essentiel est l'oubli de soi, la solidarité, le partage, le dépassement de la générosité restreinte, le tout devant être distingué du moi, donne un tout autre sens à la pensée de Pascal. La haine porte alors sur autre chose que le moi, sur lego peut être dans sa connotation péjorative, car en haïssant l'égoïsme ce n'est pas le moi qui se hait lui même, mais un comportement dont le moi se détache ! La haine porte alors sur autre chose que le moi, sur lego peut être dans sa connotation péjorative, car en haïssant l'égoïsme ce n'est pas le moi qui se hait lui même, mais un comportement dont le moi se détache !

11 4.Lamour versus légoïsme et la souffrance psychologique versus la joie sont ils des « sous produits » de la consistance du Moi humain ?

12 Si lon estime que les sentiments sont lexpression en tant que Présence à soi et Epreuve de soi des forces inconscientes de lEtre, le Moi conscient nest il lunique moyen dont nous disposions pour modifier le cours des choses ? Si lon estime que les sentiments sont lexpression en tant que Présence à soi et Epreuve de soi des forces inconscientes de lEtre, le Moi conscient nest il lunique moyen dont nous disposions pour modifier le cours des choses ? a)Lamour versus légoïsme « Le sage se contente de lui » disait Sénèque. Serait ce à dire que le Sage est un Egoïste ? « Le sage se contente de lui » disait Sénèque. Serait ce à dire que le Sage est un Egoïste ? Pourtant, à y regarder de plus près, là où se niche la consistance du Moi, on y verra des différences : Pourtant, à y regarder de plus près, là où se niche la consistance du Moi, on y verra des différences : Si rien n'est nécessaire au Sage, nest ce pas que le bonheur au fond de son Moi est pur amour et d'abord de la beauté du monde, ce qui l'engage à négliger tout autre objet jusquà sen oublier lui-même ? Si rien n'est nécessaire au Sage, nest ce pas que le bonheur au fond de son Moi est pur amour et d'abord de la beauté du monde, ce qui l'engage à négliger tout autre objet jusquà sen oublier lui-même ? Si lEgoïste se contente de lui, nest ce pas quau contraire lappropriation de tout objet lui paraît nécessaire pour conforter la consistance de son Moi. Si lEgoïste se contente de lui, nest ce pas quau contraire lappropriation de tout objet lui paraît nécessaire pour conforter la consistance de son Moi. b)La souffrance versus la joie Si l'existence supporte le temps qui la fait apparaître et disparaître comme un grand maître n'est- elle pas nécessairement souffrance du Moi qui se sait mortel ? Si l'existence supporte le temps qui la fait apparaître et disparaître comme un grand maître n'est- elle pas nécessairement souffrance du Moi qui se sait mortel ? Mais, cette souffrance, parfois insupportable, n'est-elle le tremplin de l'action qui devient alors la caractéristique essentielle de l'existence et de la joie de vivre ? Mais, cette souffrance, parfois insupportable, n'est-elle le tremplin de l'action qui devient alors la caractéristique essentielle de l'existence et de la joie de vivre ? En généralisant, ne peut-on pas dire ? : En généralisant, ne peut-on pas dire ? : Avec Nietzsche « Le moi est une pluralité de forces quasi personnifiées, dont tantôt l'une, tantôt l'autre se situe à l'avant-scène et prend l'aspect du moi » Avec Nietzsche « Le moi est une pluralité de forces quasi personnifiées, dont tantôt l'une, tantôt l'autre se situe à l'avant-scène et prend l'aspect du moi » Avec Levinas « Le moi, devant autrui, est infiniment responsable» Avec Levinas « Le moi, devant autrui, est infiniment responsable» En ajoutant que si le Moi est infiniment responsable devant autrui, comment pourrait il ne pas lêtre, au moins en partie, face à lui-même ? En ajoutant que si le Moi est infiniment responsable devant autrui, comment pourrait il ne pas lêtre, au moins en partie, face à lui-même ?

13 TENTATIVE DE SYNTHESE 1. 1.On peut estimer : Avec Kant que « La conscience de soi-même est la représentation simple du moi » Avec Freud, que cette conscience de soi, plus forte chez lHomme que chez lanimal, est lié à laspect narcissique du Moi humain qui a aussi pour corollaire la notion de Moi idéal On peut penser quEtre et Moi ne se confondent pas dès lors que le Moi constitue une instance réagissante à lEtre en tant que présence à soi et Epreuve de soi comme en témoignent les sentiments que le Moi éprouve Le Moi est une expression de la Vie. En tant que tel, à quel titre pourrait-il se haïr au point de vouloir sa propre disparition ? 4. 4.Mais le Moi est aussi une structure réagissante et agissante. Le Moi sujet est responsable de ses actes à légard dautrui mais aussi de la façon dont il gère ses propres sentiments à légard de lui-même

14 Proust a écrit : « Notre moi est fait de la superposition de nos états successifs. Mais cette superposition n'est pas immuable (...). Perpétuellement des soulèvements font affleurer à la surface des couches anciennes. » Ne nous appartient-il pas de faire en sorte que notre état présent qui viendra compléter la stratification de ce que notre Moi futur pourra être soit tel que nous le souhaitons ?

15 SONDAGE : Quel type de Café-Philo souhaitez-vous ? Principalement en raison du nombre important de participants, nos réunions ne ressemblent plus vraiment à un Café-Philo traditionnel : Il tourne un peu au « One man show », ce qui nest pas lidée de base du Café-Philo ! 1. Etes-vous dans l ensemble satisfait de la forme actuelle de nos r é unions ? Oui ou Non 2. La structuration actuelle vous para î t-elle correspondre à vos attentes ? Etymologie : Conserver ou Supprimer Etymologie : Conserver ou Supprimer D é finitions : Conserver ou Supprimer D é finitions : Conserver ou Supprimer Notions et concepts : Conserver ou Supprimer Notions et concepts : Conserver ou Supprimer Formulations pr é alables des questions : Conserver ou Supprimer Formulations pr é alables des questions : Conserver ou Supprimer Utilit é s des r é ponses é tablies pr é alablement au d é bat par l animateur : Conserver ou Supprimer Utilit é s des r é ponses é tablies pr é alablement au d é bat par l animateur : Conserver ou Supprimer 3. Avez-vous des suggestions à faire ?


Télécharger ppt "1. Etymologie / Définitions 2. Notions/Concepts : Quatre conceptions du Moi. Descartes, Fichte, Kant et Freud 3. Questions / Discussion 4. Tentative de."

Présentations similaires


Annonces Google