La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BURKINA FASO OUAGADOUGOU LA VIE À OUAGADOUGOU LE JUMELAGE

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BURKINA FASO OUAGADOUGOU LA VIE À OUAGADOUGOU LE JUMELAGE"— Transcription de la présentation:

1 BURKINA FASO OUAGADOUGOU LA VIE À OUAGADOUGOU LE JUMELAGE
LA CONVIVIALITÉ BURKINA FASO La situation du BURKINA FASO Une présentation du Un rappel historique La population Le gouvernement Les subdivisions administratives Les ressources Les activités économiques La monnaie Le climat La végétation OUAGADOUGOU Une présentation de OUAGADOUGOU Les monuments L'hébergement La restauration Les transports Les commerces Les industries Les établissements médicaux Les établissements scolaires Les centres de formation Les équipements sportifs La communauté de communes LA VIE À OUAGADOUGOU Les jours fériés Les célébrités Les fêtes Les musées Les traditions Les spectacles L'artisanat Les associations culturelles Les associations humanitaires Les associations sportives LE JUMELAGE L’historique du jumelage LA CONVIVIALITÉ Les spécialités culinaires

2 PRÉSENTATION DANS LE MONDE
OUAGADOUGOU

3 PRÉSENTATION DANS LE CONTINENT
OUAGADOUGOU

4 LES PAYS LIMITROPHES

5 PRÉSENTATION DANS LA RÉGION
OUAGADOUGOU Un petit clic sur la loupe !

6 GÉOGRAPHIE PHYSIQUE

7 LA CAPITALE : OUAGADOUGOU
Population (2006) Densité 526 hab./km² Région Centre Province Kadiogo Département Ouagadougou Nom des habitants Ouagalais – Ougavillois Maire actuel Simon Compaoré depuis 1995 Ouagadougou est la capital du Burkina Faso et la plus grande ville du pays. C’est aussi le centre culturel et économique.

8 PRÉSENTATION DU BURKINA FASO
Langue Fançais et Moré Superficie Km² Monnaie Franc C.F.A Hymne Le Ditanyé Devise Unité-Progrès-Justice Drapeau et armes

9 UN RAPPEL HISTORIQUE A l'origine la ville s'appelait Komibemtinga ' La terre des princes'. Elle a été fondée au XI ème siècle par les Nyonyonsés. Regroupement de 8 colonies dans l'Afrique occidentale Française 1919 Ouagadougou devient la capitale de la Haute-volta 1984 Naissance du Burkina faso

10 LA POPULATION Nombre d'habitants du Burkina Faso 16 469 000 en 2010
Habitants au km² 45 habitants / km² Nombre d'habitants de Ouagadougou en 2006 Habitants au km² de Ouagadougou 526 habitants / km² Religions L'animisme, l'islam, le christianisme Ethnies Peul au nord Bobos à l'ouest Bissas et Gourmantelés à l'est

11 LE GOUVERNEMENT Type de gouvernement
République à régime semi-présidentiel Chef de l'état Président du Burkina Faso et Maire de Ouagadougou - Blaise Compaoré Chef du gouvernement Premier ministre – Luc Adolphe Tiao Constitution Adoptée le 2 juin 1991 Entrée en vigueur 11 juin 1991 Révision janvier 1997, avril 2000, janvier 2002 Le parlement se compose de l'assemblée nationale

12 LES SUBDIVISIONS ADMINISTRATIVES
La ville de Ouagadougou compte 30 secteurs, 17 villages et 5 arrondissements Liste des arrondissements : Baskuy, Bogodogo, Boulmiougou, Nongr-Maasom et Sig-Noghin Chaque arrondissement est dirigé par un maire élu et dispose des mêmes attributions que les autres communes Burkinabés, sauf pour le budget.

13 LES RESSOURCES PIB (en 2009) 8,1 Milliards $ PIB / Habitants (en 2009)
510 $ 4ème pays Africain producteur d'or Chiffre d'affaire de 750 Milliards de CFA en 2011 Agriculture représente 34,1 % du PIB Industrie représente 26,5 % du PIB Services 39,3% du PIB 161ème pays sur 169

14 LES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES
PIB en 2010 3 294,2 Milliard de francs CFA Augmentation du PIB en 2010 + 7,9 % Taux d’inflation - 0,6 % Coton + 23,4 % Or + 33,8 %

15 LA MONNAIE Billets 10000 CFA 5000 CFA 2000 CFA 1000 CFA Pièces

16 LE CLIMAT Le climat tropical du Burkina Faso est divisé en deux saisons. La saison sèche de novembre à Mai (avec une période fraîche et sèche de novembre à février et une période chaude de mars à Mai). La saison pluvieuse de juin à octobre. Le temps est ensoleillé, chaud et sec. La température moyenne est de 15°C la nuit et 30°C le jour, 38°C durant la saison sèche. La pluviométrie est de 1000 mm/an au Sud et 250 mm/an au Nord et Nord-Est.

17 LA VÉGÉTATION Secteur Sahélien (extrême nord du territoire)
Steppe à arbrisseaux, arbustes et arbres Minces galeries forestières Secteur Sahélo-Soudanien (centre nord du territoire) Fourrés composés d'espèces sahéliennes : « brousse tigrée » Secteur Soudanien (centre sud du territoire) Grande savane parsemée de forêts claires et sillonnée de galeries forestières Gros arbres d'espèces protégées Jachères et terres dégradées colonisées par des espèces sahéliennes Domaine classé de l'état avec « les bois sacrés » (lieux de culte) Secteur Soudano-Guinéen (extrême sud du territoire) Savane, galeries forestières, forêts denses sèches Terres agricoles, d'élevages et forestières

18 UNE PRÉSENTATION DE OUAGADOUGOU
Nombre d'habitants ( en 2006) Superficie 2805 Km² Son représentant, Simon Compaoré élu pour 5 ans en temps que président est assisté de 2 adjoints et 163 conseillers municipaux. La ville est divisée en 5 arrondissements ayant chacun un maire. La ville a été Créée au XI ème siècle Origine du nom de la ville Kombemtinga 'La terre des princes' Classification Capital du Burkina Faso Région Centre Province Kadiogo Département Ouagadougou

19 LES MONUMENTS Jardin Amitié Ouaga-Loudun 1996 Statue
La Bataille du Rail Monuments Monument des Cinéastes 1987 Monument des héros Nationaux 2002 Monument du sportif 1998 L’enfant et l’aveugle 1970 Princesse Yennenga Square en mémoire de la princesse Yennenga La verseuse d’eau La place Naba Koon

20 L’HÉBERGEMENT Ran Somketa Hôtel Avenue de la Nation Elite Hôtel
Avenue Yennenga Ricardo Hôtel A coté du barrage N° 2 à Thanghin Hôtel Koulouba 844 Av. du Président Sangoulé Lamizana Hôtel Basnere Avenue de Loudun Hôtel Riviera Avenue Yatengua au secteur 11 Hôtel Yennega Hôtels Zamdogo Quartier Zogona secteur 12 Hôtel Iris Splendid Hôtel Avenue Kwamé N’Kruma Exellence Hôtel 339, Rue Mariam Dermé Eden Park Hôtel Avenue Bassawarga

21 L’HÉBERGEMENT Hôtel les Palmiers Rue Joseph BAboua
Complexe hôtelier Sana Secteur 17, Quartier Cissin Amiso Hôtel 198 Avenue Monseigneur Thévenoud Pacific Hôtel Avenue de l’UEMOA Bangrin Hôtel Rue Secteur 10 Le pavillon vert Hôtel A proximité de la gare routière Hôtel Sigri Secteur 15 à 100 m de la gare routière Hôtel Denwende Avenue Patrice Lumumba Azalai Hôtel Indépendance Avenue de la résistance du 17 mai Secteur n°4 Hôtel Dragon Tanghin, Ouagadougou Hôtel Belle Vue 1 Avenue Nkrumah, Ouagadougou Hôtel Bienvenue 17.616, Ouagadougou 04 bp 649 Ouaga 04

22 L’HÉBERGEMENT Hôtel Le Silmande Ouagadougou
Route de Kaya - 01 BP 4733, Ouagadougou Hôtel Les Manquiers Rue Zomodo Propser City Centre, Ouagadougou Hôtel Les palmiers Rue Joseph Badoua, Ouagadougou 01 BP 6878 Hôtel OK Inn Rue de Po, Ouagadougou Hôtel Palm Beach 10 Avenue Kwame N'Krumah, Ouagadougou 5557 Hôtel Yibi 2079, Avenue Kwame N' Krumah, Ouagadougou 13976 Hotinter Central Hôtel 90, rue de la Chance, Ouagadougou Joly Hôtel 2 BP 6149, Ouagadougou 00226 Laico Ouaga 2000 Hôtel Avenue Pascal Zagre 01, BP 1603, Ouagadougou Hôtel La Rose des Sables Rue de la Femme Quartier Saint Léon, Ouagadougou Hôtel Le Karité Bleu Bd. de l’ONATEL Porte 214, Ouagadougou

23 L’HÉBERGEMENT Le pavillon vert Ave de la Liberté, Ouagadougou
Motel du 15 Secteur 15, Ouagadougou Pacific Hôtel 01 BP 5818, Ouagadougou Palace Hôtel Avenue France Afrique, Ouagadougou Relax Hôtel 01 BP 570 rue de la Nation, Ouagadougou Résidence Alice Avenue des Tansoba (ex Bd circulaire), Ouagadougou Résidence du centre rue de l'Unicef, Ouagadougou Résidence Galiam Goughin Rue Wuk Noor 8.22, Ouagadougou Splendid Hôtel Avenue Kwame N'Krumah, Ouagadougou

24 LA RESTAURATION Le Verdoyant
Rond Point des Nations Unies, Avenue Dimdolobson, Ouagadougou Pizzeria Terra Nostra Avenue J.F. Kennedy, Porte 403, Ouagadougou Le Gondwana rue de l'Onatel, zone du Bois, Ouagadougou Restaurant l’Eau Vive Rue de l'Hotel Ville, city centre BP 5117, Ouagadougou Maquis Aboussouan 08 BP Ouaga 08, Ouagadougou Le Bistrot Lyonnais Quartier Koulouba Secteur 4, Ouagadougou Le Vert Galand Ouaga BP 1483, Ouagadougou Café Cappuccino Kwame Nkrumah Opp Splendid Hotel, Ouagadougou Le Gigot à la ficelle lose to the artisanal village - siao, Ouagadougou Belvedere Avenue Raoul Follereau, Ouagadougou Sawadee Thai Restaurant Sis derrière la Station Total de Ouaga 2000, Ouagadougou Chez Simon Avenue Kwame N'Krumah, Ouagadougou Le Coq Bleu Avenue Kwame N'Krumah, city centre, Ouagadougou

25 LA RESTAURATION Espace Gondwana Blvd Onatel Rue13-14, E of Ouagadougou
Paradisio Zone du Bois, Ouagadougou Kim Son Kwame N'Krumah, Ouagadougou Marina Market Ave Yennenga, city centre, Ouagadougou Monopole Plus Rue Agostino Neto, city centre, Ouagadougou Diwan Al Mokhtar Avenue du Burkina, Secteur N° 4 KOULOUBA, Ouagadougou Hôtel Ok Inn Route de Po, S of Ouagadougou, Ouagadougou Le Tenakourou Ouagadougou BP 1603 La Rose des sables 01 BP 2338, Ouagadougou L’Arlequin Avenue Houari Bomedienne, Ouagadougou Le Time Carrefour des 1200 logements Av du président Babanguida, Ouagadougou La Fourchette Parisienne 306 Rue d l'Universite, Ouagadougou Restaurant Gracias 09 BP 415, Ouagadougou

26 LA RESTAURATION Kabore Mahamady 09 BP 344, Ouagadougou Délices d’As
Kiosque Nabonswende Ave Dimdolobsom, city centre, Ouagadougou La Foret Ave Bassawarga, city centre, Ouagadougou Happy Donald of Hamburger House Ave Kwame N'Krumah, city centre, Ouagadougou Restaurant le Fromager 13 05 Porte 26 Avenue Babanguida, Ouagadougou Top Senegalaise Restaurant Rue Joseph Badoua, city centre, Ouagadougou Le Savana Avenue Kwamé n’Krumah, Ouagadougou Le Quebecoise Ave de l'Aeroport, Ouagadougou Balmaya Snack Cafe Restaurant

27 LES TRANSPORTS L’avion
Aéroport international (Code : AITA : OUA) en plein centre ville aujourd’hui suite à une expansion urbaine galopante. Le Bus (SOTRACO) SOciété de TRAnsport en Commun (9 lignes : 1, 2, 2, 3, 4, 5, 6, 6, 10) Il existe 3 où 4 compagnies de transport privées, installées à Ouagadougou. Ces lignes Nationales relient Ouagadougou aux autres capitales des pays voisins ainsi que toutes les grandes villes du Burkina Faso. Le Train (SITARAIL) Société Internationale de Transport Africain par RAIL. La gare routière se trouve en plein centre ville. Le Taxi Attention c’est du collectif! Il faut demander au chauffeur si le lieu où l’on souhaite aller est sur son chemin sinon il vous emmène où bon lui semble. Ils sont de couleur verte et n’ont pas de compteur. Le prix de la course est un forfait quelque soit la longueur du trajet! La voiture Location possible, mais très cher! (Attention les routes sont payantes ) aux sorties de villes. La moto La location est très facile. Attention, tous les parkings sont payants. Le vélo Moyen de transport le plus utilisé au Burkina Faso. A pied Sport favori des gens de la campagne.

28 LES COMMERCES Alimentations Boucheries Poissonnerie du grand marché
SCIMAS Self Service SIPAL Boucherie Charcuterie Traiteur Produits frais Marina Market (Supermarché) Divers ORCA Vaisselle, ustensiles de cuisine, tapis, coussins, rideaux, luminaires, mobilier, bureaux, jouets, etc… Stations essence Mobile (7) – Shell (19) – Total (28) Le marché central On y trouve de tout Les prix annoncés sont multipliés par 10 où 20. Il faut négocier, c’est la règle d’or ici. Vêtements Une vingtaine de boutiques de marques ont pignon sur rue. Vins & Spiritueux Le Paradis des meilleurs vins l’avenue kwamé n’krumah, non loin du siège de la commission de l’Union Européenne, en face de la gendarmerie La Cave à vins angle de la rue de la Palestine et de l’Avenue Loudun

29 LES INDUSTRIES Agences de voyages 16 agences Assurances 10 agences
Banques 22 établissements bancaires Bâtiments et travaux publics 22 entreprises Bureaux d’études 6 Bureaux Agro-alimentaire 26 entreprises Industrie métallurgiques 17 entreprises Industries agricoles 11 entreprises Hydraulique 2 entreprises Imprimeries 9 entreprises Industries Textiles 6 entreprises Industries plastiques 7 entreprises Industries Pharmaceutiques 8 entreprises

30 LES INDUSTRIES Industries Chimiques 4 entreprises Industries de Tabac
Commerces généraux 28 commerces Import/Export 5 entreprises Hydrocarbures 14 sociétés Industries minière/Géologiques 21 sociétés NTIC 17 entreprises Transit/Douane/Agent Maritime 13 entreprises Transport

31 LES ÉTABLISSEMENTS MÉDICAUX
Centre Hospitalier National Yalgado Ouédroago Secteur 4 Centre Hospitalier National Blaise Compaoré Centre Hospitalier Pédiatrique Charles De Gaulle Secteur 28 L’Hôpital de district Secteur 30 Policlinique Nina Clinique Suka Clinique Les Flamboyants Clinique Notre Dame de la Paix Clinique médicale polyvalente Moussa A. Koné Clinique des genêts située à Ouaga 2000 Centre Médical International Rue Nazi Boni

32 LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES
Groupe scolaire BAASNEERE Groupe scolaire école supérieure de commerce et d’informatique de gestion Groupe scolaire EPHATA INTERNATIONAL Groupe scolaire LADAB SO Groupe scolaire L'AUREOLE Groupe scolaire MARIAME Groupe scolaire SAINT AUGUSTIN Lycée technique privé ALBERT CORHAY (LTPAC) Lycée technique privé des ASSEMBLEES DE DIEU Lycée technique GAL-YAM Lycée technique SAINT LAURENT Lycée UNIVERSALIS Centre d’études et de formation en informatique de gestion

33 LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES
Collège d’enseignement technique Collège privé AMADOU HAMPATE BA Collège privé ANDAL Collège privé HADJA KOUTOUGA DIALLO Collège privé RAMODGWENDE Collège privé SATI Collège privé SAVOIR PLUS Complexe privé EBEN – EZER Complexe scolaire " LE BETSALEEL" Complexe scolaire BANGRE Lycée YIGUIA – Ecole des métiers Complexe scolaire privé GUINKOUMA Ecole internationale Américaine de OUAGADOUGOU Ecole Burkinabé du bâtiment et des travaux publics

34 LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES
Ecole de la nouvelle Alliance Ecole des hautes études de commerce et de technologies Ecole des sciences et techniques informatiques du FASO (ESTIF) Ecole des sciences et techniques tertiaires Ecole polytechnique privée du FASO Ecole privée des techniques commerciales Lycée BETHANIE Lycée NEWTON Lycée privé BETHESDA Lycée privé BETHLEEM Lycée privé SIG-NOGHIN Lycée privé ZAWARE Lycée SAINT EXUPERY (Lycée Français)

35 LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES
Etablissement technique de l’électricité de la mécanique-auto du froid et de l’électronique (ETEMAF) Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) Ecole supérieure de commerce et d’informatique (ESCI) Ecole supérieure des hautes études technologiques et commerciales Ecole supérieure des techniques avancées (ESTA) Ecole supérieur des travaux publics de OUAGADOUGOU (ESTPO) ESCO-IGES (Ecole supérieure de commerce) Institut international d’ingénierie pour l’eau et l’environnement Hautes études technologiques et commerciales (HETEC) Institut Africain d’entreprenariat et de management Institut Africain de management (IAM) Institut d’application et de vulgarisation en sciences Institut de formation COLBERT

36 LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES
Institut du management et de gestion Institut scolaire privé TALL M'BI YAMEOGO Institut supérieur de management (I.S.M.) Institut supérieur de technologies (IST) Institut supérieur des sciences appliquées et technologies (ISSPT) Institut supérieur d’informatique et de gestion (ISIG) Institut supérieur privé polytevhnique (ISPP) Université de OUAGADOUGOU (UO) Université libre du BURKINA (ULB) Ecole supérieure de tourisme et de l’hôtellerie- Institut des hautes études tertiaires et industrielles (E.S.T.H-I.H.E.T.I) Ecole nationale des régies financières (ENAREF)

37 LES CENTRES DE FORMATION
Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement Rue de la science, Ouagadougou Ecole supérieure de management et de technologies appliquées Avenue Tan Soba, Ouagadougou Ecole supérieure des hautes études technologiques et commerciales Rue de la Palestine, Ouagadougou Centre de formation des radios et télévisons Africaine PO Box 385, Ougadougou

38 LES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS
Football et athlétisme Stade du 4 Août Moto-club Sur la route de Koubri, ouvert tous les dimanches Polo Sur la route de Koubri Golf Sur la route de Pô Tennis En plein centre ville où au centre culturel Américain Equitation Derrière l’université, sur la route de Bobo, sur la route de Niamey Handball Etoile filante de Ouagadougou Basketball Volleyball Athlétisme

39 QUATRE COMMUNAUTÉS DE COMMUNES
Sous l’égide de l’AMBF (Association des Municipalités du Burkina Faso) une intercommunalité se met en place. Quatre Communautés de communes ont vu le jour. Faciliter et renforcer les échanges entre communes d’une même région. Mobiliser et partager les expériences entre les niveaux communales, régional et national Capitaliser et diffuser les meilleurs pratiques de gestion communale Organiser et favoriser une meilleur utilisation de l’expertise locale Renforcer les capacités et la qualification des membres du réseau Réseau 1 Boucle du Mouhoun Réseau 2 Plateau Réseau 3 Est Réseau 4 Sud-Ouest

40 LES JOURS FÉRIÉS Date Nom du jour férié 1er janvier 3 janvier
Soulèvement populaire 3 Janvier 1966 8 mars Journée de la femme Date mobile Pâques lundi de Pâques 1er mai Fête du travail Jeudi de l'ascension Pentecôte 5 août Fête Nationale du Burkina Faso 15 août Assomption fête de la vierge Marie 1er novembre Toussaint 7 novembre Célébration du sacrifice d'Abraham 11 novembre Fête de l’indépendance du Burkina Faso 25 décembre Noël 31 décembre Fête de fin d'année

41 LES CÉLÉBRITÉS Nom Prénom Époque Date et lieu de naissance de décès
Ses Actions Traore Bertrand Actuelle 06 septembre 1995 Footballeur Kienou Amadou Né à Ouagadougou Musicien Palenfo Augusta 25 novembre 1981 à Ouagadougou Actrice Comédienne et animatrice Ouedraogo Mohamadi dite Madess Chanteuse Musicienne Meda Ildevert 27 mai 1966 à Ouagadougou Comedien metteur en scène et conteur Ouangrawa Hippolyte Né en 1956 à Ouagadougou Comédien et metteur en scène Yameogo 31 janvier 1975 à Ouagadougou Comédienne Bila Yssouf Né en 1980 à Ouagadougou Danseur et enseigne la danse Tiendrebeogo Thomas Le 3 mai 2012 à Ouagadougou

42 LES FÊTES Le carnaval de dodo Fin du ramadan
Des troupes de danseurset musiciens habillés de masques et de déguisements d'animaux défilent dans les rues de la ville Festival kigha Chaque année au moualoud Kigha signifie fesses en mooré . La danse Kigha populaire et exclusivement féminine consiste à se cogner les fesses. Le festival salou Pendant 2 jours à l'occasion de la Tabaski D'origine arabe « salou » signifie « bienvenue ». Différentes troupes se mesurent à travers des danses d'inspirations arabe et traditionnelle.

43 LES MUSÉES Le musée National
De très beaux masques traditionnels des principales ethnies du Burkina et d’importantes collections d’objets artisanaux depuis les instruments de musique jusqu’aux superbes paniers, poteries et outils agricoles encore fabriqués dans toutes les régions du pays. Le musée de la musique Le Musée de la Musique a mission de collecter, inventorier et valoriser la musique et les instruments de musique traditionnels au Burkina Faso. Le bâtiment qui abrite le musée, très original, est un des derniers témoins à Ouagadougou d'une architecture en terre stabilisée associant technique moderne et matériaux traditionnels. Les qualités acoustiques nées des matériaux et de l'architecture le prédestinaient à devenir le musée de la musique actuel.

44 LES TRADITIONS Costumes Le pagne et le boubou Danses
Le Waarba danse traditionnelle des Mossés Instruments de Musique Le Balafon ,le Bara doum doum, le djembé instrument culte, le Dou doumba gros tambour et le Longa tambour d'aisselle Chants Le Dioula chant religieux et le Dgara berceuse Patois – Langues régionales Langue officielle le français ; il y a une soixantaine de langues nationales, trois ont été retenues le : Moré, le Fulfulde (ou Peul) et le Dioula

45 LES SPECTACLES FESPACO
le plus grand festival de cinéma africain sur le continent a lieu tous les deux ans à Ouagadougou (février, années impaires). Les Récréatrales manifestation bisannuelle, constituent depuis 2002 un évènement théâtral culturel majeur du Burkina Faso, avec le Festival International de Théâtre et de Développement (FITD). Etienne Minoungou en est l'initiateur. SIAO Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou, a lieu lui aussi tous les deux ans, principalement les années paires (fin octobre - début novembre). C'est le plus grand salon de promotion de l'artisanat africain. Le Festival Jazz à Ouaga Tous les ans depuis 2000

46 L’ARTISANAT Le Village Artisanal de Ouagadougou, espace de création, de production et de vente, rassemble plus de 500 artisans répartis dans 25 métiers. batik, bijouterie moderne, bijouterie traditionnelle, bijouterie touareg, bronze, corne, ferronnerie, jouets, maroquinerie, maroquinerie touareg, poupée, pyrogravure + bronze, récupération ferraille, récupération plastique, sculpture, soudure, teinture, vannerie.

47 LES LOISIRS

48 LES ASSOCIATIONS CULTURELLES
Association Française des Volontaires du Progrès (AFVP) Recrute, forme et encadre des Volontaires de Solidarité Internationale au Burkina Faso. Association JUDEVD (Jeunesse Unie pour un Développement Durable) Trouver des solutions appropriées aux graves difficultés des populations dans un cadre de concertation et d’action pour le développement durable. Association YAM PUKRI Stimuler le développement et l’apprentissage de la micro-informatique et des nouvelles technologies de l’information chez les jeunes africains. Fondation des amis de la nature (NATURAMA) Promouvoir la conservation de la nature au sein de la société, pour une gestion durable des ressources et pour améliorer le niveau de vie des populations. Le site de l’association NTBF Structure qui travail pour la formation des jeunes dans l’utilisation de l’outil informatique.

49 LES ASSOCIATIONS HUMANITAIRES
ADREVA Association qui aide les enfants orphelins ou en situation difficile Association Panafrica Association créée à l’initiative de jeunes africains pour la promotion de l’art et de la culture africaine. Partage avec l’Afrique Association humanitaire pour le Burkina Faso, qui aide en particulier le village de Godin Oualogtenga pas loin de Koudougou. KASABATI Appui technique aux structures de lutte contre le VIH Association humanitaire Franco-Burkinabé Association caritative à but non lucratif, crée en juillet 2009, située à Bobo-dioulasso, en partenariat avec la France. Nous intervenons pour le développement de la province du Houet. ABPAM L'Association Burkinabé pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants AAE ONG humanitaire reconnue par le Gouvernement du Burkina Faso, assure sur le long terme la scolarisation des enfants de la rue. AJM Association humanitaire, de développement et de solidarité internationale qui organise des chantiers humanitaires au Burkina Faso.

50 LES ASSOCIATIONS SPORTIVES
Comité National Olympique et des sports Burkinabé (CNOB) Volley Ball Sawadogo Issiaka Basket ball Belem Harouna Football Théodore Zambendé Sawadogo L'équipe évolue en 2ème division dans le championnat national. Handball Lankoande Aboubacar Athlétisme Sawadogo K.Pascal Sport Equestre Derme Amadou Aviron Thombiano Moustapha Boxe Lt Colonel Traore Sidiki Daniel Cyclisme Diallo Adama Judo Zoungrana Antoine Karaté Do Kienou Rémi Lutte Pare Nicolas Tae Kwando Traore Sidiki Lawn tennis et tennis de table Zongo Martin

51 L’HISTORIQUE DU JUMELAGE
Création en 1967 de la volonté du maire René Monory, alors Président de l’Association Mondiale des Villes Jumelées. C’était le tout premier jumelage Nord-Sud recensé. 1967 à 1992 Stages de formation de ouagalais à la mairie de Loudun en secrétariat, état civil, comptabilité, voirie et en entreprises en menuiserie, mécanique auto, électricité, maçonnerie Envoi de fournitures scolaires aux écoles de Ouagadougou Envoi de comprimés de Nivaquine et de médicaments divers Envoi de machines à coudre au Centre Social de Tanghin- Dassouri Équipement de tous les clubs de football en maillots, ballons, filets… Par des chantiers de jeunes ; Construction partielle d’une école Centre filles Construction d’une banque de céréales à Kamboinsé Construction d’une pharmacie villageoise à Bissighin Construction d’un dispensaire à Balkuy Ouverture d’une boutique à Loudun “La case de la Haute Volta” pour la vente d’objets d’art burkinabè Invitation 2 fois à Loudun de la troupe de la Maison des Jeunes et de la Culture de Ouaga, pour des spectacles Invitation de l’Equipe Nationale Cadets de Foot Ball pour un tournoi cadets à Loudun qu’elle a remporté Invitation de jeunes ouagalais à une rencontre de jeunes de toutes nos villes jumelles (sauf Burgos, jumelage postérieur). Un monument, réalisé par ces jeunes, pérennise cet évènement à Loudun.

52 L’HISTORIQUE DU JUMELAGE
1993 à 1995 Forage hydraulique pour l’école de Polesgo Construction du dispensaire de Polesgo Construction de la maternité de Polesgo Logements de fonction et latrines du Centre de Santé construit 1996 à 1998 Une convention est signée par le Département de la Vienne avec le Ministère de la Coopération pour doubler sa participation dans ce 2ème programme triennal. A Ouagadougou une municipalité élue est en place avec des projets. Nos moyens sont augmentés et les demandes d’appui foisonnent. Reconstitution de fonds de roulement pour les pharmacies de Bissighin, Balkuy et Polesgo Démarrage du programme LAMI de prévention du paludisme par moustiquaires imprégnées Démarrage du Centre d’Accueil d’Entreprises de Ouagadougou (CAEO) Appui au projet municipal de “Jardin de l’Amitié Ouaga-Loudun Appui à l’équipement du service de communications de la mairie Construction de latrines publiques sur 4 marchés (en complément d’un programme de l’Agence Française de Développement “AFD” de rénovation des marchés) Construction de 50 kiosques boutique (en complément du même programme de l’AFD) Électrification par panneaux solaires de la maternité de Polesgo 1999 à 2001 Développement du programme LAMI Développement du CAEO Électrification des dispensaires de Balkuy et Polesgo Stages d’alphabétisation de femmes du secteur informel (100 femmes par an) Installation de moulins à grain à Pazang-Ni et Bissighin Démarrage d’un programme de parrainages scolaires par des familles du Loudunais.

53 L’HISTORIQUE DU JUMELAGE
2002 à 2004 L’orientation de notre coopération vers l’éducation est accentuée. Le département de la Vienne double sa participation (avec un plafond de euros), suivi dans la même proportion par le Ministère (MAE). Fin en 2002 de notre appui au programme LAMI désormais autonome Fin de notre appui en 2003 au CAEO devenu autonome Poursuite des stages d’alphabétisation (100 puis 125 femmes tous les 2 ans, la formation se dispensant sur 2 années) Équipement du service social municipal (DASE) en moyens de déplacement pour ses agents visitant les familles Poursuite du parrainage scolaire d’enfants (78 enfants parrainés à la rentrée 2004) Démarrage du programme “Espaces Lecture” destiné à scolariser des enfants de familles très démunies et à réduire la déperdition scolaire (enfants abandonnant l’école). 5 Espaces Lecture sont ouverts dans l’arrondissement de Nongr’Masson à la rentrée 2004. 2005 à 2006 Alphabétisation de femmes du secteur informel : 1 stage chaque année pour 125 femmes sur 5 sites (1 site par arrondissement pour 25 femmes. Espaces Lecture : Création de 5 Espaces Lecture dans l’arrondissement de Nongr’Masson pour au total 400 places. 399 enfants en grande difficulté, avec une moyenne de notes inférieure à la moyenne, ont fréquenté ces classes au cours de l’année scolaire 2005/2006, 293 ont fini l’année avec une moyenne positive, soit 73% de réussite. Construction et équipement d’une bibliothèque à Nongr’Masson, ouverte en Octobre 2006. Parrainages d’enfants : 113 enfants sont parrainés fin 2006 par des familles.

54 L’HISTORIQUE DU JUMELAGE
2005 à 2006 Atelier de l’association AFMOFED : Création d’un atelier de fabrication de beurre de karité et de Soumbala, condiment à base de néré, pour donner du travail (fabrication et vente) à des femmes sans ressources et seules pour élever des enfants. Atelier géré par AFMOFED (Association de Familles Monoparentales, Femmes et Enfants en Difficulté) 2007 à 2009 Reprise du financement par le Ministère des Affaires Etrangères pour un nouveau programme triennal mais avec des subventions en baisse de 38%. Poursuite des parrainages scolaires, on arrive à 150 enfants parrainés. Notre ville jumelle belge de Leuze en Hainaut se lance à son tour dans les parrainages à Ouagadougou. Création de 5 nouveaux espaces Lecture, portant leur nombre à 10, soit 800 enfants Poursuite des alphabétisations des femmes du secteur informel à raison d’une promotion de 125 femmes tous les 2 ans sur 5 sites. Programme intégré de développement du quartier de Bissighin grâce au concours d’une association féminine très volontaire. Ce programme comportait une forte composante de formations diverses et la mise en place d’un moulin collectif, d’un forage hydraulique, d’une pépinière et d’un service de ramassage des ordures ménagères.

55 LES RENCONTRES DU JUMELAGE

56 LES PRODUITS LOCAUX

57 LES SPÉCIALITÉS CULINAIRES
Le plat national est le tô appelé saghbo en mooré, une pâte amère obtenue par la cuisson de farine de mil ou de sorgho, préalablement pilée. Cette pâte est agrémentée d’une sauce, sorte de ragoût épais, nécessitant une longue cuisson et composée d’ingrédients divers, comme le soumbala, les tomates, les piments, les feuilles de chou, les feuilles d’oseille, les feuilles de baobab, des morceaux de carottes, etc. et parfois complétée d’un morceau de viande de bœuf, plus couramment de mouton ou de chèvre. On cuisine également des féculents importés comme le couscous ou le riz. On prépare alors le couscous ou le riz-sauce. Le riz est blanc ou cuit avec des tomates et des oignons. Dans ce cas, il est appelé riz-gras. Un autre plat traditionnel est le ragoût d’igname. Un autre classique de la cuisine, à l’échelle de l’Afrique de l’ouest d’ailleurs, est le fameux et très célèbre poulet bicyclette. Dans de nombreuses petites villes du pays, le jour du marché est traditionnellement l’occasion de griller toutes sortes de viandes, dont des petites brochettes épicées de mouton, de bœuf ou de chèvre. Les plats de viande grillée sont généralement accompagnés d’un légume ou d’un féculent, à choisir dans une liste d’accompagnements (frites, petits pois, haricots en saison, etc).

58 LES RECETTES


Télécharger ppt "BURKINA FASO OUAGADOUGOU LA VIE À OUAGADOUGOU LE JUMELAGE"

Présentations similaires


Annonces Google