La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MALI Vers les liens des groupesSuivante Capitalisation des Expériences Eau, Terres et Communautés.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MALI Vers les liens des groupesSuivante Capitalisation des Expériences Eau, Terres et Communautés."— Transcription de la présentation:

1 MALI Vers les liens des groupesSuivante Capitalisation des Expériences Eau, Terres et Communautés

2 Bienvenue au Mali. La capitalisation dexpériences Eau, terres et communautés dont les produits font lobjet du présent CD est une initiative qui visait le partage et lapprofondissement des expériences en matière de gestion intégrée des ressources en eau, en vue daméliorer les stratégies et politiques actuelles et futures de développement de la DDC et de ses partenaires. Au Mali, une équipe, composée de techniciens du développement et de paysans villageois, a mené des investigations dans la Région de Sikasso sur trois thématiques à savoir, laménagement et la valorisation des bas-fonds, la problématique daccès des genres aux ressources des bas fonds au Mali et enfin la planification participative locale du développement et lorganisation de la gestion de leau. La méthode privilégiée pour les travaux de capitalisation a été la narration dhistoires. Cette méthode a permis au groupe de créer des moments dapprentissage, des opportunités de partage dexpériences et, à partir des expériences vivantes, dapprendre des leçons et de mettre en relief les bonnes pratiques. Introduction

3 La riche collection dinformations est représentée sur ce CD sous forme de présentations PowerPoint, de dépliants, de textes et dimages qui, nous espérons, vous seront dune certaine utilité. …. Introduction

4 Introduction Capitalisation des Expériences « Eau, Terres et Communautés (CE-ETC)» Cliquez sur les logos de DDC et IC (facilitateur) pour les références des organisations Suivante Précédente

5 Brève présentation de la DDC EAU 2015 Principes de Base et lignes directrices La Direction du développement et de la coopération (DDC) est lagence chargée de la coopération internationale au sein du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). La DDC coordonne la coopération au développement, la coopération avec l'Europe de lEst et laide humanitaire de la Suisse avec dautres offices de la Confédération. La coopération bilatérale au développement se focalise sur dix-sept pays prioritaires et huit programmes spéciaux en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Environ 750 projets sont en cours dexécution. Sur le plan multilatéral, la DDC coopère surtout avec les organisations du système des Nations Unies, la Banque mondiale et les banques régionales de développement. Le but de l'aide humanitaire est de sauver des vies et d'atténuer les souffrances. Elle consiste, dans le contexte d'une catastrophe naturelle ou d'un conflit armé, à apporter une aide directe par des missions du Corps suisse d'aide humanitaire (CSA) et à soutenir des organisations humanitaires partenaires, y compris financièrement. La coopération avec l'Europe de l'Est et la Communauté des États indépendants (CEI) apporte un soutien aux pays partenaires dans leur cheminement vers une démocratie pluraliste et l'économie sociale de marché. ContinuerRetourner

6 Brève présentation dIntercooperation INTERCOOPERATION (IC) est une fondation établie en Suisse, active dans la coopération internationale et au développement. Les domaines d'activités de IC sont : La gestion de ressources naturelles (foresterie, agriculture, environnement), l'économie rurale (épargne et crédit, promotion de petites entreprises, commercialisation de produits agricoles et forestiers) et l a gouvernance locale et société civile (groupes d'autopromotion et associations professionnelles, développement communal, décentralisation). IC met à disposition ses connaissances et compétences, en plus d'être une organisation d'exécution. IC soutient des partenaires dans plus de 20 pays en Afrique, Amérique latine, Asie et Europe de l'est. Les projets de IC sont principalement financés par la DDC, Direction du Développement et de la Coopération de la Confédération Suisse. IC travaille également pour et avec de nombreuses autres agences gouvernementales et institutions privées suisses et internationales ContinuerRetourner Facilitateur de CE-ETC Dépliant IC BernDépliant D IC Sahel

7 La capitalisation des expériences : CE-ETC La CE-ETC est une initiative de la DDC qui vise le partage et lapprofondissement des expériences de la DDC et de ses partenaires en matière de gestion des ressources en eau, terre et communautés. Le but est daméliorer les stratégies et politiques actuelles et futures de développement, prenant en compte la gestion intégrée des ressources en eau. SuivanteVers Introduction

8 Zone de la CE-ETC : Le Sud du Mali SuivantePrécédente

9 : Dans les cercles et villages : :Koutiala : Basso et Zéguesso :Sikasso : Sabénébougou :Kadiolo : Dioumatènè :Yanfolila : Yanfolila Région de Sikasso, au Sud du Mali SuivantePrécédente

10 CE-ETC: les professionnels et les volontaires techniciens paysans paysannes hommes femmes villageois Élus locaux Chef de villages Groupes de paysannes fonctionnaires Secteur privé Artisans Organisations paysannes Narrateurs chanteuses cinéastes Cliquez sur Coordinatrice pour les références SuivantePrécédente

11 Composition Groupe dapprentissage pour la CE-ETC 15 spécialistes dans les domaines suivants : Socio économie Hydraulique Genre Génie rural Agriculture Foresterie En interaction avec des groupes de paysans relais dans les villages Institutions : Publique: 1 Recherche:2 ONG:3 Secteur Privé:1 OP:1 Elus Locaux1 Techniciens: Hommes : 12 – Femmes : 3 Paysans relais : Hommes : 30 – Femmes : 6 SuivantePrécédente

12 Sous-groupes thématiques Groupe 2 Problématique daccès des genres aux ressources des bas fonds au Mali Groupe 3 Planification participative locale du Développement et Organisation de la Gestion de lEau Groupe 1 Aménagement et valorisation des bas-fonds SuivantePrécédente

13 Le méthode de Story Telling ou narration dhistoires Elle permet de Créer des moments dapprentissage Créer des opportunités de partage dexpériences Mettre en relief les bonnes pratiques La méthode de la narration dhistoire (story telling) a été adoptée pour la capitalisation dexpériences parce quelle permet de partir des expériences vivantes des personnes pour apprendre les leçons et dégager des stratégies plus pertinentes. SuivantePrécédente

14 La narration dhistoire: Une méthode innovatrice « … La narration dhistoire a permis à chacun dexprimer des choses que nous navons pas osées dire en public… « …Cest une méthode qui permet dapporter de la rigueur de lhonnêteté, lorsquon rencontre des faits et leurs effets… » « … La narration dhistoire a aidé à nous réaliser et de prendre conscience des inégalités sociales qui existent dans nos villages et des besoins dentraide … » « …Cette méthode a permis dadapter les actions par groupe spécifique ce qui a amélioré la planification de développement de nos villages… » Les paysan ont dit : SuivantePrécédente

15 La formation à la narration dhistoires : La formation à la narration dhistoires : Définition de loutil « story telling » comme outil de communication et de narration dhistoires réelles, vivantes et concrètes. Son importance La méthode Les étapes La simulation La collecte des narrations (audio et vidéo) La collecte des narrations (audio et vidéo) Les études dimpacts socio-économiques Les études dimpacts socio-économiques Conception doutils dinvestigation en langue locale bamanan Investigations sur le terrain Analyse des résultats. La participation des paysans dans lapprentissage SuivantePrécédente

16 Problématique daccès des genres aux ressources des bas fonds au Mali Groupe 2 Groupe 1 Aménagement et valorisation des bas-fonds Groupe 3 Planification participative locale du Développement et Organisation de la Gestion de lEau Vers page douverture

17 CISSE Dieneba Sow CISSE Dieneba Sow, Coordinatrice CAPEX Ingénieur des Eaux et Forêts. Directrice du Bureau détudes Interaction Environnement – Population à Bamako Retourner


Télécharger ppt "MALI Vers les liens des groupesSuivante Capitalisation des Expériences Eau, Terres et Communautés."

Présentations similaires


Annonces Google