La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Risk Management Bancaire R.Boucher – P.Cazenave EDC - 31 Mars 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Risk Management Bancaire R.Boucher – P.Cazenave EDC - 31 Mars 2008."— Transcription de la présentation:

1 Risk Management Bancaire R.Boucher – P.Cazenave EDC - 31 Mars 2008

2

3 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Création en 1974 par le Groupe des Dix (G10) Siège au sein de la Banque des Règlements Internationaux à Bâle, en Suisse Président actuel : Le gouverneur de la banque des Pays-Bas M. Nout WELLINK

4 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Fonctionnement Regroupe représentants banques centrales et organismes de réglementation et de surveillance bancaires de 13 pays Forum informel sur lévolution de la réglementation et les enjeux liés à la surveillance prudentielle des activités bancaires Formule recommandations et établit normes à l'égard des pratiques exemplaires Aucun pouvoir officiel

5 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Missions Le renforcement de la sécurité et de la fiabilité du système financier, Létablissement de standards minimaux en matière de contrôle prudentiel, La diffusion et la promotion des meilleures pratiques bancaires et de surveillance, La promotion de la coopération internationale en matière de contrôle prudentiel.

6 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Réalisation Les Accords de Bâle I – 1988 Les Accords de Bâle II – 2004 Adoption par 120 pays dans le monde LA BANQUE DES REGLEMENTS INTERNATIONAUX Accueille le Comité de Bâle Favorise la coopération monétaire et financière internationale Sert de banque pour les banques centrales

7 EDC - 31 Mars 2008

8 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Ratio prudentiel = Ratio Cooke Fonds propres / En cours de prêts = 8% Fonds propres réglementés : Capital social ou assimilé Résultat non distribué de l'exercice et réserves consolidées. Tiers 1 "Noyau dur" Titres hybrides (durée indeterminée notamment) Autres éléments de dettes à durée > 5ans. Tiers 2 "Fonds propres complémentaires" nb: dans la limite de 100% du noyau dur, au dela ils sont sur- complémentaires Instruments de dettes subordnnées > 2 ans. Fonds propres de premier ou second niveau plafonnés. Tiers 3 "Fonds propres sur- complémentaires" 4%

9 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Ratio prudentiel Fonds propres / En cours de prêts = 8% Fonds propres réglementés Engagements de crédit: Globalité des en cours Exceptions: Hypothèques, Etats…. Porte sur le montant indépendant de la qualité de lemprunteur.

10 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Intermédiation financière Arbitrage prudentiel Risque de crédit Risque opérationnel? Risque de marché? Ratio Bâle II

11 EDC - 31 Mars 2008

12 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Lexigence de fonds propres Risque de crédit: 75% Défaut de contrepartie et risque sur ligne de crédit Probabilités: RWA; PG et LGD Notations Catégorie de contrepartie Notation AAA à AA-A+ à A-BBB+ à BBB-BB+ à B-Moins de B-Non noté Etats0%20%50%100%150%100% Banques20%50%100% 150%100% Société20%50%100% 150%100% DétailsImmobilier40% Autres75%

13 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Lexigence de fonds propres Risque de marché: 5% Risque sur actions et dérivés actions Risque de change Risque de taux Risque sur options Risque sur matières premières 1/20 de 8% = 0,4% Sous évalué?

14 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Lexigence de fonds propres Risque opérationnel: 20% Fraude Défaillance système Evénements extérieurs 1/5 de 8% = 1,6% Fonds propres réglementaires Risque de marché 0,4% Risque de crédit 6% Risque opérationnel 1,6% 8%

15 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III La procédure de surveillance prudentielle Contrôle de la commission bancaire Prouver les méthodes de comptabilisation Tracer lorigine des données Sur 5 à 7 ans Pouvoir de la commission Majorer les exigences en capital La discipline de marché Publication des fonds propres et des estimations de risque Principe de transparence

16 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Les paramètres Bâlois La Probabilité de défaut (PD) : Probabilité du risque de défaut du débiteur à horizon d'1 an – Notation contrepartie Exposition en cas de défaut (EAD) : Mesure du montant du crédit exposé Perte en cas de défaut (LGD) : Mesure de la perte finale après récupération, occasionnée par le défaut du débiteur Maturité (M) : Durée restante du crédit.

17 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III 3 méthodes de pondérations des engagements: La méthode standard PD et LGD imposées La méthode IRB simple Notation interne mais LGD imposée La méthode IRB avancée Notation interne et propres calculs des paramètres Bâlois Avantages / Inconvénients Internal Rating Based implique la mise en place dune notation interne des contreparties

18 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Mise en défaut Doute fort de la capacité à rembourser dun débiteur Existence d'impayés Dépassement d'autorisation de découvert > à 90 jours Déclenchement dune procédure judiciaire Procédure de recouvrement contentieuse engagée Passage directement en perte d'un concours. Principe de contagion

19 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Mise en place dans lUE : Juin Publication des recommandations Bâle II 1er janvier Parallel run : Les établissements de crédit calculent en parallèle le ratio Cooke (Bâle I) et le ratio McDonough (Bâle II) Juin Adoption de la directive européenne CRD de traduction de l'accord 1er janvier Entrée en vigueur de la directive européenne pour les approches standard et notation interne simple 1er janvier Entrée en vigueur de la directive pour l'approche notation interne avancée

20 EDC - 31 Mars 2008

21 Le comité de Bâle Bâle I Bâle II Bâle III Horizon 2015 Critiques Répartition du ratio de solvabilité entre les trois différents types de risques Très bon encadrement du risque de crédit est très encadré Nécessité dallouer une part croissante des fonds propres exigés aux risques opérationnel et de marché Limportance des marchés financiers dans le fonctionnement et le financement de léconomie mondiale


Télécharger ppt "Risk Management Bancaire R.Boucher – P.Cazenave EDC - 31 Mars 2008."

Présentations similaires


Annonces Google