La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le mouvement impressionniste Des peintres qui s'appelleront, selon le contexte et les années, "Indépendants", Intransigeants" ou "Groupe des Batignolles",

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le mouvement impressionniste Des peintres qui s'appelleront, selon le contexte et les années, "Indépendants", Intransigeants" ou "Groupe des Batignolles","— Transcription de la présentation:

1 Le mouvement impressionniste Des peintres qui s'appelleront, selon le contexte et les années, "Indépendants", Intransigeants" ou "Groupe des Batignolles", puis "Impressionistes", vont mener un combat, commencé par Manet en 1860, contre la poussière d'un art d'atelier vieilli, aux conventions trop solidement établies, pour faire admettre et reconnaître une nouvelle peinture réaliste contemporaine rejetant définitivement la recherche chère aux classiques d'un beau idéal et d'une essence éternelle des choses. Le nouveau réalisme des impressionnistes postule d'abord la prépondérance de la vision par rapport à tout schéma conventionnel appris, et la relativité de l'oeuvre qui en résulte: relativité des conditions sous lesquelles un même motif peut être observé (lumière, ciels, couleurs...) et relativité de la vision du peintre (les peintres ont une vision différente, en avance sur celle de leurs contemporains). La formule de Manet: "Je peins ce que je vois, et non ce qu'il plaît aux autres de voir", résume à elle seule cette revendication de l'artiste à donner sa vision personnelle. Sources:

2 Édouard Manet, Le déjeuner sur l'herbe (1863) Manet a ouvert la voie à l'Impressionnisme en se rebellant, avec les moyens mêmes de la représentation picturale classique qu'il avait apprise et étudiée, contre les conventions académiques devenues si rigides qu'elles interdisaient de peindre les sujets contemporains. Son "Déjeuner sur l'herbe" (1863) ou son "Olympia" (1863) sont des sujets d'écriture classique mais réactualisés dans le monde contemporain, transpositions si réalistes - en particulier les nus - qu'elles firent crier au scandale les critiques d'art de l'époque.

3 Claude Monet, Impression, soleil levant (1873) La première exposition des impressionnistes eut lieu en avril 1874, boulevard des Capucines, [à Paris] dans un appartement prêté par le photographe Nadar, avec 31 participants, le tableau intitulé "Impression, soleil levant" ( ) de Monet devant donner son nom au mouvement.

4 Camille Pissarro, Gelée blanche (1873) Pissarro, doyen des Impressionnistes, participera aux huit expositions du groupe.

5 Gustave Caillebotte, Les raboteurs de parquet (1875) En 1875, souhaitant faire ses débuts publics comme peintre, il soumit une oeuvre au Salon Officiel qui fut refusée, ce qui l'incita à exposer, soutenu par Renoir, dans le cadre - plus favorable - de la deuxième exposition du groupe impressionniste, en Ses oeuvres et en particulier les "Raboteurs de parquet" y furent remarquées et appréciées. Il participera dès lors aux expositions ultérieures des Impressionnistes. Riche et généreux, Caillebotte aidera financièrement tout au long de sa vie ses amis impressionnistes en leur achetant leurs oeuvres à des prix élevés et en supportant les frais de leurs expositions. Il sera co-organisateur et co-financier des 3e, 4e, 5e et 7e expositions impressionnistes, auxquelles il participera.

6 Edgar Degas, Danseuses (1878) Les thèmes favoris de Degas : portraits contemporains, courses de chevaux, scènes de café, monde du spectacle. Il va de plus en plus s'intéresser au ballet, qui va devenir pour lui le sujet artistique dominant. Il voit dans le ballet, en dehors de la magie qu'il exerce sur lui, un sujet idéal d'observation du mouvement rapide, et une vaste possibilité de composition spatiale, offerte par toute la surface de la scène. Degas sera sensible, à travers ses observations des artistes dans les coulisses lors de leur travail - exercices, répétitions -, au décalage existant entre la féerie des costumes et des spectacles, et la situation sociale misérable des danseurs.

7 Auguste Renoir, Le déjeuner des canotiers (1881) En 1880, Renoir rencontre une jeune modiste, Aline Charigot, qui travaille non loin de son atelier. Elle a vingt ans, elle posera pour lui dans de très nombreux tableaux. Ils se marieront en 1890 et auront trois enfants, Pierre, Jean (le cinéaste) et Claude. Aline pose dans ce tableau (elle est la jeune femme assise à gauche, et on voit en face d'elle le peintre Gustave Caillebotte)

8 En avril 1887, Gauguin s'embarque avec le peintre Charles Laval pour Panama, d'où il gagnera la Martinique. Il y vit de juin à octobre dans une case sur une plantation, à 2 kilomètres de Saint-Pierre. Paul Gauguin, Végétation tropicale, Martinique (1887)

9 Claude Monet 1. La cathédrale de Rouen. Le portail et la tour Saint-Romain, plein soleil 2. La cathédrale de Rouen. Le portail, soleil matinal (1893)

10 Paul Cézanne, La montagne Ste-Victoire ( ) Cézanne plaçait très haut les fins de l'art, voulant produire des tableaux qui soient un enseignement. Aussi ceux-ci sont-ils de plus en plus réfléchis au fur et à mesure qu'il vieillit, mûris dans l'introspection d'un artiste qui, cependant, se donnait comme premier maître la nature: On n'est ni trop scrupuleux, ni trop sincère, ni trop soumis à la nature; mais on est plus ou moins maître de son modèle, et surtout de ses moyens d'expression, écrivait-il en Cette tension entre la réalité objective et sa transposition esthétique est au cœur de sa démarche.


Télécharger ppt "Le mouvement impressionniste Des peintres qui s'appelleront, selon le contexte et les années, "Indépendants", Intransigeants" ou "Groupe des Batignolles","

Présentations similaires


Annonces Google