La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REFORME STMG ECONOMIE DROIT Sélestat 10 avril 2012 Économie droit

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REFORME STMG ECONOMIE DROIT Sélestat 10 avril 2012 Économie droit"— Transcription de la présentation:

1 REFORME STMG ECONOMIE DROIT Sélestat 10 avril 2012 Économie droit
Sciences de gestion management ECONOMIE DROIT Sélestat 10 avril 2012 10/04/2012 D. HOFFSTETTER –E.MAGNE

2 ORGANISATION PRATIQUE
HORAIRES : Matin : 9h – 12 h Après-midi : 13h30 – 16h30 ATTENTION : aucune organisation prévue pour le repas de midi 10/04/2012 D. HOFFSTETTER –E.MAGNE

3 VOS FORMATEURS HOFFSTETTER Daria, lycée André Maurois, Bischwiller MAGNE Eric, lycée Robert Schuman, Haguenau 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

4 PROGRAMME DE LA JOURNEE
9h – 12h La rénovation en Droit Présentation générale Présentation du programme Explication de la démarche Etude de cas Questions/réponses 10/04/2012 D. HOFFSTETTER –E. MAGNE

5 La rénovation en économie
13h30 – 16h30 La rénovation en économie Le programme en économie La démarche en économie La mise en place de débats La certification Questions/réponses 10/04/2012 D. HOFFSTETTER –E. MAGNE

6 Les informations données aujourd’hui sont
disponibles sur les sites suivants : https://sites.google.com/site/formationsstmgstrasbourg/ 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

7 Le programme de droit Actuellement = STG Rentrée 2012 = STMG
2h/semaine 2 programmes (1ère et terminale) 15 pages comportant Une introduction des tableaux en 3 colonnes des indications complémentaires 10 pages comportant une introduction 10 thèmes et sous-thèmes sous forme de questions 9 thèmes sous forme de questions + 100 notions et contenus (les contenus sont nouveaux par rapport à STT) 27 notions et contenus généraux (à décliner dans le cours) Aucun contenu nouveau 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

8 Une façon différente d’aborder les notions
MAIS Une façon différente d’aborder les notions 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

9 THEME 1 QU’EST-CE QUE LE DROIT ?
15 % Il plante le décor Il vise trois objectifs : La citoyenneté : principes fondateurs de notre démocratie La didactique : principes fondateurs à l’origine des règles de droit La règle de droit ne peut pas décrire toutes les situations 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

10 THEME 2 COMMENT LE DROIT PERMET-IL DE REGLER UN LITIGE ?
25 % On aborde uniquement les recours judiciaires Découverte de la notion de litige (demandeur/défendeur/contentieux) Découverte de la notion de preuve On veille à donner un fil conducteur à l’élève On n’entre pas dans le détail 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

11 THEME 3 QUI PEUT FAIRE VALOIR SES DROITS ?
15 % Le droit protège les personnes juridiques (physiques et morales) qui ont des capacités On n’aborde pas la notion de nationalité On n’entre pas dans le détail des personnes morales 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

12 THEME 4 QUELS SONT LES DROITS RECONNUS AUX PERSONNES ?
15 % Droits de la personne Droits sur les biens : droit de propriété avec 3 éléments fondamentaux à faire comprendre (usus – abusus – fructus) 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

13 THEME 5 QUEL EST LE ROLE DU CONTRAT ?
25 % Le thème sur les contrats doit avant tout mobiliser des objets réels pour faire découvrir aux élèves les obligations des parties Le contrat est un outil de sécurité juridique, un outil économique Contrat = fondement de l’activité d’une société 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

14 CLASSE TERMINALE THEME 6 QU’EST-CE QU’ETRE RESPONSABLE ?
25 % Dans le cadre de la responsabilité, il faut insister sur la qualification des faits et leurs conséquences Le raisonnement prend appui sur cette qualification 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

15 THEME 7 COMMENT LE DROIT ENCADRE-T-IL LE TRAVAIL SALARIE ?
25 % On prend exclusivement appui sur le CDI Le droit du travail régule deux parties qui ont des intérêts opposés Les clauses particulières peuvent apporter des modifications au contrat de travail Attention : on peut ici faire le lien avec les sciences de gestion et le management 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

16 THEME 8 COMMENT LE DROIT ORGANISE-T-IL L’ACTIVITE ECONOMIQUE ?
15 % Le législateur intervient pour assurer la liberté d’entreprendre Etudier les limites à cette liberté (atteinte à la concurrence… 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

17 THEME 9 COMMENT ENTREPRENDRE ?
25 % Entreprendre seul : EI – EIRL – auto entrepreneur Entreprendre à plusieurs : sociétés – coopératives - partenariat 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

18 LES OBJECTIFS DU PROGRAMME
Objectif 1 : apporter des concepts fondamentaux afin de développer les capacités d’analyse Objectif 2 : contribuer à la formation du citoyen, de l’acteur économique et social Objectif 3 : participer à la formation générale de l’élève 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

19 LES RÉSULTATS ATTENDUS
MOBILISER DES CONCEPTS QUALIFIER DES SITUATIONS DETERMINER LES REGLES APPLICABLES CULTURE JURIDIQUE FONDEE SUR L’ARGUMENTATION 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

20 Comment ? Plusieurs méthodes pédagogiques sont possibles pour arriver à l’objectif : c’est une certaine liberté pédagogique Le recours fréquent aux TICE est préconisé Se concentrer sur l’essentiel permet de mémoriser le concept juridique et surtout de pouvoir le réinvestir On constate une trop grande déperdition des savoirs entre la terminale et les études supérieures 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

21 Le but est d’étudier moins de notions afin que les élèves les retiennent mieux.
10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

22 LA DEMARCHE Ce qu’il faut faire :
Eviter la dérive technicienne : l’élève doit se poser des questions Eviter l’exhaustivité : l’élève ne sera pas un juriste, inutile de faire retenir aux élèves des concepts juridiques trop complexes pour eux Se poser la question de savoir ce que je peux réellement faire en 55 minutes On expose une règle juridique et on passe sous silence les exceptions sauf si elles sont pertinentes On évite le cours magistral, on a recours aux TICE, c’est un enseignement qui doit rester actif 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

23 Il faut travailler l’écrit , amener les élèves à rédiger
On a recours à des cas concrets puisés dans l’environnement de l’élève : approcher l’analyse de la réalité (en lien avec les autres disciplines d’économie-gestion) On utilise le cas pratique dès la classe de première (apprentissage) : on fait émerger les règles juridiques (à partir de ressources fournies), on amène l’élève à les comprendre et à les réinvestir sur des exemples simples Dans le cadre du cas pratique, on pose des questions claires et précises Il faut travailler l’écrit , amener les élèves à rédiger 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

24 Cas concret n°1 Le droit de propriété
Notions 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

25 Mise en situation Cas : Monsieur Henry, propriétaire, demande à la propriétaire du dessous d’isoler son appartement car il entend trop de bruit provenant de chez elle. Ressources : 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

26 Easy droit 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

27 Daily motion 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

28 CODE CIVIL Article 544 Créé par Loi promulguée le 6 février 1804 La propriété est le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, pourvu qu'on n'en fasse pas un usage prohibé par les lois ou par les règlements. 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

29 Questionnement Quels sont les éléments qui constituent le droit de propriété ? Appliquez ces éléments au cas de Monsieur Henry et de son appartement Relevez les caractères du droit de propriété. Illustrez chacun de ces caractères dans le cas de Monsieur Henry Quels sont les faits ?...... 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

30 Formalisation/Evaluation
Les élèves écrivent leurs réponses; Ils écrivent le cours, il ne faut pas avoir peur de leur faire écrire « du droit ». L’écriture permet de les sécuriser Les élèves doivent chercher une solution au cas de Monsieur Henry. Le but est de faire réfléchir les élèves, de leur faire comprendre les règles de droit et la nécessité de les faire appliquer. Cette démarche doit devenir « naturelle » pour les élèves 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

31 Le cas concret n°2 Faits Problème juridique ? responsabilité
10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

32 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

33 Règle de droit Article 1384 Code civil On est responsable non seulement du dommage que l'on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l'on a sous sa garde Le père et la mère, en tant qu'ils exercent l'autorité parentale, sont solidairement responsables du dommage causé par leurs enfants mineurs habitant avec eux. 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

34 L'alinéa 7 de l'article 1384 dispose que :
Règle de droit L'alinéa 7 de l'article 1384 dispose que : "La responsabilité ci-dessus a lieu, à moins que les père et mère et les artisans ne prouvent qu'ils n'ont pu empêcher le fait qui donne lieu à cette responsabilité." Dans un premier temps, la Cour de cassation admettait l'exonération de responsabilité des parents dans trois cas de figure : Une faute de la victime La force majeure Le dommage n'est pas dû à un défaut de surveillance ou d'éducation des parents Puis dans un second temps avec l'arrêt Bertrand de la 2e Chambre civile de la Cour de cassation en date du 19 février 1997, l'exonération de responsabilité des parents est prise en compte seulement pour les deux premiers cas de figure ci-dessus. exonération 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

35 Sélectionner des éléments de jurisprudence
Sélection de jurisprudences relatives aux responsabilités des entreprises de transports en commun (SNCF, RATP) : - un transporteur doit assurer la sécurité de ses voyageurs (Cass. civ. 1ère du 21 octobre 1997 ; Cass. civ. 1ère du 12 décembre 2000 ; CA d'Aix-en-Provence du 10 avril 2001 ; Cass. civ. du 1 juillet 1969), - il est également tenu de respecter les horaires précis qu'il a lui-même fixés (CA de Riom du 6 juillet 1995 ; CA Paris du 31 mars 1994 ; CA Paris du 4 octobre 1996), - la SNCF et la RATP sont aussi responsables des accidents qui surviennent en dehors du train (Cass. civ. 1ère du 7 mars 1989 ; Cass. civ. du 25 juin 1998 ; CA Paris du 12 juin 1998 ; CE du 4 novembre 1998 ; Cass. com. du 6 octobre 1998), - un transporteur peut être dégagé de sa responsabilité s'il prouve la faute du passager (CA d'Orléans du 10 novembre 1997 ; CA Paris du 11 mars 1998 ; CA Paris du 15 octobre 1997), - de même, il n'est pas responsable lorsque des fautes ont été commises par des tiers (CA Paris du 25 avril 2000). …. 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

36 Conclusion La nouvelle démarche nécessite une certaine souplesse dans la préparation du cours : Préparation à l’avance : articles de droit, décisions de justice, …. Choix de situation de départ en fonction de l’actualité, de l’environnement de l’élève Avoir recours à des sources documentaires fiables : légifrance, courdecassation.fr… 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

37 QUESTIONS/REPONSES 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

38 Présentation du programme en Economie
10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

39 Sens général du programme
davantage de rupture que de continuité… 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

40 Continuité dans les objectifs
Préparer l’élève à la poursuite d’études supérieures réussies Comprendre le fonctionnement économique du monde contemporain, Sensibiliser aux grands enjeux économiques et sociaux, Construire la citoyenneté de l’élève, 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

41 Allègement du contenu : Certaines notions ont été supprimées
- Une économie de marché régulée : l’économie française, conditions de la concurrence pure et parfaite, - La création monétaire : la masse monétaire, le crédit, l’inflation, - Les étapes, les objectifs et les réalisations de la construction européenne 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

42 L’économie sociale et solidaire CONTEXTE ET FINALITES :
Un ajout : L’économie sociale et solidaire CONTEXTE ET FINALITES : « L’ESS est complémentaire à l’action de l’Etat. Elle intervient déjà fortement, notamment dans la protection sociale, et son importance au niveau économique est croissante. » 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

43 Rupture dans le fond : Changement d’approche globale
STG : Comprendre le fonctionnement de l’économie de marché (approche théorique) STMG : Comprendre les grands problèmes économiques contemporains et leurs enjeux. (approche pratique) Démarche : Partir des problèmes qui vont se poser, des événements dont on parle aux actualités, de la réalité. 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

44 Rupture Didactique Démarche : Problématiser l’enseignement
Chaque thème est posé sous la forme d’une question 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

45 Programme de Première Thème 1 : Quelles sont les grandes questions économiques et leurs enjeux actuels ? Thème 2 : Comment se crée et se répartit la richesse ? Thème 3 : Comment les ménages décident-ils d’affecter leur revenu ? Thème 4 : Quels modes de financement de l’activité économique ? Thème 5 : Les marchés des biens et services sont-ils concurrentiels ? Thème 6 : L’Etat doit-il intervenir sur les marchés ? 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

46 Programme de Terminale
Thème 7 : Le chômage résulte-t-il de dysfonctionnements sur le marché du travail ? Thème 8 : Quelle est l’efficacité de l’intervention de l’Etat ? Thème 9 : L’Etat a-t-il des marges de manœuvre en termes de politiques économiques ? Thème 10 : Une régulation des échanges internationaux est-elle nécessaire ? Thème 11 : Pourquoi mettre en œuvre une croissance soutenable ? 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

47 Les séquences pédagogiques sont à construire autour de la recherche d’arguments et de leur mise en œuvre. 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

48 Approche technologique :
Utilisation des TIC et de documents de « première main » (sources = le réel) Observation => analyse des phénomènes réels => compréhension des mécanismes Optique transversale : établir des liens entre les thèmes, entre les disciplines 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

49 Démarche à adopter par le professeur pour chaque thème :
Comprendre le sens du programme Définir les attentes vis-à-vis des élèves (bornage) Faire émerger les notions par les élèves 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

50 Exemple V. Les marchés des biens et services sont-ils concurrentiels ?
Bornage Sens du programme THÈMES NOTIONS CONTEXTE ET FINALITES V. Les marchés des biens et services sont-ils concurrentiels ? (18%) V.1. L’intensité de la concurrence selon les marchés V.2. Les moyens de réduire l’intensité concurrentielle Les marchés concurrentiels. La loi de l’offre et de la demande Les innovations, la différenciation, les ententes. Le monopole, l’oligopole Le marché concurrentiel reste la référence dans un système d’économie de marché. Toutefois, l’intensité concurrentielle varie selon les marchés considérés, notamment selon leur degré d’exposition à la concurrence mondiale. Elle n’est cependant pas figée et peut évoluer sous l’effet de différentes stratégies mises en œuvre par les entreprises ou de l’entrée de nouveaux concurrents. 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

51 Faire émerger les notions par les élèves
Comment ? 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

52 Démarche Partir de la réalité
Exemple : le marché de la téléphonie mobile Pour arriver à aborder des questions clés Exemple : Qu’est ce que la concurrence ? Donnez des exemples de marchés qui vous semblent concurrentiels Comment une entreprise peut-elle faire face à la concurrence ? Trouver une entrée en matière pour les élèves Exemple : un article de presse et/ou une courte séquence vidéo sur la condamnation de Orange, SFR et Bouygues Telecom pour entente illicite ou sur leur réaction suite à l’arrivée de Free sur ce marché. 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

53 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

54 Vidéo source : i>TELE durée : 65 secondes
10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

55 Transversalités de ce thème avec les autres matières
 Droit : Comment le droit organise-t-il l'activité économique ? Les pratiques anticoncurrentielles Les pratiques restrictives de concurrence Management : 2 : Qu’apporte le management à la gestion des organisations ? (Facteurs de contingence) 3.1 Quels objectifs stratégiques ? (Objectifs stratégiques, Microenvironnement et macroenvironnement) 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

56 Une autre forme d’entrée en matière :
Le débat 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

57 Objectifs du débat  1/ Traiter un thème, reprendre des thèmes vus précédemment, ouvrir vers les thèmes à venir 2/ Développer chez l’élève un esprit critique, la prise de recul et la capacité à argumenter 3/ Arriver à faire le lien avec les savoirs rencontrés dans d’autres disciplines Nécessités pour l’enseignant : avoir une vision d’ensemble du programme arriver à fixer un cadre avec rigueur. 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

58 ? Organisation du débat Pistes :
- Faire rechercher au préalable des documents précis (cités par l’enseignant) par les élèves et leur demander d’un faire ressortir les arguments utiles. - Faire préparer le débat par 2 groupes de 3 élèves, les autres écoutant le débat, prenant des notes et devant restituer l’essentiel à la fin du débat. - Prévoir un roulement et évaluer à cette occasion les savoir-faire et savoir-être (et non les savoirs) à l’aide d’une grille d’analyse. - Etablir des liens avec des savoirs vus en Histoire-Géographie ou en Philosophie - Utiliser dans la mesure du possible des heures à effectifs réduits 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

59 Exemples de débats possibles
Relatifs au marché de la téléphonie mobile : De quoi dépend le prix d’un produit ? L’interdiction des ententes sur les prix (Lien avec le Thème 6 : L’Etat doit-il intervenir sur les marchés ?) Autres débats possibles sur le thème 5 : La libéralisation des monopoles publics : intérêts et limites ? « Internet » favorise-t-il le développement d’un marché concurrentiel ? 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

60 EXEMPLE GRILLE D’EVALUATION A ADAPTER AU DEBAT EN ECONOMIE
10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

61 La certification Epreuve Economie-Droit
Epreuve écrite, Durée : 3h pour l’Economie et le Droit, Coefficient : 5 Notation : - 10 pts pour le droit, - 10 pts pour l’économie 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

62 Modalités de l’épreuve en Droit
Résoudre un cas pratique On évalue la capacité de l’élève à utiliser ses connaissances et de la documentation juridique fournie pour mettre en place un raisonnement juridique Démarche du syllogisme 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

63 Objectifs en économie Evaluer la capacité du candidat à : - analyser un problème économique actuel - construire une argumentation pertinente. 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

64 Modalités de l’épreuve
en économie  Une base documentaire (dossier) traitant d’un problème économique d’actualité Un questionnement portant sur un ou plusieurs thème(s) du programme (de première et de terminale) Types de questions : 1-Questions de nature méthodologique (Repérage d’arguments) Le questionnement peut porter sur l’identification d’une argumentation, sur une notion ou sur l’explication de mécanismes économiques. 2-Une question de nature analytique (mobilisation des arguments) Questionnement portant sur un ou plusieurs thèmes du programme. La réponse doit être argumentée et organisée. 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

65 Critères d’évaluation en économie
Expliquer les mécanismes économiques mis en jeu Identifier les informations pertinentes dans un document Interpréter des données Répondre à une question économique relative à un problème économique actuel de façon structurée et argumentée. (a priori 1 page serait attendue, abandon du formalisme du Développement structuré) 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

66 http://www.crcom.ac-versailles.fr/spip.php?article719 10/04/2012
D. HOFFSTETTER - E. MAGNE

67 QUESTIONS/REPONSES 10/04/2012 D. HOFFSTETTER - E. MAGNE


Télécharger ppt "REFORME STMG ECONOMIE DROIT Sélestat 10 avril 2012 Économie droit"

Présentations similaires


Annonces Google