La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Thèse de Doctorat présentée par Angelina Aleksandrova

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Thèse de Doctorat présentée par Angelina Aleksandrova"— Transcription de la présentation:

1 Thèse de Doctorat présentée par Angelina Aleksandrova
Les Noms humains de Phase : problèmes de classifications ontologiques et linguistiques Thèse de Doctorat présentée par Angelina Aleksandrova MEMBRES DU JURY : Mme le Professeur Catherine SCHNEDECKER Directrice de recherche , Université de Strasbourg M. le Professeur Laurent GOSSELIN Rapporteur, Université de Rouen M. le Professeur Walter DE MULDER Rapporteur, Université d’Anvers Mme le Professeur Nelly FLAUX Présidente du jury, Université d’Artois Mme le Professeur Irini JACOBERGER Examinateur, Université de Strasbourg 30 avril 2013

2 Plan de la présentation
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives la thèse dans son contexte l’objet & les objectifs de la thèse choix méthodologiques & données de corpus hypothèses & résultats limites & perspectives

3 1. La thèse dans son contexte
Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 1. La thèse dans son contexte La thèse dans le cadre académique La thèse au sein de l’UR 1339 LILPA Contrat de recherche doctoral (ex allocataires-moniteurs), ATER, Faculté des Lettres, UDS Projet NHUMA, coordonné par C. Schnedecker (UDS) & W. Mihatsch (RUB, Allemagne), depuis 2011 Description du projet : Typologie des NH La thèse sur le plan personnel

4 2. L’Objet & les Objectifs de la thèse
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 2. L’Objet & les Objectifs de la thèse Le point de départ … architecte écrivain homme vieillard thésard militaire pianiste bébé type champion collègue président randonneur journaliste adulte français voyageur roi anarchiste tennisman ami ingénieur communiste eskimo linguiste adolescent prêtre Le point de départ de ce travail est un constat évident- au niveau ontologique, identifier ou reconnaître à une entité le statut d’humain relève de l’évidence. Au niveau linguistique par contre, le critère humain n’a pas une très grande force explicative en soi, parce qu’il ne permet pas de rendre compte de ce qui différencie, linguistiquement parlant, tous les noms qui apparaissent sous vos yeux et qui avec un peu d’imagination peuvent s’appliquer à un seul et unique individu. Dans le cadre de cette thèse je m’intéresse à un échantillon de noms, très peu étudiés, qui dénotent un être humain en fonction de son âge. voyageur enfant révolutionnaire bachelier doyen voisin piéton bouddhiste mec cycliste violoniste lauréat strasbourgeois végétarien

5 L’objet de l’étude : un échantillon de N-[âge]
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 2. L’Objet & les Objectifs de la thèse L’objet d’étude : les N-[âge] L’objet de l’étude : un échantillon de N-[âge] dénotent des référents présentant une saillance au niveau cognitif, biologique, perceptuel, social, … Délimitation de l’objet d’étude : Études préliminaires Onomasiologie (notion d’âge)/sémasiologie (N-[âge]) (Chapitre II) Études lexicales en diachronie (Chapitre III) Restriction morphologique Restriction sémantique Polysémie : mon enfant, enfant du rock/pays, … Emplois hypocoristiques : mon bébé,… Locutions figées : ambiance bon enfant, bébé éprouvette,… Autres N qui ont trait à l’âge : doyen, patriarche, femme, fillette, … L’échantillon sur lequel je me suis concentrée est le résultat des choix méthodologiques qui assuraient la viabilité du projet mais aussi d’un travail en amont qui a conforté mon sentiment de départ pour dire que les N-[âge] dénotent des référents qui présentent une saillance aussi bien au niveau cognitif, perceptuel et social, mais aussi - comme j’essaiera de le montrer – linguistique. Concrètement, pour délimiter l’objet de mon étude j’ai d’effectué quelques études préliminaires et j’ai choisi de concentrer mon travail sur les lexèmes, d’où une première restriction qui écarte les variations morphologiques de ces N, quand elles existent La deuxième contrainte, très importante, est d’ordre sémantique : mon choix a été de travailler sur les noms qui expriment avant tout, voire uniquement l’âge. Partant, les emplois suivants n’ont pas fait l’objet d’une analyse de ma part, même si certains, notamment le cas de la polysémie d’enfant, n’a pas été aussi facile à écarter.

6 Un objet d’étude a priori facile à aborder :
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 2. L’Objet & les Objectifs de la thèse L’objet d’étude : les N-[âge] Un objet d’étude a priori facile à aborder : Les N-[âge] sont morphologiquement simples; Absence de structure argumentale sous-jacente; enfant vs conducteur (< conduire) adulte vs voisin (être le voisin de) Sémantisme transparent bébé vs typtologue bébé vs enfant vs adolescent vs adulte vs vieillard ? L’objet de recherche ainsi défini se justifie, comme je le disais à l’instant, par son aspect méconnu. Cela peut s’expliquer, à mon sens, par le fait que N-[âge] ne posent pas de difficultés majeures pour l’analyse linguistique : - ce sont des noms morphologiquement simples qui - au niveau syntaxique n’impliquent pas une structure argumentale sous-jacente - et dont le sens assure un usage facile en comparaison avec d’autres NH; Cependant, à l’instant où on veut caractériser de façon précise chacun de ces N-[âge] et comprendre ce qui différencie sur le plan linguistique bébé, enfant, adolescent, adulte ou vieillard, on se rend compte que la simplicité n’est qu’apparente.

7 Proposer une première description des N-[âge] retenus
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 2. L’Objet & les Objectifs de la thèse Les objectifs Proposer une première description des N-[âge] retenus Contribuer au projet NHUMA pour la constitution d’une typologie des NH, fondée sur des bases linguistiques solides et opérationnelles Dans cet ordre d’idées, mes recherches poursuivaient un double objectif : D’une part, il s’agit de proposer une première description la plus fine possible de cet échantillon sur la base de données empiriques Et, d’autre part, après l’identification des paramètres pertinents, étendre la réflexion à d’autres NH, dans l’optique d’engager un début de travail systématique de leur classification, ce qui est précisément l’objectif du projet NHUMA

8 Pour la description des N-[âge] :
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 3. Choix méthodologiques & Données de corpus Méthodologie Pour la description des N-[âge] : Analyse basée sur données empiriques : corpus based; démarche introspective complémentaire Cadre théorique éclectique Perspective référentielle de sémantique nominale Comparaisons ponctuelles interlangues (bulgare, anglais) Sur le plan méthodologique je souhaite préciser qu’en ce qui concerne la description des propriétés syntaxiques et sémantico-référentielles des N-[âge], j’ai privilégié une analyse appuyée sur des données empiriques. Cette démarche relève de l’évidence, non seulement parce qu’il me semble qu’on peut difficilement ignorer le nombre croissant de donnée, mais aussi parce que je ne pouvais pas m’appuyer sur une démarche purement introspective étant donné que le français n’est pas ma langue maternelle. Par ailleurs, j’ai opté délibérément pour un cadre théorique éclectique, toutefois dans une perspective référentielle de la sémantique nominale en essayant d’apporter, autant que se pouvait, une dimension contrastive à mon analyse.

9 3. Choix méthodologiques & Données de corpus
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 3. Choix méthodologiques & Données de corpus Le CORPUS Répartition des N-[âge] dans CF & CW Frantext Wortschatz TOTAL N-[âge] bébé 731 1223 1954 enfant 6228 6604 12832 adolescent 316 1158 1474 adulte 737 1162 1899 vieillard 482 102 584 Total Corpus 8494 10249 18743 Frantext non catégorisé (CF) : 355 Textes dans la période ( ) : 501K mots Wortschatz (CW): totalité des occurrences pour chaque N-[âge] recueil début 2009 : 350K mots Contexte d’analyse restreint: phrase / P  1 Concernant les données, j’ai travaillé sur un corpus de référence constituée d’occurrences tirées des textes essentiellement littéraires sur Frantext des articles de presse provenant de Wortschatz. Le cadre d’analyse est la phrase d’accueil et correspond à ce que j’ai eu comme données brutes après récupération. Ces données brutes ont été bien évidemment triées et nettoyées afin d’écarter les doublons et les occurrences indésirables. Le tableau suivant représente la répartition des N-[âge] pour chaque corpus après tri, le graphique rond étant la synthèse de la proportion de N-[âge] dans les deux corpus réunis. Je tiens à préciser que même si ces données ne sont certainement pas représentatives de l’emploi des N-[âge] dans les deux types de textes, j’ai choisi de les conserver et non seulement parce que mon premier objectifs de description ne nécessite pas un très grand corpus mais aussi parce que la taille de mon corpus est proportionnelle aux moyens techniques et humains que j’ai pu mettre en œuvre. Répartition totale des N-[âge] (CF & CW)

10 Ensemble N-[âge] caractère hybride
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 4. Hypothèses & Résultats Hypothèses : Synthèse L’âge donnée universelle, immuable, perceptible, quantifiable Les N-[âge] définitions lexicographiques & corpus Ensembles lexicaux Lyons (1978), Cruse (1986, 2000) Ensemble N-[âge] Les N-[âge] expriment des propriétés transitoires N de phase Les N-[âge] expriment des propriétés essentielles Je viens donc au quatrième point de ma présentation et je commencerai par la synthèse des hypothèses formulées: À l’issue de quelques réflexions pré linguistiques sur la notion d’âge, des études lexicographiques et sur corpus faites en amont, et en m’appuyant sur les travaux existants qui traitent des N-[âge] en tant qu’un ensemble Je soutiens que les N-[âge] forment bien un ensemble lexical, dont les éléments constituants ont un comportement linguistique hybride Ce fonctionnement hybride réside dans le fait que les N-[âge] expriment des propriétés essentielles tout en étant intrinsèquement transitoires, cette deuxième particularité étant en partie la raison pour laquelle je les appelé des N de phase. Afin de vérifier ces trois hypothèses, je me suis efforcée de montrer que le caractère hybride des N-[âge] transparaît à plusieurs niveaux d’analyse aussi bien lexical, que syntaxico-sémantique et discursif. caractère hybride (H2) (H3) (H1)

11 4. Hypothèses & Résultats
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 4. Hypothèses & Résultats Résultat n°1 Les N-[âge] forment un ensemble lexical sériel (chapitre V) H1 Les N-[âge] ensemble parcouru de façon unidirectionnelle et irréversible; caractère intrinsèquement évolutif; Ex. Pierre entreprend de le déblayer [l’appartement] pour y loger ses protégés. Paul a quinze ans. L’enfant choyé est devenu un adolescent de plus en plus sombre… ( M. Chaix, 1974, Les lauriers du lac de Constance, 138) * …Paul a quinze ans. L’adolescent choyé est devenu un enfant de plus en plus sombre … Lyons (1978), Cruse (1986 , 2000) Ensemble lexical : organisation rigide, soutenue par une relation sémantique sous-jacente d’ordre Bébé, enfant, adolescent … Capitaine, lieutenant, colonel,… Monticule, colline, mont, montagne, … Tout d’abord au niveau lexical, j’ai approfondi mes recherches dans l’optique de Lyons et Cruse qui sont les seuls à ma connaissance qui voient dans les N-[âge] un ensemble d’unités linguistiques dotés d’une organisation interne sérielle, ce qui leur permet de les ranger à côté d’autres ensembles qui se caractérisent par une relation sémantique sous-jacente d’ »ordre ». L’examen discursif auquel j’ai procédé a permis toutefois de mieux caractériser les N-[âge] en tant qu’ensemble et de montrer que contrairement p.ex. aux grades militaire, l’ensemble des N-[âge] en plus d’être ordonné est aussi unidirectionnel, irréversible et se définit par un caractère intrinsèquement évolutif. Cet étude a fait émerger aussi d’autres relations qui régissent les N-[âge] , restées inaperçues, et dont il convenait de déterminer la nature.

12 4. Hypothèses & Résultats
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 4. Hypothèses & Résultats Résultat n°2 Relation d’inclusion & l’ensemble des N-[âge] (Chapitre V) Relations hiérarchiques entre les N-[âge] Si Max est un bébé, Max est un enfant. *Un bébé n’est pas un enfant. *Ce bébé est un enfant. *Un bébé est une sorte d’enfant. J’ai vu un bébé et d’autres enfants. *J’ai vu un bébé et d’autres adultes. Si Max a acheté une rose, il a acheté une fleur. *Une rose n’est pas une fleur. *Cette rose est une fleur. Une rose est une sorte de fleur. J’ai reçu des roses et d’autres fleurs. C’est notamment ce qui constitue mon deuxième résultat. A en croire les implications logiques et les exemples suivants, on est devant un cas de figure d’inclusion de classe classique – les bébés sont des enfants au même titre qu’on peut dire que les roses sont des fleurs. Un regard plus attentif montre que non seulement cette inclusion existe uniquement entre certains N-[âge] mais surtout qu’il ne s’agit pas d’une inclusion sortale à l’instar de ce qui se passe pour les fleurs, les animaux, etc Il existe une relation d’inclusion seulement entre certains N-[âge] (p.ex. nouveau-né, bébé, enfant)

13 4. Hypothèses & Résultats
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 4. Hypothèses & Résultats Résultat n°2 Relation d’inclusion au sein de l’ensemble des N-[âge] (Chapitre V) Relations N-[âge] / être humain Si Max est un bébé, Max est un être humain. *Un bébé n’est pas un être humain. *Ce bébé est un être humain. * Un N-[âge] est une sorte/espèce d’être humain. * J’ai vu un enfant et d’autres êtres humains attendre devant la porte. Si Max a acheté une rose, il a acheté une fleur. *Une rose n’est pas une fleur. *Cette rose est une fleur. Une rose est une sorte de fleur. J’ai acheté des roses et d’autres fleurs. Par ailleurs, si on étend la réflexion à un autre niveau, non plus au sein de l’ensemble, mais entre les N-[âge] et un terme général comme être humain qui a priori tient la place d’un hypéronyme, on pourrait aussi conclure que les N-[âge] sont bien des termes subordonnés. Or l’analyse des N-[âge] en tant que co-hyponymes manque un fait essentiel à mon sens : la différenciation qui unit les N-[âge] n’est pas d’ordre sortal, comme c’est le cas avec les espèces de fleurs, mais d’ordre temporel. Il peut y avoir deux explications qui selon moi ne sont incompatibles : - la première et celle que je développe par la suite est que les N-[âge] ne sont en relation d’hyponymie classique mais plutôt de méronymie temporelle et plus précisément ils illustrent el type phase /procès. -la deuxième qui demande une réflexion beaucoup plus poussée, consiste dans la fait que les NH qui dénotent une classe référentielle unique ne se prêtent pas à une sous classification sortale verticale. Relation d’inclusion méronymique Phase/procès (Winston et al. 1987, Chaffin et al. 1988) Relation d’inclusion hyponymique Individu /espèce

14 4. Hypothèses & Résultats
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 4. Hypothèses & Résultats Résultat n°3 Les N-[âge] dénotent des propriétés essentielles classification des prédicats sortaux (chapitre VIII) H2 En philosophie : prédicat sortal : l’expression d’une propriété stable tout au long de la vie d’un individu et qui détermine sont identité sortale; En linguistique: A. Reboul (1993 ) Typologie des prédicats sortaux Quelques propriétés linguistiques des prédicats sortaux Toujours vrais au présent (Wiggins, 2001) :Je suis un être humain, J’ai X ans. Structures volitives :J’ai tout fait pour devenir médecin/*vieillard. Adverbes aspectuels : J’ai été longtemps médecin/*N-[âge] ; J’ai été souvent stagiaire/*N-[âge] . Négation : Mon père n’a jamais été architecte vs #Mon père n’a jamais été enfant. Les prédicats d’âge ne sont pas des prédicats sortaux à proprement parler parce qu’ils ne sont pas toujours vrais au présent (Max est un enfant), conséquence directe de leur caractère évolutif inhérent. N-[âge] vs N professions N de statut Pour vérifier ma deuxième hypothèse, à savoir si les N-[âge] dénotent des propriétés essentielles j’ai été amenée à reconsidérer la notion philosophique de prédicat sortal, dont la définition veut qu’il s’agit de l’expression d’une propriété stable tout au long de la vie d’un individu, et qui détermine en quelque sorte son identité sortale. La raison principale pour s’y intéresser est l’existence d’une typologie linguistique des prédicats sortaux qui présente un certains nombre de problèmes qui découlent avant tout de l’absence de critères qui déterminent ce qu’est un prédicat sortal au niveau linguistique. Dans cette optique là que j’ai proposé quelques propriétés qui permettent me semble-t-il de distinguer les prédicats sortaux des prédicats non sortaux et déterminer ce qui est vu comme étant une propriété essentielle en langue. En ce qui concerne les N-[âge], ils se rapprochent des prédicats sortaux parce qu’ils expriment une propriété immuable, référentiellement nécessaire. En comparaison avec les N-[Pro], on peut très bien envisager un individu sans profession, mais celui-ci aura forcément un âge. Les N-[âge] ne doivent pas pour autant être assimilés au prédicats sortaux parce qu’ils dérogent à la première règle qui veut que l’expression d’une propriété essentielle soit toujours vraie dans un énoncé au présent.

15 4. Hypothèses & Résultats
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 4. Hypothèses & Résultats Résultat n°4 les N-[âge] expriment des propriétés transitoires (chapitre VI, VII, X & XI) H3 En CDN dans les syntagmes binominaux (chapitre VI) ma chambre d’enfant = quand j’étais enfant mon sac d’étudiant = quand j’étais étudiant ma maison d’eskimo = *quand j’étais eskimo mon devoir d’être humain = *mon devoir quand j’étais être humain Attribut de l’objet (chapitre X) Je l’ai connu enfant/président/étudiant, … *Je l’ai connu humain/eskimo,… Subordonnées temporelles (chapitre X) Quand il était enfant/président/étudiant, … *Quand il était être humain/eskimo,… En construction détachée (chapitre XI) Enfant, j’aimais les épinards (temporelle) #Eskimo, il se tenait à l’écart (descriptive, causale) C’est justement le caractère évolutif des N-[âge], déjà remarqué au niveau de l’ensemble les rapproche des prédicats transitoires. C’est ce qui constitue aussi la deuxième facette de leur caractère hybride. La troisième hypothèse a été confirmée à plusieurs reprises dans les études sur corpus, montrant que les N-[âge] peuvent avoir pour équivalent sémantique une subordonnée en quand ou bien qu’ils sont à même de constituer un intervalle de référence temporel. Ces aspect de leur comportement linguistique les distingue clairement des prédicats sortaux à proprement parler. Étant donné que ce résultat a été obtenu suite à une comparaison systématique avec d’autres noms, j’ai souhaité poursuivre la réflexion dans une optique classificatoire des prédicats humains, à savoir s’il est possible d’articuler une typologie des prédicats humains en fonction de ces deux paramètres : nature de propriété exprimé et la durée de son instanciation. N-[âge] vs être humain eskimo

16 SLP ILP 4. Hypothèses & Résultats Résultat n°5
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 4. Hypothèses & Résultats Résultat n°5 les N-[âge] dans le continuum ILP/SLP (chapitre X) Martin (2006, 2008) : classification des prédicats adjectivaux SLP SLP/ILP Lato sensu ILP Lato sensu ILP Stricto sensu SLP ILP stage level predicates / individual level predicates Carlson (1979) ivre surpris autoritaire belle arriviste gentil belle intelligent albinos Critères examinés : Détermination du N attributif Les NH en attribut d’objet (verbes perceptifs) Adverbes aspectuels Compléments circonstanciels (temps) Subordonnées temporelles Lifetime effects à l’imparfait Capacité de construire un intervalle temporel englobant architecte président socialiste être humain eskimo Prédicats sortaux transitoires N-[âge] Pour ce faire je me suis appuyée sur un certain nombre de travaux qui ont repris l’opposition binaire de Carlson entre les prédicats ILP instanciés au niveau des individus et les prédicats SLP qui s’appliquent au niveau des instances d’individus. Parmi ces travaux, la thèse de Martin (2006) a été extrêmement stimulante pour ma propre réflexion Pour faire bref, aujourd’hui un grand nombre de chercheurs, dont Martin, sont d’accord de voir un continuum dans l’opposition initialement binaire entre les ILP/SLP et c’est ce qui permet à l’auteure de proposer une classification des prédicats adjectivaux, allant d’une instanciation courte jusqu’à une instanciation maximale par rapport à la vie d’un individu.. La question était bien évidemment de savoir où se situent les prédicats d’âge sur ce continuum. Contrairement à Martin qui travaille sur les prédicats adjectivaux occurrentiels, je me suis concentrée sur les prédicats nominaux d’une instanciation longue Après l’examen d’un certain nombre de paramètres je suis arrivée à la conclusion que dans une certaine mesure, on peut observer une corrélation entre le caractère essentiel ou non d’une propriété et son durée d’instanciation. Sur le schéma suivant on voit bien que le caractère hybride des prédicats d’âge les situe à l’intersection de prédicats sortaux qui dénotent des propriétés essentielles et les prédicats non sortaux, caractérisant, qui dénotent des propriétés transitoires. Prédicats occurrentiels Propriétés accidentelles Instanciation courte/sporadique Non caractérisants Ex. être piéton Prédicats non sortaux Propriétés intrinsèques Instanciation +/- longue, proportionnelle à leur capacité caractérisante Ex. être médecin Prédicats sortaux Propriétés essentielles Instanciation maximale * Circonscription temporelle Ex. être albinos/eskimo

17 4. Hypothèses & Résultats
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 4. Hypothèses & Résultats Résultat n°6 les N-[âge] sont des NH de phase (chapitre IX) Phase : intervalle temporel constitutif de la structure d’un procès Élargissement notionnel possible du domaine verbal vers le domaine nominal Besoin d’une « boîte à outils aspectuelle » pour décrire les N-[âge] Phases : préparatoire initiale médiane finale résultante Aspect interne Aspect externe Structure du procès en phases (Gosselin 2011) Mon dernier résultat apporte une précision afin de mieux distinguer les prédicats d’âge d’autres prédicats transitoires, et explique dans quelle mesure les N-[âge] sont des noms de phase. Je précise que si cette étiquette m’accompagne depuis le Master, ce n’est qu’à la fin de mes recherches de thèse que j’ai pu justifier sa pertinence linguistique. La cause en est simple – tout en travaillant sur les noms, il fallait abandonner les lectures de sémantique nominale et se tourner vers les travaux sur l’aspect, que l’on associe d’emblée au domaine verbal. La démarche peut paraître surprenante, surtout quand il s’agit de noms qui n’ont aucune parenté avec le domaine verbal. Néanmoins, je pense que comprendre le fonctionnement des N-[âge] implique la rencontre entre la sémantique nominale et les outils de l’analyse aspectuelle. Le schéma suivant que j’emprunte à Gosselin 2011, montre que théoriquement tout procès est décomposable en différentes parties temporelles, c’est-à-dire les phases. Plus concrètement, je me suis efforcée de montrer qu’il est possible de faire un élargissement notionnel du domaine aspectuel vers le domaine nominal en empruntant la notion de phase. Pour ce faire il a été nécessaire au préalable de revenir sur la catégorie aspectuelle d’état (en me focalisant sur les structures attributives) pour pouvoir ensuite décliner les différents moyens de sélection de phases des prédicats d’âge.

18 4. Hypothèses & Résultats
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 4. Hypothèses & Résultats Résultat n°3 les N-[âge] sont des NH de phase (chapitre IX) La description des N-[âge] / notion de phase : continuité/discontinuité, sérialité, durée d’intervalle, présence et nature de bornes (initiale/finale), position au sein d’un procès englobant Les N-[âge] dénotent des individus qui se trouvent dans des « parties temporelles » constituant le « procès englobant », c’est-à-dire la vie Propriété d’auto-similitude (nouveau-né/bébé/enfant) Conjugaison de plusieurs paramètres (V statif/dynamique, position du N-[âge], etc.): la phase préparatoire ne peut être sélectionnée que pour un N-[âge] qui n’est pas lui-même premier élément de l’ensemble (*va être/devenir bébé); l’aspect interne V dynamique (commence à devenir vieillard vs ?commence à être vieillard); phase initiale / Phase finale (*déjà/encore bébé; déjà/*encore vieillard); phase résultante (monstration) possible pour les N-[âge] à l’intérieur de l’ensemble : *il vient de devenir bébé/vieillard J’ai observé plusieurs analogies dans le fonctionnement des N-[âge] en tant qu’ensemble et les phases définies comme des parties temporelles constitutives d’un procès : - de façon générale l’examen des N-[âge] demande à ce que l’on tient compte des paramètres impliqués par la notion même de phase : l’organisation sérielle, la nature de leur bornage, la position relative au sein de l’ensemble; - dans une certaine mesure, l’ensemble des N-[âge] qui recouvrent la vie d’un individu, se laisse appréhender comme un procès qui a son début/milieu et fin; - certains N-[âge] respectent la propriété d’auto-similitude qui veut qu’une phase peut elle-même donner lieu à une décomposition en sous-phases. Il me semble que c’est notamment par ce moyen qu’on peut expliquer la relation entre certains N-[âge] qui se trouvent être des sous-phases lexicalisées (p.ex. le nouveau-né est le tout jeune bébé, de même qu’un bébé est défini comme un tout petit ou tout jeune enfant) - enfin, la position d’un N-[âge] dans l’ensemble est déterminante si l’on veut prévoir la compatibilité avec les différents modifieurs aspectuo-temporels; Les résultats que je viens d’évoquer sont forcément partiels et je souhaite à présent évoquer leurs limites qui constituent autant de perspectives de recherche

19 Limites & Perspectives 5. Limites & Perspectives
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 5. Limites & Perspectives Limites liées aux choix méthodologiques restrictions morphologiques Description des formes les enfants / les adultes / les adolescents, etc. restrictions sémantiques Liens entre les valeurs sémantiques d’un N-[âge] (polysémie, sens dénotatif/axiologique) Parcourir le champ onomasiologique de l’âge les ADJ/ADV (jeune, vieux, ancien, nouveau, mûr, …); les N de période d’âge (jeunesse, petite enfance, …); nouveau-né, nourrisson, pré-adolescent, pré-adulte, personne âgée, senior, …); trentenaire, quadragénaire, …, centenaire. Limites liées aux moyens techniques En premier lieu viennent les limites résultant de mes choix méthodologiques Plusieurs pistes de travail en émergent en allant de la description des variant formels des N (notament le pluriel), jusqu’à l’étude complète du champ onomasiologique de l’âge en passant par l’étude plus approfondie d’autres valeurs sémantiques que les N-[âge] peuvent prendre et les liens qui les unissent. En deuxième lieu, étant donné que nos résultats sont en partie tributaires des moyens techniques mis en ouvre il est évident que la vérification de nos résultats à une plus grande échelle ne peut être que bénéfique. Par ailleurs, il est souhaitable d’élargir le cadre d’analyse si l’on veut avoir une idée plus précise sur le fonctionnement des N-[âge] au niveau discursif. Vérification de nos résultats à une plus grande échelle & mise en évidence des usages inédits; taille de corpus nature des données (la phrase comme cadre d’analyse) Élargir le cadre d’analyse (dans une perspective d’études sur les référents évolutifs & chaînes de référence).

20 Limites & Perspectives 5. Limites & Perspectives
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 5. Limites & Perspectives Limites liées aux moyens humains problèmes d’acceptabilité p. ex. ?? Il vient de devenir enfant Enquêtes locuteurs natifs évaluation de phrases (attestées ou non) étude diachronique lexicographique En diachronie : fonctionnement en prédication seconde (valeur temporelle) aspect lexical/grammatical détermination fonctionnement linéaire de l’ensemble Les résultats sont surtout tributaires des moyens humains, c’est-à-dire les miens D’une part pour remédier à certains problèmes d’acceptabilité, une expérience récente menée dans le cadre du projet NHUMA, me fait envisager la mise en place des enquêtes auprès de locuteurs natifs. D’autre part, faute de compétences, le volet diachronique de notre étude s’est arrêté sur l’observation lexicographique et je pense que la piste diachronique sera très éclairante sur un certain nombre de points qui montrent la capacité des N-[âge] d’amalgamer des informations d’ordre descriptif et temporel. Enfin, il sera tout à fait intéressant de poursuivre la piste comparative avec d’autres langues qui permettra certainement de préciser la notion d’ensemble lexical et de mieux cerner leur statut cognitif. études contrastives ponctuelles (anglais/français/bulgare) 99,9% des langues restent non étudiées : identité grammaticale des N-[âge] (ADJ/N?) fonctionnement d’ensemble ?

21 Limites & Perspectives 5. Limites & Perspectives
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives 5. Limites & Perspectives Perspectives qui dépassent le cadre de nos recherches / le temps d’une thèse Notion de phase Définition stricte : embryon, chenille, papillon, … Définition « lâche » :élève, étudiant, doctorant, … phase, rang, étape, degré, grade, … Typologie des NH (NHUMA) pertinence/opérationnalité de la notion d’intervalle temporel d’instanciation; affiner la description pour les prédicats caractérisants ex. NH de sportifs coureur (pratique sportive, professionnelle/de loisir) les prédicats occurrentiels (piéton, conducteur, etc.). Perspectives applicatives annotation de corpus; détection/extraction automatique d’informations sur les entités nommées. À plus long terme, on peut envisager des perspectives qui prolongent et affinent la réflexion mené dans le cadre de cette thèse. A mon avis on peut étendre l’opérationnalité de la notion de phase à d’autres noms d’animés, et à condition d’avoir une définition lâche même à d’autres ensembles lexicaux. Enfin, l’étude linguistique du N même phase et ses semblables reste à faire Toute proportion gardée, les typologies que j’ai évoqué doivent être prises pour ce qu’elles sont – des esquisses typologiques. C’est une perspective de travail que je souhaite plus particulièrement approfondir en s’interrogeant sur les conditions et les modalités de prise en compte de l’intervalle temporel dans la description des noms. Enfin, j’en vois aussi des perspectives applicatives nécessitant la collaboration avec des spécialistes informaticiens, notamment pour voir dans quelle mesure les résultats évoqués peuvent servir pour l’annotation de corpus ou encore la détection automatique d’information.

22 Merci pour votre attention
La thèse dans son contexte Objet et objectifs de la thèse Méthodologie & Corpus Hypothèses & Résultats Limites & Perspectives Merci pour votre attention

23 Sculpture bronze et verre dim. 208 x 68 x 18
Travaux cités : Anscombre J. C. (2010). « États et propriétés dans les combinaisons être+adjectif ». Le français moderne 2, Chaffin R., Hermann D. & Winston M. (1988). « An Empirical Taxonomy of Part-Whole Relations : effects of Part-Whole Relation Type on Relation Identification ». Language and Cognitive Processes (3) 1, Cruse D.-A. (1986). Lexical semantics. Cambridge. Cambridge UP. Cruse D.-A. (2000). Meaning in language. NY. Oxford UP. Gosselin L. (2011). « L'aspect de phase en français : le rôle des périphrases verbales ». French Language Studies 21, Lyons J. (1978). Éléments de sémantique. Paris. Larousse. Martin F. (2006). Prédicats statifs, causatifs et résultatifs en discours. Thèse de doctorat, Bruxelles Martin F. (2008). Les prédicats statifs. Etude sémantique et pragmatique. Bruxelles. De Boeck. Reboul A. (1993). « Le poids des pères, le choc des fils : prédicats de phase, modificateurs et identification ». Cahiers de linguistique française 17, Riegel M. (1985). L'adjectif attribut. Paris. PUF. Winston M., Chaffin R. & Hermann D. (1987). « A taxonomy of part-whole relations ». Cognitive Science 11, Mauro CORDA, Grand cycle de la vie , 2000 Sculpture bronze et verre dim. 208 x 68 x 18


Télécharger ppt "Thèse de Doctorat présentée par Angelina Aleksandrova"

Présentations similaires


Annonces Google