La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un poète canadien-kabyle: Belqasem Ihi ğ aten FREN 2236 -La poésie française de Baudelaire au surréalisme Présenté à Dre Joëlle Papillon Sault Ste Marie,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un poète canadien-kabyle: Belqasem Ihi ğ aten FREN 2236 -La poésie française de Baudelaire au surréalisme Présenté à Dre Joëlle Papillon Sault Ste Marie,"— Transcription de la présentation:

1 Un poète canadien-kabyle: Belqasem Ihi ğ aten FREN La poésie française de Baudelaire au surréalisme Présenté à Dre Joëlle Papillon Sault Ste Marie, Le 17 février 2011 Isabelle Michaud

2 Le Maghreb

3 La Kabylie

4 Le colonialisme français La France a occupé lAlgérie de 1830 à 1962 Le Maroc (protectorat français et espagnol) de1912 à 1956 La Tunisie ( protectorat français) de 1881 à 1956

5 Un mélange nécessaire pour une littérature méconnue Omar Khayyam (né le18 mai 1048 CE, Neyshapur, Iran–1131 CE, Neyshapur, Iran) Les Rubbayats. Abou el Kacem Chebbi, Ela Toghat Al Alaam (Aux Tyrans du monde) Assia Djebar, La Soif (1957), Femmes dAlger dans leur appartement (1962). Académie française en 2005(Fauteuil no.5) Mohamed Choukri, Pain nu, Leïla Sebbar, Parle mon fils, parle à ta mère, (1984). Elle parle des « Beurs », la nouvelle génération de magrébins vivant en France. Amin Maalouf, Samarcande, 1988.

6 La langue amazigh, berbère, kabyle 87KEY TAF

7 Belqasem Ihi ğ aten

8 Son époque La guerre civile contre lislamisme La montée du nationalisme berbère Les événements du printemps noir de Limmigration magrébine à Montréal (approx magrébins en 2006) Fondation du Centre Amazigh de Montréal, en 1998 La montée de lInternet comme nouvelle plateforme dexpression La révolution des jasmins ( janvier 2011) Révolution égyptienne (janvier-février 2011)

9 À travers la brume : Poésie Tamedzyat (2010) Un recueil de 246 poèmes de trois tercets (la grande majorité) en langue amazigh, traduits en français Publié à LHarmattan en ligne, disponible sous forme électronique Lauteur na jamais relu ses propre poèmes. Il les écrit et il ne les relit jamais. Ils sont écrits selon la forme basée sur leur tradition orale.

10 Rapprochements à Baudelaire Les Fleurs du Mal (sources) Les thèmes semblables à Baudelaire (la figure du poète, le rejet du poète par la société, la mort)

11 Les thèmes propres à Belqasem Ihi ğ aten Le nationalisme kabyle/loppression arabe La langue/le non-dit, les tabous Lexil /les racines La montagne, la nature algérienne Les conflits générationnels Lui et les autres La psychologie

12 La pourriture Je sais que je mourrai ainsi Sans avoir tout dit Pour marquer la mémoire collective. Les médisances des amateurs de lécriture Qui ne sont ni discrets ni purs. Ils ne cesseront point de me maudire ! Je deviendrai une pourriture Sans valeur sûre, En plus de leurs commérages que je dois subir.

13 La pourriture Belqasem Ihi ğ aten: « La pourriture » Les Fleurs du Mal: XXIX Une Charogne : «Le soleil rayonnait sur cette pourriture, (9)» XLVI LAube spirituelle: « Sur les débris fumeux des stupides orgies (9)» XLVIII Le Flacon: « Je serai ton cerceuil, aimable pestilence! (25) »

14 La mort Belqasem Ihi ğ aten : « Je sais que je mourrai ainsi » En plus de tous les poèmes contenant les champs lexicaux reliés à la mort, aux tombeaux, etc… Baudelaire a écrit une section intitulée La Mort (CXXI –CXXVI) Le rêve dun curieux p.167 : « Jallais mourir.. (3)» « Jétais mort…(12) »

15 Le rejet du poète Belqasem Ihi ğ aten : « Les médisances des amateurs de lécriture » « …commérages que je dois subir.» LAlbatros et les images des marins qui torturent le Prince des nuées. La mère dans Bénédiction qui maudit son enfant.

16 Le rythme des rimes 1, 2, 3 – 1, 2, 3 – 1, 2, 3 Les sons finals du poème amazigh (a, a, un / a, a, un / a, a, un ) Les sons finals de la traduction ( i, i, ive / ur, ur, ir/ ur, ur, ir) La répétition de ces rimes, donnent un rythme un peu comme une valse aux poèmes. Cest la forme traditionnelle, cest facile de sen souvenir… ( Francisae mae laudes, p.93)

17 Champs lexical de linutilité Je mourrai sans avoir tout dit une pourriture Sans valeur sûre

18 De la destinée Je sais que je mourrai (il ne peut pas échapper à sa destinée, il utilise le futur simple) Ils ne cesseront point de me maudire Je deviendrai une pourriture (encore le futur simple) ….je dois subir! (Il na pas le choix)

19 La psychologie sociale: lui par rapport aux autres Le contraste entre « je » et du « ils »/« leurs » Il fait face aux amateurs de lécriture Il subit les commérages des autres La référence à « linconscient collectif » de Carl Jung( ) qui a parlé de cette caractéristique immuable de la société, comme la pensée dune société. Donc, on ressent quil se sent ostracisé de la société et quil se sent seul et rejeté.

20 Memento Mori Ihi ğ aten craint de mourir sans pouvoir laisser sa trace. Cest le Memento Mori des artistes qui nous rappellent toujours notre mortalité, notre aspect fragile devant la mort.

21 Mais…..

22 Lhomme vilain Lhomme vilain La tragédie est désagréable, Tantôt câline tantôt impitoyable, Cest lhistoire son ennemie jurée. Lhomme vilain ne meurt jamais, Elle la toujours épargné Pour quil puisse en profiter davantage. Il est au courant de toutes choses Mais pour lui laffaire est close, Il avance tout arrogant.

23 Lhomme vilain Dans la tradition Kabyle, les proverbes sont très courants. « Lhomme » est une figure souvent évoquée dans les proverbes Lhomme bien né dit toujours bien du lieu où il a passé la nuit / Lhomme brave a deux fortunes / Lhomme puissant est souvent sans cœur, lhomme bon est souvent sans puissance/ Lhomme qui joue du tambour, lorsquil veut péter, Frappe plus fort sur son tambour. (C.A.M et Le grain magique)

24 Limage du tyran du poète Le tyran: Il domine, « profiter davantage », « il avance tout arrogant, » « pour lui laffaire est close, » Il est immortel, « …ne meurt jamais » Il échappe au destin, « Il est épargné » Il est omniscient, «Il est au courant de toutes choses » Il représente le progrès, « Il avance »

25 Largent Épargné, profiter, laffaire : lhomme vilain Sans valeur sûre : le poète

26 75 ans 83 ans 74 ans Hosni mubarak Ben Ali Abdelazziz Bouteflika

27 Bibliographie Amrouche, Taos. Le grain magique: contes, poèmes, proverbes berbères de Kabylie, Paris :Voix François Maspero, Baudelaire, Charles. Les Fleurs du Mal : Édition de Paris : Gallimard, 1972 et Centre Amazigh de Montréal. montreal.org, 11 février, 2011.http://www.amazigh- montreal.org Ihi ğ aten, Belqasem. A travers la brume, Paris : LHarmattan, Stokstad, Marilyn. Art History, Second Edition, New Jersey: Prentice Hall, 2002.


Télécharger ppt "Un poète canadien-kabyle: Belqasem Ihi ğ aten FREN 2236 -La poésie française de Baudelaire au surréalisme Présenté à Dre Joëlle Papillon Sault Ste Marie,"

Présentations similaires


Annonces Google