La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IMPACT DE LENSEIGNEMENT DU VIH/SIDA CHEZ LA JEUNE FILLE EN MILIEU SCOLAIRE IVOIRIEN. SERVICE DE GYNECOLOGIE ET DOBSTETRIQUE DU CHU DE COCODY ABIDJAN. KOUAKOU.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IMPACT DE LENSEIGNEMENT DU VIH/SIDA CHEZ LA JEUNE FILLE EN MILIEU SCOLAIRE IVOIRIEN. SERVICE DE GYNECOLOGIE ET DOBSTETRIQUE DU CHU DE COCODY ABIDJAN. KOUAKOU."— Transcription de la présentation:

1 IMPACT DE LENSEIGNEMENT DU VIH/SIDA CHEZ LA JEUNE FILLE EN MILIEU SCOLAIRE IVOIRIEN. SERVICE DE GYNECOLOGIE ET DOBSTETRIQUE DU CHU DE COCODY ABIDJAN. KOUAKOU F, NGUESSAN K, DJOMANDE S, LOUE V, ANGOI V, KOUAME A, KONAN J, ADJOBY R, ABAULETH R, BONI S.

2 INTRODUCTION 1 Le SIDA véritable pandémie de cette fin de millénaire. fléau le plus meurtrier de lhistoire de lhumanité.

3 INTRODUCTION 2 L Afrique noire concentre 60% des personnes infectées dans le monde. 25,8% des personnes vivent avec le VIH en Afrique subsaharienne. 2,4 millions de décès.

4 INTRODUCTION 3 En CI: le taux de prévalence est de 4,7% depuis % chez les femmes enceintes. le sexe ratio de contamination inversé avec un risque de contamination plus élevé chez la femme. la jeune fille africaine est plus exposée. particulièrement les adolescentes scolarisées.

5 OBJECTIFS Préciser limpact de lenseignement sur le VIH/SIDA chez la jeune fille en milieu scolaire ivoirien. changer le comportement sexuel de la jeune fille. modifier le regard de la jeune fille vis-à-vis du malade et la maladie.

6 METHODOLOGIE 1 Etude CAPC (connaissance, attitude, pratique, comportement). Cohorte prospective de 230 JFE à 230 JFNE. 1 ère enquête, Octobre ème enquête, Mai 2007 (sept mois). Le comportement sexuel et les connaissances après la 1 ère enquête ont été recensés

7 METHODOLOGIE 2 Questionnaire à trois modules. Module I : antécédents et aspects comportementaux Module II : niveau de connaissance sur le VIH/SIDA Module III : vision de la maladie et du malade Le niveau de connaissance bon égale taux de réponses justes à 80%.

8 METHODOLOGIE 3 Critère dinclusion. Ne pas recevoir denseignement spécifique sur le VIH/SIDA.

9 RESULTATS ET COMMENTAIRES 1 caractéristiques des populations 1-L AGE -Répartition très variée de lâge. -18,81 JFE. -19,29 JFNE.

10 RESULTATS ET COMMENTAIRES 2 ABSTINENCE SEXUELLE 63,76 % JFE contre 45,98 % JFNE (p<0,05) Sonfield : notait un taux dabstinence à 46 % en 2001 contre 26 % en MULTIPARTENARIAT SEXUEL le multi partenariat sexuel représentait 10% JFE à 12 % JFNE.

11 RESULTATS ET COMMENTAIRES 3 LE TAUX DUTILISATION DE PRÉSERVATIF 70,65 % JFE et 40,58 % JFNE (p < 0,05) Linformation modifie le comportement vis-à-vis du préservatif masculin. Ouedraogo en 1989 notait 58,4%.

12 RESULTATS ET COMMENTAIRES 4 CONNAISSANCES SUR LE VIH/SIDA 1-LES CONNAISSANCES DE BASES -Bon niveau dans les 2 cohortes >85 % forte médiatisation du VIH/SIDA Radio/télé

13 RESULTATS ET COMMENTAIRES 5 CONNAISSANCE SUR LE VIH/SIDA 2-NIVEAU DE CONNAISSANCE BON 76,52 % JFE contre 18,75 % JFNE (p<0,05) Linformation sur le VIH/sida améliore indéniablement le niveau de connaissance sur la maladie.

14 RESULTATS ET COMMENTAIRES 6 COMPORTEMENT FACE AU VIH/SIDA 1-IMPORTANCE DU TEST DE DEPISTAGE 96,94 % JFE et 99,11 % JFNE ns Dépistage réalisé: 11,74 % JFE contre 2,1 % JFNE Taux bas dans les 2 cohortes peur de se savoir malade hantise de la discrimination et de la stigmatisation des PVVIH

15 RESULTATS ET COMMENTAIRES 7 Vision de la maladie et du malade -91,7 % JFE rejetaient lisolement contre 83,04% JFNE. -90,79 % JFE contre 65,18 % JFNE ne percevaient pas le SIDA comme synonyme de mort. Lenseignement en milieu scolaire permet une meilleure vision et une meilleure acceptation du malade par lentourage.

16 CONCLUSION Mettre un accent particulier sur la discrimination et la stigmatisation des pvvih. Contrôle, évaluation et généralisation de lenseignement à tous les niveaux déducation.


Télécharger ppt "IMPACT DE LENSEIGNEMENT DU VIH/SIDA CHEZ LA JEUNE FILLE EN MILIEU SCOLAIRE IVOIRIEN. SERVICE DE GYNECOLOGIE ET DOBSTETRIQUE DU CHU DE COCODY ABIDJAN. KOUAKOU."

Présentations similaires


Annonces Google