La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Collège d'Imagerie Médicale 24 novembre 2004. Imagerie Médicale Arrêté royal du 15-02-1999 Arrêté royal du 15-02-1999 Arrêté ministériel portant nomination.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Collège d'Imagerie Médicale 24 novembre 2004. Imagerie Médicale Arrêté royal du 15-02-1999 Arrêté royal du 15-02-1999 Arrêté ministériel portant nomination."— Transcription de la présentation:

1 Collège d'Imagerie Médicale 24 novembre 2004

2 Imagerie Médicale Arrêté royal du Arrêté royal du Arrêté ministériel portant nomination des membres du Collège de médecins pour le diagnostic par imagerie médicale et médecine nucléaire du Arrêté ministériel portant nomination des membres du Collège de médecins pour le diagnostic par imagerie médicale et médecine nucléaire du Publication au Moniteur le Publication au Moniteur le Notification aux intéressés le Notification aux intéressés le

3 Article 1er. Sont nommés membres pour la "section imagerie médicale" du Collège de médecins pour le "diagnostic par imagerie médicale et médecine nucléaire" Dr Geysens, Philippe, 3052 Blanden; Dr Gildemyn, G., 9830 Sint-Martens-Latem; Dr Joris, Jean-Paul, 5310 Noville-sur-Méhaigne; Dr Maldague, Baudouin, 1301 Bierges; Dr Peetroons, Philippe, 1410 Waterloo; Dr Smeets, Peter, 9840 De Pinte; Dr Struyven, Julien, 1180 Bruxelles; Dr Verschakelen, Johny, 3130 Begijnendijk Dr Geysens, Philippe, 3052 Blanden; Dr Gildemyn, G., 9830 Sint-Martens-Latem; Dr Joris, Jean-Paul, 5310 Noville-sur-Méhaigne; Dr Maldague, Baudouin, 1301 Bierges; Dr Peetroons, Philippe, 1410 Waterloo; Dr Smeets, Peter, 9840 De Pinte; Dr Struyven, Julien, 1180 Bruxelles; Dr Verschakelen, Johny, 3130 Begijnendijk

4 Art. 2. L'arrêté ministériel du 16 avril 1999 fixant le nombre de membres du Collège de médecins pour le service d'imagerie médicale dans lequel est installé un tomographe à résonance magnétique avec calculateur électronique intégré, est abrogé.

5 Actions récentes Richtlijnen voor verwijzing naar beeldvormend onderzoek Richtlijnen voor verwijzing naar beeldvormend onderzoek voorgesteld door het Consilium Radiologicum voorgesteld door het Consilium Radiologicum Recommandations en matière de prescription de limagerie médicale Recommandations en matière de prescription de limagerie médicale proposées par le Consilium Radiologicum proposées par le Consilium Radiologicum

6 Buts Rationalisation de la demande d'examen d'Imagerie Médicale Rationalisation de la demande d'examen d'Imagerie Médicale Sensibilisation du médecin prescripteur Sensibilisation du médecin prescripteur Sensibilisation du médecin prestataire Sensibilisation du médecin prestataire

7 Recommandations-Richtlijnen Approuvées par la Medico-Mut Approuvées par la Medico-Mut Annexées à l'accord médico-mutualiste de janvier 2004 Annexées à l'accord médico-mutualiste de janvier 2004 Accessibles sur le Website de l'INAMI pour avis et commentaires -> mars 2004 Accessibles sur le Website de l'INAMI pour avis et commentaires -> mars ne de commentaires 50-ne de commentaires Intégrés dans la version "définitive" des recommandations. Intégrés dans la version "définitive" des recommandations. Version "définitive" Version "définitive"

8 Ces recommandations relatives à limagerie médicale ont été élaborées à partir des Guideline Summary Tables, Draft for consultation, 18 Juillet 2002 proposées par lAssociation Européenne de Radiologie. Elles ont été élaborées par divers groupes dexperts de différents pays et des commentaires ont également été recueillis auprès de sociétés de radiologie et de spécialités cliniques des états membres. Elles ont été adaptées à la situation belge par des experts mandatés par les différentes composantes de la radiologie belge, la Société Royale Belge de Radiologie et lUnion Nationale des Radiologues. Ces recommandations relatives à limagerie médicale ont été élaborées à partir des Guideline Summary Tables, Draft for consultation, 18 Juillet 2002 proposées par lAssociation Européenne de Radiologie. Elles ont été élaborées par divers groupes dexperts de différents pays et des commentaires ont également été recueillis auprès de sociétés de radiologie et de spécialités cliniques des états membres. Elles ont été adaptées à la situation belge par des experts mandatés par les différentes composantes de la radiologie belge, la Société Royale Belge de Radiologie et lUnion Nationale des Radiologues.

9 Ces recommandations sont destinées à aider les cliniciens à faire le meilleur usage possible de limagerie médicale. Le respect systématique des recommandations contenues dans cet ouvrage permet de réduire les prescriptions inutiles et, donc, les expositions aux rayonnements ionisants à des fins médicales. Lobjectif premier de cette brochure reste toutefois lamélioration de la pratique clinique. Ces recommandations sont destinées à aider les cliniciens à faire le meilleur usage possible de limagerie médicale. Le respect systématique des recommandations contenues dans cet ouvrage permet de réduire les prescriptions inutiles et, donc, les expositions aux rayonnements ionisants à des fins médicales. Lobjectif premier de cette brochure reste toutefois lamélioration de la pratique clinique. Contrairement aux recommandations européennes, le présent document ne reprend pas la médecine nucléaire. Contrairement aux recommandations européennes, le présent document ne reprend pas la médecine nucléaire. Les recommandations ont été proposées en faisant référence à une situation de libre accès à lensemble des modalités dimagerie (IRM, CT, Echo-Doppler…). Il faut évidemment en pratique quotidienne sadapter aux conditions locales lorsque ces différentes modalités ne sont pas toutes disponibles. Les recommandations ont été proposées en faisant référence à une situation de libre accès à lensemble des modalités dimagerie (IRM, CT, Echo-Doppler…). Il faut évidemment en pratique quotidienne sadapter aux conditions locales lorsque ces différentes modalités ne sont pas toutes disponibles.

10 On entend par «recommandations» On entend par «recommandations» des énoncés de caractère systématique visant à aider le praticien et le patient à prendre des décisions de soins appropriées dans des situations cliniques données... [Field & Lohr 1992,15]. des énoncés de caractère systématique visant à aider le praticien et le patient à prendre des décisions de soins appropriées dans des situations cliniques données... [Field & Lohr 1992,15]. Comme le mot lindique, une recommandation ne vise pas à contraindre strictement lexercice du clinicien; cest une bonne pratique à la lumière de laquelle les besoins du patient doivent être considérés. Comme le mot lindique, une recommandation ne vise pas à contraindre strictement lexercice du clinicien; cest une bonne pratique à la lumière de laquelle les besoins du patient doivent être considérés.

11 Problème Clinique Problème Clinique Par Problème Clinique on entend une situation clinique particulière ou la présence de symptômes évoquant une des pathologies reprise dans la première colonne des tableaux Par Problème Clinique on entend une situation clinique particulière ou la présence de symptômes évoquant une des pathologies reprise dans la première colonne des tableaux La fiabilité des éléments probants venant à lappui des diverses affirmations est indiquée comme suit: La fiabilité des éléments probants venant à lappui des diverses affirmations est indiquée comme suit: [A] essais avec répartition aléatoire des sujets, méta analyses, passages en revue systématiques; ou [A] essais avec répartition aléatoire des sujets, méta analyses, passages en revue systématiques; ou [B] travaux dexpérimentation ou dobservation fiables; ou [B] travaux dexpérimentation ou dobservation fiables; ou [C] autres éléments probants lorsque les conseils se fondent sur des avis dexperts et sont validés par des instances faisant autorité [C] autres éléments probants lorsque les conseils se fondent sur des avis dexperts et sont validés par des instances faisant autorité

12 Les recommandations sont: 1.Indiqué. Ce terme qualifie le ou les examens le(s) plus susceptible(s) daider à établir le diagnostic ou à conduire le traitement. Il peut différer de lexamen demandé par le clinicien (échographie plutôt que phlébographie pour une thrombose veineuse profonde, par exemple). 2. Examen spécial. Il sagit dexamens complexes ou onéreux qui ne sont généralement pratiqués que sils débouchent sur un changement de stratégie thérapeutique. 3. Non indiqué en première intention. Ceci sapplique aux cas pour lesquels lexpérience a montré que le problème clinique disparaît généralement avec le temps; nous suggérons alors de différer lexamen de trois à six semaines et de ne le pratiquer que si les symptômes persistent. Les douleurs à lépaule en sont un exemple typique. 4. Non indiqué en routine. Bien quaucune recommandation nait de caractère absolu, lexamen nest pratiqué que si le clinicien avance des arguments convaincants. Par exemple, une radiographie simple peut être prescrite à un patient souffrant du dos et chez lequel lexamen clinique suggère autre chose quune maladie dégénérative (fracture vertébrale due à lostéoporose, par exemple). 5.Contre-indiqué. Il sagit des examens prescrits sur la base darguments irrecevables (UIV pour un problème dhypertension, par exemple). Grossesse et protection d e lembryon / du fœtus. Il faut éviter autant que possible lirradiation du fœtus [23-25]. Il peut arriver que la grossesse ne soit pas suspectée par la femme elle-même et cest au clinicien quil incombe didentifier ces patientes-là.

13 SYSTEMES A. Tête B. Cou C. Rachis D. Système Locomoteur E. Système Cardio-Vasculaire F. Thorax G. Système Gastro-Intestinal H. Systèmes Urinaire, Génito-Urinaire, Surrénales I. Obstétrique et Gynécologie J. Seins K.Traumatismes L. Cancer M.Pédiatrie

14 Douleur du genou: sans blocage ni limitation du mouvement D19 RxNon indiqué initialement [C] Les symptômes ont généralement leur origine dans les parties molles et la radiographie est donc inutile. Les modifications dues au vieillissement sont courantes. Des radiographies sont nécessaires si la chirurgie est envisagée. I Douleur du genou: avec blocage ou limitation du mouvement ou épanchement (corps étranger) D20 RxIndiqué [C] I Douleur du genou: arthroscopie envisagée D21 IR M Examen spécial [B] LIRM peut faciliter la prise de décision concernant lopportunité dune arthroscopie. Même si le patient présente des anomalies cliniques probantes et justifiant une intervention, le chirurgien peut vouloir sappuyer sur une IRM préopératoire pour identifier des lésions non suspectées. ArthroCT peut être envisagé. 0

15 Douleur thoracique: Suspicion de dissection aiguë de laorte: E02 E03 RxIndiqué [B]Principalement indiqué pour exclure dautres causes et rarement pour poser le diagnostic I CT/US /IRM Indiqué [B]Association fréquente avec une échographie transthoracique ou, mieux, transoesophagienne. LIRM est de plus en plus utilisée en dépit des problèmes logistiques et des contraintes inhérentes à certains appareils de réanimation. III /0 / 0 Dissection chronique de laorte E04 IRM CT Indiqué [B] Indiqué [B] LIRM est lexamen le plus indiqué0 III

16

17 Actions Récentes Radioprotection en collaboration avec l'AFCN Radioprotection en collaboration avec l'AFCN Application de la Loi du 20 juillet 2001 Application de la Loi du 20 juillet 2001 Elaboration d'une charte Elaboration d'une charte Procédures administratives Procédures administratives Paramètres et contrôle des doses délivrées aux patients Paramètres et contrôle des doses délivrées aux patients Définition des procédures d'imagerie Définition des procédures d'imagerie Doses de références Doses de références Contrôle qualitatif de l'instrumentation Contrôle qualitatif de l'instrumentation

18 Buts Amélioration qualitative de l'irradiation diagnostique Amélioration qualitative de l'irradiation diagnostique Amélioriation qualitative de l'instrumentation Amélioriation qualitative de l'instrumentation

19 Action prochaine: IRM Registre des unités d'IRM et CT Registre des unités d'IRM et CT Enquête portant sur tous les centres d'Imagerie Médicale Enquête portant sur tous les centres d'Imagerie Médicale Patientèle Patientèle Type Type Origine géographique Origine géographique Appareillage Appareillage Date de mise en fonction Date de mise en fonction Caractéristiques Caractéristiques Examens Examens Type Type Evaluation quantitative de l'activité Evaluation quantitative de l'activité Visites des unités de Résonance Magnétique Visites des unités de Résonance Magnétique

20 But Analyse de la problématique IRM Analyse de la problématique IRM Adéquation de la programmation des appareils aux besoins cliniques Adéquation de la programmation des appareils aux besoins cliniques Analyse qualitative de l'activité IRM Analyse qualitative de l'activité IRM

21 Action prochaine Recommandations en matière de prescription d'Imagerie Médicale Recommandations en matière de prescription d'Imagerie Médicale Radiologie conventionnelle Radiologie conventionnelle CT CT IRM IRM Echographie Echographie Médecine nucléaire Médecine nucléaire

22 Actions futures Analyse de la problématique de l'exploration du sein Analyse de la problématique de l'exploration du sein Dépistage Dépistage Utilisation US Utilisation US Echographie Echographie Qualité de l'appareillage Qualité de l'appareillage Utilisation Utilisation Radiologie interventionnelle Radiologie interventionnelle


Télécharger ppt "Collège d'Imagerie Médicale 24 novembre 2004. Imagerie Médicale Arrêté royal du 15-02-1999 Arrêté royal du 15-02-1999 Arrêté ministériel portant nomination."

Présentations similaires


Annonces Google