La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Groupe de travail sur le project de lAssociation canadienne de counseling et de psychothérapie RHDSCACCP Résultats du sondage.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Groupe de travail sur le project de lAssociation canadienne de counseling et de psychothérapie RHDSCACCP Résultats du sondage."— Transcription de la présentation:

1 Groupe de travail sur le project de lAssociation canadienne de counseling et de psychothérapie RHDSCACCP Résultats du sondage

2 Remarque au sujet de la terminologie « Profession » et « counseling » pour désigner de façon générique la diversité et la profondeur des interventions et des titres plus précis qui ont cours à léchelle nationale. Les résultats du sondage ont confirmé une compréhension du terme générique « profession de counseling » comme étant inclusif des termes suivants (parmi dautres): Les répondants ont, dans une très large majorité, reconnu que la « définition du counseling » et le « champ dexercice » présentés dans le cadre du sondage décrivaient bien leur situation, même si eux-mêmes utilisaient plus de 70 titres différents liés au counseling et évoluaient dans plus de 250 types de pratique. conseiller-thérapeute psychothérapeute thérapeute en santé mentale conseiller clinicien Conseiller de perfectionnement professionnel conseiller dorientation

3 Pourquoi mener un sondage? Pour connaôtre le degré de consensus chez les personnes et les organismes canadiens à légard dune définition du counseling et de la psychothérapie, ainsi que dun énoncé du champ dapplication de la profession de counseling et de psychothérapie. Pour déterminer les convergences entre les champs dapplication et les définitions provinciaux et territoriaux et les définitions nationales. Une fois cette équivalence réalisée, il sensuit une amélioration de la mobilité de la main-dœuvre. Validant les convergences des définitions et des champs en reconnaissance d'une profession unique. Lessentiel du sondage : Est-ce que ces énoncés vous décrivent bien, vous et votre organisme?

4 Ce qui a été présenté TITRES (par réglementation légale ou par auto-réglementation) –conseiller-thérapeute (C.-B., N.-É., N.-B.) –psychothérapeute (ON, C.-B.) –thérapeute en santé mentale (ON) –conseiller/conseillère dorientation (QC) –thérapeute conjugal et familial (QC) –conseiller en carrière (N.-B.) –orienteur (QC) –orienteur professionnel (QC) –psychoéducateur (QC) –conseiller clinique (C.-B.) –conseiller/conseillère (QC) –conseiller dorientation professionnelle (QC) Une opportunité dindiquer les titres préférés a été présenté.

5 Ce qui a été présenté DÉFINITION Le counseling est une démarche relationnelle fondée sur le recours éthique à des compétences professionnelles précises en vue de faciliter le changement chez lhumain. Le counseling concerne le bien-être, les relations, la croissance personnelle, le perfectionnement professionnel, la santé mentale et la maladie ou la détresse psychologique. La démarche de counseling se caractérise par lapplication de principes cognitifs, affectifs, expressifs, somatiques, spirituels, développementaux, comportementaux, didactiques et systémiques qui sont reconnus.

6 Ce qui a été présenté CHAMP DAPPLICATION Le conseiller professionnel : –est sensible à la diversité et à linclusivité, et il est disposé à y répondre; –travaille à lintérêt véritable des personnes, des couples, des familles, des groupes, des organismes, des collectivités et du grand public; –travaille dans les domaines de la cognition, de lémotion, de lexpression, de la somatique, du développement humain, du comportement, de lapprentissage et des systèmes interactifs; –contribue à promouvoir la santé mentale en suscitant le développement et lamélioration : de la croissance et du bien-être personnels, relationnels, sexuels, professionnels et spirituels; de la sensibilisation et des ressources personnelles; de la prise de décisions et de la résolution de problèmes; –soigne et traite les troubles du fonctionnement cognitif, comportemental, interpersonnel et émotionnel; –applique des méthodes dévaluation précises et reconnues; –peut aussi soccuper de supervision, déducation, de formation, de consultation, de recherche, de diagnostic et de recommandation.

7 Pourquoi poser des questions démographiques? Tout le monde est différent!!! Un contexte pour les résultats peut être fourni en connaissant la diversité. En posant des questions sur la démographie et les attributs personnels, nous pouvons associer les résultats à la: –géographie –origines –âge –sex Permet un rapport sur à qui appartient quelle partie de la diversité.

8 Premier regard sur le sondage : le dénombrement Résultats-clés: 46 organismes 1,416 répondants individuels Il y avait des répondants de toutes les provinces et des territoires 322 hommes (22 %) et femmes (70,2 %) ont répondu à la totalité du sondage 113 répondants (7,7 %) ont entrepris dy répondre, mais ne lont pas terminé 54,6 % étaient âgés de 41 à 60 ans; 21,1 % étaient moins âgés, tandis que 16,8 % étaient plus âgés. 982 (69,4 %) travaillaient en ville, 255 (18,0 %) dans les banlieues, 309 (21,8 %) en milieu rural et 55 (3,9 %) en régions éloignées. 156 (11,0 %) provenaient des minorités visibles 98 (6,9 %) étaient des personnes handicapées. 57 (4,0 %) répondants se sont identifiés comme étant des autochtones (86,9 %) répondants ont fait leurs études au Canada; 299 (21,1 %) aux É.- U.; 92 (6,5 %) ailleurs

9 Le dénombrement (continué) 199 (14 %) sont détenteurs dun baccalauréat, 919 (65,0 %) dune maîtrise et 127 (9 %) dun doctorat cours et séances de formation dignes de mention Pratique: moins de 5 ans – 25.8%, plus de 20 ans – 15.5% 595 (42,0 %) des répondants travaillaient en pratique privée 397 (28.0%) in schools and universities 397 (28,0 %) dans les écoles et universités 76,6 % ont affirmé travailler le plus souvent auprès dadultes; 20,3 % auprès des jeunes; 11,9 % auprès des enfants. 818 (57,8 %) ont répondu quils pratiquaient un counseling général dans le domaine de la santé mentale 423 (30,0 %) ont indiqué le domaine conjugal et familial; 282 (20,0 %) le domaine de la toxicomanie; 222 (15,5 %) le domaine des carrières; 171 (12,1 %) le milieu scolaire; 138 (9,7 %) les établissements postsecondaires 38 différentes associations nationales faisant partie de la liste, et cest lACCP qui obtint le plus grand nombre de mentions.

10 Le dénombrement (continué) En plus des titres professionnels énumérés dans la liste, les répondants en ont cité 70 autres jugés leurs préférés Les plus populaires –psychothérapeute agréé –conseiller-thérapeute –conseiller clinicien (Clinical Counsellor en anglais)

11 Questions ou commentaires?

12 Le typique ou le diversifié? Le sondage sappuie sur les points de vue et les opinions dun large éventail de personnes. Description typique du répondant au sondage (basée sur la moyenne) –Femme –40 – 60 ans –Travaille en milieu urban –Possède plusieurs identités complexes –Ayant étudié au Canada –Avec niveau maîtrise spécialisée –Exercant sa profession depuis 5 à 20 ans –Travaille avec des adultes, en pratique générale de soins de santé mentale –Présente comme étant une psychothérapeute, conseillère-thérapeute ou conseillère clinicienne.

13 Répondants partiels Quelle est la probabilité que nous soyons en présence de deux groupes distincts? –Répondants partiels nétaient pas différents de ceux qui avaient répondu à toutes les questions. –Le détail des comparaisons révèle que les deux groupes présentent certaines différences, mais rien de systématique ni que lon ne pourrait attribuer à la variabilité aléatoire. –De ce point de vue, les deux groupes ne sont pas différents.

14 Y regarder deux fois? Pourquoi? Le sondage demanda aux répondants de : –dexaminer la définition et le champ dexercice, puis dindiquer dans quelle mesure ils étaient daccord –dexaminer chaque élément, puis dindiquer dans quelle mesure ils étaient daccord –Dindiquer une fois de plus lensemble de leur niveau daccord Nous avons été en mesure de recueillir à la fois les premières impressions et le « second examen objectif ». Cette approche pourrait avoir amélioré la fiabilité des résultats. Les réponses recueillies dans ces deux contextes ne présentent pas de différences que lon ne pourrait pas attribuer à la simple variation aléatoire. Un aspect crucial de la validité de notre sondage: –les répondants se sont forgé une première impression de ces énoncés, –quils ont parcourus et examinés en les énoncés en détail –quils sont restés d'accord Nous sommes donc assurés que les résultats du sondage résistent à tout examen.

15 Accord vs désaccord Langue Nous avons noté aucune différence entre les répondants anglophones et francophones. Éducation le niveau détudes fut un facteur déterminant du degré daccord 10% des répondants avec un doctorat ont indiqué un niveau de désaccord 1.25% des répondants avec une maîtrise ont indiqué un niveau de désaccord Interprétation : Les praticiens détenteurs dun doctorat constituent un groupe minoritaire qui est rompu à lanalyse critique et à la hiérarchisation Il ne serait donc pas surprenant qu'ils manifestent un degré de désaccord plus élevé Réconfortant de constater quen tant que groupe, ils ont tout de même appuyé les énoncés dans une proportion de plus de 90 %.

16 Accord vs désaccord Âge de la clientèle Le fait de travailler auprès de clients très jeunes ou très âgés rendait la probabilité dun désaccord statistiquement observable. Interprétation Lorsquon examine cet aspect de plus près, on constate que ceux et celles qui travaillaient auprès denfants et de personnes âgées étaient si peu nombreux quil était impossible de déceler un véritable motif. Ce groupe sest montré très daccord, et pas seulement dun niveau daccord semblable à l'ensemble des répondants. Le degré daccord fut très élevé à légard des principaux concepts présentés dans ce sondage, et ce, dans lensemble des groupes de répondants; cependant, certains semblent présenter un niveau d'approbation légèrement moins élevé que d'autres.

17 Ce que nous avons appris Ceux qui sont détenteurs dun doctorat et ceux qui travaillent auprès des jeunes et des personnes âgées soutiennent les énoncés relatifs à la définition et au champ, mais pas dans une aussi large mesure que les répondants types. Note importante: Nous posons des questions sur des statistiques. Telles questions, tout comme leurs réponses, sappliquent à des populations ou à des échantillons. Les réponses à ces questions ne peuvent pas être appliquées à des individus.

18 Prédicteurs Dans lensemble des réponses au sondage, une très grande diversité La plupart des réponses reçues étaient dans la gamme « daccord » Il restait de lespace pour une certaine variation Peut-on attribuer à la diversité des répondants une partie de la variabilité observée dans les réponses? –Situation géographique –Âge du praticien –Le fait de vivre ou non en région éloignée –Éducation –Lappartenance à une association nationale

19 Situation géographique Les répondants en provenance des territoires avaient tendance à appuyer davantage la définition que l'énoncé du champ d'exercice Il ne sagissait pas de grandes différences (environ 3%) Interprétation Lorsqu'on habite en région éloignée, on a besoin d'une identité professionnelle solide N'ayant pas accès aux ressources urbaines, on doit accepter un champ d'exercice beaucoup plus large.

20 Âge du praticien On a noté une différence dappui à la définition entre les répondants dans la trentaine et ceux dans la cinquantaine, le groupe des plus jeunes présentant une plus grande variabilité. Malgré que ces groupes différaient lun de lautre, ni lun ni lautre ne différait, sur le plan statistique, du groupe de lensemble des répondants Interprétation Un groupe de praticiens plus jeunes présente un éventail un peu plus étendu de réponses.

21 Le fait de vivre ou non en région éloignée DÉFINITION DU COUNSELING Lorsquappelés à porter un second regard sur la définition du counseling, les répondants de tous les groupes ont réitéré un fort appui Ceux qui travaillent en régions éloignées ont présenté une légère tendance à modérer leur appui, tandis que les répondants ne travaillant pas dans des régions éloignées avaient plutôt tendance à raffermir leur accord avec la définition Ce motif na pas été constaté dans le cas de lénoncé relatif au champ dapplication.

22 Éducation DÉFINITION DU COUNSELING Ceux ayant une formation de maîtrise adhéraient à la définition. Ceux ayant une formation de doctorat adhéraient à la définition davantage que ceux ayant une formation de maîtrise. CHAMP DAPPLICATION Ceux ayant une formation de doctorat adhéraient à la définition. Ceux ayant une formation de maîtrise adhéraient à la définition davantage que ceux ayant une formation de doctorat. Il sagissait de différences peu marquées, (moins de 3%), le tout dans un contexte dapprobation très marquée dans lensemble.

23 Lappartenance à une association nationale Le fait dappartenir à une association nationale a contribué à la dispersion des données Nous avons été aux prises avec le problème de déterminer dans quelle mesure on peut agrandir la photo sans quelle ne devienne trop floue Le fait dappartenir à une association nationale a contribué à la dispersion des données, mais nous navons pas pu associer quelque motif statistique discernable à cette variabilité.

24 Labsence de différences a aussi sa signification –Votre province –Réglementation dans votre juridiction –Années en pratique Aucun de ces paramètres ne fait de différence Les praticiens privés ont présenté une faible tendance à se montrer plus daccord avec le champ dapplication, tandis que les praticiens de lart- thérapie adhéraient davantage à la définition, mais aucune de ces tendances nétait assez significative pour révéler quelque détail particulier.

25 Lessentiel des résultats statistiques Niveau dadhésion à la définition (réponse a priori) CatégorieFréquencePourcentage incluant les répondants partiels Pourcentage sans les répondants partiels Répondants partiels 24316,6 Très daccord 60141,149,3 Daccord 53836,744,2 Ni daccord, ni en désaccord 483,33,9 En désaccord 292,12,4 Très en désaccord 30,2 Total ,0

26 Lessentiel des résultats statistiques Niveau dadhésion à la définition (réponse a posteriori) CatégorieFréquencePourcentage incluant les répondants partiels Pourcentage sans les répondants partiels Répondants partiels 26318,0 Très daccord 61742,251,5 Daccord 49233,741,0 Ni daccord, ni en désaccord 473,23,9 En désaccord 382,63,2 Très en désaccord 50,30,4 Total ,0

27 Lessentiel des résultats statistiques Niveau dadhésion au champ dapplication (réponse a priori) CatégorieFréquencePourcentage incluant les répondants partiels Pourcentage sans les répondants partiels Répondants partiels 27218,6 Très daccord 63143,153,0 Daccord 48433,140,6 Ni daccord, ni en désaccord 433,03,6 En désaccord 261,83,3 Très en désaccord 60,40,5 Total ,0

28 Lessentiel des résultats statistiques Niveau dadhésion au champ dapplication (réponse a posteriori) CatégorieFréquencePourcentage incluant les répondants partiels Pourcentage sans les répondants partiels Répondants partiels 28519,5 Très daccord 60741,551,6 Daccord 48833,341,4 Ni daccord, ni en désaccord 453,23,8 En désaccord 292,02,5 Très en désaccord 80,50,7 Total ,0

29 Résumé des résultats quantitatifs Adhésion constante de plus de 93 % Niveau de désaccord toujours inférieur à 4 % Expression remarquable dun quasi-consensus Démontre que malgré la très grande diversité de : –nos lieux de travail –nos titres demploi –nos âges –nos modalités –nos clientèles Nous disposons dune identité professionnelle fondamentalement solide.

30 Point dancrage crucial Les résultats sont un point dancrage crucial pour notre profession Les résultats du sondage nous permet daffirmer que nous ne sommes pas une accumulation didentités, mais plutôt que, nous constituons un corps professionnel capable daccueillir la diversité.

31 Savoir écouter (données qualitatives) Offert la possibilité aux répondants de nous faire part de leurs idées, de leurs impressions, de leurs réactions et de leurs réponses créatives. Commentaires ajoutent de la richesse et de la profondeur aux réponses reçues. Les chercheurs qualitatifs ont révisé tous les commentaires pour identifier les thèmes et les catégories des impressions.

32 Savoir écouter (données qualitatives) Certains ont indiqué dans leurs commentaires qu'ils trouvaient la définition et le champ dapplication insuffisamment précis. –Nous voulions présenter une définition et un champ dapplication dans lesquels le plus grand nombre possible de professionnels sauraient trouver une place pour leurs pratiques et leurs orientations professionnelles, sans pour autant quaucun dentre eux ne doive sengager à offrir tous ces services ni à adopter toutes ces orientations. Certains répondants ont apprécié la connotation des énoncés, mais par leur expression –Dans bien des commentaires, les répondants ont indiqué leur accord de principe, mais tout en suggérant une autre formulation ou dautres structures grammaticales.

33 Savoir écouter (données qualitatives) Certains répondants nont pas apprécié lusage de mots ayant des connotations médicales –Le matériel présenté soit, selon nous, très rationnel et centré sur le processus, certains ont tout de même jugé que des mots comme « diagnostic » et « troubles » comportaient la connotation indésirable du modèle médical. Certains répondants ont eu limpression quils seraient obligés daccomplir tout ce qui est décrit dans la définition et le champ dapplication –Les énoncés de la définition et du champ visaient essentiellement à rendre compte de la variété et de la profondeur de la profession, certains commentaires recueillis indiquaient que les répondants avaient limpression que ces énoncés les obligeraient à accomplir le plus de tâches possible reliées au rôle de thérapeute.

34 Savoir écouter (données qualitatives) Les définitions de certains mots sont déterminantes –Nous avons recueilli plusieurs commentaires judicieux sur les différentes formes que pourraient prendre la définition et le champ dapplication selon la façon de définir les mots utilisés. Les mots « spirituel », « expression » et « santé mentale » sont trois exemples de termes qui ont suscité des questions et des commentaires au sujet de leur définition.

35 En résumé 46 organismes et individuels ont participé au sondage ayant pour but de valider une définition du counseling, un ensemble de titres et un champ dapplication de la profession de counseling dans son ensemble. Il en est résulté un quasi-consensus obtenu auprès de répondants représentant un large éventail d'âges, de modalités, de spécialisations, de rôles, de lieux et de formations. Létablissement de ce niveau de consensus au sein de notre profession peut à présent servir de fondation solide pour lélaboration de –code de déontologie –normes dexercice –normes dagrément et, –modèles de gouvernance permettant ainsi de définir une profession qui comporte une identité et une mobilité nationales.

36 Questions ou commentaires?

37 Merci


Télécharger ppt "Groupe de travail sur le project de lAssociation canadienne de counseling et de psychothérapie RHDSCACCP Résultats du sondage."

Présentations similaires


Annonces Google