La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Québec et Canada : entre lunilinguisme et le bilinguisme politique Chantal Gagnon, trad. a. La traduction dans des contextes de multilinguisme officiel.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Québec et Canada : entre lunilinguisme et le bilinguisme politique Chantal Gagnon, trad. a. La traduction dans des contextes de multilinguisme officiel."— Transcription de la présentation:

1 Québec et Canada : entre lunilinguisme et le bilinguisme politique Chantal Gagnon, trad. a. La traduction dans des contextes de multilinguisme officiel Moncton, 1-3 novembre 2012

2 2 INTRODUCTION

3 3 « Faites-leur sentir quils constituent une richesse pour nous tous et quils sont membres à part entière de la nation québécoise. » […] Attention. La première ministre na pas dit: «Les anglophones du Québec constituent une richesse…», mais bien: «Faites- leur sentir quils constituent une richesse…». Cest moi qui souligne. Parce quil y a une nuance énorme. Certes, lintention exprimée par Mme Marois est louable, mais quelle gaucherie dans la manière de laffirmer! Surtout de la part dun premier ministre.

4 LE CORPUS 25 octobre 1995 : Message à la nation du premier ministre du Canada Jean Chrétien 25 octobre 1995 : Réponse au message à la nation, du chef du Bloc québécois Lucien Bouchard 30 octobre 1995 : Discours de la victoire au soir du référendum, par le premier ministre du Canada Jean Chrétien 30 octobre 1995 : Discours de défaite au soir du référendum, par le premier ministre du Québec Jacques Parizeau 4

5 PARTI QUÉBÉCOIS : BILINGUISME OCCASIONNEL 8 décembre décembre 2003

6 16 août 2000 BLOC QUÉBÉCOIS : TRADITION DE BILINGUISME OCCASIONNEL

7 PARTI LIBÉRAL DU CANADA: TRADITION DE BILINGUISME 3 mars 2000

8 PARTI LIBÉRAL DU CANADA: TRADITION DE BILINGUISME 3 mars 2000

9 Les discours avant le référendum

10 10 Mais M. Bouchard avait un tout autre message, beaucoup moins incisif pour son auditoire anglophone. Alors que le premier ministre a livré la même allocution en français et en anglais, le chef du Bloc québécois a réservé ses flèches contre Jean Chrétien pour sa présentation en français. En anglais, il a plutôt vanté les vertus du projet de partenariat Québec- Canada qu'il entend négocier advenant un OUI. Chantal Hébert 1995a, La Presse, p. A2 COMMENTAIRES SUR LES DISCOURS DE BOUCHARD ET DE CHRÉTIEN

11 11 DES ANNÉES PLUS TARD Cest clair que la stratégie (du Parti libéral), cétait de faire sortir le vote ethnique au maximum. […] Jean Chrétien a fait un discours à la nation, un en français et lautre en anglais, qui nétait pas identique [sic] et qui contenait un message particulier pour les groupes ethniques. (Noël et Marissal 2005, p. A2) Benoit Labonté, ancien directeur général du PLQ, cité par André Noël et Vincent Marissal

12 12 EXTRAIT DU DISCOURS DE CHRÉTIEN EXEMPLE (Pragmatique : adaptation) Pensez-vous vraiment que vous et votre famille aurez une meilleure protection sociale dans un Québec séparé? Do you really think you and your family will enjoy greater security in a separate Quebec?

13 Les discours après le référendum

14 14 EXTRAIT DU 2e DISCOURS DE CHRÉTIEN EXEMPLE (Pragmatique : explicitation/implicitation) Encore une fois, nous avons montré au monde entier les grandes valeurs de tolérance, douverture et de respect mutuel qui animent notre pays, le Canada. Once again, we have shown the entire world our countrys great values of tolerance, openness and mutual respect.

15 LE DISCOURS DE PARIZEAU 15 EXEMPLES (Syntaxique : écart de figure) C'est vrai, c'est vrai qu'on a été battus, au fond par quoi? Par l'argent puis des votes ethniques, essentiellement. Discours original We are beaten, its true. But by what? Money and ethnic vote. Traduction dun journaliste de la Gazette, p. B1

16 SYSTÈME DE LA POLITESSE ET ACTES DE LANGAGE Modèle Brown et Levinson (1978, 1987) Deux faces complémentaires Face négative Ensemble des territoires du moi : territoire corporel, spatial, temporel Face positive Ensemble des images valorisantes que les interlocuteurs construisent Source : Kerbrat-Orecchioni (2002) 16

17 SYSTÈME DE LA POLITESSE ET ACTES DE LANGAGE Actes menaçants pour les faces 1. Acte menaçant pour la face négative du locuteur Ex. promesse qui vient léser son propre territoire 2. Acte menaçant pour la face positive du locuteur Ex. autocritique 3. Acte menaçant pour la face négative de linterlocuteur Ex. agression visuelle ou corporelle 4. Acte menaçant pour la face positive de linterlocuteur Ex. critique, insulte, reproche 17

18 SYSTÈME DE LA POLITESSE ET ACTES DE LANGAGE Stratégie de politesse Consiste à adoucir la formulation des actes menaçants pour les faces 18

19 LE DISCOURS DE PARIZEAU 19 EXEMPLES (Syntaxique : écart de figure) (Pragmatique : modification des renseignements) C'est vrai, c'est vrai qu'on a été battus, au fond par quoi? Par l'argent puis des votes ethniques, essentiellement. Discours original We are beaten, its true. But by what? Money and ethnic vote. Traduction dun journaliste de la Gazette, p. B1

20 LE DISCOURS DE PARIZEAU 20 EXEMPLE ( Syntaxique : restructuration de la phrase ) We are beaten, its true. But by what? Money and ethnic vote. Traduction dun journaliste de la Gazette, p. B1 It is true that we were beaten by the power of money and the ethnic vote. Traduction dun journaliste du Globe and Mail, p. 1

21 LE DISCOURS DE PARIZEAU 21 EXEMPLES (Syntaxique : écart de figure) (Pragmatique : modification des renseignements) (Syntaxique : Restructuration au niveau du syntagme) C'est vrai, c'est vrai qu'on a été battus, au fond par quoi? Par l'argent puis des votes ethniques, essentiellement. Discours original We are beaten, its true. But by what? Money and ethnic vote. Traduction dun journaliste de la Gazette, p. B1

22 LINDÉPENDANCE ET LA LANGUE 22 Je demeure convaincu que le seul critère important quant à l'orientation du vote sur la souveraineté, c'est la langue. Ce n'est ni la race ni la couleur ; c'est la langue. Je connais beaucoup de souverainistes d'origine haïtienne alors que je n'en connais aucun chez les jamaïcains... Jacques Parizeau Pour un Québec souverain, 1997


Télécharger ppt "Québec et Canada : entre lunilinguisme et le bilinguisme politique Chantal Gagnon, trad. a. La traduction dans des contextes de multilinguisme officiel."

Présentations similaires


Annonces Google