La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Observations radio-cliniques. 42 ans Opérée 5 ans avant (écoulement clair gauche): papillomatose. Mammographie systématique, examen clinique normal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Observations radio-cliniques. 42 ans Opérée 5 ans avant (écoulement clair gauche): papillomatose. Mammographie systématique, examen clinique normal."— Transcription de la présentation:

1 Observations radio-cliniques

2

3 42 ans Opérée 5 ans avant (écoulement clair gauche): papillomatose. Mammographie systématique, examen clinique normal.

4 Obl G Face G

5 Que faites-vous? Demandez-vous des clichés complémentaires, et lesquels?

6 Agrandi systématique devant des microcalcifications et centré pour diminuer le diffusé Profil pour localiser les calcifications

7

8 Comment classez-vous? ACR 3? ACR 4? ACR 5? Que proposez-vous? Irrégularité, polymorphisme ACR 4 Distribution de type galactophorique ACR 5 En raison de la densité des glandes: une échographie pour déceler une composante infiltrante et une multifocalité

9 Les calcifications sont visibles dans une masse vascularisée. Microbiopsie sous échographie 16 G

10

11 Carcinome intra canalaire (CIC) de grade intermédiaire Intervention chirurgicale: CIC + Carcinome invasif Traitement conservateur, chimiothérapie

12 Janvier 2008

13 Macrobiopsies 11 G sur table dédiée CIC Mastectomie

14 Commentaires La papillomatose = mastopathie proliférative qui augmente le risque de cancer conséquence sur la surveillance Nécessité dun diagnostic pré-opératoire

15 Intérêt diagnostique: préférer biopsies per- cutanées à abord chirurgical SOR Pré-thérapeutique - Planifier la chirurgie. Augmentation des indications avec ganglion sentinelle - Avant chimiothérapie : récepteurs hormonaux, erb2

16 Au moins 70 % des patientes = diagnostic pré-opératoire. Objectif : > 80 % Ratio B/M = 1:1. Objectif: 0.5:1 Cancers manqués < 5 %. Objectif: < 2% Guidelines from European Society of Breast Imaging for interventional breast procedures, 2006

17 Examens radiologiques complémentaires (hors IRM) réalisables dans un délai de 7 jours (grade de la recommandation: A) RV de microbiopsie accessible dans un délai de 2 semaines HAS/Evaluation des Pratiques 2006

18 Indications Lésions solides, accessibles, > 3-4 mm Doute avec lésion liquidienne: ponction ACR 3 : facteur de risque/ alléger surveillance ACR 4 : sauf distorsion ACR 5 : - définir la meilleure stratégie - facteurs de pronostic - ganglion sentinelle

19 Rôle de lIRM avant la première intervention (seins denses, CIC) ?

20 46 ans Antécédents: mère (à 65 ans) et sœur (à 43 ans) Mammographie de dépistage Examen clinique normal

21 FaceOblique 2005 Mammographie 18 mois auparavant, classée ACR 2

22 Face Oblique Avril 2007

23 Comment classer ces microcalcifications ? Que proposez-vous ? 1.Surveillance 2.Exérèse chirurgicale 3.Prélèvements par macrobiopsie

24 Pour guider le geste chirurgical et avoir une histologie, on a proposé des macrobiopsies sur table dédiée Indication portée en RCP (réunion de concertation pluridisciplinaire) Patiente informée du déroulement, avantages et limites, éventuelles complications

25 Macrobiopsie assistée par le vide PRÉLÈVEMENTS PERCUTANÉS TECHNIQUES DE PRÉLÈVEMENTS

26

27 PRÉLÈVEMENTS PERCUTANÉS

28 10-12 prelèvements

29 Carcinome intracanalaire de haut grade avec foyer de microinvasion

30 Vu la taille de la tumeur, on propose une mastectomie, mais la patiente préfère tenter un traitement conservateur Technique doncoplastie avec remodelage du sein Technique du ganglion sentinelle

31 Repérage avec deux harpons pour mieux délimiter le foyer étendu

32

33 Pièce opératoire: carcinome intracanalaire et un foyer microinvasif de 2 mm. Berges tumorales saines. Ganglions sentinelles négatifs Compte-tenu de lâge jeune, des antécédents familiaux, de la tumeur récepteurs hormonaux négatifs, HR2-neu, la proposition du staff multidisciplinaire ( ): chimiothérapie + radiothérapie

34 Commentaires Rythme de surveillance lors dantécédent mère + sœur: mammographie annuelle European Guidelines : Compter les micros? Les échantillons avec micros? Au moins 3 micros dans au moins 2 carottes pour Bagnall

35 Mme D. Simone Mammographie systématique Mammographie antérieure normale

36 Novembre 2003

37 Hyperdensité focalisée apparue ACR 4 Catégorie large, de 2 à 95 %...être prudent dans les explications Recommandations : « prélèvement histologique souhaitable » à discuter selon le type dimage

38 Microbiopsie 14 Gauge sous échographie : le plus rapide, le plus facile, le moins coûteux A préférer devant une image bien visible à léchographie et accessible, et dont le prélèvement sera représentatif

39 14 MHz Compound Harmonique

40 Ici image difficile à repérer en échographie Macrobiopsie 11 G

41 Refus dintervention pour des raisons personnelles Image échographique pas assez nette pour une biopsie Macrobiopsies 11G sur table dédiée

42 Macrobiopsies 11 G

43

44 Carcinome lobulaire infiltrant Exérèse après repérage en mars 2OO4 Une berge non saine. Ganglion sentinelle envahi. Reprise chirurgicale. Chimiothérapie.

45 Harvey J. Unusual breast cancers: useful clues to expanding the differential diagnosis. Radiology March 2007.

46 Commentaires: CLI Traduction plus disparate que celle des CCI Subtilité des signes (42 % pour Butler) Evocateur: masse spiculée non calcifiée, distorsion architecturale, asymétrie focale Mais : discordance radio-clinique fréquente, image vue sur 1 incidence (plutôt la face)

47 Patiente de 56 ans Mammographie systématique Pas dexamen de référence THS depuis 2 ans Cliché agrandi

48

49 Pouvez-vous classer en BI-RADS? Que proposez-vous?

50 Foyer de microcalcifications ACR 3 (rondes, punctiformes > 0,1 mm, régulières, peu nombreuses) Dans le contexte (THS) : geste interventionnel par macrobiopsies

51 Cliché des prélèvements Cliché post-procédure – pose dun clip

52 Métaplasie cylindrique atypique (prolifération de faible épaisseur, de cellules relativement monomorphes entre elles) X 100 X 200

53 Foyer de CLIS (prolifération comblant totalement la lumière glandulaire, distension et confluence des acini, atypies) Intervention chirurgicale: pas dinvasion

54 Commentaires ACR 3 = catégorie la moins consensuelle…Mais pas de surveillance dune image ACR 3 avant mise en route dun THS, sous THS,… Reeves GK et al. Lancet Oncol ménopausées (MWS) cancers 1526 cancers lobulaires THS CLIS RR = 2,82 (1,72-4,63) [CCIS RR = 1,56 (1,38-1,75)]

55 Néoplasie lobulaire (NL): lésions allant de lHLA au CLIS, de la découverte fortuite lors de lexérèse dune pathologie bénigne à lanomalie radiologique prélevée 1-3 % des biopsies per-cutanées Doù: surveillance? Intervention?

56 Simple marqueur de risque de cancer du sein ? Ou précurseur de cancer invasif? –Multicentricité dans 60 % à 80 % des cas –Bilatéralité dans % à % des cas –Minorité des CLIS cancer invasif (20 %) Risque : x 7 à 10 fois celui de la population générale modulé par âge et antécédents familiaux Schnitt et al. Sem Diagn Pathol 1999 ; 16 : Sastre-Garau X. Oncologie 2002 ; 4 : 12-5 Chauvet MP. La Lettre du Sénologue 2007

57 Formes plus agressives? Progrès de la biologie moléculaire Forme classique de CLIS peu agressive, calcifications identiques lésions bénignes Forme pleiomorphe, calcifications de nécrose, proche de CCIS, similitudes immunohistochimiques avec CLI

58 LIN1 : HLA Comblement partiel des acini, sans distension, persistance dune lumière LIN2 : HLA ou CLIS RR de cancer augmenté. Comblement des acini +/- distendus, non confluents LIN3 : CLIS RR de cancer augmenté. Comblement, distension, confluence, atypies, cellules en « bagues à chatons », nécrose centrale. Association dans 24 % - 67 % des cas à un CI souvent CLI

59 CAT? Découverte de NL sur un prélèvement per- cutané pour une image ACR 4 ou ACR 5: exérèse chirurgicale Découvert fortuite sur pièce opératoire: pas de reprise ? Reprise si LIN 3 sur berges Données insuffisantes pour proposer des recommandations de pratique clinique Avenir à la biologie moléculaire

60 Découverte dun CLIS: exérèse Mahoney M. Lobular neoplasia at 11 G vacuum-assisted stereotactic biopsy: correlation with surgical excisional biopsy and mammographic follow-up AJR 2006; 187: patientes, 5 cancers à lintervention (2 CIC, 2 CLI, 1 CLI+CCI)

61 -Surveillance étroite proposée - Disparition du foyer biopsié - Taille inférieure à 10 mm, voire 5 mm (CRH) - Lésions atypiques peu étendues (< 3 canaux) - Pas d'autres facteurs de risque - Patiente informée du risque

62 Questions : To excise or to sample the mammographic target : what is the goal of stereotactic 11 G vacuum-assisted breast biopsy? Liberman L AJR September 2002 A treasury of bedtime stories : Godlilocks and the three bears… trop gros… trop petit… juste bien…

63 40 ans Première mammographie systématique Examen normal

64

65 Cette image de distorsion a-t-elle une valeur prédictive positive (VPP) élevée de cancer du sein ? Quelle est la conduite à tenir ?

66 Distorsion architecturale et microcalcifications amorphes ACR 4 Pas de prélèvement interventionnel possible Exérèse chirurgicale après repérage au harpon

67 Cliché de pièce opératoire

68 lame scannée (HES) : lésion « étoilée » Cliché Dr H Begueret Nodule dAschoff

69 Foyers d adénose Stroma scléro-élastosique avec aspects de prolifération glandulaire pseudo-infiltrante diagnostic C. tubuleux

70 Commentaires Critère principal pour engager une démarche diagnostique = degré de suspicion établi à la mammographie Mais aussi : - âge - atcd personnels et familiaux 1er degré notamment pour les images ACR 3 et 4

71 Vrais positifs VPP = Vrais positifs + Faux-positifs

72 0-39 ans40-59 ans60-79 ans0-décès 1 femme/225 1/241/141/8 Probabilité de développer un cancer du sein par tranche dâge (Sakofaras 2002)

73 La VPP de malignité augmente avec lâge pour toutes les images élémentaires (Kopans 1992, Knutzen 1993, Harkins 1994) Mais difficile à calculer (séries de dépistage rares avant 50 ans, séries chirurgicales)

74 Tranches dâge ACR 3 à 5 VPP en % ACR 4 ACR ans ans ans ans > 70 ans Kerlikowske 1996: femmes, mammographies Mobile Mammography Screening Program, Californie

75 VPP de malignité selon le type dimage élémentaire encore plus difficile à approcher Image stellaire sans centre dense : critères de bénignité aléatoires Etre réservé dans les explications à la patiente

76 Expliquer un résultat ACR 4 Rôle essentiel du radiologue car les premiers mots vont engager la relation future Image doublement menaçante pour la patiente: elle ne sait pas la lire/ elle sait quil y a une suspicion de cancer Difficulté pour le radiologue: parler tout de suite après linterprétation/ faire accepter un cliché complémentaire ou le recours à un sénologue spécialisé, sans dramatiser

77 La « communication du doute » Ne pas adopter lattitude de « fuite en avant » qui consiste à tout dire, tout de suite: « cest ce quil y a de plus violent pour le patient, cest un crime de lannonce et de linformation » (I Moley-Massol) Le doute diagnostique est annoncé avec les mots « image anormale » ou « image suspecte » dont la charge anxieuse est immédiate. Cette « communication du doute » est la première étape qui conduira à lannonce.


Télécharger ppt "Observations radio-cliniques. 42 ans Opérée 5 ans avant (écoulement clair gauche): papillomatose. Mammographie systématique, examen clinique normal."

Présentations similaires


Annonces Google