La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pandémie grippale Rôle et préparation d’un hôpital pilote

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pandémie grippale Rôle et préparation d’un hôpital pilote"— Transcription de la présentation:

1 Pandémie grippale Rôle et préparation d’un hôpital pilote
G.Christiaens Médecin hygiéniste Direction Médicale CHU de Liège

2 L’approche belge (1) 20 octobre 2005: mise en place du Commissariat Interministériel Influenza (CII), Missions principales: élaboration d’un scénario national « Pandémie » coordination de l’ensemble des actions à mener 12 membres dirigés par un Commissaire Interministériel Appui d’un comité scientifique Influenza

3 L’approche belge (2) Après le 21 juillet 2006 et après un premier exercice mené au niveau national, le Commissariat Interministériel Influenza (CII) est devenu le Comité de Coordination Interministériel Influenza (CCII) Sur la base des conclusions de l’exercice, le CCII a été chargé d’élaborer une deuxième version du scénario opérationnel

4 Hôpitaux pilotes (juillet 2008)
10 hôpitaux pilotes: convention de 2,5 ans avec le SPF CHU Saint-Pierre CHU Mont-Godinne CHU Tivoli CHU de Liège Comité de pilotage SPF Santé Publique UZ Gent UZ Leuven ZNA Antwerpen Virga Jesse Hasselt Militair Hospital AZ Brugge

5 Objectif principal du projet
Développement et mise en œuvre de plans Influenza dans tous les hôpitaux belges. 2 phases: Première phase du 1er juillet 2008 au 31 décembre 2009 Deuxième phase du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2010

6 Première phase (1) Les 10 hôpitaux pilotes régionaux doivent établir conjointement un scénario pour le développement d'un plan Influenza. Un groupe de travail national est institué à cet effet, composé de représentants des hôpitaux pilotes ; il est chargé de mettre au point une version finalisée de ce scénario.

7 Groupe de travail national (1)
Réunions mensuelles au SPF Travail en sous-groupes Validation des divers documents en plénière Soumission pour commentaires aux hôpitaux pilotes (urgentistes, intensivistes,…)

8 Groupe de travail national (2)
Thèmes abordés (1): Tri et cohortage des patients Augmentation de la capacité de l’hôpital: report des activités, fermeture de certains secteurs Augmentation de la capacité des SI et de la pédiatrie Gestion du personnel Vaccination

9 Groupe de travail national (3)
Thèmes abordés (2): Logistique: alimentation, lingerie, laboratoires, radiologie,… Communication: vers le personnel, les patients, les visiteurs, la presse pharmacie Morgue Accessibilité de l'institution Formations et exercice

10 Première phase (2) Au départ dudit scénario, les hôpitaux pilotes régionaux doivent développer et mettre en œuvre un plan Influenza au sein de leur propre établissement. Enfin, les hôpitaux pilotes régionaux mettent à l'essai leur propre plan Influenza par le biais d'un exercice interne, au sujet duquel un rapport sera rédigé.

11 Deuxième phase (1) Les hôpitaux pilotes régionaux appuient le développement des plans Influenza dans les autres hôpitaux de la région, par exemple par le biais d'ateliers et de l'e-learning. Ils procèdent de manière uniforme et bénéficient de l'appui du groupe de travail national. Hôpitaux généraux + longs séjours (Sp) + psychiatriques

12 Deuxième phase (2) Répartition des hôpitaux généraux par province:
Anvers: 17 (8395 lits) Limbourg: 8 (3242 lits) Flandre orientale: 14 (7345 lits) Brabant-Flamand: 6 (3411 lits) Flandre occidentale: 14 (6362 lits) Bruxelles: 12 (7357 lits) Brabant-wallon: 2 (653 lits) Hainaut: 18 (7304 lits) Liège: 11 (4921 lits) Namur: 6 (1944 lits) Luxembourg: 3 (998 lits)

13 Objectifs du plan Soutien aux hôpitaux Fournir: Une méthodologie
Des outils Une trame de réalisation Un socle de questionnement permettant la mise en œuvre d’un plan personnalisé

14 Socle de questionnement (1)
Comment organiser l’accueil hospitalier ? Quelle organisation pour les services d’urgences ? Quelle organisation pour les services de réanimation ? Quelle prise en charge pour les « populations spécifiques » ? : pédiatrie gynécologie obstétrique Dialyse Chimiothérapie Psychiatrie Greffés consultations ...

15 Socle de questionnement (2)
Comment organiser la déprogrammation de certaines activités? Comment augmenter les capacités des services de réanimation ? Comment organiser les hospitalisations ? Doit-on prévoir des structures supplémentaires ? Doit-on prévoir des dispositifs médicaux spécifiques ?

16 Socle de questionnement (3)
Les moyens en personnels seront-ils suffisants ? Quels seront les services prioritaires nécessitant le renforcement du personnel ? Quels seront les moyens internes et externes pour renforcer ce personnel ? Quelles seront les ré attributions des missions ? Quelle gestion des personnes décédées de grippe en milieu hospitalier ?

17 Socle de questionnement (4)
Doit-on constituer des stocks de masques chirurgicaux, de lunettes, de surblouses et de gants ? Doit-on constituer des stocks de certains produits pharmaceutiques ? Quels sont les services concédés à des prestataires extérieurs ? (restauration, blanchisserie, déchets, informatique, …) Comment la continuité de ces services sera-t-elle assurée ?

18 Rédaction d’un plan institutionnel
Adaptation du plan national aux contraintes liées à l’institution Difficultés: les phases « rédaction du plan national » et « rédaction du plan institutionnel » se chevauchent un plan par site (CHU de Liège = 3 sites  3 plans à rédiger et à valider)

19 Hôpital pilote pour la province de Liège
Exemple du CHU de Liège Hôpital pilote pour la province de Liège

20 CHU de Liège 3 sites + polycliniques Brull, Aywaille et Sauvenière

21 Plan pandémie du CHU de Liège
Désignation d’un coordinateur Influenza Mise en place d’un comité de pilotage Groupes de travail Urgences, SI, SN Déprogrammation Logistique (services techniques, brancardage, pharmacie, labo., …) Communication

22 Organisation des entrées au CHU de Liège
Organisation de 2 zones de triage: L’une à l’entrée principale de l’hôpital (screening visiteurs et consultations, HDJ) L’autre en amont des urgences (screening patients+accompagnants) Toutes les autres entrées sont condamnées au public.

23 Organisation des services d’urgences (1)
A partir de la zone de tri des urgences, les patients sont dirigés vers un des 2 secteurs géographiques suivant: le secteur HDV (secteur des patients à Haute Densité Virale) le secteur BDV (secteur des patients à Basse Densité Virale) Un circuit distinct HDV/BDV existe à partir de chaque zone de soins des urgences. Ces circuits relieront la salle d’urgence aux unités de soins correspondant à leur catégorisation (HDV/BDV)

24 Organisation des services d’urgences (2)
Des algorithmes décisionnel et d’évaluation clinique sont disponibles en zone de triage pour pouvoir orienter les patients vers: Le retour au domicile la zone HDV La zone BDV

25 Organisation des services d’urgences (3)
Il faut prévoir : la zone de tri (en amont et à l’extérieur de la salle d’urgence) 2 salles d’attente séparées menant chacune à sa zone de soins des urgences la scission complète des deux zones de soins urgents (BDV et HDV) avec cloisonnage réel ou virtuel : bureaux, administratif, zones de repos, vestiaires, … la scission physique ou organisationnelle des examens complémentaires (radiographie, liquides biologiques, gazométries, avis spécialisés, …)

26 Organisation des services d’urgences (4)
Il faut : scinder complètement les équipes HDV et BDV (médecins, personnel soignant, techniciens de radiologie, techniciens de surface, brancardage,...) chaque zone de soins urgents (HDV/BDV) doit avoir une équipe capable de prendre en charge les cas pédiatriques et adultes mobiliser une équipe de sécurité pour surveiller l’« étanchéité » des zones HDV/BDV

27 Organisation des services d’urgences (5)
dédoubler la réserve de matériel et de médicaments y compris valise ARCA adulte/pédiatrique répartir les respirateurs disponibles

28 Organisation générale du tri des patients
Fléchage des services de tri Tri: personnel soignant avec masque FFP2 Masque chirurgical pour tout patient entrant avec syndrome grippal Examens des patients Questionnaire pour recherche des facteurs de risque /facteurs cliniques Hospitalisation selon les signes cliniques

29 Sous-groupe de travail urgences (1)
groupe de travail pluridisciplinaire: Urgentistes, Direction Médicale, Direction Soins Infirmiers, Infectiologues, Hygiénistes, Un référent par site (urgentistes) Élaboration d’une cartographie des zones : zones HDV et BDV y compris zones de repos, de stockage des matériels spécifiques,… Organisation des entrées et des sorties: accueil des patients HDV/BDV et gestion des transferts,… circuit du personnel HDV/BDV déchets, linge, médicaments,…

30 Sous-groupe de travail urgences (2)
Procédure de gestion des ressources Ressources humaines: gestion des effectifs, organisation des soins Ressources logistiques: gestion générale des stocks, gestion des matériels Entretien: locaux, matériels Valider les procédures en interne et par le comité de pilotage du CHU

31 CHU de Liège site NDB = « situation simple »

32 CHU-NDB (1) Hôpital de 260 lits 2 bâtiments
« Vieux bâtiment »: anciennes urgences, SI, cardiologie, 2 services de Médecine, 2 services de Chirurgie, la maternité, la néonatologie, la pédiatrie + services techniques (labo, pharmacie, cuisine, radiologie, lingerie…) + consultations « Nouveau bâtiment »: service d’urgences + HP + 60 lits de Gériatrie (2 unités en plateau)

33 URGENCES

34 « Réhabilitation des anciennes urgences »

35 CHU-NDB (1) Tri en amont des urgences = garage des ambulances
Organisation en début de pandémie: « Nouveau bâtiment » = HDV (urgences, HP transformée en réa, 60 lits de SN, RX et salle d’op aux Urgences) « Ancien bâtiment » = BDV (urgences, SI, SN, pharmacie, lingerie,…) Organisation en pleine pandémie: CHU-NDB = HDV

36 CHU-NDB (2) Problèmes: 1 seul scanner dans la zone BDV
Equipe SMUR = HDV? Avis spécialistes dédoublés Quid de la maternité? Arrêt ou limitation des visites? Stock? EPI, médicaments,… Approvisionnement en nourriture, linge, médicament,…?

37 CHU de Liège site Sart-Tilman = « situation complexe »

38 CHU-ST Un seul bâtiment 625 lits
Une seule salle d’urgences (avec RX et salles d’op. et HP) 2 tours d’hospitalisation 2 « blocs » d’ascenseurs 2 scanners  Tri: garage ambulances  2 circuits séparés des urgences soit vers la tour HDV, soit vers la tour BDV

39 Pour que le plan interne soit opérationnel…
Il faut obtenir l’implication et la collaboration de tous les acteurs de ce plan

40 Pour de plus amples informations:
ou contactez votre hôpital pilote


Télécharger ppt "Pandémie grippale Rôle et préparation d’un hôpital pilote"

Présentations similaires


Annonces Google