La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cours Marc Drillech pour E Art Sup le 9 avril 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cours Marc Drillech pour E Art Sup le 9 avril 2010."— Transcription de la présentation:

1 Cours Marc Drillech pour E Art Sup le 9 avril 2010

2 La définition technicienne Wikipedia : La communication évènementielle organise un évènement (salon, congrès, festival, convention, soirée festive, cocktail, remise de prix ou rallye) pour communiquer sur l'entreprise ou ses marques.communication évènementielle La définition plus opérationnelle du Mercator : Communication sappuyant sur un événement conçu et mis en scène pour une seule marque ou pour plusieurs marques qui cosignent (sponsorisent) lévénement

3 Toute communication se veut un évènement par nature mais chacune na pas précisément cet objectif…faire relayer laction par les gens, les média, les prescripteurs, les leaders dopinion…

4

5 Un stand dans un salon professionnel cest une obligation mais pas un Salon Apple… Un affichage de PLV dans un magasin cest une habitude mais pas lévènement Noël des Galeries Lafayette. Une campagne daffichage cest une publicité média mais pas un mur peint de 150 M2 pour Chanel. Le flyer est une manière de communiquer mais pas larrivée des Mini Red Bull dans une ville à conquérir…

6 Ne pas confondre évènementiel et évènementiel, laction stratégique et impactante vs. la mise en scène basique et banale de la marque…

7

8 Lévènementiel, plus quun outil, La philosophie daction de R.B.

9

10

11 Une démarche classique, reconnue, dans le droit fil de la stratégie de la marque…

12 Une campagne effectivement médiatique, pour un investissement faible (léquation fondatrice de toute action évènementielle) et dune grande cohérence avec lesprit de la marque.

13

14 Murs des villes, murs des maisons, couloirs des métros ou souterrains…tout était bon pour renforcer la notoriété de lapéritif Dubonnet…

15 Rédigé à 18:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | TrackBack (0)Lien permanentCommentaires (0)TrackBack (0) Et des centaines dautres marques…

16 Une autre technique, la plaque émaillée, créait lévènement dans la ville, le village, sur la route, à lextérieur de la boutique ou du garage… On indique fortement la marque, souvent sa raison dêtre, mais on valorise déjà plus…on rentre dans une logique de bénéfice produits.

17

18

19

20

21 Trois appel à des dimensions « primaires » : 1. Limpact pour que la publicité soit vue de loin, impressionne, quon ne « passe pas à côté ». 2. Limposition, du nom, littérale ou travaillée (Dubo-Dubon-Dubonnet) pour la notoriété. 3. La répétition ou la démultiplication pour garantir que « cela rentre dans les mémoires ».

22 1. Limage : on ne cherche pas la sympathie immédiate du public, la connivence, la proximité. 2. Lexpérience : on ninvite pas le passant à « rentrer dans lhistoire », à rentrer même en relation avec la marque, à aller plus loin… 3. Le fond stratégique : le caractère visible de la communication cherche à impressionner, moins fréquemment à faire passer un message.

23 Encore que…

24

25

26

27 Oliver Kahn, gardien de but allemand pour Adidas

28 Campagne publicitaire pour BBC World

29 A choisir, les escaliers roulants pour Coca Light ou normaux pour le Coca... avec sucre

30 La ligue contre le cancer fait fort, de véritables mégos...

31 A Perth, en Australie, les graffitis mènent en prison

32

33 Une manière forte de créer une signalétique

34 Quelques affiches pour une étonnante émotion…

35 Que dire : visualisation de la marque, minimalisme qui en fait le maximum Pour prouver la puissance de la marque et sa capacité à si bien raser…

36 Affiche « terrible » car elle démontre de manière exceptionnelle en quoi la puissance dune idée tient en sa simplicité, en quoi la simplicité peut être riche en signifiants…Une promesse claire, forte, exprimée de manière claire et forte…

37

38 Un contre exemple : une idée visuelle forte qui crée un évènement dans So What ? Que dit cet acte de communication hors son effet, son spectacle…?

39 Un « classique » : lévènement au service de lenvie, du désir…

40

41

42

43

44

45

46

47 Un classique, lenvie…mais de manière exceptionnelle….

48

49 Démonstration par labsurde et limpact de la supériorité du nouvel aspirateur Miele

50

51

52

53 Lagence Grey en Argentine… une idée très maline pour le magazine Playboy.

54 Made for Oohtique.com in Singapore by JWT agency. Comment annoncer autrement la naissance dun site de vente de lentilles de vue.

55

56 This ad has some years now. Created by DDB in Toronto, Canada.

57 Adaptation by Saatchi & Saatchi, this time in Peru.

58

59

60 Denmark people get the word out. The objective of this air bubble is to make society think about the prejudice toward people affected with AIDS and social isolation being one of the worst effects of getting this contagious disease.

61

62 Pour Vitae au Portugal.

63 Agency Saatchi & Saatchi has conducted a campaign for freedom of expression.

64 Campaign for HBO Television Network in New York taxis to promote The Sopranos.

65 Un media parmi dautres…Il suffit de sortir des outils habituels……Ici une campagne pour responsabiliser les buveurs.

66 Agency Young & Rubicam in Switzerland highlighted the main attribute of Leica cameras, its 12x optical zoom.

67

68

69

70

71

72

73

74


Télécharger ppt "Cours Marc Drillech pour E Art Sup le 9 avril 2010."

Présentations similaires


Annonces Google