La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

B.T.S. des Systèmes Electroniques Epreuve E5: Intervention sur un système installation configuration maintenance mesures.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "B.T.S. des Systèmes Electroniques Epreuve E5: Intervention sur un système installation configuration maintenance mesures."— Transcription de la présentation:

1 B.T.S. des Systèmes Electroniques Epreuve E5: Intervention sur un système installation configuration maintenance mesures

2 C est une épreuve expérimentale sur un équipement connu. Mêmes équipements et les mêmes situations que pendant la formation. 1ère partie 2h : installer, configurer, remédier à un dysfonctionnement (coefficient 2) 2ième partie 2h : vérification de performances, de spécifications (coefficient 2) sujets et évaluations en charge de Physique appliquée et Electronique. Epreuve E5: Intervention sur un système Epreuve

3 M1 : Installer et configurer un nouvel équipement ou produit. M2 : Valider le bon fonctionnement de léquipement ou du produit. M3 : Détecter le ou les composants(constituants) défectueux. M4 : Remplacer le ou les composants défectueux. T1 : Effectuer des tests en conformité avec une procédure établie. Epreuve E5: Intervention sur un système Compétences

4 Télécommunications - Téléphonie - Réseaux téléphoniques. Informatique - Télématique - Bureautique. Electronique embarquée. Instrumentation - Microsystèmes. Electronique médicale. Automatique - Robotique. Multimédia - Sons Images Données - Radio et Télédiffusion. Production électronique. Epreuve E5: Intervention sur un système Champs technologiques

5 Système de distribution de télévision utilisée en immeuble collectif à partir d une réception « satellite » et d une réception « terrestre ». Champ technologique : Multimédia - Sons Images Données - Radio et Télédiffusion. Epreuve E5: Intervention sur un système Exemple: J-P.Perrin + P.Mitanchez : Lycée Loritz Nancy

6 Système de distribution de télévision But : Acquérir, pendant la formation, les connaissances, les savoirs et les savoirs faire expérimentaux associés au champ technologique. Méthode : - En sappuyant sur les constituants du système, acquérir et utiliser le vocabulaire du champ technologique associé. Exemples : PIRE, BIS, codage Viterbi, trame MPEG2, FEC, modulation QPSK,... - En sappuyant sur les appareils de mesures associés à léquipement, appréhender les grandeurs mises en jeu et leurs mesures, valider les caractéristiques des fonctions associés. Exemples : plan de fréquence, spectre BIS, spectre UHF, contre polarisation, bande de base, signal vidéo composite, rapport C/N, symbol rate, BER,…. Validation: Epreuve E5 du BTS des systèmes électroniques.

7 Système de distribution de télévision Résumé : - L équipement permet de recevoir une multitude de chaînes de télévision et de radio en modulation analogique et en modulation numérique par liaison satellite et par liaison terrestre. - Après réception et sélection, il distribue en UHF une partie de ces chaînes sur les canaux 21 à 69. Comme il faut limiter loccupation spectrale à 1/3 des canaux, il est possible de retransmettre environ 16 chaînes (ou utiliser un tuner hyperbande) - Si l on désire distribuer plus de chaînes il faut avoir recourt à un réseau câblé c est à dire reconstruire une modulation numérique QAM transmise par câble. (extension du système)

8 Système de distribution de télévision : installation Parabole orientableLNB quattro Démodulateur multicanaux - modulateur UHF Terminal numérique Récepteur analogique Répartiteur BIS 4E 8S Mesureur de champTV Analyseur de spectre Générateur de mires Oscilloscope Générateur de bruit 4 liaisons BIS: -bande basse vert ou horz -bande haute vert ou horz Positionneur programmable Répartiteur UHF PC Liaison terrestre Outils associés : Pont réflectomètre HF

9 Système de distribution de télévision : configuration Se caler sur le satellite Sélectionner la bande BIS : haute ou basse Sélectionner la polarisation : V ou H Sélectionner la fréquence porteuse Si modulation numériqueSi modulation analogique Sélectionner la chaîne et le son Sélectionner le canal Se caler sur l émetteur Sélectionner la bande Sélectionner la polarisation : V ou H Configurer le téléviseur : canal, la norme de diffusion PAL/SECAM/NTSC, canal son,... Liaison UHF canal Valider la sélection Liaison Péritel Remodulation Démodulation satelliteaérien Amplification : 60dB V à 75dB V à à la prise utilisateur

10 Système de distribution de télévision : équipement LNB quattro Répartiteur BIS 4E 8S Changement de bande BIS par lenvoi de : 13V: Verticale ou 18V: Horizontale 22kHz Bande haute ou non Bande basse Rq: DISEqC pour le cas de deux têtes Liaison terrestre Données : les limites de déplacement de la parabole + des documents avec la position des satellites, les chaînes TV (fréquence et polarisation), les canaux utilisés par la liaison terrestre.

11 Système de distribution de télévision : équipement Récepteur analogique Terminal numérique 3 liaisons péritel : décodeur, TV, VCR 2 entrées « liaison BIS » 1 entrée « liaison UHF terrestre » 1 sortie L-R audio Digital audio sortie S/PDIF Liaison Péritel VCR Liaison Péritel TV Sortie L-R audio Une entrée liaison BIS sélectionnable parmi les 4 Entrée « liaison UHF terrestre » Sortie UHF vers VCR ou TV Liaison série vers PC

12 Installation et configuration dune liaison utilisant un récepteur analogique : compétence M1 et M2 Parabole orientableLNB quattro Répartiteur BIS 4E 8S 4 liaisons BIS : 950 à 2150 MHz Positionneur programmable Liaison terrestre : 45 à 900MHz Configurer le positionneur pour se caler sur un groupe de satellites donnés (ex: Hot bird 13°E) et vérifier la bonne inclinaison du LNB (contre polarisation). Puis pour une sortie donnée, configurer le récepteur analogique pour une fréquence BIS, un programme vidéo et une sous porteuse audio (ex: Arte 11077MHz, V, PAL, ST 7,02 :7,20 MHz). Installer une liaison péritel entre le récepteur analogique et un récepteur TV compétence M1 (sujet A) Valider le bon fonctionnement par lobtention de l image et du son demandés sur le récepteur TV compétence M2 (sujet A) Récepteur analogiqueTV OUTIL : Mesureur de champ Liaison Péritel

13 Système de distribution de télévision : Savoirs et savoirs faire associés : Le plan de fréquence Bande Ku =25mm Télévision analogique : bande de 250MHz pour 16 canaux de 26MHz (Astra) ou 36MHz (2F6). Une porteuse par canal. Dispersion de l énergie par la superposition d un triangle au signal vidéocomposite. (clamping) Remarque : Télécom 2C (pg SECAM) les autres en PAL HB12F1 DCA BE HB22F1 ASTRA 1 Eutelsat-hotbird 13°E Télécom Bande basse Bande haute ,2GHz 11,45GHz HVHV 10,7GHz 11,7GHz 12,75GHz Pour un satellite Astra A 19°est

14 Exemples d équipement de test Mesureur de champ : choix de la bande BIS, analyse de spectre, réception TV, démodulation son, observation du top synchro (accident échos et TOS, souffle), de la salve PAL ou SECAM, mesures en numérique (voir plus loin) PC : configuration de la liaison, configuration du mesureur, édition d un plan de fréquence, capture de spectre. Liaison série

15 Système de distribution de télévision : Savoirs et savoirs faire associés : bande de base et signal vidéo Bande de base Son principal 6,5MHz Sons G et D (stéréo) (7,02:7,20) Sons auxiliaires (commentaires, radio) (7,36:7,56:7,74:7,92:8,1:8,28) Luminance Chrominance Signal vidéo composite PAL ou SECAM. Les signaux vidéo et audio sont préaccentués (Norme J17, CCIR 405-1) En télévision analogique la porteuse émise (qui correspond à un canal) est modulée en fréquence par le signal audio-vidéo en bande de base auquel on a ajouté un signal de dispersion d énergie.

16 Installation et configuration dune liaison utilisant un récepteur analogique : compétences M1 et M2 Parabole orientableLNB quattro Répartiteur BIS 4E 8S 4 liaisons BIS : 950 à 2150 MHz Liaison terrestre : 45 à 900MHz La liaison satellite et la liaison terrestre sont réalisées : Installer et configurer une liaison UHF entre le récepteur analogique et un récepteur TV ( les canaux sont donnés ainsi que les standards) compétence M1 (sujet B) Valider le bon fonctionnement par : 1° l analyse spectrale de la liaison terrestre et de la liaison UHF. 2° Lobtention de l image et du son demandés sur le récepteur TV (pour tous les canaux) compétence M2 (sujet B) Récepteur analogiqueTV OUTIL : analyseur de spectre Liaison UHF Répartiteur terrestre-sat

17 Exemples de validation et de maintenance : compétences M3 et M4 Parabole orientableLNB quattro Répartiteur BIS 4E 8S OUTILS : Générateur de mires, oscilloscope, analyseur de spectre, ohmètre,... 4 liaisons BIS Liaison terrestre Détecter un dysfonctionnement (rupture de la liaison péritel)(mauvaise sélection du canal UHF)(non ou mauvaise réception du son)(confusion PAL/SECAM)(confusion signal vidéo composite ou signal de bande de base)(pertes en lignes)(désadaptation) : compétence M3 (sujet C) Remédier au dysfonctionnement (péritel ou liaison HF) -- compétence M4 (sujet C) Récepteur analogiqueTV Deux sujets différents : Liaison UHF ou liaison péritel Répartiteur terrestre-sat Données : le plan de fréquence de la liaison terrestre et celui de la liaison UHF désirée. Documentation : les caractéristiques techniques des câbles et des connections

18 Exemple d équipement de test Générateur de mires couleurs FELEC 2671C: sortie vidéo composite + son ou sortie UHF. PAL/SECAM - NICAM Oscilloscope numérique à grande profondeur mémoire synchronisable en mode TV Récepteur de télévision Magnétoscope utilisable aussi en tuner (démodulateur)

19 Exemples de tests : compétences T1 Parabole orientable LNB quatro Répartiteur BIS 4E 8S Appareil de mesures : analyseur de spectre,.. 4 liaisons BIS: Positionneur programmable Liaison terrestre Effectuer un test suivant une procédure établie : avec le mesureur de champ : relever le plan de fréquence de la bande BIS sélectionnée, différentier les porteuses analogiques ou numériques, mesurer les largeurs de bande, montrer les interférences entre polarités (contre polarisation), mesurer pour une fréquence donnée (analogique), le niveau du signal et le rapport C/N, remplir une fiche de test compétence T1(sujet D) avec lanalyseur de spectre : relever le spectre du signal UHF, mesurer les fréquences des porteuses et des sous porteuses, puis les écarts de fréquences et de niveaux des porteuses vidéo-son-chroma. Comparer par rapport à la norme compétence T1 (sujet E) Récepteur analogiqueTV Liaison UHF (75 coaxial, 2m)= un canal UHF (21-69) + toutes les chaînes terrestres Appareil de mesures : mesureur de champ + PC 2 sons sélectionnables

20 Exemples de tests : compétences T1 Parabole orientable LNB quatro Répartiteur BIS 4E 8S Appareil de mesures : oscilloscope numérique à grande profondeur mémoire (conditions de synchronisation, visualisation d une ligne donnée) 4 liaisons BIS: Positionneur programmable Liaison terrestre Effectuer un test suivant une procédure établie : avec un oscilloscope : Relever les caractéristiques du signal vidéo composite PAL ou SECAM (mesures de temps, de fréquence, de tension, de temps de descente) (synchro ligne (effet d écho, bruit) et synchro trame)(clamping) remplir une fiche de test comparer par rapport à la norme, valider ou non compétence T1 (sujet F) Récepteur analogiqueTV Liaison péritel Données : le montage est réalisé, le téléviseur affiche le programme désiré. Documentation : des extraits de la norme. PC

21 Exemples de tests : compétences T1 Montage de mesures Effectuer un test suivant une procédure établie : Réaliser le montage avec un pont de réflectométrie HF alimenté par un générateur de bruit. Avec un analyseur de spectre ou un mesureur de champ : pour une liaison UHF 50m 75, mesurer les pertes en ligne pour une liaison UHF 50m 50, mesurer le taux d ondes stationnaires, le coefficient de réflexion, l affaiblissement d adaptation---- compétence T1 (sujet G) Générateur de bruit NG754 (47MHz-2GHz) (+/-0,1dB) Pont de réflectométrie HF UNAOHM P257 TV Liaison UHF 50m 50 Analyseur de spectre ParaboleLNB quatroRépartiteurRécepteur analogique TV Liaison UHF (coaxial 75 )( 2m puis 50m) Analyseur de spectre

22 Exemples d équipement de test Pont de réflectométrie HFGénérateur de bruit NG754 Analyseur de spectre HP ESA Dispositif Sous Test

23 Savoirs et savoirs faire associés : Pont de réflectométrie : méthode de mesures et montages Emetteur : générateur de bruit Dispositif sous test Indicateur : Analyseur de spectre Zo ZX UoU D où une mesure du coefficient de réflexion La différence de niveau en dB entre une mesure à circuit ouvert puis à circuit fermé donne 20log donc le TOS. = V réfléchi/V incident. Les minima de la réponse en arche donne les conditions d adaptation.

24 Installation, configuration, validation dune liaison utilisant un terminal numérique : compétences M1 et M2 Parabole orientable LNB quatro Répartiteur BIS 4E 8S Outil : Mesureur de champ 4 liaisons BIS Positionneur programmable Liaison terrestre Terminal numériqueTV Configurer le positionneur pour se caler sur un satellite donné (ex: Astra 1H 19,2°Est, 12207MHz, V, et pour une sortie donnée configurer le terminal numérique pour une bande BIS et une fréquence bis numérique (ex: France MHz, V, stéréo, symbol rate 27500, taux de correction d erreur 3/4, PIDvidéo 160 PIDaudio 80) compétence M1(sujet A ) Valider le bon fonctionnement par lobtention de l image et du son demandés sur le récepteur TV avec une liaison péritel compétence M2 (sujet A )

25 Exemples de tests dune liaison utilisant un terminal numérique : compétences T1 Parabole orientableLNB quatro Répartiteur BIS 4E 8S Outil : Mesureur de champ 4 liaisons BIS Liaison terrestre Terminal numériqueTV Effectuer un test suivant une procédure établie avec le mesureur de champ : - relever le spectre de la bande BIS sélectionnée, mesurer la largeur de la porteuse numérique, donner la liste des chaînes TV et radio associés, mesurer le niveau du signal, relever le symbole rate et le code rate, l écart d accord, les BER (taux d erreur brut puis post Viterbi). Comparer ces résultats aux conditions de fonctionnement nominales. - observer le diagramme de constellation de la modulation QPSK. Comparer la dispersion et le taux d erreur pré et post Viterbi. Justifier la qualité de la liaison. - remplir une fiche de test compétence T1 (sujet H)

26 Savoirs et savoirs faire associés : Trame MPEG2, codage et transmission numérique QPSK Norme 4:2:2 échantillonnage d une ligne en 720 valeurs de Y (fe=13,5MHz, 8bits), 360 valeurs de Cr et 360 valeurs de Cb. Il y a 576 lignes actives. Norme 4:2:0 on ne transmet que 288 lignes de CrCb. D après la norme MPEG-2 le flux vidéo compressé se réduit à qqMbits/s (2à30). Le signal audio est échantillonné à 32kHz, 14bits puis compresser pour obtenir un débit pour deux voies de 728kbit/s. Un ensemble (programme vidéo + des programmes audio) est transformé en paquets élémentaires (PES de 188octets) identifiés (PIDvidéo, PIDaudio,PIDtable). On multiplexe N ensembles + des données de services pour constituer le train transport de données binaires MPEG. Ces données sont organisées par paquets puis brassées (répartition de l énergie). On y ajoute des éléments de synchronisation puis l ensemble est traité contre les erreurs (code Reed Solomon, entrelacement, codage Viterbi). Le flux MPEG module une porteuse selon le mode QPSK (modulation de deux porteuses en quadrature par les données I et les données Q). Le taux d erreur brut doit être compris entre et 10 -4, le BER post Viterbi doit être compris entre et RU correspond aux erreurs de paquets non corrigées par le Reed Solomon.

27 Installation, configuration et validation dune liaison avec un démodulateur multicanaux-modulateur- répartiteur UHF compétences M1 et M2 ParaboleLNB quatroRépartiteur BIS 4E 8S Outil : analyseur de spectre, oscilloscope Liaison terrestre Démodulateur multicanaux et modulateur UHF TV Configurer par programmation le sélecteur de canaux (on donne les chaînes TV désirées et les canaux correspondants), régler les caractéristiques de l amplificateur pour obtenir 60dBuV à 75dBuV à la prise utilisateur, assurer une bonne adaptation des impédances compétence M1(sujet M) Valider le bon fonctionnement par lobtention de l image et du son demandés sur un récepteur TV pour les différents canaux compétence M2 (sujet M) TV Amplificateur + Répartiteur UHF Liaison BIS Chaînes terrestres + 4 canaux (une chaîne tous les trois canaux)

28 Test dune liaison utilisant un démodulateur multicanaux-modulateur-répartiteur UHF : compétences M3, M4 et T1 Détecter un dysfonctionnement : liaison UHF défectueuse (connectique), couplage défectueux (pertes, adaptation), interférence entre canaux (qualité de l image et du son) - compétence M3(sujet N) Remédier au dysfonctionnement (modification des canaux) compétence M4 (sujet N) Effectuer un test suivant une procédure établie avec lanalyseur de spectre : spectre du signal UHF, mesures des fréquences et des amplitudes compétence T1 (sujet P) En utilisant un démodulateur (magnétoscope, sortie vidéo) et un oscilloscope : mesurer les caractéristiques du signal vidéo composite PAL et les comparer à la norme-- compétence T1 (sujet P )

29 Système de distribution de télévision : Autres exemples Installer et configurer des nouveaux équipements : décodeur, chaîne HiFi, magnétoscope et liaison des appareils et des appareils de mesures avec un PC suivant un schéma donné ---Compétence M1 (sujet S) Valider le bon fonctionnement de l ensemble des équipements Compétence M2 (sujet T) Extension de l équipement avec un positionneur DiSEqC1.2, mesure de la trame... Extension de l équipement avec un modulateur QAM et un réseau câblé (le mesureur de champ est utilisable pour les transmissions numériques QAM) Extension de l équipement pour un stockage des informations Extension possible du système

30 Système de distribution de télévision : Echéancier possible En première année : étude de toute la partie analogique à partir d une antenne hertzienne ou d une parabole/LNB fixe. (mesure à l analyseur de spectre, à l oscilloscope, utilisation d une mire…). En deuxième année : étude de toute la partie numérique. (numérisation de l image, MPEG2, modulation QPSK, …)(bilan de transmission, bruits, antenne, …)(démodulation QPSK, Viterbi, ReedSolomon, BER,…)(numérisation et compression des sons…) En physique appliquée : Complément de formation (voir option T) (connaissances, savoirs faire théoriques et expérimentaux) en 1°année : parmi les cours et TP « tronc commun » en 2°année sur ce système et pour les compétences T1: 3 TP de 4h (sur 12TP/qz) + 10h cours spécifique

31 Système de distribution de télévision : Organisation de lépreuve E5 On dispose d un mesureur de champ, de deux analyseurs de spectre, de deux oscilloscopes à grande profondeur mémoire. On dispose d une parabole avec 8 sorties BIS programmables + une parabole fixe On dispose de 2 terminaux numériques, de 2 récepteurs analogiques, d un démodulateur multicanaux - modulateur UHF et de 4 téléviseurs. On peut organiser les groupements suivants: M1 M2 M3 M4 T1 sujet 1 = sujets : A A C(péritel) E, F et G sujet 2 = sujets : B B C(UHF) D et F sujet 3 = sujets : A A C(péritel) H et F sujet 4 = sujets : M M N P et P

32 Système de distribution de télévision : Savoirs et savoirs faire associés : les satellites de télévision et les antennes. L orbite géostationnaire (36000km), la puissance isotrope rayonnée équivalente(PIRE), l affaiblissement pendant le trajet, le gain à l entrée du récepteur (diamètre de l antenne), les plages de fréquences allouées (bande C, bande Ku)(liaison montante et descendante). Les satellites Astra, Eutelsat-HotBird, Telecom2A, 2B : position orbitale, nombres de canaux, faisceaux (PIRE), largeur de bande d un canal, plan de fréquences (polarisations : H ou V, circulaire D ou G), utilisations. Les antennes paraboliques : les différents types, le support azimut- élévation, la motorisation, le diamètre (PIRE et gain du LNB) Le convertisseur SHF(LNB) : source, changement de fréquence BIS (13V(V)-18V(H)) (22kHz ou non) (DISEqC multitêtes). Les antennes terrestres.

33 Savoirs et savoirs faire associés : les satellites de télévision et les antennes paraboliques. L exploitation des documents techniques Réglage de linclinaison du LNB (contre polarisation)

34 Savoirs et savoirs faire associés : le mesureur de champ UNAOHM EP 507C Spectre de bande satellite 900 à 2150MHz Spectre dun canal numérique Spectre de bande VHF/UHF: 45 à 900MHz Mesures des taux derreurs : symbole rate- code rate- BER numérique, ReedSolomon RC-RU Audio VHF/UHF : TV-AM-FM Audio sat : FM 5,5 à 9,77MHz TV: B/G-L-M- PAL-SECAM- NTSC, niveau,top synchro, spectre, télétexte Niveaux 20 à 130dB V Mesures -porteuses analogiques vidéo et audio -porteuses numériques QPSK QAM Indications: fréquence, canal, programme.

35 Savoirs et savoirs faire associés : la liaison péritel, le récepteur de télévision : lecture des extraits des normes PAL Toutes les broches ne sont pas câblées sur les prises péritel : dysfonctionnement

36 Savoirs et savoirs faire associés : Le terminal numérique médiamaster 9800 S de Nokia Utilisation de menus pour l installation, la sélection des chaînes, la visualisation des programmes, l exécution de fonctions annexes (information système, diagnostics) et la résolution de problèmes. Utilisation d une télécommande. Module pour le contrôle d accès PCMCIA carte à puce Viaccess-Médiaguard IRDETO etc Connexion médiamaster avec: antenne parabolique (prise F), antenne terrestre(câble RF)(PAL I ou B/G), magnétoscope, téléviseur, récepteur analogique, chaine HiFi : aux, péritel, audio digital, audio LR. Sélection antenne/satellite/LNB : ASTRA, HOTBIRD, SIRIUS, THOR, configuration commutation multi satellites DISEqC. Indicateur d intensité du signal AGC et de qualité du signal SNR. Installation TV : préférences, heure, langue, verrouillage,… Téléchargement de nouveau logiciel (mise à jour via le satellite ou par le port série-PC).

37 Savoirs et savoirs faire associés : Les documents à exploiter Tables des canaux, fréquences et satellites Normes (résumés sélectionnés) Glossaire, mots et expressions, français-anglais Documents constructeurs Documents appareils de mesures ….

38 Remarque importante : Ne pas confondre les compétences à évaluer en E5 et en E6.2 (projet technique) c est à dire : C1 : Adapter le schéma structurel existant. C2 : Adapter le logiciel à un nouveau cahier des charges. C3 : Elaborer une nouvelle maquette. (En) T2 : Etablir des procédures de tests sur une maquette.

39 Savoirs associés : physique appliquée Partie A : Lacquisition et la restitution de linformation 17% Partie B : Le traitement analogique du signal 27% Partie C : Le traitement numérique du signal et de linformation 18% Partie D : La transmission et le transport de linformation 36% Partie E : La fabrication industrielle dun produit électronique 2% + des outils : –Outils pour la physique appliquée à lélectronique : Les signaux, les circuits et les systèmes rencontrés en électronique. La modélisation des composants et des systèmes. –Outils pour les mesurages, les tests et la maintenance : Les techniques de mesurages. Les instruments de mesures. Les équipements spécifiques. Lutilisation des outils informatiques. Lautomatisation des mesurages.

40 Savoirs associés : physique appliquée + Des compléments optionnels : –compléments de formation, travaux pratiques, études de dispositifs spécifiques, mesurages sur des ensembles fonctionnels associés au champ technologique du projet ou pour les interventions sur des systèmes techniques. Utilisation déquipements et dappareillages spécifiques : sécurité, définitions, normes, réglementations. Cette liste nest pas exhaustive. –Seules les parties associées au projet et aux systèmes techniques sont éventuellement à considérer. –Repéré par M pour les domaines : Microsystèmes électroniques : Electronique embarquée - Electronique médicale - Instrumentation - Automatique - Robotique. –Repéré par T pour les domaines : Télécommunications : Multimédia (Sons, Images, Données) - Radio et télédiffusion - Microinformatique - Télématique - Bureautique - Téléphonie - Réseaux téléphoniques.

41 Savoirs associés : physique appliquée Présentation du document Les paragraphes repérés M ou T donnent des indications sur les savoirs quil faut acquérir, éventuellement et ponctuellement, pour effectuer des interventions sur des systèmes techniques spécifiques ou pour la réalisation du projet. Ce sont des compléments optionnels, ils ne peuvent pas faire lobjet dune évaluation au cours de lépreuve E4. Les repères T ou M indiquent que les connaissances et les savoir-faire correspondants ne font pas parties des savoirs communs aux différents champs technologiques. Dune certaine façon, ils indiquent les limites de ces savoirs communs. Description de l'activité observable : verbe d'action suivi de la description de cette action. Connaissance Savoir-faire Théorique Savoir-faire Expérimental


Télécharger ppt "B.T.S. des Systèmes Electroniques Epreuve E5: Intervention sur un système installation configuration maintenance mesures."

Présentations similaires


Annonces Google