La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

"Afin de prévenir l'apparition de difficultés scolaires, tous les enseignants conduisent un travail de prévention systématique, principalement par la pratique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: ""Afin de prévenir l'apparition de difficultés scolaires, tous les enseignants conduisent un travail de prévention systématique, principalement par la pratique."— Transcription de la présentation:

1 "Afin de prévenir l'apparition de difficultés scolaires, tous les enseignants conduisent un travail de prévention systématique, principalement par la pratique d'une différenciation pédagogique et d'une progression rigoureuse des apprentissages, guidé par une évaluation continue des compétences acquises par chaque élève." Bulletin officiel n° 31 du 27 août 2009 circulaire n° du "Donner à chaque enfant les clés du savoir et les repères de la société dans laquelle il grandit est la première exigence de la République et l'unique ambition de l'école primaire." Bulletin officiel hors série n°3 du 19 juin 2008 : programmes de l'école primaire La différenciation pédagogique

2 Lhétérogénéité: du point de vue des connaissances du point de vue de la productivité (mise au travail et vitesse) du point de vue du comportement (attention, acceptation de la contrainte).

3 La différenciation pédagogique, ce n'est pas : L'individualisation La remédiation L'aide personnalisée (post- séquence) Un abaissement des compétences travaillées La construction du savoir avec les autres La différenciation pédagogique, c'est : Une organisation, une préoccupation qui permet de tirer parti de l'hétérogénéité Une intégration de tous les élèves Une expérience de la réussite pour tous La possibilité de progresser depuis son propre niveau initial L'école de la tolérance Ce qui implique au niveau de l'équipe pédagogique : Une approche par compétences L'élaboration de parcours d'apprentissages Un travail d'équipe Des entrées variées et adaptées pour une même compétence Une autre conception de l'évaluation Une gestion du temps différente

4 Comment construire une séquence d'apprentissage intégrant la différenciation pédagogique immédiate ? Avant lapprentissage 1) Choix d'un contenu du programme ( une compétence, une connaissance, une notion, une méthode, une technique…) 2) Analyse de la matière enseignée = réactivation des savoirs du maître maîtrise des notions et concepts Si besoin Évaluation diagnostique = examen des conditions de possibilité de l'apprentissage, (où en sont les élèves?) (représentations initiales…) 3) Détermination des objectifs possibles: isoler le niveau d'apprentissage, les difficultés possibles, définir une progression, les étapes (nombre de séances) 4) Élaboration d'une situation d'apprentissage par séance, en cohérence avec le(s) objectif(s) visé(s): Définition de la situation-problème ou de questionnement de départ, qui ne doit pas éluder les obstacles. Rédaction des consignes Sélection du(des) outil(s) employé(s) en situation de réception et de production Mode(s) de pilotage de l'enseignement Formes de groupement des élèves

5 Pendant lapprentissage 5) Mise en place de la situation d'apprentissage: attitudes du maître dans la mise en évidence des procédures des élèves: Observation des élèves lors des échanges verbaux, commentaires, différents énoncés de solutions… médiation dans la confrontation des procédures incitation aux reformulations, explicitations… analyse et traitement des erreurs Évaluation formative (pour le maître) Observation continue en cours d'activité pour prise d'informations et prise de décisions 6) Différenciation immédiate adaptée: (objectif constant) - aux élèves rencontrant des difficultés: Procédures d'aides (prévues d'emblée ou construites en fonction des besoins) En jouant sur la diversité: situations, outils, styles d'intervention, groupes, présence du maître, tutorat… - aux élèves en situation de réussite: activités plus complexes - aux autres élèves: travail avec étayage ponctuel du maître 6 bis) Mise en commun, synthèse Retour sur l'apprentissage, traces écrites…

6 Après lapprentissage 7) Mise en place d'activités d'entraînement, de réinvestissement 8) Évaluation sommative de l'atteinte de l'objectif visé, du progrès intellectuel obtenu des élèves: - à court terme - à moyen terme (transfert, réinvestissement) 9) Remédiation Aide personnalisée Puis retour point 5 pour la séance suivante

7 Exemples de séances intégrant la différenciation pédagogique, par cycle.

8 Cycle 1 UN PUZZLE GEOMETRIQUE EN MATERNELLE Objectifs : o Organiser un espace déterminé par des formes, des tailles et des couleurs différentes. o Repérer la position des objets dans un espace afin d'obtenir une maison identique. Préalables - rappel des acquis antérieurs : o les enfants ont déjà manipulé librement ce jeu, ont créé eux-mêmes des formes o les enfants connaissent les couleurs, le rectangle, le triangle, haut et bas.

9

10 Procédure L'analyse : lecture du modèle, comparaison entre modèle et productions avec sollicitation métacognitive. L'application : manipulations (décrites précédemment). Procédure L'analyse : lecture du modèle, comparaison entre modèle et productions avec sollicitation métacognitive. L'application : manipulations (décrites précédemment). Que peut-on différencier ? Consigne · Poser les plaquettes sur le modèle / sous le modèle / à côté du modèle. · Varier la position du modèle : modèle horizontal / vertical / éloigné / loin du modèle (donc mémorisations) Consigne · Poser les plaquettes sur le modèle / sous le modèle / à côté du modèle. · Varier la position du modèle : modèle horizontal / vertical / éloigné / loin du modèle (donc mémorisations) Support Avec les plaquettes, on peut varier le nombre de couleurs / l'organisation dans l'espace / l'échelle du modèle. Le modèle peut être entier ou éclaté en différentes parties, chacune accompagnée des pièces nécessaires. Jeu similaire avec des cubes. Jeu similaire avec des figures coloriées, découpées et collées. Jeu similaire avec des blocs de mousse géants en salle de motricité; travail dans les plans horizontaux et verticaux. Jeu similaire avec support informatique. Support Avec les plaquettes, on peut varier le nombre de couleurs / l'organisation dans l'espace / l'échelle du modèle. Le modèle peut être entier ou éclaté en différentes parties, chacune accompagnée des pièces nécessaires. Jeu similaire avec des cubes. Jeu similaire avec des figures coloriées, découpées et collées. Jeu similaire avec des blocs de mousse géants en salle de motricité; travail dans les plans horizontaux et verticaux. Jeu similaire avec support informatique. Rôle du maître & méthodologie Verbalisations plus ou moins nécessaires (il y a toujours verbalisation en début). Reformulations et recentrages plus ou moins nécessaires. Construction avec ou sans méthodologie (ex : "Travailler ligne par ligne." "Repérer, nommer, trier les différents éléments".) Rôle du maître & méthodologie Verbalisations plus ou moins nécessaires (il y a toujours verbalisation en début). Reformulations et recentrages plus ou moins nécessaires. Construction avec ou sans méthodologie (ex : "Travailler ligne par ligne." "Repérer, nommer, trier les différents éléments".) Constitution du groupe L'enfant travaille seul / par deux / en atelier (6 à 8 max.). Place de la situation Jeu pour le jeu. Jeu comme élément d'un projet plus vaste : il y a un avant et un après. (Ex : Même jeu à partir de modèles inventés pour arriver à un village complet.) Constitution du groupe L'enfant travaille seul / par deux / en atelier (6 à 8 max.). Place de la situation Jeu pour le jeu. Jeu comme élément d'un projet plus vaste : il y a un avant et un après. (Ex : Même jeu à partir de modèles inventés pour arriver à un village complet.)

11 Groupe 1Groupe 2Groupe 3 Support Consigne En autonomie. Chaque enfant travaille seul. Les enfants sont capables d'analyser un modèle statique et de le reproduire Travail par deux. Des tâches différentes sont attribuées à chaque binôme. Enfants qui ont des difficultés au niveau de l'analyse du modèle statique et des difficultés d'organisation de l'espace. L'enseignant exercera un tutorat ponctuel à chaque étape de la construction. Travail collectif en groupe où chaque enfant aura un rôle précis dans la construction du puzzle demandé. Présence de l'enseignant. Enfants qui ont des difficultés à repérer l'organisation spatiale du puzzle demandé. Difficultés de méthodologie pour mener leur tâche à terme. Le modèle statique donné / 2 formes géométriques, des dimensions et 4 couleurs différentes. Le modèle statique présenté en deux ou trois parties séparées (toit, façade...) Modèle statique plus grand avec moins de formes. Matériel : Blocs mousse de la salle de jeux, deux formes différentes et 4 couleurs différentes. Poser les différents éléments sur le modèle Poser les différents éléments sur la forme dessinée. Travail par groupes de deux pour chaque élément. Poser les différents éléments sur le modèle. Trier les différentes formes de même taille. Trier les couleurs. Chaque enfant choisit 3 ou 4 éléments. Le tri est fait en autonomie. Groupe de 6 enfants avec l'enseignante.

12 Groupe 1Groupe 2Groupe 3 Méthodologie Prolongement Analyse du modèle par verbalisation de l'enfant (lecture du modèle : "Pour le toit il me faut...").1. Trier les différentes formes 2. Trier les différentes couleurs 3. Procéder à la construction ligne par ligne 4. Terminer par le toit ou Choisir une méthode de construction et l'expliciter ensuite. Présence de l'enseignant à la fin de la tâche. 1. Analyse du toit et verbalisation de l'enfant 1.a. trier les formes nécessaires pour réaliser le toit 1. b. analyser, verbaliser 1.c. construction 1.d. vérification 2. Le tour de la façade (même processus) 3. Remplir l'espace vide en procédant ligne par ligne, en verbalisant au fur et à mesure. 3.a. Trier les formes 3.b. Analyser et verbaliser 3.c. Procéder à la construction ligne par ligne 3.d. Vérification. Tutorat du maître à chaque étape; recentrage si des difficultés se présentent. Construction élément par élément, en trois étapes successives. 1. Toit 2. Pourtour 3. Intérieur a. Analyse du toit et verbalisation par l'enfant de chaque élément qu'on pose. b. Un par un les enfants viennent déposer sur le modèle la forme demandée ("un rectangle") par l'enseignante. c. Préciser l'endroit où on le pose d. Vérification collective e. On continue la construction étape par étape, élément par élément. 1. Construire "sa" maison en posant les éléments à côté du modèle proposé. 2. Inventer "sa" maison et dessiner le modèle statique 3. Inventer "sa" maison avec un support informatique. 1. Construire chacun "sa" maison avec deux couleurs différentes et deux formes différentes. 2. Construire chacun "sa" maison avec quatre couleurs différentes et deux formes différentes. S'entraîner à faire différentes constructions en grand format pour passer ensuite à un modèle plus petit.

13 Organisation de la classe MatérielCompétences à atteindre. Lenfant est capable de: Tâches du maître Tâches des élèves Différenciations Plénière Groupe 1 Formes géométriques (triangles, rectangles) de tailles et couleurs différentes Discriminer des couleurs, des formes Mobiliser les connaissances par rapport aux formes et aux couleurs Reconnaître, trier et nommer les couleurs et les formes Prendre en compte les différents niveaux cognitifs · Accepter les verbalisations comparatives (ex : le triangle, c'est comme un toit) Respecter les différentes stratégies des enfants Modèle statique · Formes géométriques (triangles et rectangles) de 4 couleurs différentes · Trier les différentes formes · Reconstituer le modèle en respectant les formes données ; procéder par essais/erreurs en positionnant les formes de couleur sur le support · Formulation de la consigne " Faire la maison en utilisant les mêmes formes " · Tutorat du maître : verbalisation, métacognition, conscientisation · Analyser le modèle avec l'étayage du maître · Faire correspondre les formes à celles dessinées sur le modèle · Connaissance des couleurs · Reconnaissances géométriques en voie d'acquisition

14 Organisation de la classe MatérielCompétences à atteindre. Lenfant est capable de: Tâches du maître Tâches des élèves Différenciations Groupe 2 · Différencier les formes de travail : autonomie · Diversifier les aides méthodologiques, les supports Modèle visuel présenté en trois parties · Le toit · Le pourtour de la façade · Le rectangle central de la façade · Analyser le modèle partie par partie · Regrouper les différentes formes géométriques sur les différentes parties · Respecter les couleurs et les formes indiquées Annoncer : travail en autonomie · Formulation de la consigne : "Construire les différentes parties de la maison à l'aide des formes de même couleur puis assembler les différentes parties pour reconstruire la maison · Vérifier la compréhension de la consigne au cours de l'activité · Analyser, trier les formes · Placer les formes en respectant le critère couleur · Agencer les différentes parties pour reconstruire la maison · Connaissance des couleurs et des formes · Vers une structuration de l'espace

15 Organisation de la classe MatérielCompétences à atteindre. Lenfant est capable de: Tâches du maître Tâches des élèves Différenciations Groupe 3 · Connaissance des couleurs et des formes · Capacité d'analyse de la structuration de l'espace · Travail en autonomie · Diversifier les outils d'apprentissage · Différencier les aides méthodologiques · Silhouette "blanche" / enfant · Modèle statique vertical commun au groupe · Formes géométriques de couleur · Outil d'évaluation : transparent avec formes et couleurs (papier calque ou plastique) · Analyser ; passer du plan vertical au plan horizontal · Trier en respectant les deux critères : formes et couleurs · Procéder à la reconstitution du modèle · Savoir évaluer son "travail " avec un outil de référence · Annoncer : travail en autonomie · Formuler la consigne : Construire la même maison en plaçant les mêmes formes et les mêmes couleurs sur la silhouette blanche · Analyser le modèle · Transférer du plan vertical au plan horizontal · Structurer l'espace. Valider sa construction

16 Cycle II ÉtapesObjectifsCompétencesSupportsOutils référent Rappel des épisodes précédents Lire à haute voix Reformuler le texte dans leurs propres mots Se remémorer pour dire Dernière illustration Les textes référents Lecture de lillustration : émission dhypothèses Lillustration Prévoir une situation, anticiper lhistoire Prendre des indices pour comprendre le sens de lillustration La ponctuation Les phrases Observation individuelle puis guidée du texte dans sa globalité pour en tirer des indices sur ce qui est à lire Affiner les hypothèses de départ en repérant et interprétant les signes graphiques Émettre des hypothèses à partir des indices graphiques Prendre conscience du rôle de la ponctuation Le texte à lire écrit en script sur affiche collective

17 ÉtapesObjectifsCompétencesSupportsOutils Lecture du texte : scinder la classe en deux : - Lecture autonome par les élèves « les plus avancés ». Pour certains, lecture des questions avec le maître - Lecture du texte avec le maître : 1) lecture silencieuse 2) faire le point de leur lecture par un jeu de questions avec recherche des réponses dans le texte 3)lecture diagonale pour rechercher un mot dans lensemble du texte 4)Si guillemets, lecture de ce qui se trouve entre guillemets 5)lecture linéaire de la phrase en remplaçant les mots inconnus par « hum hum » 6)lecture des mots inconnus en utilisant soit la comparaison avec des mots connus, soit la correspondance régulière entre graphèmes et phonèmes ou encore en utilisant le sens de la phrase 7)Synthèses de ces découvertes par questionnement pour affiner le sens de ce qui vient dêtre lu. Justifier les réponses en recherchant dans le texte les éléments de réponse. 8)Relecture de la phrase puis du texte Saisir le sens dun texte par une lecture autonome Mobiliser des connaissances pour rédiger Développer des stratégies de compréhension de texte Comprendre les informations explicites dun texte littéraire ou documentaire Écrire de manière autonome des phrases répondant à des questions de lecture Mobiliser des savoirs déjà acquis pour lire Confronter sa lecture avec celle des autres Savoir retrouver un mot dans un texte Reconnaître des mots par voie directe Déchiffrer un mot inconnu Anticiper un mot dans la lecture dune phrase Critiquer les solutions proposées Redire ce qui vient dêtre lu dans ses propres mots Comprendre les informations explicites dun texte lu Questions de lecture Texte individuel écrit en script Texte collectif écrit en script Lillustration Les textes référents écrits en cursive Les lettres de lalphabet écrites en cursive et entre des lignes Seyes Le tableau récapitulatif des correspondance s entre graphèmes et phonèmes déjà étudiés

18 ÉtapesObjectifsCompétencesSupportsOutils référents Mise en commun des découvertes par les deux groupes : - lecture du texte par les élèves qui étaient en autonomie - validation des réponses aux questions de lecture, en s'appuyant sur les élèves de l'atelier. - validation des hypothèses de départ Vérifier la compréhension du texte lu silencieusement Développer des stratégies pour la mise en mots Lire à haute voix un court passage Rechercher des mots dans un texte Savoir décomposer des mots Imaginer une suite probable Vers la suite de lhistoire : émission dhypothèses Proposer des suites sémantiquement probables

19 Cycle III Un exemple de différenciation dans le cadre dune séance de lecture littéraire

20 Cycle 31 heure Objectifs de lecture Objectifs littéraires Liens avec létude de la langue Mise en réseau Matériel Lecture littéraire : "la peau bleue" Comprendre en le lisant silencieusement un texte littéraire court (petite nouvelle, extrait...) Obstacles ou problématique Cette nouvelle est un texte à implicite fort : implicite sur le genre (les indices de science fiction sont très discrets, ils reposent sur deux mots : "bleu" et "gor"), implicite sur le message (intolérance et rejets sont montrés, ils ne sont pas dits), implicite sur les personnages. Ceux-ci, en effet, n'ont pas de nom. Le récit s'organise donc autour du jeu des pronoms je, tu, elle, ils, mots "vides" que le lecteur doit "remplir", et toute la compréhension du texte se joue là. Lélève doit être capable de comprendre ce texte à implicite fort. L'élève doit être capable de voir le jeu des pronoms du texte et de construire les personnages à l'aide des indices donnés de façon éparse dans le texte. L'élève doit être capable d'identifier le genre littéraire auquel appartient le texte. Lélève doit être capable de comprendre le message implicite du texte : l'intolérance et le rejet. Le traitement des pronoms. Textes déjà étudiés : premier texte du parcours littéraire "intolérance et racisme" Un texte photocopié par élève (sans les références), un texte sur transparent Différenciation : atelier, lecteurs en difficulté

21 Cycle 31 heure Déroulement Phase de découverte, mise en questionnement Lecture littéraire : "la peau bleue" Pas d'étude du paratexte, d'indication du genre littéraire… ces éléments font partie de la problématique. Consigne : vous allez lire le texte silencieusement, puis vous répondrez aux questions. Atelier de différenciation : groupe d'élèves en difficulté, lecture à haute voix, avec accompagnement de l'enseignant (rappel des procédures d'identification des mots). Puis les élèves répondent oralement aux questions, l'enseignant ne valide pas, mais prend note des différentes réponses données. 1ère phase de mise en commun Réponse à la première question (personnages). Si les réponses ne sont pas évidentes, mise en recherche : Phase de recherche individuelle Surlignez en 3 couleurs les mots qui correspondent à je, elle, ils. Atelier de différenciation : même tâche, accompagnement individuel par l'enseignant. Suite de la mise en commun Confrontation des réponses sur le transparent, validation par retour au texte. Réponse à la deuxième question : qu'avez-vous compris de cette histoire ? Reconstruction orale de l'histoire par confrontation des réponses écrites de la classe et des réponses orales des élèves de l'atelier de différenciation (ce sont eux qui "mènent" le débat).

22 Cycle 3 Déroulement 2 ème phase de mise en commun, débat littéraire Lecture littéraire : "la peau bleue" Question : "Ce texte fait plus que raconter une histoire. Il montre quelque chose, son auteur exprime une idée, laquelle?" En listant les attitudes négatives et les réactions qu'elles suscitent chez je, les élèves parviendront à exprimer les notions d'intolérance et de rejet. Ils remarqueront que toutes les attitudes positives proviennent de elle, ce qui met je en confiance, et que la déception et le rejet provoqués par la première (et dernière) remarque négative de elle ("est-ce que tous les gors sont aussi bleus que toi ?") sont d'autant plus insupportables. Éventuellement : phase de recherche Question : quel est le genre littéraire de ce texte, puis : quels sont les deux mots du texte qui montrent qu'il s'agit de science-fiction ? Par quels mots pourrait-on les remplacer pour que cette nouvelle devienne actuelle ? Relire des extraits du texte en utilisant les mots proposés. Atelier de différenciation : même tâche, par discussion dans le groupe. A l'issue de l'activité, donner les références du texte (extrait de l'Habitant des étoiles et autres récits sur les extra- terrestres Prolongements possibles Interprétation théâtralisée / Utiliser ce texte comme support dans l'atelier de remédiation de lecture à haute voix Éventuellement : travail en étude de la langue Structuration des pronoms personnels (voir fiche de séance) Concordance imparfait/passé composé Accord du participe passé


Télécharger ppt ""Afin de prévenir l'apparition de difficultés scolaires, tous les enseignants conduisent un travail de prévention systématique, principalement par la pratique."

Présentations similaires


Annonces Google