La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dépenses fiscales, ajustement budgétaire, efficacité et équité Christian VALENDUC Service détudes SPF Finances, UCL et FUCAM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dépenses fiscales, ajustement budgétaire, efficacité et équité Christian VALENDUC Service détudes SPF Finances, UCL et FUCAM."— Transcription de la présentation:

1 Dépenses fiscales, ajustement budgétaire, efficacité et équité Christian VALENDUC Service détudes SPF Finances, UCL et FUCAM

2 Dépenses fiscales, ajustement budgétaire, efficacité et équité De quoi parle ton ? Evaluation des pertes en recettes Dépenses fiscales et efficacité de limpôt Dépenses fiscales et équité Quid de leffet des incitations ? Une voie pour lajustement budgétaire ?

3 De quoi parle ton ? Définition des dépenses fiscales (CSF) Moindre recette découlant dencouragements fiscaux Provenant dune dérogation au système général dun impôt déterminé En faveur de certains contribuables ou de certaines activités économiques, sociales, culturelles Et qui pourrait être remplacée par une subvention directe Notion de « système général de limpôt » IPP: taxation globalisée des revenus nets de toute nature, barème progressif, aménagement familial, taxation distincte des revenus financiers I.Soc: taxation des bénéfices réservés et distribués, élimination de la double imposition, déduction des pertes, déduction pour rémunération des fonds propres depuis 2006 TVA: imposition généralisée de la consommation finale, taux unique

4 Evaluation des pertes en recettes Source: inventaire annuel des dépenses fiscales Ex-post Annexe au budget des voies et moyens But: informer le parlement fédéral sur le coût des dépenses fiscales Méthode: «pertes en recettes » ou « revenue forgone » Chiffrées une par une Les effets de comportement ne sont pas pris en comptes Malgré les limites méthodologiques, cest la méthode pratiquée partout, vu la difficulté de prendre en compte les changements de comportement

5 Evaluation des pertes en recettes

6

7 Modification conceptuelle

8 Evaluation des pertes en recettes

9

10

11 En résumé Des masses substantielles Globalement en hausse sur les dernières années (hors I.Soc) Mais… les chiffrages en « pertes de recettes » ne correspondent pas nécessairement au gain budgétaire dune éventuelle suppression Chiffrage statique Dans certains cas, la suppression devrait logiquement saccompagner de mesures compensatoires, en dépenses ou en recettes Si certaines dépenses fiscales sont capitalisées dans les prix, une suppression pure et simple est-elle possible ou ne faut-il pas se limiter à un phasing-out ?

12 Dépenses fiscales et efficacité de limpôt Dépenses fiscales et efficacité Toute dépense fiscale va à lencontre de limpôt uniforme Requiert des taux dimposition plus élevé sur la base imposable pour un montant donné de dépenses publiques à financer Un impôt à taux bas et à base large serait plus efficace

13 Dépenses fiscales et équité Toute dépense fiscale va à lencontre de léquité horizontale Rompt le principe même revenu, même impôt car limpôt devient fonction de lorigine et/ou de laffectation du revenu Même chose pour les dépenses fiscales en TVA Et aussi pour les autres impôts Dépenses fiscales et redistribution verticale IPP: dans la plupart des cas, concentration des avantages dans les revenus moyens et supérieurs TVA: mauvais ciblage des taux réduits

14 Dépenses fiscales et équité

15 « Ce sont des biens de première nécessité » Mais 65% de la perte de recettes provenant de lapplication du taux de 6% concerne la moitié supérieure de la distribution et…4,6% seulement concerne le premier décile ! Ne serait-ce pas la plus mauvaise façon de faire une politique de redistribution ?

16 Quid de leffet des incitations? Une politique incitative est efficace si elle a un effet additionnel Deux problèmes majeurs: leffet daubaine et la rétention des avantages Approche théorique Approche empirique

17 Quid de leffet des incitations? Effet daubaine: approche théorique Tax revenue p QQ0Q0 Q1Q1 p0p0 P1P1 p 1 S fc S mp S te Q2Q2 = effet daubaine Pref. Tax rateTax A = additionnalité B p2p2 P2P2

18 Quid de leffet des incitations? Rétention de lavantage: approche théorique Rétention de lavantage p Q Q1Q1 P1P1 p 1 S fc S mp S te Q2Q2 -Réduction de ladditionnalité - Transfert du gain du consommateur vers le producteur

19 Quid de leffet des incitations? Conséquences de leffet daubaine Gaspillage de ressources budgétaires au regard de lobjectif incitatif Dun point macro-économique: augmente le revenu disponible Conséquences de la rétention des avantages Création de rentes La capitalisation des prix rend difficile la suppression (doubles perdants)

20 Quid de leffet des incitations? Effet daubaine: approche empirique Effet daubaine ou additionalité ? Problèmes de définition de la situation contrefactuelle First-best : difference in difference A défaut: investiguer les facteurs explicatifs pertinents Le cas de lépargne-pension et de lassurance-vie

21 Quid de leffet des incitations? Effet daubaine: approche empirique

22 Effet daubaine et additionalité The case of life insurance premiums and pension savings The higher the income, the higher the rate of the tax credit Those who decide to save later get more tax subsidy per euro saved To sum up: more interesting to be rich and old, than to be poor and young… Most of the tax subsidy is given to those who save anyway

23 Quid de leffet des incitations? Effet daubaine: approche empirique 3rd Pillar:micro-econometric investigation Most of benefits of tax expenditures often arise for (middle and) high income earners But income may mask other determinants Logit analysis (2003) Income (+) Age (+) Having dependent (-) Region: Flanders (+), Wallonia NS, (May be inversely related to public pensions) Home ownership (+), Counter-intuitive, but may be explained by the tax rules Self-employed (+) Unemployed (-) Pre-retirement: (+) for the take up (-) for the average premium Participation to the 2nd pillar (-) for the premium, No effect on the take-up

24 Quid de leffet des incitations? Effet daubaine: approche empirique Pension savingLife insurance Take-up µ PremiumTake-up C Age Age ² Married Unemployed Self-employed Dep_pers Pre-retirement Total Income Home owner Part 2nd Pillar Part life insurance Flemish Region Walloon Region Coeffficients in bold = Significant at 5% level

25 Quid de leffet des incitations? Effet daubaine: approche empirique Windfall gain or additionality ? The micro-econometric approach (Logit) broadly confirms that the higher the presumed propensy to save, the higher the take-up of pension savings and the higher the amount saved Incentives for those « who should do it anyway» ? Low additional effects outweighted by the adverse effect on progressivity ?

26 Quid de leffet des incitations? Rétention des avantages: approche empirique Quelques cas de rétention de lavantage La déductibilité de lentretien des chaudières Lexemption fiscale du livret dépargne

27 Quid de leffet des incitations? Rétention des avantages: approche empirique

28

29 Conclusion une voie pour lajustement budgétaire? OECD economic surveys, Belgium, 2009 « To achieve more cost-efficient use of wage subsidies and SSC reductions, these measure should be scaled back and narrowed in scope to focus on difficult-to-emploi workers (..) « The taxation of owner occupied housing should be increased (…) Taxation of other savings vehicles should be made neutral by phasing out tax preferences » « All reduced VAT rates should be increased to the level of the standard VAT rate »

30 Conclusion Une voie pour lajustement budgétaire? IMF report, Belgium, December 2010 « Reaching the fiscal objectives will require limiting spending growth, notably by starting growth-friendly entitlment reforms while continuing the social protection of the poor, as well as additional revenue measures » (…) « Broadening the tax base and improving revenue collection. There is a considerable scope to reduce the large federal and regional tax expenditures on personal and corporate income taxes, VA and excises while using part of the gains to lower statutory tax rates »

31 Conclusion Une voie pour lajustement budgétaire? Nos conclusions Les dépenses fiscales vont à lencontre de lefficacité de limpôt.. Et également dans presque tous les cas à lencontre de léquité… Et dans un nombre significatif de cas, les incitations sont mal ciblées et/ou il y a rétention des avantages.. Mais alors pourquoi restent-elles en place ? Une explication par les choix politiques: lobbying, stratégie électorale ciblées sur des « niches » plutôt que sur lélecteur médian ? Nécessité dune approche « political economy»


Télécharger ppt "Dépenses fiscales, ajustement budgétaire, efficacité et équité Christian VALENDUC Service détudes SPF Finances, UCL et FUCAM."

Présentations similaires


Annonces Google