La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Analyse économique du secteur porcin Mario Hébert Économiste principal Coopérative fédérée de Québec Bureau daudiences publiques sur lenvironnement 6 novembre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Analyse économique du secteur porcin Mario Hébert Économiste principal Coopérative fédérée de Québec Bureau daudiences publiques sur lenvironnement 6 novembre."— Transcription de la présentation:

1 Analyse économique du secteur porcin Mario Hébert Économiste principal Coopérative fédérée de Québec Bureau daudiences publiques sur lenvironnement 6 novembre 2002 Montréal

2 Plan de la présentation 1.Impact économique de lindustrie porcine au Québec 2.Panorama mondial 3.Facteurs de compétitivité de lindustrie porcine

3 1.Impact économique Étude Groupe AGÉCO (juin-oct. 2002) Objectif - mandat Mesurer les impacts direct et indirect associés à une croissance (dépense) au niveau primaire (production) et secondaire (transformation) de lindustrie porcine au Québec en terme demploi, de PIB et de recettes gouvernementales

4 Modèle intersectoriel de lISQ Évalue effets directs et indirects en amont de la production et de la transformation Limpact en aval (distribution, commercialisation et consommation) nest pas comptabilisé Les effets induits sont également exclus Étude Groupe AGÉCO

5 Deux simulations : année 2001 Production Transformation Paramètres modèle mis à jour Production : coût de production 1998 Transformation –Industrie du porc seulement –Coût de production Olymel Étude Groupe AGÉCO

6 Emplois indirects Emplois directs Emplois totaux Étude Groupe AGÉCO : impact sur lemploi

7 Emplois indirects Emplois directs Emplois totaux Étude Groupe AGÉCO : impact sur lemploi

8 Recettes 1.Prov Féd Para. 47 Subventions (ASRA) +89 BILAN (Millions de $) Étude Groupe AGÉCO: impact sur les recettes gouvernementales

9 Recettes 1.Prov Féd Para. 188 Subventions (ASRA) -75 BILAN Moy/an. -19 % Val.prod. 1,6 (Millions de $) Étude Groupe AGÉCO : impact sur les recettes gouvernementales

10 +235 Recettes 1.Prov Féd Para. 122 Subvention (ASRA) BILAN (Millions de $) Étude Groupe AGÉCO : impact sur recettes gouvernementales

11 Recettes 1.Prov Féd Para. 488 Subvention (ASRA) +473 BILAN Moy/an (Millions de $) Étude Groupe AGÉCO : impact sur recettes gouvernementales

12 Croissance annuelle moyenne Emplois Directs: 259 Indirects:529 Totaux: 981 Étude Groupe AGÉCO : impact croissance production 4 %

13 Rec. Gvt. 0,12 PIB 3,30 Emplois 4, $ dépenses totales 12 $ Recettes Gvt. 100 $ PIB direct 330 $ PIB total 100 emplois directs 415 emplois totaux Étude Groupe AGÉCO : les multiplicateurs

14 Balance commerciale agroalimentaire

15 Revirement spectaculaire : - 580,0 M $/an 2001 : + 417,9 M $ Locomotive porcine (2001) Exportations = 808,8 millions de $, 24,2 % recettes à lexportation 37,2 % croissance recettes à lexportation Balance commerciale agroalimentaire

16 Déficit structurel de la balance commerciale bioalimentaire du Québec +/- 400 millions de $ Balance commerciale agroalimentaire

17 2. Panorama mondial 2 % prod. mon = 11 e 2001 = 7 e

18 Panorama mondial S o u rc e : O A A Moyenne monde

19 Panorama mondial

20 S o u rc e : O A A Moyenne monde

21 Panorama mondial S o u rc e : O A A Moyenne monde

22 Panorama mondial

23 Moyenne monde

24 Panorama mondial Le « facteur asiatique » 50 % importations mondiales Le marché japonais est convoité – +/- 30 % des importations mondiales –marché lucratif (notamment le porc frais) Léquation chinoise ??? Milieu urbain Milieu rural ,6 mio t.m. 9,3 mio t.m ,2 mio t.m.15,1 mio t.m.

25 Origine des importations de viande de porc Panorama mondial Milliers de tonnesSource : Ofival, daprès ALIC

26 3. Compétitivité La compétitivité se définit par la capacité de conserver et daccroître ses parts de marché Principaux facteurs compétitivité dans lindustrie porcine Les coûts comparatifs de production Le facteur « X »

27 Le modèle européen de coordination verticale Danemark/Pays-Bas ne disposent pas davantages compétitifs (coûts) Pourtant, leaders sur marchés Important marché intérieur protégé Politique agricole commune Facteur « X »: intégration coopérative Principales contraintes Environnement Nouveaux compétiteurs : USA et Canada

28 Le modèle américain de coordination verticale Avantages compétitifs Faiblesse coûts salariaux/aliments bétail Économie déchelle liée à lintégration Dimportateur ( ) à exportateur net Facteur « X » : lintégration verticale et la contractualisation Principale contrainte Environnement

29 Le modèle américain de coordination verticale N o 1 mondial du secteur porcin Ventes de plus de 5 milliards USD Production à contrat 12 millions de porcs / an 70 % des 10 millions porcs de Caroline Nord MÉGA-abattoir (Tar Heel, Caroline Nord) employés porcs/jour (7,5 millions porcs/an) Potentiel de 11,7 millions/an

30 Le modèle québécois de coordination verticale Avantages compétitifs Savoir-faire tout au long de la filière Politique agricole québécoise Facteur « X »: formule hybride Mise en marché collective Présence coopérative (damont en aval) Intégration/contrat à propriété locale Principale contrainte Environnement

31 Environnement et compétitivité Mark Metcalfe, University of California – Berkeley, « Environmental Regulation and Implications for Competitiveness in International Pork Trade », 2001 Impact des réglementations environnementales sur la compétitivité des industries porcines américaines, canadiennes et européennes Hypothèse dune réglementation plus sévère en Europe quen Amérique

32 Impact économique de lenvironnement Hypothèse : hausse des coûts environnementaux anticipée +200 %+500 % Impact sur les exportations de viande de porc +4,6 % +10,7 %

33 Impact économique de lenvironnement = ??? Exportations de viande de porc de lUE Hausse coûts +500 % +200 % Exportations U.E. - 22,6 %

34 Conclusion 1.Impact économique significatif 2.Privilège dune balance commerciale agroalimentaire positive 3.Industrie porcine québécoise est compétitive sur les marchés 4.Il existe un «modèle québécois» de coordination verticale 5.La réglementation environnementale a un effet significatif sur la compétitivité


Télécharger ppt "Analyse économique du secteur porcin Mario Hébert Économiste principal Coopérative fédérée de Québec Bureau daudiences publiques sur lenvironnement 6 novembre."

Présentations similaires


Annonces Google