La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Budget de lEPLE Formation des 18 et 19 octobre 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Budget de lEPLE Formation des 18 et 19 octobre 2011."— Transcription de la présentation:

1 Le Budget de lEPLE Formation des 18 et 19 octobre 2011

2 Sommaire EPCP Définition Objectifs Forme Suivi Le Budget Définition Procédure budgétaire Préparation budgétaire Cas pratique

3 L E tat P révisionnel de la C ommande P ublique Définition: Un acte de prévision = évaluation des besoins de l'Etablissement et des modalités d'achat. Un acte d'autorisation =permet au Chef d'Etablissement de passer des commandes. Ne concerne pas les recettes, de même que certaines dépenses (rémunérations, aides sociales...). Son champ d'application se limite à l'achat public.

4 Objectifs Toute transaction à titre onéreux p assée par un EPLE est un marché public: l'acheteur doit satisfaire aux obligations légales d'évaluation de ses besoins et de mise en concurrence. L'inscription d'une dépense sur lEPCP autorisation d'engagement pour lordonnateur. A contrario, une dépense non inscrite sur lEPCP entraîne obligation de recueillir l'aval du Conseil d'administration pour tout achat. Exceptions: les dépenses financées sur ressources affectées les opérations d'urgence

5 Forme Un document séparé = une délibération séparée du C.A et préalable au vote du budget. Un document annexé au budget = exécutoire 30 jours après transmission Modification de l'EPCP = un vote du CA (exécutoire 15 jours après transmission). Il nécessite l'élaboration d'une nomenclature: – répartis en « catégories homogènes » de fournitures ou services. – dun chiffrage des besoins annuels. Chaque EPCP est propre à lEPLE Quelques modèles sont disponibles:

6

7 Suivi La politique d'achat = procédures à accomplir (publicité et mise en concurrence des fournisseurs, adaptées au montant du marché concerné). Ex: Informer le C.A. sur la politique d'achat Linformation est indispensable mais pas le vote Le suivi de ces procédures relève de lOrdonnateur Le Comptable vérifie que le montant des rubriques ouvertes n'est pas en dépassement. Seuils des marchésProcédures des marchés < 4000 HTPas dobligation de concurrence De 4000 à HTMise en concurrence préalable dau moins 3 fournisseurs > HTPublicité dans BOAMP ou journal dannonces légales (Cf. Code des Marchés Publics)

8 Sommaire Le Budget Définition Procédure budgétaire Préparation budgétaire Cas pratique Le Budget

9 Le Budget de lEPLE LEPLE dispose dune personnalité morale lui conférant son autonomie. Sur le plan financier, lautonomie se caractérise par un budget propre à lEtablissement. Définition: « Acte par lequel sont prévues les recettes et les dépenses des organismes publics » (art 4 décret du 29/12/1962). Un acte de prévision Un acte d'autorisation = voté par le CA

10 Annualité = année civile du 1 er janvier au 31 décembre Unité = un document unique qui comprend toutes les dépenses et les recettes Vision densemble de la vie financière de lEtablissement, transparence, sincérité. Universalité = lensemble des recettes couvrent lensemble des dépenses Principe de non compensation et de non affectation Exception: ressources affectées (convention) et ressources spécifiques (TA) Équilibre = recettes dépenses Sincérité = inscrire toutes les recettes et dépenses (prévisibilité, évaluation juste).

11 Procédure budgétaire Le budget est préparé par le gestionnaire sous l'autorité de lordonnateur. La collectivité de rattachement doit notifier à l'EPLE le montant de la subvention de fonctionnement pour l'année civile avant le 1er novembre de l'année précédente. L'EPLE en accuse réception et dispose ensuite de 30 jours pour préparer le budget et le présenter en conseil d'administration. Les documents budgétaires sont ensuite transmis dans les 5 jours aux 3 autorités de contrôle: la collectivité de rattachement, l'autorité académique le Préfet (sauf délégation à lautorité académique)

12 Le vote du budget - le budget est voté, il ne fait l'objet d'aucune observation (pas daccord expresse), il sera alors exécutoire dans les 30 jours suivant le dernier accusé de réception. (NB: Les DBM sont exécutoires dans les 15 jours suivant la date du dernier AR.) - le budget n'est pas voté ou fait l'objet d'une contestation de la part de lune des autorités : il sera alors arrêté conjointement par l'autorité académique et la collectivité de rattachement dans les 2 mois suivant sa réception. Rendu exécutoire, il est transmis à létablissement. - si ces 2 autorités ne parviennent pas à un accord, le budget sera arrêté dans les 2 mois par le Préfet après avis de la Chambre Régionale des Comptes qui dispose dun mois pour émettre cet avis. Rendu exécutoire, il est transmis à létablissement.

13 Préparation budgétaire: la structure du budget Le budget est établi dans la limite des ressources de l'EPLE et dans le respect des orientations fixées par la collectivité de rattachement. Le budget peut être un instrument de mise en œuvre de la politique de l'établissement. Le budget comprend: une section de fonctionnement – le service général – les services spéciaux (le plus important est le service annexe d'hébergement compétence désormais transférée à la collectivité cf. loi du 13 août Les tarifs sont désormais fixés par la collectivité cf. décret du 29 juin une section d'investissement (dépenses dont le montant unitaire dépasse 800 HT). Le budget est divisé en chapitres. Chaque chapitre est divisé en comptes par nature. NB : un nouveau cadre budgétaire et comptable est en préparation pour le budget 2013.

14

15 Les recettes =compte de Classe 7 Section de fonctionnement Service général Ventes et prestations de services 70 Subventions dEtat 741 Subventions collectivités publiques 744 Dons et LEGS 746 Subventions exploitations 748 Produits de gestion courante 75 Produits exceptionnelles 77

16 Les recettes =compte de Classe 7 Section de fonctionnement Services spéciaux Enseignements techniques J1 P r o j e t s a r t i s t i q u e s, s c i e n t i f i q u e s, d i v e r s... J31, 32, Voyages N3 Hébergement R2 CUI R84 Section dInvestissement ZR Recettes en capital

17 Les dépenses =compte de Classe 6 Section de fonctionnement Service général Activités éducatives et pédagogiques A1 et A2 Viabilisation B Entretien C Autres charges générales D Aides et transferts F Participation aux charges communes G

18 Les dépenses =compte de Classe 6 Section de fonctionnement Services spéciaux Enseignements techniques J1 P r o j e t s a r t i s t i q u e s, s c i e n t i f i q u e s, d i v e r s... J31, 32, Voyages N3 Hébergement R2 CUI R84 Section dInvestissement ZD Dépenses en capital (800 HT)

19 Préparation budgétaire: la construction du budget principales recettes Les principales recettes d'un EPLE: Celles issues du service annexe d'hébergement (produits scolaires, repas fournis et commensaux, FranceAgrimer...) dont une partie peut être reversée au service général pour faire face en particulier aux dépenses de viabilisation = contribution entre services. la subvention de fonctionnement de la collectivité de rattachement Les recettes affectées tels que les bourses ou résultants des contrats ou conventions Les recettes spécifiques Etat (fonds sociaux, manuels scolaires...) Désormais globalisés depuis la mise en place de la L.O.L.F. à charge pour le chef détablissement den proposer une répartition à son conseil dadministration. Recettes spécifiques ex: Taxe dApprentissage Recettes propres à un service spécial (ex: voyages.....)

20 Les principales dépenses d 'un EPLE: Celles liées au service annexe d'hébergement : alimentation, reversement à la collectivité territoriale, charges communes..... Dépenses de viabilisation (eau, électricité, fioul, gaz...) Contrats liés à la sécurité ou à la maintenance des locaux ou des matériels Dépenses de maintenance courante des locaux Dépenses à caractère général : téléphone, fournitures administratives, produits d'entretien... Dépenses relevant du domaine de compétence de l'Etat (fonds sociaux...) Dépenses propres à un service spécial (ex: voyages.....) Dépenses pédagogiques : marge de manœuvre du chef détablissement pour la mise en œuvre de la politique de létablissement

21 Bien préparer son budget Pour les recettes – Estimer les recettes affectées ou spécifiques – attention à ne pas les surévaluer Pour les dépenses: – Lister les différents contrats obligatoires – Anticiper les augmentations en matière de viabilisation – Préparer budget des voyages et sorties pédagogiques – Reconduire les dépenses des charges générales (ex: téléphone, timbres..)

22

23 Bien vérifier son budget Le saisir dans GFC = permet une certaine sécurité (erreur de calcul, arrondi..) Vérifier les équilibres suivants: – Recettes = Dépenses au Service Général (sauf si prélèvement sur fonds de réserves). – Recettes = Dépenses dans chaque Service Spécial (sauf si prélèvement sur fonds de réserves et à condition quil dispose de réserves propres). – ZR = ZD (sauf si prélèvement sur fonds de réserves). – 6588 = 7588 les contributions entre services séquilibrent (indépendamment du chapitre en dépense) – Recettes = Dépenses pour les subventions spécifiques notamment Etat (fonds sociaux, bourses...)

24 Bien présenter son budget

25 Cas Pratique: calcul du Service Annexe dHébergement Vous êtes gestionnaire dun collège et vous devez préparer le service annexe dhébergement pour le budget 2012 à partir des données suivantes : Taux de participation aux charges communes pour 2012 : 32 % pour les internes, 11 % pour les DP, 14 % pour les commensaux de Reversement à la Collectivité Territoriale A partir des recettes attendues, calculer le crédit nourriture prévisionnel. CatégorieNombreTarifs 2012 Internes DP Agents AED et Cat. C Cat. B Cat. A Repas occasionnels

26


Télécharger ppt "Le Budget de lEPLE Formation des 18 et 19 octobre 2011."

Présentations similaires


Annonces Google