La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Faites connaissance avec le secteur JOURNEE DES MINES - CCI Ivato, 16 mai 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Faites connaissance avec le secteur JOURNEE DES MINES - CCI Ivato, 16 mai 2012."— Transcription de la présentation:

1 Faites connaissance avec le secteur JOURNEE DES MINES - CCI Ivato, 16 mai 2012

2 Plan de la présentation 1. Le gisement et ses conséquences 2. Les types de risque 3. Les autres paramètres dun projet minier 4. Le marché des matières premières 5. Prix des matières premières minières 6. Rendement de linvestissement minier 7. Image négative du secteur 8.Intérêt particulier de lEtat

3 Comparatif nécessaire Pour une activité de transformation agricole: -Matières premières : légumes -Activité principale : Transformation de ces légumes en plats préparés Pour une entreprise minière: La mine nachète pas une matière première quelle transforme elle est tributaire du gisement quantitativement et qualitativement. Introduction

4 Rien nempêche lentreprise de fabriquer des plats sophistiqués dont la valeur ajoutée est supérieure à celle des plats préparés standards et de les vendre à un autre prix à dautres clients Une industrie minière ne peut, le plus souvent, fabriquer quun seul produit(son concentré),et ne le vendre quà un seul prix, celui fixé par le marché mondial des matières premières Une industrie minière est une industrie à haute intensité capitalistique et elle intéresse souvent plus particulièrement lEtat. Introduction (suite)

5 1.1. Une localisation imposée Place de lexploitation minière. Situation de la mine par rapport au gisement Coûts de transport du minerai exorbitants. L'ensemble mine + usine de traitement forcément situé à l'endroit du gisement. La plupart des gisements dans des zones isolées Création des infrastructures. 1. Le gisement, et ses conséquences

6 La nécessité de construction d'une cité minière Investissement important en infrastructures, dont une partie au moins est à la charge de l'entreprise minière Les infrastructures pèsent sur les coûts opératoires

7 1.2. Une industrie à risques En dehors de sa localisation, « le gisement n'est jamais parfaitement connu » Pour évaluer la valeur d'un projet minier, il faut 1. Fixer le tonnage des réserves disponibles et la teneur moyenne de ces réserves, 2. Arrêter des choix techniques tels que la méthode d'exploitation et la méthode de traitement

8 Ces choix ont une importance cruciale sur les résultats de l'évaluation économique (on verra que la recette générée par l'exploitation d'une tonne de minerai est proportionnelle, en première approximation, à la teneur de cette tonne). Mais quoi qu'on fasse, « ces choix comprennent une certaine incertitude »

9 Donc les risques les plus importants sont: Risque réserves Risque technique: - lié à la méthode dexploitation - lié à la méthode de traitement Risque recettes

10 2. Les types de risques 2.1 risques liés aux réserves Une mine du sud de la France, aujourd'hui fermée pour des raisons économiques, Elle exploitait du zinc. Elle avait été mise en exploitation après une campagne de sondages réalisés depuis la surface, Après la réalisation d'un puit et d'une galerie de niveau située en gros à 250 m de profondeur.

11 Galerie d'une longueur de 1500 m, minéralisée sur 80 % de sa longueur, soit sur 1200 m. Les données de sondage ne contredisant pas cette hypothèse, 1200 m minéralisés, sur 450 m de hauteur et une puissance moyenne de 3m. Environ 5Mt de réserves, à une teneur moyenne de 9 %.

12 L'exploitation a commencé en tranches montantes à partir de la galerie de prospection. Dès la première tranche, il s'est avéré que la longueur minéralisée était beaucoup plus faible que prévue, En fait un peu moins de la moitié de ce qui avait été prévu. Ce point a été confirmé par la suite, puisque sur le gisement proprement dit, seuls 2 Mt ont été exploités ! Par bonheur, une partie des réserves était beaucoup plus riche que prévu, et la teneur moyenne finalement exploitée est de 13 %.

13 2.2 Risques liés á lexploitation L'exploitation de potasse du Congo donne un bel exemple d'incertitude sur le choix de la méthode d'exploitation. Une campagne de sondages de surface avait été réalisée à maille régulière. Tous ces sondages avaient recoupé la couche de potasse à la même profondeur. La méthode d'exploitation a été définie, et les équipements achetés.

14 Le gisement ne se présentait pas du tout tel que prévu. En fait, la région comprenait de multiples accidents tectoniques (des failles), entre lesquels on trouvait des panneaux de gisements pentés. Le hasard a voulu que la maille de sondage corresponde en gros à l'espacement entre les failles, et que donc tous les sondages coupent le minerai à la même profondeur.

15 De fait, on n'avait plus affaire à un gisement parfaitement continu et horizontal, mais à un ensemble de panneaux, tous pentés. En conséquence, les équipements prévus pour l'exploitation n'étaient pas bons. Ils ont dû être abandonnés,

16 2.3 Risques liés aux méthodes de traitement Il s'agit de l'ancienne mine de tungstène de Salau, dans les Pyrénées, en France. Cette mine exploitait de la schélite (WO3Ca), qui a la particularité de pouvoir être prospectée aux ultraviolets. Il découlait des études géologiques que la minéralisation était relativement grossière, En conséquence, 80 % du tonnage pourraient être traités par gravimétrie, et seulement 20 % nécessiteraient une flottation.

17 L'usine de traitement a donc été construite sur cette base, Très rapidement après le démarrage de l'exploitation, il est apparu que le minerai était beaucoup plus fin que prévu, En fait il faudrait en traiter 80 % par flottation, et seul 20 % pourraient être traités par gravimétrie. En conséquence, il a fallu modifier, et surtout agrandir, une usine souterraine !

18 LE RYTHME DE PRODUCTION 3. Les autres paramètres dun projet minier LA TENEUR DE COUPURE

19 4. Le marché des matières premières Un produit marchand quasiment unique Une première remarque s'impose immédiatement: la mine n'a en général pas le choix de ce qu'elle vend. On a une conséquence quasiment directe du gisement. La minéralogie du minerai impose la méthode de traitement, donc le type de concentré que l'on produit.

20 Rares sont aujourd'hui encore les mines qui font appel à l'hydrométallurgie dans le but de produire des produits non conventionnels (par exemple du sulfate de cuivre, ou des sels de métaux qui peuvent être utilisés comme colorants,...).

21 En conséquence, toutes les mines vendent en gros la même chose: les mines de zinc vendent un concentré de sphalérite; les mines de plomb vendent un concentré de galène,... Et comme elles commercialisent des produits très semblables, aux polluants ou au sous-produits près, elles sont en concurrence directe. Il en découle qu'une mine n'a pas la possibilité de jouer sur le prix de vente de son concentré. Toujours aux sous-produits et polluants près, un concentré de zinc est, et restera toujours, un concentré de zinc, qu'il vienne d'Amérique, d'Afrique, d'Asie ou d'Europe.

22 Entreprise minière produisant un concentré de zinc à 54% Lorsque cette entreprise vend une tonne de concentré, elle vend en fait 540 kg de zinc. Ce qu'elle vend présente donc une valeur intrinsèque qui est le produit de la masse de métal qu'elle vend par le prix de vente de ce métal par unité de masse. Si le zinc cote à 1000 $/t sur le marché mondial des matières premières (en fait le London Metal Exchange), notre tonne de concentré à 54 % de zinc contient une valeur de 540 $.

23 Ce produit représenterait sa recette si et seulement si le rendement de la fusion était de 100 %. Malheureusement, aucun processus industriel n'a un rendement de 100 %. Si nous Appelons le rendement de la fusion, il en découle que la recette maximale du fondeur sera.tconc P. On comprend donc aisément qu'il ne payera pas plus dans le cadre de l'achat du concentré.

24 5. Le prix des matières premières minières Lindustrie minière est peu influente sur le cours des Matières premières Les dépenses sont imposées par le gisement Les recettes sont fluctuantes car liées au cours du dollar, à loffre et à la demande

25 Linvestissement minier (suite) Choix stratégique délicat Cas où linvestissement a été effectué mais le cours mondial a chuté. Que faire ? Fermer la mine ? Fermer temporairement la mine ? Réduire la production ? Augmenter la production ? Modifier les techniques dexploitation ?

26 7. Image négative de lindustrie minière Cest une industrie polluante Elle pollue cependant largement moins que les industries chimiques

27 8. Intérêt particulier de lÉtat Lindustrie minière exploite les ressources du pays et lEtat en contre partie en retire des revenus. Elle subit cependant la fluctuation des prix des matières premières pouvant être à lorigine des catastrophes financières ou à lopposé, de super bénéfices, incitant un pays à instaurer des impôts spéciaux.

28 En résumé Gisement : Localisé, limité, mal connu malgré un processus long Process : Complexe, à adapter, nécessitant beaucoup dhommes Investissements : Lourd, long, et nécessitant des marges importantes En aval : les prix sont fixés, les quantités sont fixées, et ceci au niveau International. Législation : Intérêt présent de lEtat.

29 On peut raisonnablement penser que les hommes consommeront encore du coca-cola (ou d'autres boissons) dans des cannettes métalliques dans cent ans, mais il serait déraisonnable d'imaginer quil existera encore dans cent ans une exploitation minière existant en nos jours comme QMM par exemple Conclusion

30 Merci de votre attention Spécificités de lIndustrie Minière JOURNEE DES MINES - CCI Ivato, 16 mai 2012


Télécharger ppt "Faites connaissance avec le secteur JOURNEE DES MINES - CCI Ivato, 16 mai 2012."

Présentations similaires


Annonces Google