La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ce quon appelle la « dette publique » est en réalité la dette des administrations publiques (lEtat, mais aussi les collectivités locales et les organismes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ce quon appelle la « dette publique » est en réalité la dette des administrations publiques (lEtat, mais aussi les collectivités locales et les organismes."— Transcription de la présentation:

1

2 Ce quon appelle la « dette publique » est en réalité la dette des administrations publiques (lEtat, mais aussi les collectivités locales et les organismes de sécurité sociale). Comme tous les agents économiques, les administrations publiques ont des ressources et effectuent des dépenses. RessourcesDépenses Prestations sociales Dépenses de personnels Investissements publics Cotisations sociales Impôts Lorsque les dépenses sont supérieures aux ressources, on parle de déficit public. Pour lannée 2009, en France, le déficit public sélève à 143,8 milliards deuros, ce qui représente 7,5 % du PIB.143,8 milliards deuros LEtat est le premier contributeur du déficit public. (Le déficit du budget de lEtat représente plus de 80 % du déficit public en 2009.)

3 En cas de déficit public, LEtat doit trouver un moyen de financement. Il en existe deux : Lemprunt La création monétaire Dans la zone euro, on a décidé dinterdire le financement par création monétaire en raison du risque inflationniste quil génère. LEtat est donc contraint demprunter pour financer son déficit. Pour cela, il a principalement recours à lémission de titres financiers de long terme que lon appelle des obligations, tout comme les sociétés anonymes. Besoin de financementCapacité de financement Obligation Obligation Exemple : lEtat vend une obligation de 1000 à 5 % sur 10 ans à une compagnie dassurance Intérêts annuels : 50 Intérêts annuels : ans après : rembour- sement des 1000

4 En empruntant, les administrations publiques sendettent. Lensemble de ces dettes constituent ce quon appelle la dette publique. Résumons : Dépenses > recettes Déficit public Emprunt Dette publique

5 Le taux dintérêt est le prix auquel un agent prête de largent à un autre. Ce prix dépend du niveau du risque. Plus le placement est risqué, plus le prêteur exige un taux dintérêt élevé. Plus un Etat est endetté, plus le risque de défaut de paiement est élevé. Si cela se produit, lEtat nest plus en mesure de rembourser sa dette, et les prêteurs ne récupèrent pas leur argent (ou en partie seulement). La hausse du taux dendettement conduit donc les « marchés » à exiger des taux dintérêt plus élevés. Cest ce qui est arrivé dans le cas de la Grèce.

6 En avril 2010, lécart (spread) entre les taux dintérêt grec et allemand avait atteint 7 points : lEtat grec devait emprunter à 10 % là ou lEtat allemand pouvait se contenter de 3 %. Source : The economistThe economist

7 Un écart de 7 points a des répercussions importantes sur le coût de lemprunt… Coût des intérêts dun emprunt de 10 milliards sur 10 ans Taux dintérêt 3 %10 % Intérêts annuels 300 millions1 milliard Intérêts sur 10 ans 3 milliards10 milliards

8 Hausse de la dette publique Hausse du risque de défaut de paiement Les prêteurs exigent des taux dintérêt plus élevés Hausse du coût de lemprunt Dégradation du déficit public On entre alors dans le cercle vicieux de lendettement…

9 Pour éviter le défaut de paiement de la Grèce et la propagation de la crise à dautres pays de la zone euro, il fallait intervenir. Un plan de secours a été mis en place pour aider les pays en difficulté. La Commission européenne, les pays de la zone euro et le FMI pourront prêter jusquà 750 milliards deuros à ceux qui en ont besoin. A ce jour, il nest pas certain que cela soit suffisant pour permettre un retour au calme… 3) Un plan de secours nécessaire…

10 Cest pour éviter de telles situations que les pays de la zone euro ont mis en place des règles strictes en matière de gestion des finances publiques, connues sous le nom de « pacte de stabilité et de croissance ». En cas de manquement à ces règles, le pays sexpose à un avertissement, puis à des sanctions financières sil persiste. Toutefois, en cas de récession, les Etats sont autorisés à dépasser temporairement ces limites. Pacte de stabilité et de croissance Un déficit public qui ne doit pas dépasser 3 % du PIB Une dette publique qui ne doit pas dépasser 60 % du PIB


Télécharger ppt "Ce quon appelle la « dette publique » est en réalité la dette des administrations publiques (lEtat, mais aussi les collectivités locales et les organismes."

Présentations similaires


Annonces Google