La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Intervention dAlain Descombels sur la conjoncture économique calédonienne Conseil de surveillance du 9 décembre 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Intervention dAlain Descombels sur la conjoncture économique calédonienne Conseil de surveillance du 9 décembre 2008."— Transcription de la présentation:

1 Intervention dAlain Descombels sur la conjoncture économique calédonienne Conseil de surveillance du 9 décembre 2008

2 Structure de lintervention La conjoncture récente : des indicateurs qui restent au vert Des nuages à lhorizon ? Perspectives

3 La conjoncture récente : des indicateurs qui restent au vert

4 Le Produit intérieur brut : une longue phase de boom On constate quen huit ans la richesse produite augmente de 70%

5 Le PIB 2007 sétablit à : 768 milliards CFP. Dans le même temps : linflation est contenue à 1,8%

6 En 2008, linvestissement des entreprises poursuit sa progression Entre les trois premiers trimestres 2007 et 2008, les encours de crédits dinvestissement cumulés des entreprises augmentent de près de 17%

7 Le marché de lemploi reste dynamique Hausse continue des offres demplois

8 Pour accompagner la fin du chantier de lusine du Sud, un dispositif daccompagnement a été mis en place : Le PREGO (Programme de Re - mobilisation pour lEmploi après GOro) Dernières tendances…

9 Les moyens mis en œuvre par le PREGO Les moyens mobilisés, pour un total de 2,2 milliards de F. CFP, se déploient dans les domaines suivants : - Fonction accompagnement social Aides à lemploi - Aides à lemploi - Fonction développement économique - Fonction communication - Prime de retour rapide à lemploi ( CFP si retour à lemploi dans les 3 premiers mois) - Renforcement des aides à la mobilité - Elargissement des aides à lembauche Renforcement des aides à la création dentreprises - Renforcement des aides à la création dentreprises - Renforcement de leffort de formation

10 Le nombre de demandeurs demplois reste de fait stable en province Sud

11 Des chiffres conformes à la situation générale…

12 Un tourisme en amélioration La stagnation chronique du tourisme calédonien, malheureusement bien connue, a motivé notre décision d'organiser des Assises du tourisme de la Nouvelle-Calédonie, à partir de novembre 2004, sous le parrainage du ministre délégué au tourisme.

13 Objectifs… Les objectifs du Plan (4) étaient clairs : réaliser un état des lieux lucide et prospectif, analyser la position concurrentielle du tourisme calédonien, dessiner les scénarios de développement possibles, définir une stratégie et la traduire concrètement par un plan daction.

14 Nous avons dû arbitrer entre deux modèles de croissance, chacun deux étant porté par une stratégie spécifique : une stratégie dAmélioration ou une stratégie de Destination ? Les travaux du PDTC ont conduit à proposer une ambition forte : celle dinstaller la Nouvelle-Calédonie sur une réelle Stratégie de Destination… Quelle stratégie ?

15 HAT (Hébergements+ Activités+ Transports) = articulation prépondérante « Grandes Terres » Découverte et Aventure GRANDES TERRES Villégiature balnéaire et détente ARCHIPELS PARADISIAQUES « Îles paradisiaques » Articulation hébergements et transports prépondérante Polynésie Fidji Maldives Seychelles Maurice Madagascar Australie Nouvelle- Zélande Indonésie (dont Bali) Articulation transports et activités prépondérante Thailande NC

16 Stratégie commerciale : commencer par le plus « facile » Dabord aller au plus accessible et sur les marchés les plus connus aujourdhui (1&2) : plus proches et moins chers. Puis aller sur les marchés à meilleur potentiel mais aujourdhui non desservis par vols directs (3) Enfin consolider et attaquer des niches de diversification (4)

17 Tendances…

18 Sur 2008… On constate une légère hausse qui fait suite à celle de 2007, grâce aux Australiens et Néo- Zélandais (ce qui est conforme à la première phase de la stratégie). Au total, les derniers chiffres laissent entrevoir une sortie du marasme…

19 Des nuages à lhorizon ?

20 La crise économique mondiale La Nouvelle-Calédonie sera touchée par la transmission de la crise financière à la sphère réelle. Mais on peut penser que certaines particularités de léconomie calédoniennes amoindriront les effets de cette transmission : La faible insertion (hors nickel) dans léconomie mondiale, conséquence notamment du protectionnisme, Les transferts de la métropole, Linfluence des collectivités vis-à-vis de lactivité économique.

21 Conséquence de la crise : la chute des cours du nickel

22 Conséquences (immédiates) : baisse des recettes à lexport

23 Conséquences (pour 2009) : effondrement de la fiscalité nickel Les recettes fiscales du nickel devraient passer denviron 22 milliards en 2008 à zéro en Le BP 2009 de la NC recule de 5,5 % et les dotations aux collectivités (dont provinces) reculent de 7%.

24 50% pour la province Sud 32% pour la province Nord 18% pour la province des îles Loyauté La Nouvelle-Calédonie reverse une dotation de fonctionnement aux provinces qui représente 53,5% de ses recettes fiscales selon la clé de répartition suivante : La province Sud sera donc la plus touchée par la baisse de la fiscalité nickel, a fortiori puisque la clé de répartition ne tient pas compte des évolutions démographiques ni des flux de populations interprovinciaux.

25 Autre problème : le retour des tensions inflationnistes Sur les 12 derniers mois la hausse des prix atteint 3,3%, ce qui en fait la plus forte hausse de la décennie. Mécaniquement les salaires réels diminuent et les revendications salariales deviennent pressantes. Suite à une longue grève, de nombreuses directions de la fonction publique territoriale viennent dobtenir des hausses salariales conséquentes.

26 On peut donc redouter un mécanisme de spirale inflationniste Ce mécanisme serait encore plus dangereux dans le contexte préélectoral calédonien.

27 Perspectives

28 Nickel versus tourisme ? Le retournement du cycle du nickel doit renforcer la prise de conscience que la Nouvelle-Calédonie ne peut pas se développer uniquement par la ressource minérale. Si le nickel est une chance, le tourisme a longtemps été délaissé. Le développement de la Nouvelle-Calédonie passera nécessairement par lexploitation de ces deux ressources complémentaires.

29 Le nickel Le Président de la province Sud a récemment décidé dattribuer le gisement géant de Prony Ouest à la SLN. Cela devrait notamment permettre de prolonger dune quinzaine dannées le fonctionnement de lusine de la SLN à Doniambo. Une autre usine de traitement sera également construite pour un investissement de 4 milliards de dollars.

30 Dans le même temps la province Sud négocie avec Eramet laugmentation de la participation des collectivités calédoniennes au capital de la SLN. Lobjectif est de devenir majoritaire afin dobtenir le contrôle de nos outils de développement (et déviter la prise de contrôle de la SLN par des multinationales forcément peu soucieuses des intérêts calédoniens).

31 Le tourisme. Le plan de développement touristique sera poursuivi comme prévu. Développement touristique Tendance Destination « Ambition » Phase 1 : Rattrapage/ mise en place (amélioration + amorçage la stratégie de destination) Phase 2 : Lancement / fixation dun noyau dur (montée en puissance de la stratégie de destination), marketing doffre dominant Phase 3 : Consolidation/ développement des pôles et diversification (de la stratégie de destination, marketing doffre et marketing de demande Tendance Amélioration « fil de leau » Amélioration Destination Temps

32 Le plan sera dynamisé par quelques projets phares. Cest ainsi quun centre complet de thalassothérapie sera construit à Nouméa, avec le groupe de Serge Blanco. Lobjectif sera notamment de valoriser la notoriété de Blanco afin de favoriser la venue de touristes Australiens et Néo-zélandais.

33 En conclusion… Les prochaines années seront certainement budgétairement difficiles pour la Nouvelle-Calédonie et la province Sud (particulièrement 2009 et 2010 avec la chute des recettes fiscales du nickel). La crise mondiale est la parfaite illustration de la fragilité de lindustrie du nickel, fortement cyclique. Mais cette crise pourrait être au final salutaire en favorisant la prise de conscience de la nécessité de maitriser des ressources autonomes et diversifiées pour garantir son propre développement.

34 Si nous poursuivons notre stratégie actuelle dun développement équilibré entre nickel et tourisme, nous aurons trois usines de transformation qui feront de la Nouvelle-Calédonie le premier producteur mondial de nickel et nous aurons des infrastructures touristiques permettant de pérenniser un flux touristique conséquent et un volume demplois correspondant. Cest en tirant avantage de ses deux secteurs phares que la Nouvelle-Calédonie gagnera progressivement son autonomie économique.

35


Télécharger ppt "Intervention dAlain Descombels sur la conjoncture économique calédonienne Conseil de surveillance du 9 décembre 2008."

Présentations similaires


Annonces Google