La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 5: La génétique des bactéries et virus Objectifs: –Connaître les 3 méthodes d'introduire un fragment dADN dans une bactérie E.coli et occasionner.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 5: La génétique des bactéries et virus Objectifs: –Connaître les 3 méthodes d'introduire un fragment dADN dans une bactérie E.coli et occasionner."— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 5: La génétique des bactéries et virus Objectifs: –Connaître les 3 méthodes d'introduire un fragment dADN dans une bactérie E.coli et occasionner ainsi des appariements de fragments de gènes homologues et léchange dune copie dun gène par une deuxième –Connaître comment déduire l'ordre des gènes à l'aide de ces méthodes qui impliquent des évènements de recombinaison –Non seulement lordre des gènes peut-on deduire mais on peut aussi établir une carte exacte!

2 Génotypes bactériens

3 Nous avons vu comment les mutations peuvent introduire des variations au niveau des gènes des bactéries. Quen est-il de la recombinaison? Procaryotes: pas d'enveloppe nucléaire mais un chromosome circulaire dans le cytoplasme (Monoploide). A lopposé des eucaryotes, pas de méiose! Alors quest ce qui peut occasionner des appariements de gènes homologues

4 Il y a 3 façons d'introduire un fragment dADN ou une deuxième copie d'un gène dans une bactérie. Ceci peut occasionner des appariements de gènes homologues et des recombinaisons qui conduiraient à léchange dune copie dun gène par une deuxième. 1. Conjugaison bactérienne grâce au facteur de fertilité 2. Transformation bactérienne 3. Les virus bactériens ou bactériophages Ordre des gènes peut être determiné et une cartographie du chromosome bactérien peut être effectuée grâce aux résultats de recombinaison.

5

6

7 1) Conjugaison Principe: transfert par lintermédiaire dun facteur de fertilité Souches bactériennes : –F- = n'ayant pas de facteur F –F+ = ayant un facteur F dans le cytoplasme –Hfr = ayant un facteur F dans le chromosome –F' = ayant un facteur F, contenant un ou des gènes bactériens, dans le cytoplasme 2) Transformation Principe: transfert par diffusion dADN dans une cellule bactérienne 3) Transduction Principe: transfert par lintermédiaire dun bactériophage Types: restreinte et généralisée

8 La conjugaison Un épisome (le facteur F) présent dans une cellule bactérienne peut transférer le chromosome de cette cellule dans une autre pendant un contact entre ces cellules –Processus par lequel une cellule bactérienne transfère de l'ADN à une autre –Dépend de la présence du facteur de fertilité: le facteur F

9 Propriétés de F Facteur F: Est un "mini-chromosome" d'ADN circulaire (environ 100 kb) qui posséde 4 propriétés principales.

10 1 - Produit des pili –Permettent l'attachement à d'autres cellules bactériennes (tubes d'attachement) –Permet le transfert de son ADN à d'autres cellules bactériennes

11 2 - Le facteur F est un ADN circulaire avec 3 domaines fonctionnels: origine, région d'appariement et gènes de fertilité. Le facteur F peut répliquer son ADN indépendemment du chromosome de la bactérie: ce qui permet son transfert et maintien dans une population de bactéries

12 3 – Le facteur F peut sintegrer dans le chromosome des bactéries par Recombinaison: aussi appelé épisome. Une partie des bactéries auront F intégré dans leurs chromosomes: Lignées Hfr (haute fréquence de recombinaison).

13 4- Chaque cellule de ces lignées Hfr va transférer des gènes chromosomiques (dE. coli, en bleu) durant le transfert de F Le transfert se fait: tête puis chromosome bactérien puis queue

14 Recombinaison et échange allélique Après l'introduction dans une cellule bactérienne d'un allèle provenant d'une autre cellule, il doit y avoir recombinaison pour intégrer cet ADN étranger. Plus il y aura dhomologies, plus il y aura de chance pour la recombinaison. Cest ainsi que les souches Hfr occasionnent une haute fréquence de recombinaison. + Ce fragment linéaire est perdu parce qu'il n'a pas d'origine de réplication Chromosome recombinant

15 On obtient à ce stade un mérozygote qui est un diploïde partiel

16 Preuve de transfert –souche A = met-, bio-, thr+, leu+, thi+ –souche B = met+, bio+, thr-, leu-, thi- 1) souche A sur milieu minimal = pas de colonies 2) souche B sur milieu minimal = pas de colonies 3) souches A et B sur milieu minimal = colonies Les souches A et B sont capables de se complémenter Transfert entre souches A et B

17

18 Cette complémentation n'est pas le résultat de transfert de substances nutritives –Il doit y avoir contact physique entre les deux souches pour produire des recombinants prototrophes

19 Conjugaison interrompue À l'aide d'un mélangeur (blender)! Croisement: –Hfr: str s a+ b+ c+ d+ X –F- : str r a- b- c- d- Conjugaison interrompue à toutes les 5 minutes « Pas de croissance » des Hfr avec streptomycine –Les Hfr ont les 4 gènes fonctionnels et on veut voir lesquels de ces gènes la bactérie F- a reçu; on veut donc empêcher les Hfr de croître. NB. a+ (azi r ), b+ (ton r ), c+ (lac + ) et d+ (gal + )

20 Analyse des gènes transférés à F- : –Croissance sur des plaques de pétri contenant différentes substances biochimiques pour déterminer le génotype. –Par exemple, pour croître sur un milieu ayant lactose comme seule source de carbone, la bactérie F- doit avoir reçu le gène lac+ de la bactérie Hfr

21 Transfert du gène a+ (azi r ) commence à 8 minutes, b+ (ton r ) à 10 minutes, c+ (lac + ) à 17 minutes et d+ (gal + ) à 25 minutes

22 Plus la conjugaison dure longtemps, plus lADN bactérien est transféré Environ 100 minutes sont nécessaires pour transférer tout le chromosome bactérien

23 Carte chromosomique de liaison établie à partir d'expériences de conjugaison interrompue Basé sur le temps de transfert à partir dune origine Plus un gène est loin de lorigine dinitiation du transfert, plus le plateau de transfert est bas (p. ex., seulement 80 % des conjugaisons durent au moins 10 minutes) Environ 100 minutes sont nécessaires pour transférer tout le chromosome bactérien

24 Un seul phénomène de crossing-over va insérer le facteur F à un site d'appariement spécifique. F contient de l'ADN homologue à différentes régions du chromosome d'E.coli, il peut donc s'intégrer à plusieurs endroits. Ceci déterminera par la suite lordre dans lequel les gènes seront transférés. Comment le facteur F sintègre t-il dans le chromosome bactérien?

25 Différents exoconjugants peuvent transférer des gènes dans un ordre différent Transfert séquentiel des gènes lors d'un croisement bactérien Par contre, l'ordre des gènes n'est pas aléatoire. Même espèce = même ordre des gènes!

26 Le facteur F peut se répliquer librement dans le cytoplasme ou s'intégrer dans le chromosome d'une bactérie et se répliquer avec lui. F s'intègre à l'aide d'un enjambement unique entre sa région d'appariement et les régions homologues du chromosome d'E. Coli -> bactérie Hfr À l'état intégré, le facteur F est le dernier à être transmis durant la conjugaison. Au début, il ne transmet que son origine et il doit transmettre tout le chromosome bactérien avant de transférer ses gènes de fertilité.

27 Facteur F et sexduction F' est un facteur F qui contient une partie du chromosome d'E. coli. Ceci est souvent le résultat d'une excision imparfaite d'un facteur F intégré dans le chromosome (d'une souche Hfr). Méroploïdie : une cellule bactérienne diploïde pour un locus sur facteur F Sexduction = transmission de marqueurs chromosomiques bactériens par un facteur F

28 Problème Six souches Hfr d'E. coli transfèrent leurs 5 premiers gènes dans l'ordre suivant: 1) AR - T - RE - K - V 2) V - K - RE- T - AR 3) K - V - O - Y -A 4) AR - ST - R - E -G 5) G - A -Y - O -V 6) A - G - E - R –ST –A) Quel est l'ordre de ces gènes sur le chromosome d'E. Coli? –B) Quelles sont la position et l'orientation du facteur F de chacune de ces six souches? Dessinez vos réponses sur un dessin du chromosome d'E. coli.

29 La carte génétique dE. coli (1963) La carte plus récente est maintenant divisée en 100 minutes

30 Résumé

31 Après le transfert par le facteur F, il faut qu'il y ait recombinaison (2 enjambements) pour qu'un recombinant stable soit produit Recombinaison et échange allélique

32 Procaryotyes – 1 enjambement OR Réplication OR Pas viable - Il manque des gènes à gauche de lorigine de réplication OR

33 a-a- a+a+ a-a- Réplication (Division de la Cellule) Procaryotyes – 2 enjambements a+a+ OR a+a+ a+a+ Viable Perdu Viable

34 Cartes de liaison avec gradients de transfert Croisement Hfr str s met+ arg+ aro+ his+ X F- str r met- arg- aro- his- Sélection des recombinants sur milieu minimal sans met pour sélectionner pour met+, mais avec arg, aro, his et streptomycine = sélection pour F- recombinantes sans avoir les Hfr initiales. Résultats: met+ = 100% arg+ = 60% aro+ = 20% his+ = 4%

35 La fréquence à laquelle les marqueurs du Hfr sont retrouvés dans les recombinants correspond à l'ordre dans lequel ils sont transmis - découle de la probabilité décroissante qu'une cellule réceptrice reçoive des marqueurs de plus en plus tardifs 4% 20% 60% 100% His+ Aro+ Arg+Met+ Plus un marqueur est près de l'origine de transfert, plus il a de la chance d'être transmis

36 Sélection du premier gène Sélection pour Met+ Plus un gène est près de lorigine, plus il aura de chance dêtre transmis –Donne de bonnes cartes relatives (ordre) mais pas absolues (% de recombinaison) His+ Aro+ Arg+ Met+ His- Aro- Arg- Met-

37 Cartographie par sélection du dernier gène Sélection pour His+ Chaque cellule acceptrice (F-) va avoir reçu un brin dADN comprenant les 4 mêmes gènes –Permet détablir de cartes exactes (% de recombinaison) His+ Aro+ Arg+ Met+ His- Aro- Arg- Met-

38 Cartographie de grande résolution En sélectionnant pour le dernier gène à pénétrer dans la cellule F- Aro+ Arg+ Met+ Aro- Arg- Met- Si 10 % des F- deviennent Aro+ Arg- Met- et 4 % des F- deviennent Aro+ Arg+ Met- –Alors la distance entre Aro et Arg est 10 unités de cartes et celle entre Arg et Met est de 4 unités de carte (10 et 4 % de recombinaison)

39 4 possibilités avec 3 gènes


Télécharger ppt "Chapitre 5: La génétique des bactéries et virus Objectifs: –Connaître les 3 méthodes d'introduire un fragment dADN dans une bactérie E.coli et occasionner."

Présentations similaires


Annonces Google