La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Étude stratégique Plan bio Lot Plan bio Département du Lot Document stratégique Comité de pilotage du 29 mars 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Étude stratégique Plan bio Lot Plan bio Département du Lot Document stratégique Comité de pilotage du 29 mars 2011."— Transcription de la présentation:

1 Étude stratégique Plan bio Lot Plan bio Département du Lot Document stratégique Comité de pilotage du 29 mars 2011

2 Étude stratégique Plan bio Lot Objectifs et moyens Objectif : Déterminer les enjeux permettant détablir les axes prioritaires pour la mise en place dun plan pluri- annuel de développement de l agriculture biologique dans le département du Lot Moyens : Des enquêtes ont été réalisées auprès des différents acteurs de la filière (production, distribution, restauration collective, cosmétique), des réunions de travail ont été réalisées et des informations ont été collectées puis synthétisées. Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

3 Étude stratégique Plan bio Lot Le département 33 habitants /km² 4000Kms de routes départementales Proximité daires urbaines importantes Marché bio évalué à 11.3M Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

4 Étude stratégique Plan bio Lot La production 178 exploitants notifiés à lAgence Bio 34% font de la vente directe et 18% transforment Une partie de la production bio est actuellement valorisée en conventionnel (notamment viande) Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

5 Étude stratégique Plan bio Lot La production Un rythme de conversions qui saccélère 30% des candidats du point Info envisagent un atelier bio, dont 95% avec un débouché en vente directe 55% des projets bio concernent le maraîchage, 21% les plantes aromatiques et 4% les bovins. Des projets dont le revenu provient de lacte de commercialisation plus que de lacte de production. Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

6 Étude stratégique Plan bio Lot La transformation Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant? Un réseau de transformateurs relativement dense en comparaison du potentiel agricole Une tradition lotoise de valorisation du produit Les structures qui se sont engagées dans labattage ou la découpe des produits bio disent ne pas rentabiliser le coût de lagrément, et comptent sur un développement la production pour amortir cette charge

7 Étude stratégique Plan bio Lot La distribution Contexte général : Les distributeurs travaillent plus loffre que le prix Pas de veille concurrentielle Pas de coefficient systématique entre les prix du bio et ceux du conventionnel Intérêt pour la démarche quasi unanime Un marché qui nest pas encore structuré Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

8 Étude stratégique Plan bio Lot La distribution Chiffre d affaire des GSA : 360M (dont 1.4% de bio) Grande variabilité des capacités dapprovisionnement local (potentiel bio : 500k) Des produits bio isolés Des produits locaux intégrés au linéaire Un intérêt pour le local supérieur à celui pour le bio (exemple de « saveurs de chez nous ») 3 attentes : Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant? - Complément de gamme - Identité du magasin - Plus value économique

9 Étude stratégique Plan bio Lot La distribution Chiffre daffaire des 11 magasins spécialisés : 4.5M Un grande souplesse dans les capacités dapprovisionnement en local. Potentiel = 1M Une démarche qui va au delà du produit (exemple filière « ensemble pour plus de sens » Une volonté détablir un rapport gagnant / gagnant avec les producteurs 5 attentes : Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant? - Logistique - Lien direct avec le producteur - Adéquation offre-demande - Communication - Cohérence prix

10 Étude stratégique Plan bio Lot La distribution Ressenti des producteurs qui travaillent en circuit court avec la distribution : Véritable plus-value Frais de déplacements = principal frein Difficulté à sadapter aux besoins Nécessité de diversifier les débouchés Relation de confiance indispensable Attention au développement non maîtrisé de loffre Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

11 Étude stratégique Plan bio Lot La restauration collective Au niveau scolaire, évaluation de repas / an pour un marché d environ 4.9M Les hôpitaux gèrent des repas / an pour un marché de 2.3M 3 groupements dachats majeurs (Monerville,Grand Cahors, hôpitaux) 26 cuisines centrales Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

12 Étude stratégique Plan bio Lot La restauration collective Des critères dappels d offre qui favorisent le bio local. Exemple du lycée Monerville : -Capacité technique 10% -Rapport de dégustation : 30% -Bilan carbone et traçabilité 20% -Prix : 40% Exemple des hôpitaux : -Qualité 40% -Certification / label 35% -Prix 20% -Clauses environnementales 5% Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

13 Étude stratégique Plan bio Lot La restauration collective Les gérants des groupements dachat ne sont pas en mesure de gérer une multitude dinterlocuteurs. Par ailleurs, il nest pas envisageable davoir une rupture sur un produit. Plusieurs démarches dinterface sont menées, avec 3 objectifs : -Regrouper les productions pour être un interlocuteur fiable -Gérer la logistique -Trouver des débouchés par des actes de commercialisation Ces démarche fonctionnent mais peinent à trouver une rentabilité. Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

14 Étude stratégique Plan bio Lot La cosmétique Débouché non exploré en profondeur 4 laboratoires principaux sur le département, dont 1 qui ne fait pas de bio, et un qui ne souhaite pas faire du local. Opportunités auprès de : Phyts : prêt à faciliter l accès au foncier et Tridyn : peut mettre des terres à disposition. Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

15 Étude stratégique Plan bio Lot Les initiatives Des aides individuelles existent que ce soit au niveau national comme régional (conversion maintien, crédit dimpôts, investissements, diversification, travail à la ferme,…). De nombreuses collectivités souhaitent favoriser ce développement : Conseil Général, Pays Bourian, Pays de Figeac, communes de Lacapelle Cabanac, d Anglars-Nozac,… Nécessité de trouver des synergies entre les projets pour garantir leur pérennité économique. Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

16 Étude stratégique Plan bio Lot Et maintenant? Rappel des atouts : -Une demande en produit bio croissante, -Un potentiel de production biologique qui augmente, -Des producteurs souhaitant sinvestir dans les circuits courts de plus en plus nombreux, -Des outils de transformation existants, -Des distributeurs très intéressés par une démarche dapprovisionnement en local, -Des distributeurs spécialisés bio prêts à jouer le jeu dune démarche équitable, -Des collectivités et groupements dachat qui veulent sapprovisionner en local, -Un contexte réglementaire favorable, Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

17 Étude stratégique Plan bio Lot Et maintenant? Rappel des contraintes : -Un département peu peuplé, avec des distances producteurs – consommateurs importantes, -Des projets en agriculture bio qui ne sont pas aussi diversifiés que la demande et qui dégagent plus de plus-value par lacte de commercialisation que par celui de production, -Des GMS qui nassocient pas le local au bio, -Des responsables de restauration collective qui ont des contraintes de prix très fortes, Avec en toile de fond un équilibre offre-demande qui est très fragile. Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

18 Étude stratégique Plan bio Lot Et maintenant? 1er axe de travail : Garantir que tous les magasins spécialisés bio sont en mesure de trouver localement les produits dont ils ont besoin. Pour cela, une mission a été confiée à lAdefpat qui repose essentiellement sur 3 thématiques : -La logistique : diminuer les coûts de transport en travaillant avec les producteurs sur les synergies locales et éventuellement en mettant en place une plate-forme. -Ladéquation offre-demande : à partir des besoins de ces magasins, organiser la production pour y répondre de manière optimale. -La communication à lintérieur des magasins pour augmenter la lisibilité de la démarche. Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

19 Étude stratégique Plan bio Lot Et maintenant? 2ème axe de travail : Faciliter laccès des producteurs au marché de la restauration collective. Cette démarche passe par : -La mise en place de cahiers des charges favorisant à la fois le bio et le local. -La mise en place dune interface (pouvant passer par une plate-forme) entre les producteurs et les groupements dachat. Compte tenu des impératifs de rentabilité, des mutualisations avec des outils existants semblent nécessaires. Travail avec la légumerie de Souillac 2 tests vont être lancés sur le Pays Bourian de repas 100% locaux dans des cantines. Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?

20 Étude stratégique Plan bio Lot Et maintenant? 3ème axe de travail : Développer le potentiel de production en agriculture biologique dans le département par laccompagnement des conversions et des installations. Laccent doit être mis sur la rentabilité économique de lacte de production : la valeur ajoutée ne doit pas émaner uniquement de la vente en circuits courts. 4ème axe de travail : Faciliter la mise en place ou laménagement des outils de transformation afin quils répondent aux exigences du bio et de traçabilité pour les petits volumes. 5ème axe de travail : Explorer les marchés toulousains et brivistes qui offrent des potentiels très intéressants. Objectifs et moyens Le département La production La transformation La distribution La restauration collective La cosmétique Les initiatives Et maintenant?


Télécharger ppt "Étude stratégique Plan bio Lot Plan bio Département du Lot Document stratégique Comité de pilotage du 29 mars 2011."

Présentations similaires


Annonces Google